You are currently browsing the category archive for the ‘Uncategorized’ category.

Question – Pourquoi l’homme doit-il demander pardon à Hachem sur ce qu’il a fait sans intention, c’est-à-dire de façon involontaire, alors qu’il n’existe pas d’homme juste sur terre qui ne fait que le bien sans commettre de faute, et il est impossible à l’homme de ne pas commettre quelques fautes sans y avoir porté attention. Pourquoi avons-nous donc le devoir de nous repentir même sur ce type de fautes ?



Réponse :

 
Il est enseigné dans la Guémara Yoma (36b) :
Rabbi Meïr dit : quel est l’ordre du Vidouï (aveux des fautes) ?
On doit dire : « J’ai fauté volontairement (‘Avon) ; j’ai fauté par rébellion envers Toi (Pecha’) ; j’ai fauté involontairement (H’ètt) », selon l’ordre respecté au sujet du bouc qui était envoyé du haut d’une falaise le jour de Yom Kippour, et qui servait d’expiatoire aux fautes d’Israël : « Il (le Cohen Gadol) avouera sur lui les « ‘Avonot » (fautes volontaires) des enfants d’Israël, ainsi que tous leurs « Pécha’im » (fautes par rébellion) et leurs « H’ataïm » (fautes involontaires)… »
C’est à partir de là que nous apprenons l’ordre du Vidouï.
Mais les H’ah’amim objectent et pensent que l’ordre du Vidouï est :
« J’ai fauté involontairement (H’ètt), j’ai fauté volontairement (‘Avon), j’ai fauté par rébellion envers Toi (Pecha’) ».
En effet, le terme « H’ètt » désigne les fautes involontaires, comme il est dit : « une personne qui fauterait (H’ètt) involontairement… ».
Le terme « ‘Avonn » désigne la faute volontaire, comme il est dit : « Cette personne sera retranchée, sa faute (‘Avonn) en elle ».
Le terme « Pécha’ » désigne la rébellion, c’est-à-dire, le niveau le plus grave de la faute, comme il est dit : « Le roi de Moav a fauté envers moi… ».
Or, puisqu’il n’est pas juste d’avouer des fautes commises de façon involontaire après avoir avoué des fautes volontaires et de la rébellion, par conséquent, le plus juste est de dire : « j’ai fauté involontairement (H’ètt), j’ai fauté volontairement (‘Avonn), j’ai fauté par rébellion envers Toi (Pecha’) ».
Nous savons que la Halah’a est fixée selon l’opinion des H’ah’amim.
De même, le roi David dit : « Nous avons fauté (H’ètt) avec nos parents, nous avons fauté volontairement et nous avons fait preuve de mécréance. ».
Nous pouvons constater qu’il a placé le « H’ètt » (faute involontaire) devant le « ‘Avonn » (faute volontaire).
 
Nous voyons à partir de tout cela que le « H’ètt » désigne la faute involontaire, et le « ‘Avonn » la faute volontaire, et malgré cela, selon Rabbi Meïr, l’homme doit d’abord avouer ses fautes volontaires et ensuite ses fautes involontaires.
Nous devons donc comprendre la raison de Rabbi Meïr, puisque la logique voudrait d’abord placer la faute involontaire avant la faute volontaire, car il n’est pas correct de demander pardon d’abord sur la chose grave et ensuite sur la chose moins grave.
 
Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita explique cela en disant que la raison de Rabbi Meïr réside dans le fait qu’en réalité nous aurions pu dire que l’homme n’aurait pas à demander pardon pour des fautes commises involontairement puisque – comme le dit notre question – il n’existe pas d’homme sur terre qui accomplit le bien sans commettre la moindre faute, et il est inconcevable qu’un homme ne se heurte pas une seule fois dans sa vie à une quelconque faute par inattention.
Mais en réalité, si l’homme était un véritable Tsaddik, et qu’il se comportait dans le moindre de ses actes selon le chemin de la Torah, aucune forme de faute ne se présenterait devant lui, pas même une faute involontaire, car il est inconcevable qu’un juif qui possède en lui une âme sainte puisse commettre la moindre faute, même par inattention, excepté s’il a commis auparavant une faute de façon volontaire de son plein gré, car à ce moment-là, son âme est souillée et entachée, et de ce fait, il peut en arriver par la suite à commettre des fautes de façon involontaire. Notre maître rapporte que le Gaon MAHARAM ALCHIH’ explique lui aussi dans ce sens en ajoutant que l’âme de l’homme ne peut normalement pas arriver à la moindre faute, et si l’homme commet malgré tout des fautes involontaires, c’est en raison des fautes volontaires qu’il a commises.
 
C’est pourquoi le roi David dit : « J’avoue mon ‘Avonn (faite volontaire), mais je me soucis de mon H’ètt (faute involontaire) ». Car après s’être heurté à la faute volontaire, j’ai de quoi me faire du souci vis-à-vis de ma faute involontaire, puisque c’est le volontaire qui provoque l’involontaire.
 
C’est donc pour cette raison que Rabbi Meïr place la faute volontaire avant l’involontaire dans le Vidouï, car c’est la faute volontaire qui entraîne la faute involontaire.
 
Par conséquent, chacun est tenu d’avouer ses fautes et de se repentir sur tous ses actes, et il ne faut surtout pas se laisser convaincre par des mensonges comme les propos de certains qui affirment : « Après tout, notre situation est correcte… ».
Ou bien « Si tout le monde était comme moi, le Machiah’ serait déjà arrivé… ». Car il n’en est rien et qui peut imaginer la profondeur de la justice ‘Hachem ?!
Chacun doit se repentir de façon sincère, en particulier des fautes commises de façon volontaire, et grâce à cela, Hachem le préservera de toute faute, même involontaire.
 
Qu’Hachem accepte favorablement notre repentir.

Question – Pourquoi l’homme doit-il demander pardon à Hachem sur ce qu’il a fait sans intention, c’est-à-dire de façon involontaire, alors qu’il n’existe pas d’homme juste sur terre qui ne fait que le bien sans commettre de faute, et il est impossible à l’homme de ne pas commettre quelques fautes sans y avoir porté attention. Pourquoi avons-nous donc le devoir de nous repentir même sur ce type de fautes ?



Réponse :

 
Il est enseigné dans la Guémara Yoma (36b) :
Rabbi Meïr dit : quel est l’ordre du Vidouï (aveux des fautes) ?
On doit dire : « J’ai fauté volontairement (‘Avon) ; j’ai fauté par rébellion envers Toi (Pecha’) ; j’ai fauté involontairement (H’ètt) », selon l’ordre respecté au sujet du bouc qui était envoyé du haut d’une falaise le jour de Yom Kippour, et qui servait d’expiatoire aux fautes d’Israël : « Il (le Cohen Gadol) avouera sur lui les « ‘Avonot » (fautes volontaires) des enfants d’Israël, ainsi que tous leurs « Pécha’im » (fautes par rébellion) et leurs « H’ataïm » (fautes involontaires)… »
C’est à partir de là que nous apprenons l’ordre du Vidouï.
Mais les H’ah’amim objectent et pensent que l’ordre du Vidouï est :
« J’ai fauté involontairement (H’ètt), j’ai fauté volontairement (‘Avon), j’ai fauté par rébellion envers Toi (Pecha’) ».
En effet, le terme « H’ètt » désigne les fautes involontaires, comme il est dit : « une personne qui fauterait (H’ètt) involontairement… ».
Le terme « ‘Avonn » désigne la faute volontaire, comme il est dit : « Cette personne sera retranchée, sa faute (‘Avonn) en elle ».
Le terme « Pécha’ » désigne la rébellion, c’est-à-dire, le niveau le plus grave de la faute, comme il est dit : « Le roi de Moav a fauté envers moi… ».
Or, puisqu’il n’est pas juste d’avouer des fautes commises de façon involontaire après avoir avoué des fautes volontaires et de la rébellion, par conséquent, le plus juste est de dire : « j’ai fauté involontairement (H’ètt), j’ai fauté volontairement (‘Avonn), j’ai fauté par rébellion envers Toi (Pecha’) ».
Nous savons que la Halah’a est fixée selon l’opinion des H’ah’amim.
De même, le roi David dit : « Nous avons fauté (H’ètt) avec nos parents, nous avons fauté volontairement et nous avons fait preuve de mécréance. ».
Nous pouvons constater qu’il a placé le « H’ètt » (faute involontaire) devant le « ‘Avonn » (faute volontaire).
 
Nous voyons à partir de tout cela que le « H’ètt » désigne la faute involontaire, et le « ‘Avonn » la faute volontaire, et malgré cela, selon Rabbi Meïr, l’homme doit d’abord avouer ses fautes volontaires et ensuite ses fautes involontaires.
Nous devons donc comprendre la raison de Rabbi Meïr, puisque la logique voudrait d’abord placer la faute involontaire avant la faute volontaire, car il n’est pas correct de demander pardon d’abord sur la chose grave et ensuite sur la chose moins grave.
 
Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita explique cela en disant que la raison de Rabbi Meïr réside dans le fait qu’en réalité nous aurions pu dire que l’homme n’aurait pas à demander pardon pour des fautes commises involontairement puisque – comme le dit notre question – il n’existe pas d’homme sur terre qui accomplit le bien sans commettre la moindre faute, et il est inconcevable qu’un homme ne se heurte pas une seule fois dans sa vie à une quelconque faute par inattention.
Mais en réalité, si l’homme était un véritable Tsaddik, et qu’il se comportait dans le moindre de ses actes selon le chemin de la Torah, aucune forme de faute ne se présenterait devant lui, pas même une faute involontaire, car il est inconcevable qu’un juif qui possède en lui une âme sainte puisse commettre la moindre faute, même par inattention, excepté s’il a commis auparavant une faute de façon volontaire de son plein gré, car à ce moment-là, son âme est souillée et entachée, et de ce fait, il peut en arriver par la suite à commettre des fautes de façon involontaire. Notre maître rapporte que le Gaon MAHARAM ALCHIH’ explique lui aussi dans ce sens en ajoutant que l’âme de l’homme ne peut normalement pas arriver à la moindre faute, et si l’homme commet malgré tout des fautes involontaires, c’est en raison des fautes volontaires qu’il a commises.
 
C’est pourquoi le roi David dit : « J’avoue mon ‘Avonn (faite volontaire), mais je me soucis de mon H’ètt (faute involontaire) ». Car après s’être heurté à la faute volontaire, j’ai de quoi me faire du souci vis-à-vis de ma faute involontaire, puisque c’est le volontaire qui provoque l’involontaire.
 
C’est donc pour cette raison que Rabbi Meïr place la faute volontaire avant l’involontaire dans le Vidouï, car c’est la faute volontaire qui entraîne la faute involontaire.
 
Par conséquent, chacun est tenu d’avouer ses fautes et de se repentir sur tous ses actes, et il ne faut surtout pas se laisser convaincre par des mensonges comme les propos de certains qui affirment : « Après tout, notre situation est correcte… ».
Ou bien « Si tout le monde était comme moi, le Machiah’ serait déjà arrivé… ». Car il n’en est rien et qui peut imaginer la profondeur de la justice ‘Hachem ?!
Chacun doit se repentir de façon sincère, en particulier des fautes commises de façon volontaire, et grâce à cela, Hachem le préservera de toute faute, même involontaire.
 
Qu’Hachem accepte favorablement notre repentir.

Question – Pourquoi l’homme doit-il demander pardon à Hachem sur ce qu’il a fait sans intention, c’est-à-dire de façon involontaire, alors qu’il n’existe pas d’homme juste sur terre qui ne fait que le bien sans commettre de faute, et il est impossible à l’homme de ne pas commettre quelques fautes sans y avoir porté attention. Pourquoi avons-nous donc le devoir de nous repentir même sur ce type de fautes ?



Réponse :

 
Il est enseigné dans la Guémara Yoma (36b) :
Rabbi Meïr dit : quel est l’ordre du Vidouï (aveux des fautes) ?
On doit dire : « J’ai fauté volontairement (‘Avon) ; j’ai fauté par rébellion envers Toi (Pecha’) ; j’ai fauté involontairement (H’ètt) », selon l’ordre respecté au sujet du bouc qui était envoyé du haut d’une falaise le jour de Yom Kippour, et qui servait d’expiatoire aux fautes d’Israël : « Il (le Cohen Gadol) avouera sur lui les « ‘Avonot » (fautes volontaires) des enfants d’Israël, ainsi que tous leurs « Pécha’im » (fautes par rébellion) et leurs « H’ataïm » (fautes involontaires)… »
C’est à partir de là que nous apprenons l’ordre du Vidouï.
Mais les H’ah’amim objectent et pensent que l’ordre du Vidouï est :
« J’ai fauté involontairement (H’ètt), j’ai fauté volontairement (‘Avon), j’ai fauté par rébellion envers Toi (Pecha’) ».
En effet, le terme « H’ètt » désigne les fautes involontaires, comme il est dit : « une personne qui fauterait (H’ètt) involontairement… ».
Le terme « ‘Avonn » désigne la faute volontaire, comme il est dit : « Cette personne sera retranchée, sa faute (‘Avonn) en elle ».
Le terme « Pécha’ » désigne la rébellion, c’est-à-dire, le niveau le plus grave de la faute, comme il est dit : « Le roi de Moav a fauté envers moi… ».
Or, puisqu’il n’est pas juste d’avouer des fautes commises de façon involontaire après avoir avoué des fautes volontaires et de la rébellion, par conséquent, le plus juste est de dire : « j’ai fauté involontairement (H’ètt), j’ai fauté volontairement (‘Avonn), j’ai fauté par rébellion envers Toi (Pecha’) ».
Nous savons que la Halah’a est fixée selon l’opinion des H’ah’amim.
De même, le roi David dit : « Nous avons fauté (H’ètt) avec nos parents, nous avons fauté volontairement et nous avons fait preuve de mécréance. ».
Nous pouvons constater qu’il a placé le « H’ètt » (faute involontaire) devant le « ‘Avonn » (faute volontaire).
 
Nous voyons à partir de tout cela que le « H’ètt » désigne la faute involontaire, et le « ‘Avonn » la faute volontaire, et malgré cela, selon Rabbi Meïr, l’homme doit d’abord avouer ses fautes volontaires et ensuite ses fautes involontaires.
Nous devons donc comprendre la raison de Rabbi Meïr, puisque la logique voudrait d’abord placer la faute involontaire avant la faute volontaire, car il n’est pas correct de demander pardon d’abord sur la chose grave et ensuite sur la chose moins grave.
 
Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita explique cela en disant que la raison de Rabbi Meïr réside dans le fait qu’en réalité nous aurions pu dire que l’homme n’aurait pas à demander pardon pour des fautes commises involontairement puisque – comme le dit notre question – il n’existe pas d’homme sur terre qui accomplit le bien sans commettre la moindre faute, et il est inconcevable qu’un homme ne se heurte pas une seule fois dans sa vie à une quelconque faute par inattention.
Mais en réalité, si l’homme était un véritable Tsaddik, et qu’il se comportait dans le moindre de ses actes selon le chemin de la Torah, aucune forme de faute ne se présenterait devant lui, pas même une faute involontaire, car il est inconcevable qu’un juif qui possède en lui une âme sainte puisse commettre la moindre faute, même par inattention, excepté s’il a commis auparavant une faute de façon volontaire de son plein gré, car à ce moment-là, son âme est souillée et entachée, et de ce fait, il peut en arriver par la suite à commettre des fautes de façon involontaire. Notre maître rapporte que le Gaon MAHARAM ALCHIH’ explique lui aussi dans ce sens en ajoutant que l’âme de l’homme ne peut normalement pas arriver à la moindre faute, et si l’homme commet malgré tout des fautes involontaires, c’est en raison des fautes volontaires qu’il a commises.
 
C’est pourquoi le roi David dit : « J’avoue mon ‘Avonn (faite volontaire), mais je me soucis de mon H’ètt (faute involontaire) ». Car après s’être heurté à la faute volontaire, j’ai de quoi me faire du souci vis-à-vis de ma faute involontaire, puisque c’est le volontaire qui provoque l’involontaire.
 
C’est donc pour cette raison que Rabbi Meïr place la faute volontaire avant l’involontaire dans le Vidouï, car c’est la faute volontaire qui entraîne la faute involontaire.
 
Par conséquent, chacun est tenu d’avouer ses fautes et de se repentir sur tous ses actes, et il ne faut surtout pas se laisser convaincre par des mensonges comme les propos de certains qui affirment : « Après tout, notre situation est correcte… ».
Ou bien « Si tout le monde était comme moi, le Machiah’ serait déjà arrivé… ». Car il n’en est rien et qui peut imaginer la profondeur de la justice ‘Hachem ?!
Chacun doit se repentir de façon sincère, en particulier des fautes commises de façon volontaire, et grâce à cela, Hachem le préservera de toute faute, même involontaire.
 
Qu’Hachem accepte favorablement notre repentir.

La Torah, un ensemble de textes régissant les traditions et conduites des juifs, est essentiellement composée en hébreux. Elle renferme la loi mosaïque que Dieu a recommandé à Moïse pendant ses recueillements au pied du mont Sinaï, comme étant les bases de la foi du monothéisme. Ainsi, la Torah contient le décalogue, ou les dix commandements, auquel chaque juif doit s’y conformer Chaque religion a ses propres dogmes comme fondement de la foi. La Torah est attribuée aux juifs, sous les écrits de Moïse, en cinq livres d’où son…La foi est toujours assimilée à un enseignement des doctrines y afférentes pour que les croyants deviennent pratiquants. Se référant à La Torah, les juifs s’en serviront comme repère basique du commencement de l’Humanité, de leur rapport avec Dieu et des tenants et aboutissants d’une telle relation. Les cinq livres qui composent La Torah seront ainsi scrutés et pérennisés par les descendants pour que la « Tradition Juive » puisse passer d’une génération à une autre. La Torah : fonds et formes La Torah est l’ensemble des écrits, étalés sur cinq livres dont Moïse fut l’auteur, investissant ainsi les fondements dictés par Dieu. Le judaïsme résulte des religions abrahamiques prônant la reconnaissance d’un seul Dieu. Les livres s’appuient sur le monothéisme pour conférer aux juifs la conscience des débuts de l’humanité, la gratitude au Créateur, le respect des commandements et, en l’occurrence, la genèse du peuple d’Israël. Traditionnellement, les juifs estiment que La Torah contient 613 commandements, répartis en 365 négatifs et 248 positifs. La Torah est essentiellement bâtie sur cinq livres : Hashima Houmshei Torah en hébreu, la langue dans laquelle elle était écrite. Le début invoque le Commencement comprenant la création du monde, s’étendant ensuite sur l’avènement du peuple d’Israël et ses périples, pour finir avec la confirmation des lois, la bénédiction et l’Action de Grâce avant la mort. Les cinq livres se présentent comme suit : le premier est la Genèse (Bereshit en hébreu) relatant des faits depuis la Création jusqu’à la disparition de Joseph le second, l’Exode (traduction de Shemot) raconte l’entrée des descendants d’Israël en Egypte jusqu’à l’édification du Tabernacle du Désert le Lévitique (Vayyqra) met en exergue la naissance du Tabernacle et le lendemain du Grand Voyage ainsi que les lois du sacerdoce Nombres (Bamidbar), le quatrième livre, retrace la traversée du désert par les hébreux, et le dernier livre, Deutéronome (Devarim), se penche essentiellement sur l’évocation des commandements par Moïse jusqu’à ses derniers jours. Le décalogue rédigé par Moïse sera plus tard disposé en « Loi qui est par écrit », Torah SheBeKtav, et en « Loi qui est dans la bouche », Torah SHeBe’AlPe, par le Talmud, le Mishnah, le Midrash et autres. Deux formes déterminent principalement la Torah : la forme rituelle, en parchemin fixé sur deux manchettes en bois, « Sefer Torah », est considérée comme un héritage et une richesse et est conservée dans le Synagogue et la seconde, sous forme d’ouvrage imprimé ou « Houmash », est la version destinée à être lue par tous les membres de la communauté juive. revenir en haut Les principaux enseignements de la Torah Dans son contenu, La Torah est axée sur l’enseignement des juifs car l’origine de cette appellation est identique à celle de Moreh, Lirot qui signifierait « l’enseignant ». Quatre préceptes déterminent la Torah : Le Tout Puissant est le Créateur du monde qui s’est fait pendant six jours consécutifs le Tétragramme en quatre lettres hébraïques représente le nom de Dieu le Péché Originel a été commis par le couple Adam et Eve que Dieu a installé dans le Jardin d’Eden Dieu a, par la suite, puni l’humanité de la terre pour l’ensevelir sous les eaux, sauf Noé et ses descendants, qui ont été les seuls à être préservés. Mais, eux aussi, ils se fourvoient après. Un seul d’entre eux, Abraham, reconnaisse Dieu, alors une Alliance lie Dieu et ses héritiers qui seront reconnus par la circoncision. Isaac, son fils, incarne la fermeté et Jacob, le fils de ce dernier, symbolise la miséricorde. Joseph, l’un de ses descendants, fait preuve de cette noblesse de vertu dont il a hérité de ses aïeux et arrive à passer du statut d’esclave à celui de ministre du Pharaon. L’évasion des enfants d’Israël du supplice égyptien est conduite par un maître et le voyage est illustré par des miracles sans précédents opérés par Dieu pour que ce peuple choisi arrive dans la « Terre Promise », celle de Canaan.

L’homme et son prochain


Dans la Halah’a précédente
, nous avons expliqué de façon générale, les principes de la Téchouva (le repentir).
 
Il est enseigné dans une Michna de Yoma (85b) :
Rabbi El’azar Ben ‘Azarya commente : Il est dit dans la Torah, au sujet de Yom Kippour :
« Car ce jour-là, Il vous pardonnera, afin de vous purifier de toutes vos fautes devant Hachem, vous serez pures » (Vayikra 16).
Yom Kippour pardonne les fautes commises envers Hachem (si l’on a fait Téchouva !), mais les fautes commises envers son prochain, Yom Kippour ne les pardonne qu’à la condition où l’on va demander pardon à la personne envers qui on a fauté.
C’est la raison pour laquelle, si l’on a irrité son prochain, ou qu’on l’a vexé de façon quelconque, on est tenu d’aller le trouver pour lui demander pardon.
 
C’est ce que nous apprenons dans la Guémara Baba Kama (92a) au sujet de celui qui a causé des dommages à quelqu’un, bien qu’on ait dédommagé la personne, la faute ne sera expiée que lorsqu’on aura demandé pardon à la victime des dommages.
La Guémara apprend cela à partir de ce qui est écrit au sujet du roi Aviméleh’ qui avait enlevé Sarah d’Avraham Avinou. Hachem lui dit : « Maintenant, rends cette femme à son mari, car c’est un prophète, et il priera pour toi afin que tu guérisses… » (En punition à l’enlèvement de Sarah, Hachem avait frappé de lèpre Aviméleh’ et tout son palais).
Nous voyons d’ici que si Avraham Avinou ne pardonnait pas à Aviméleh’, sa faute n’aurait pas été expiée, et cela, malgré qu’il lui aurait restitué sa femme.
En plus du fait de faire Téchouva devant Hachem pour avoir fauté envers son prochain, il faut aussi demander pardon au prochain pour la faute commise envers lui.
 
Lorsqu’une personne demande pardon à quelqu’un, il n’est pas convenable de se comporter avec dureté envers la personne qui vient demander pardon de façon sincère, et il n’est pas souhaitable de lui refuser le pardon.
D’où apprenons-nous ce comportement ?
D’ Avraham Avinou sur lequel il est dit : « Avraham pria Hachem, et  Hachem guérit Aviméleh’… »
 
C’est ainsi que tranche notre maître le RAMBAM (chap.2 des Halah’ot sur la Téchouva), et voici ses termes :
« La Téchouva et Yom Kippour n’ont le pouvoir de pardonner que les fautes commises envers Hachem. Mais les fautes commises envers le prochain, Yom Kippour ne les pardonne que lorsqu’on a été demander pardon au prochain envers qui nous avons fauté.
Si la personne offensée refuse de pardonner, nous devons retourner la voir, en compagnie de 3 amis de la personne offensée, qui lui demanderont de nous pardonner.
Si la personne offensée refuse toujours de pardonner, nous devons retourner la voir une 2ème et une 3ème fois, à chaque fois en compagnie de 3 nouvelles personnes, toujours choisies parmi ses amis, afin qu’ils puissent le convaincre de nous pardonner.
Si malgré tout, la personne offensée refuse toujours de pardonner, nous devons la laisser sans plus de considération, mais cette personne offensée qui a refusé le pardon à celui qui est venu s’excuser sincèrement commet à son tour une très grave faute.
Si une personne a fauté envers son Rav (son maître dans la Torah, qui lui a enseigné la majeure partie de ce qu’il connaît), elle doit aller lui demander pardon, même 1000 fois si c’est nécessaire, jusqu’à ce que le Rav lui pardonne ».
C’est ainsi que tranche également MARANN dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.606).
 
Il est interdit de se montrer cruel et de refuser de pardonner.
Au contraire, il faut faire preuve de bonne foi envers la sincérité de celui qui vient demander pardon, et il faut s’efforcer de travailler sa nature, afin d’être difficilement irritable.
Lorsqu’une personne vient demander pardon, il faut pardonner de tout son cœur et avec sincérité, car c’est ce qui fait toute la beauté du peuple d’Israël, et toute la droiture de leur cœur. Par opposition aux non-juifs dont la rancœur est éternelle !
 
Si l’on a fauté envers une personne qui est décédée sans que l’on ait eu le temps de lui demander pardon, nous devons prendre 10 personnes avec lesquelles nous devons nous rendre sur la tombe de la personne offensée, et nous devons déclarer :
« J’ai fauté envers le D. d’Israël et envers untel (nous devons citer le nom du défunt).
Je lui demande pardon en votre présence »
Le RAMBAM écrit que l’on doit détailler les fautes commises envers le défunt.
C’est ainsi que tranchent également le Eliya Rabba et le Michna Béroura.Si l’on se trouve dans une ville différente de celle où repose le défunt, il est suffisant de lui demander pardon en présence de 10 personnes. Si l’on a des amis qui habitent là où repose le défunt, il faut nommer une personne qui ira demander pardon au nom de l’offenseur en présence de 10 personnes qui se tiendront à proximité de la tombe du défunt.

L’homme et son prochain


Dans la Halah’a précédente
, nous avons expliqué de façon générale, les principes de la Téchouva (le repentir).
 
Il est enseigné dans une Michna de Yoma (85b) :
Rabbi El’azar Ben ‘Azarya commente : Il est dit dans la Torah, au sujet de Yom Kippour :
« Car ce jour-là, Il vous pardonnera, afin de vous purifier de toutes vos fautes devant Hachem, vous serez pures » (Vayikra 16).
Yom Kippour pardonne les fautes commises envers Hachem (si l’on a fait Téchouva !), mais les fautes commises envers son prochain, Yom Kippour ne les pardonne qu’à la condition où l’on va demander pardon à la personne envers qui on a fauté.
C’est la raison pour laquelle, si l’on a irrité son prochain, ou qu’on l’a vexé de façon quelconque, on est tenu d’aller le trouver pour lui demander pardon.
 
C’est ce que nous apprenons dans la Guémara Baba Kama (92a) au sujet de celui qui a causé des dommages à quelqu’un, bien qu’on ait dédommagé la personne, la faute ne sera expiée que lorsqu’on aura demandé pardon à la victime des dommages.
La Guémara apprend cela à partir de ce qui est écrit au sujet du roi Aviméleh’ qui avait enlevé Sarah d’Avraham Avinou. Hachem lui dit : « Maintenant, rends cette femme à son mari, car c’est un prophète, et il priera pour toi afin que tu guérisses… » (En punition à l’enlèvement de Sarah, Hachem avait frappé de lèpre Aviméleh’ et tout son palais).
Nous voyons d’ici que si Avraham Avinou ne pardonnait pas à Aviméleh’, sa faute n’aurait pas été expiée, et cela, malgré qu’il lui aurait restitué sa femme.
En plus du fait de faire Téchouva devant Hachem pour avoir fauté envers son prochain, il faut aussi demander pardon au prochain pour la faute commise envers lui.
 
Lorsqu’une personne demande pardon à quelqu’un, il n’est pas convenable de se comporter avec dureté envers la personne qui vient demander pardon de façon sincère, et il n’est pas souhaitable de lui refuser le pardon.
D’où apprenons-nous ce comportement ?
D’ Avraham Avinou sur lequel il est dit : « Avraham pria Hachem, et  Hachem guérit Aviméleh’… »
 
C’est ainsi que tranche notre maître le RAMBAM (chap.2 des Halah’ot sur la Téchouva), et voici ses termes :
« La Téchouva et Yom Kippour n’ont le pouvoir de pardonner que les fautes commises envers Hachem. Mais les fautes commises envers le prochain, Yom Kippour ne les pardonne que lorsqu’on a été demander pardon au prochain envers qui nous avons fauté.
Si la personne offensée refuse de pardonner, nous devons retourner la voir, en compagnie de 3 amis de la personne offensée, qui lui demanderont de nous pardonner.
Si la personne offensée refuse toujours de pardonner, nous devons retourner la voir une 2ème et une 3ème fois, à chaque fois en compagnie de 3 nouvelles personnes, toujours choisies parmi ses amis, afin qu’ils puissent le convaincre de nous pardonner.
Si malgré tout, la personne offensée refuse toujours de pardonner, nous devons la laisser sans plus de considération, mais cette personne offensée qui a refusé le pardon à celui qui est venu s’excuser sincèrement commet à son tour une très grave faute.
Si une personne a fauté envers son Rav (son maître dans la Torah, qui lui a enseigné la majeure partie de ce qu’il connaît), elle doit aller lui demander pardon, même 1000 fois si c’est nécessaire, jusqu’à ce que le Rav lui pardonne ».
C’est ainsi que tranche également MARANN dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.606).
 
Il est interdit de se montrer cruel et de refuser de pardonner.
Au contraire, il faut faire preuve de bonne foi envers la sincérité de celui qui vient demander pardon, et il faut s’efforcer de travailler sa nature, afin d’être difficilement irritable.
Lorsqu’une personne vient demander pardon, il faut pardonner de tout son cœur et avec sincérité, car c’est ce qui fait toute la beauté du peuple d’Israël, et toute la droiture de leur cœur. Par opposition aux non-juifs dont la rancœur est éternelle !
 
Si l’on a fauté envers une personne qui est décédée sans que l’on ait eu le temps de lui demander pardon, nous devons prendre 10 personnes avec lesquelles nous devons nous rendre sur la tombe de la personne offensée, et nous devons déclarer :
« J’ai fauté envers le D. d’Israël et envers untel (nous devons citer le nom du défunt).
Je lui demande pardon en votre présence »
Le RAMBAM écrit que l’on doit détailler les fautes commises envers le défunt.
C’est ainsi que tranchent également le Eliya Rabba et le Michna Béroura.Si l’on se trouve dans une ville différente de celle où repose le défunt, il est suffisant de lui demander pardon en présence de 10 personnes. Si l’on a des amis qui habitent là où repose le défunt, il faut nommer une personne qui ira demander pardon au nom de l’offenseur en présence de 10 personnes qui se tiendront à proximité de la tombe du défunt.

L’homme et son prochain


Dans la Halah’a précédente
, nous avons expliqué de façon générale, les principes de la Téchouva (le repentir).
 
Il est enseigné dans une Michna de Yoma (85b) :
Rabbi El’azar Ben ‘Azarya commente : Il est dit dans la Torah, au sujet de Yom Kippour :
« Car ce jour-là, Il vous pardonnera, afin de vous purifier de toutes vos fautes devant Hachem, vous serez pures » (Vayikra 16).
Yom Kippour pardonne les fautes commises envers Hachem (si l’on a fait Téchouva !), mais les fautes commises envers son prochain, Yom Kippour ne les pardonne qu’à la condition où l’on va demander pardon à la personne envers qui on a fauté.
C’est la raison pour laquelle, si l’on a irrité son prochain, ou qu’on l’a vexé de façon quelconque, on est tenu d’aller le trouver pour lui demander pardon.
 
C’est ce que nous apprenons dans la Guémara Baba Kama (92a) au sujet de celui qui a causé des dommages à quelqu’un, bien qu’on ait dédommagé la personne, la faute ne sera expiée que lorsqu’on aura demandé pardon à la victime des dommages.
La Guémara apprend cela à partir de ce qui est écrit au sujet du roi Aviméleh’ qui avait enlevé Sarah d’Avraham Avinou. Hachem lui dit : « Maintenant, rends cette femme à son mari, car c’est un prophète, et il priera pour toi afin que tu guérisses… » (En punition à l’enlèvement de Sarah, Hachem avait frappé de lèpre Aviméleh’ et tout son palais).
Nous voyons d’ici que si Avraham Avinou ne pardonnait pas à Aviméleh’, sa faute n’aurait pas été expiée, et cela, malgré qu’il lui aurait restitué sa femme.
En plus du fait de faire Téchouva devant Hachem pour avoir fauté envers son prochain, il faut aussi demander pardon au prochain pour la faute commise envers lui.
 
Lorsqu’une personne demande pardon à quelqu’un, il n’est pas convenable de se comporter avec dureté envers la personne qui vient demander pardon de façon sincère, et il n’est pas souhaitable de lui refuser le pardon.
D’où apprenons-nous ce comportement ?
D’ Avraham Avinou sur lequel il est dit : « Avraham pria Hachem, et  Hachem guérit Aviméleh’… »
 
C’est ainsi que tranche notre maître le RAMBAM (chap.2 des Halah’ot sur la Téchouva), et voici ses termes :
« La Téchouva et Yom Kippour n’ont le pouvoir de pardonner que les fautes commises envers Hachem. Mais les fautes commises envers le prochain, Yom Kippour ne les pardonne que lorsqu’on a été demander pardon au prochain envers qui nous avons fauté.
Si la personne offensée refuse de pardonner, nous devons retourner la voir, en compagnie de 3 amis de la personne offensée, qui lui demanderont de nous pardonner.
Si la personne offensée refuse toujours de pardonner, nous devons retourner la voir une 2ème et une 3ème fois, à chaque fois en compagnie de 3 nouvelles personnes, toujours choisies parmi ses amis, afin qu’ils puissent le convaincre de nous pardonner.
Si malgré tout, la personne offensée refuse toujours de pardonner, nous devons la laisser sans plus de considération, mais cette personne offensée qui a refusé le pardon à celui qui est venu s’excuser sincèrement commet à son tour une très grave faute.
Si une personne a fauté envers son Rav (son maître dans la Torah, qui lui a enseigné la majeure partie de ce qu’il connaît), elle doit aller lui demander pardon, même 1000 fois si c’est nécessaire, jusqu’à ce que le Rav lui pardonne ».
C’est ainsi que tranche également MARANN dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.606).
 
Il est interdit de se montrer cruel et de refuser de pardonner.
Au contraire, il faut faire preuve de bonne foi envers la sincérité de celui qui vient demander pardon, et il faut s’efforcer de travailler sa nature, afin d’être difficilement irritable.
Lorsqu’une personne vient demander pardon, il faut pardonner de tout son cœur et avec sincérité, car c’est ce qui fait toute la beauté du peuple d’Israël, et toute la droiture de leur cœur. Par opposition aux non-juifs dont la rancœur est éternelle !
 
Si l’on a fauté envers une personne qui est décédée sans que l’on ait eu le temps de lui demander pardon, nous devons prendre 10 personnes avec lesquelles nous devons nous rendre sur la tombe de la personne offensée, et nous devons déclarer :
« J’ai fauté envers le D. d’Israël et envers untel (nous devons citer le nom du défunt).
Je lui demande pardon en votre présence »
Le RAMBAM écrit que l’on doit détailler les fautes commises envers le défunt.
C’est ainsi que tranchent également le Eliya Rabba et le Michna Béroura.Si l’on se trouve dans une ville différente de celle où repose le défunt, il est suffisant de lui demander pardon en présence de 10 personnes. Si l’on a des amis qui habitent là où repose le défunt, il faut nommer une personne qui ira demander pardon au nom de l’offenseur en présence de 10 personnes qui se tiendront à proximité de la tombe du défunt.

Le dieu Allah, dont le nom remonte au dieu pansémitique, *L, qui signifiait sans doute « celui qui est en haut » c’est-à-dire le ciel, et qu’on retrouve dans le nom du dieu cananéen El, était une divinité importante du panthéon arabe puisqu’il était le dieu père. Il avait pour épouse la déesse Allat, forme féminine du nom d’Allah, de qui il avait engendré les autres dieux et déesses, divinités représentées en statuettes posées sur la pierre noire de Qaaba. Parmi ces divinités, trois déesses prédominaient en plus d’Allat. La déesse Manat incarnait vraisemblablement le destin alors qu’Al-Uzza était l’homologue de l’Ishtar babylonienne, à savoir une déesse de l’amour ; elle était la mère de deux dieux jumeaux de l’étoile du matin et du soir, Aziz et Radu. Enfin, le soleil n’était pas un dieu comme à Babylone mais une déesse du nom de Shams.

Cependant les déesses, bien qu’ayant un rôle important, ne remplacent pas les grandes divinités guerrières des Sémites aux côtés d’Allah. La pierre de Qaaba, symbole païen par excellence et que Muhammad récupérera à son profit, semble à l’origine avoir été construite à partir de météorites, d’où son lien avec des dieux célestes comme Hubal ou Amm, dieu de la lune, ou encore comme Quzah, dieu de l’orage et de la guerre, également appelé Wadd (sans doute à rapprocher du dieu orageux cananéen Hadad et du babylonien Adad) ou encore Bôl, variante arabe de Baal.

S’interrompre pendant la prière pour répondre Amen



Question :

Une personne prie la ‘Amida et achève la bénédiction de Sim Chalom en disant la phrase de Ihyou Lé-Ratson. Au même moment, l’officiant entame la Kédoucha (« Nakdichah’ Vé-Na’aritsah’. »). La personne qui prie peut-elle interrompre sa prière pour répondre à la Kédoucha ainsi qu’aux bénédictions de la répétition que l’officiant récite, ou bien lui est-il interdit d’interrompre sa prière ?

Réponse :

Il est évident que lorsqu’on récite une quelconque bénédiction, il est interdit de s’interrompre pour quoi que ce soit au milieu de la bénédiction, et il est interdit de répondre Amen à la bénédiction de quelqu’un d’autre à ce moment là.
Il est également interdit de répondre à la Kédoucha ou au Kaddich.

Cependant, lorsque l’on a achevé la bénédiction de Sim Chalom dans la ‘Amida en ayant dit le verset de « Ihyou Lé-Ratson Imré Fi. », on se trouve au milieu du passage de « Eloh-aï Nétsor », et à ce moment, on n’a plus le statut d’une personne qui se trouve au milieu d’une bénédiction, et de ce fait on est autorisé à s’interrompre pour répondre des choses sacrées (Kaddich ou Kédoucha). On peut donc s’arrêter pour répondre à la Kédoucha que dit l’officiant avec l’assemblée lors de la répétition de la ‘Amida.

Dans son livre Ben Ich H’aï, le Gaon Rabbi Yossef H’AÏM de Bavel écrit que dès que l’on dit le verset de « Ihyou Lé-Ratson » on est autorisé à répondre à toute chose sacrée, y compris Amen aux bénédictions que l’on entend.
Ses propos prennent leur source dans ceux de notre maître le H’YDA dans son livre Kécher Godal où il tranche selon l’opinion du Touré Zahav selon qui, lorsqu’on a dit le verset de Ihyou Lé-Ratson, on peut répondre à toute bénédiction ainsi qu’à toute chose sacrée (Kaddich ou Kédoucha). Le Gaon Rabbi Ben Tsion ABBA CHAOUL z.ts.l tranche également ainsi.

Cependant, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita déduit à travers les propos de MARAN dans le Choulh’an ‘Arouh’ que la Halah’a n’est pas ainsi. Il n’y a que pour la Kédoucha, c’est-à-dire, « Kadoch, Kadoch, Kadoch. », ainsi que « Barouh’ Kévod Hachem Mimékomo » que l’on peut répondre. De même, on répond les 5 premiers Amen du Kaddich. Mais il est interdit de répondre Amen à une bénédiction.

Notre maître le Rav Chlita prouve cette décision à partir des propos de MARAN qui écrit : lorsqu’on a l’usage de dire des supplications personnelles diverses (au milieu de Elo-haï Nétsor), et qu’on entend un Kaddich ou une Kédoucha à ce moment précis, on doit abréger ses propos. Si l’on n’abrège pas, on peut répondre « comme on répond lorsqu’on se trouve au milieu de la lecture du Chéma’ et de ses bénédictions ».
Les propos de MARAN indiquent clairement que lorsqu’on se trouve au milieu de Elo-haï Nétsor, les règles d’interruption sont les mêmes que lorsqu’on se trouve au milieu du Chéma’ et de ses bénédictions. Or, nous savons qu’au milieu de la lecture du Chéma’ et de ses bénédictions il est interdit de répondre Amen aux bénédictions. Il est également interdit de répondre l’intégralité du texte de la Kédoucha (Nakdichah’ Vé-Na’aritsah’). De même, il est interdit de répondre le verset Imloh’ Hachem lé’olam qui est à la fin de la Kédoucha. On ne peut répondre que les 5 premiers Amen du Kaddich, ainsi que les versets « Kadoch, Kadoch. » et « Barouh’ Kévod Hachem Momékomo ».
Il en est donc de même pour Elo-haï Nétsor où l’on n’a pas le droit de répondre Amen aux bénédictions.

Telles est l’interprétation de nombreux autres décisionnaires Ah’aronim (récents ou contemporains) de l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’, et tranchent sur le plan pratique qu’il ne faut répondre dans Elo-haï Nétsor que les versets « Kadoch, Kadoch. » et « Barouh’ Kévod Hachem Momékomo », ainsi que les 5 premiers Amen du Kaddich. Lorsqu’on répond Amen à ce moment de la prière, il ne faut répondre que jusqu’à « Oul’almé ‘Almaya Itbarah’ » et non jusqu’à « Bé’alma » comme l’usage habituel.

En conclusion :
Lorsqu’on achève le verset de Ihyou Lé-Ratson qui est à la fin de la bénédiction de Sim Chalom, il est permis de répondre uniquement les 5 premiers Amen du Kaddich, ainsi que les versets « Kadoch, Kadoch. » et « Barouh’ Kévod Hachem Momékomo » de la répétition de la ‘Amida par l’officiant.

S’interrompre pendant la prière pour répondre Amen



Question :

Une personne prie la ‘Amida et achève la bénédiction de Sim Chalom en disant la phrase de Ihyou Lé-Ratson. Au même moment, l’officiant entame la Kédoucha (« Nakdichah’ Vé-Na’aritsah’. »). La personne qui prie peut-elle interrompre sa prière pour répondre à la Kédoucha ainsi qu’aux bénédictions de la répétition que l’officiant récite, ou bien lui est-il interdit d’interrompre sa prière ?

Réponse :

Il est évident que lorsqu’on récite une quelconque bénédiction, il est interdit de s’interrompre pour quoi que ce soit au milieu de la bénédiction, et il est interdit de répondre Amen à la bénédiction de quelqu’un d’autre à ce moment là.
Il est également interdit de répondre à la Kédoucha ou au Kaddich.

Cependant, lorsque l’on a achevé la bénédiction de Sim Chalom dans la ‘Amida en ayant dit le verset de « Ihyou Lé-Ratson Imré Fi. », on se trouve au milieu du passage de « Eloh-aï Nétsor », et à ce moment, on n’a plus le statut d’une personne qui se trouve au milieu d’une bénédiction, et de ce fait on est autorisé à s’interrompre pour répondre des choses sacrées (Kaddich ou Kédoucha). On peut donc s’arrêter pour répondre à la Kédoucha que dit l’officiant avec l’assemblée lors de la répétition de la ‘Amida.

Dans son livre Ben Ich H’aï, le Gaon Rabbi Yossef H’AÏM de Bavel écrit que dès que l’on dit le verset de « Ihyou Lé-Ratson » on est autorisé à répondre à toute chose sacrée, y compris Amen aux bénédictions que l’on entend.
Ses propos prennent leur source dans ceux de notre maître le H’YDA dans son livre Kécher Godal où il tranche selon l’opinion du Touré Zahav selon qui, lorsqu’on a dit le verset de Ihyou Lé-Ratson, on peut répondre à toute bénédiction ainsi qu’à toute chose sacrée (Kaddich ou Kédoucha). Le Gaon Rabbi Ben Tsion ABBA CHAOUL z.ts.l tranche également ainsi.

Cependant, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita déduit à travers les propos de MARAN dans le Choulh’an ‘Arouh’ que la Halah’a n’est pas ainsi. Il n’y a que pour la Kédoucha, c’est-à-dire, « Kadoch, Kadoch, Kadoch. », ainsi que « Barouh’ Kévod Hachem Mimékomo » que l’on peut répondre. De même, on répond les 5 premiers Amen du Kaddich. Mais il est interdit de répondre Amen à une bénédiction.

Notre maître le Rav Chlita prouve cette décision à partir des propos de MARAN qui écrit : lorsqu’on a l’usage de dire des supplications personnelles diverses (au milieu de Elo-haï Nétsor), et qu’on entend un Kaddich ou une Kédoucha à ce moment précis, on doit abréger ses propos. Si l’on n’abrège pas, on peut répondre « comme on répond lorsqu’on se trouve au milieu de la lecture du Chéma’ et de ses bénédictions ».
Les propos de MARAN indiquent clairement que lorsqu’on se trouve au milieu de Elo-haï Nétsor, les règles d’interruption sont les mêmes que lorsqu’on se trouve au milieu du Chéma’ et de ses bénédictions. Or, nous savons qu’au milieu de la lecture du Chéma’ et de ses bénédictions il est interdit de répondre Amen aux bénédictions. Il est également interdit de répondre l’intégralité du texte de la Kédoucha (Nakdichah’ Vé-Na’aritsah’). De même, il est interdit de répondre le verset Imloh’ Hachem lé’olam qui est à la fin de la Kédoucha. On ne peut répondre que les 5 premiers Amen du Kaddich, ainsi que les versets « Kadoch, Kadoch. » et « Barouh’ Kévod Hachem Momékomo ».
Il en est donc de même pour Elo-haï Nétsor où l’on n’a pas le droit de répondre Amen aux bénédictions.

Telles est l’interprétation de nombreux autres décisionnaires Ah’aronim (récents ou contemporains) de l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’, et tranchent sur le plan pratique qu’il ne faut répondre dans Elo-haï Nétsor que les versets « Kadoch, Kadoch. » et « Barouh’ Kévod Hachem Momékomo », ainsi que les 5 premiers Amen du Kaddich. Lorsqu’on répond Amen à ce moment de la prière, il ne faut répondre que jusqu’à « Oul’almé ‘Almaya Itbarah’ » et non jusqu’à « Bé’alma » comme l’usage habituel.

En conclusion :
Lorsqu’on achève le verset de Ihyou Lé-Ratson qui est à la fin de la bénédiction de Sim Chalom, il est permis de répondre uniquement les 5 premiers Amen du Kaddich, ainsi que les versets « Kadoch, Kadoch. » et « Barouh’ Kévod Hachem Momékomo » de la répétition de la ‘Amida par l’officiant.

S’interrompre pendant la prière pour répondre Amen



Question :

Une personne prie la ‘Amida et achève la bénédiction de Sim Chalom en disant la phrase de Ihyou Lé-Ratson. Au même moment, l’officiant entame la Kédoucha (« Nakdichah’ Vé-Na’aritsah’. »). La personne qui prie peut-elle interrompre sa prière pour répondre à la Kédoucha ainsi qu’aux bénédictions de la répétition que l’officiant récite, ou bien lui est-il interdit d’interrompre sa prière ?

Réponse :

Il est évident que lorsqu’on récite une quelconque bénédiction, il est interdit de s’interrompre pour quoi que ce soit au milieu de la bénédiction, et il est interdit de répondre Amen à la bénédiction de quelqu’un d’autre à ce moment là.
Il est également interdit de répondre à la Kédoucha ou au Kaddich.

Cependant, lorsque l’on a achevé la bénédiction de Sim Chalom dans la ‘Amida en ayant dit le verset de « Ihyou Lé-Ratson Imré Fi. », on se trouve au milieu du passage de « Eloh-aï Nétsor », et à ce moment, on n’a plus le statut d’une personne qui se trouve au milieu d’une bénédiction, et de ce fait on est autorisé à s’interrompre pour répondre des choses sacrées (Kaddich ou Kédoucha). On peut donc s’arrêter pour répondre à la Kédoucha que dit l’officiant avec l’assemblée lors de la répétition de la ‘Amida.

Dans son livre Ben Ich H’aï, le Gaon Rabbi Yossef H’AÏM de Bavel écrit que dès que l’on dit le verset de « Ihyou Lé-Ratson » on est autorisé à répondre à toute chose sacrée, y compris Amen aux bénédictions que l’on entend.
Ses propos prennent leur source dans ceux de notre maître le H’YDA dans son livre Kécher Godal où il tranche selon l’opinion du Touré Zahav selon qui, lorsqu’on a dit le verset de Ihyou Lé-Ratson, on peut répondre à toute bénédiction ainsi qu’à toute chose sacrée (Kaddich ou Kédoucha). Le Gaon Rabbi Ben Tsion ABBA CHAOUL z.ts.l tranche également ainsi.

Cependant, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita déduit à travers les propos de MARAN dans le Choulh’an ‘Arouh’ que la Halah’a n’est pas ainsi. Il n’y a que pour la Kédoucha, c’est-à-dire, « Kadoch, Kadoch, Kadoch. », ainsi que « Barouh’ Kévod Hachem Mimékomo » que l’on peut répondre. De même, on répond les 5 premiers Amen du Kaddich. Mais il est interdit de répondre Amen à une bénédiction.

Notre maître le Rav Chlita prouve cette décision à partir des propos de MARAN qui écrit : lorsqu’on a l’usage de dire des supplications personnelles diverses (au milieu de Elo-haï Nétsor), et qu’on entend un Kaddich ou une Kédoucha à ce moment précis, on doit abréger ses propos. Si l’on n’abrège pas, on peut répondre « comme on répond lorsqu’on se trouve au milieu de la lecture du Chéma’ et de ses bénédictions ».
Les propos de MARAN indiquent clairement que lorsqu’on se trouve au milieu de Elo-haï Nétsor, les règles d’interruption sont les mêmes que lorsqu’on se trouve au milieu du Chéma’ et de ses bénédictions. Or, nous savons qu’au milieu de la lecture du Chéma’ et de ses bénédictions il est interdit de répondre Amen aux bénédictions. Il est également interdit de répondre l’intégralité du texte de la Kédoucha (Nakdichah’ Vé-Na’aritsah’). De même, il est interdit de répondre le verset Imloh’ Hachem lé’olam qui est à la fin de la Kédoucha. On ne peut répondre que les 5 premiers Amen du Kaddich, ainsi que les versets « Kadoch, Kadoch. » et « Barouh’ Kévod Hachem Momékomo ».
Il en est donc de même pour Elo-haï Nétsor où l’on n’a pas le droit de répondre Amen aux bénédictions.

Telles est l’interprétation de nombreux autres décisionnaires Ah’aronim (récents ou contemporains) de l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’, et tranchent sur le plan pratique qu’il ne faut répondre dans Elo-haï Nétsor que les versets « Kadoch, Kadoch. » et « Barouh’ Kévod Hachem Momékomo », ainsi que les 5 premiers Amen du Kaddich. Lorsqu’on répond Amen à ce moment de la prière, il ne faut répondre que jusqu’à « Oul’almé ‘Almaya Itbarah’ » et non jusqu’à « Bé’alma » comme l’usage habituel.

En conclusion :
Lorsqu’on achève le verset de Ihyou Lé-Ratson qui est à la fin de la bénédiction de Sim Chalom, il est permis de répondre uniquement les 5 premiers Amen du Kaddich, ainsi que les versets « Kadoch, Kadoch. » et « Barouh’ Kévod Hachem Momékomo » de la répétition de la ‘Amida par l’officiant.

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

La nouvelle élite djihadiste

31 janvier 2010, source Anne Applebaum Traduit par Jean-Clément Nau | slate.fr

Les terroristes ne sont plus des illettrés : ils proviennent des
élites. Humam Khalil Abu Mulal al-Balawi s’est fait exploser au cœur
d’une base de la CIA en Afghanistan, il y a deux semaines, emportant
huit personnes avec lui. Cet homme avait d’abord réussi, on se sait
trop comment, à faire croire aux services secrets jordaniens, puis aux
agents de la CIA, qu’il travaillait pour eux. 

Amnesty International : amnésie des vrais coupables à Gaza

31 janvier 2010, source Justus Reid Weiner et Dimitri Teresh | Cape

Amnesty international a publié un document intitulé « La suffocation :
la Bande de Gaza assiégée par le blocus d’Israël ». Elle affirme que
les Gazaouis souffrent terriblement du "siège" tout en occultant la
réalité sur le terrain et la nature des relations entre Israël et Gaza.
Tout d’abord, rappelons qu’avant la situation actuelle, des milliers de
roquettes ont été tirées et de nombreux attentats suicides ont été
perpétrés par des terroristes du Hamas contre des villages de la région
et cibles israéliennes. Cette vague terroriste, sans précédent, a duré
plus de huit ans et a nécessairement entraîné des sanctions
économiques 

Un chef du Hamas tué pour son rôle dans la contrebande d’armes ?

31 janvier 2010, source Le Point | Reuters

Le chef militaire du Hamas tué à Dubaï a été visé par Israël car il
faisait passer dans la bande de Gaza des armes lourdes, a affirmé
dimanche le mouvement islamiste. Si le gouvernement israélien n’a pas
commenté officiellement la mort de Mahmoud Al Mabhouh, survenue le 20
janvier et annoncée vendredi par le Hamas, des sources de sécurité
israéliennes ont confirmé son rôle dans l’importation de roquettes et
d’autres armes d’Iran vers Gaza. 

Alain Jakubowicz président de la Licra

31 janvier 2010, source Le Figaro | AFP

L’avocat lyonnais Alain Jakubowicz, 56 ans, a été élu aujourd’hui
président de la Ligue internationale contre le racisme et
l’antisémitisme (Licra), succédant à Patrick Gaubert. M. Jakubowicz a
été élu au second tour avec 182 voix contre 108 à son concurrent
Philippe Benassaya, lors du 46e congrès de l’association, qui se
déroulait samedi et dimanche à Paris. Il est élu pour trois ans à la
tête de l’association créée en 1927. 

Exclusif JSSNews : le débat D. Strauss-Kahn/ S. Fisher en direct !

31 janvier 2010, source JssNews

En exclusivité pour JSSNews, suivez en direct à partir de 19h45 (heure
israélienne), le débat d’ouverture de la Xème conférence d’Hertzlya.
Cette année, c’est le directeur Français du Fond Moneitaire
International (Dominique Strauss Kahn) qui débattra avec l’éminent
spécialiste de l’économie mondiale (et Directeur de la Banque d’Israël,
Stanley Fisher. 

Jumelage
Israël France – Laurent Fabius et l’état Hébreu : une belle et petite
histoire avec la bourgade champêtre de Ness Ziona à 18 KM au Sud de
Tel-Aviv

31 janvier 2010, source Par Daniel Rouach à Paris – IsraelValley

Dans une des éditions du journal Le Monde on peut lire cette semaine
les extraits de la lettre de George Frêche à l’attention de Laurent
Fabius : “Si la confiance n’est pas nécessairement de mise entre nous,
l’expression que j’ai utilisée n’a pas de connotation religieuse. Tu
connais depuis longtemps mon amitié pour Israël”, écrit Georges Frêche
à l’ex-premier ministre socialiste, dont la famille est d’origine
juive". Laissons la polémique de côté pour l’instant car George Frêche,
avec toutes ses erreurs et maladresses, est malgré tout le soutien sans
faille de la firme israélienne AGREXCO dans sa région. 

Goldstone : les preuves de la manipulation

31 janvier 2010, source Scoop JSS

Alors que le dossier de réponse de Tsahal vient d’être mis en ligne,
j’ai voulu ici mettre en lumière quelques manipulations qui prouvent
que le rapport Goldstone n’est pas juste, équitable ou simplement basé
sur des informations correctes. Pour cela, j’ai commencé mes
investigations avec l’affaire du “Moulin à farine d’Al Badr”. Selon le
rapport, cette affaire est “le meilleur exemple qui prouve qu’Israël à
voulu tout détruire même les installations civiles innocentes. Si un
seul exemple pouvait représenter le rapport, ce serait celui-là !”.
Cela tombe bien vous me direz, JSSNews à ici la preuve que cette
affaire est montée de toute pièce. 

De la Kipa à la Burqa

31 janvier 2010, source Bertrand Ramas-Muhlbach – Pour http://lessakele.over-blog.fr et http://www.aschkel.info

Ce 29 janvier 2010, le Premier Ministre français François Fillon a
demandé au Conseil d’Etat d’étudier des solutions juridiques pour
interdire de la façon la plus large et la plus effective possible, le
port du voile intégral islamique en France. Selon lui, « Le port de la
burqa, du niqab ou de toute autre forme de voile intégral heurte notre
conception républicaine de la vie sociale et n’est pas acceptable dans
notre République parce qu’il est le signe d’un repli communautaire,
contraire à l’égalité des hommes et des femmes ». Cette demande termine
en fait la mission d’information parlementaire instituée le 23 juin
2009 dont l’objectif était d’établir (…)

L’Autorité Palestinienne (AP) encourage le mouvement "anti-barrière"

31 janvier 2010, source Yaakov Katz | Jerusalem Post édition Francaise

Selon le ministère de la Défense, l’Autorité palestinienne (AP)
financerait et participerait à des manifestations contre la
construction de la barrière de sécurité en Judée-Samarie. Si ce
mouvement de protestation n’est pas contrôlé, les manifestations
pourraient se transformer en une nouvelle vague de violence
palestinienne. L’armée a remarqué une présence croissante de membre de
l’AP dans les manifestations au nord de Nodi’in Illit, à Bil’in,
Na’alin et près de l’implantation de Neveh Tzuf (Halamish) 

Interview de Richard Landes sur l’affaire al-Dura

31 janvier 2010, source Véronique Chemla

Le professeur Richard Landes enseigne l’histoire médiévale à
l’Université de Boston. Il dirige le Centre pour les études sur le
millénarisme. Il a forgé le néologisme Pallywood pour désigner
l’industrie audiovisuelle de la propagande palestinienne. Il a étudié
l’affaire al-Dura, moderne blood libel (accusation fausse de crime
rituel). Interview réalisée en janvier 2008. 

Questions-réponses sur le conflit israélien à Gaza : Les enquêtes

31 janvier 2010, source MFA

Quelles sont les plaintes ou les accusations de crimes de guerre
déposées contre les agissements de Tsahal et comment la justice
israélienne les gère-t-elle ?
Tous les faits sur diverses enquêtes portant sur l’opération Plomb
durci à Gaza. Cette section répond à une longue liste de questions sur
le système juridique et d’enquêtes israélien, l’état des diverses
enquêtes, les accusations de crimes de guerre par Israël et la façon
dont elles ont été gérées. Nous répondons aussi aux questions et
fournissons des faits sur des sujets spécifiques, tels que les dommages
encourus par le personnel, les établissements et les véhicules
médicaux, les multiples pertes en vies humaines des civils,
l’utilisation de munitions contenant du phosphore blanc et des
fléchettes et la destruction de propriétés privées. 

Les investigations sur l’opération de Gaza : une mise à jour de 29 janvier 2010

31 janvier 2010

Ce papier décrit la démarche d’Israël dans l’enquête sur les violations
présumées du droit des conflits armés. Elle porte en particulier sur
les enquêtes, poursuites judiciaires, et les leçons retirées en rapport
avec les actions des Forces de défense israéliennes (FDI) à Gaza du 27
Décembre 2008 au 18 Janvier 2009 ( (l ’ "opération de Gaza", est aussi
connu comme "Opération Cast Lead" -« Oferet Yetsouka » (Plomb
durci) »). 

Emirats Arabes Unis : plusieurs suspects dans l’assassinat du cadre du Hamas auraient été identifiés.

31 janvier 2010, source MediArabe.info

Mais ils auraient déjà quitté le pays avec des passeports européens La
police de Dubaï aurait identifié plusieurs personnes accusées
d’implication dans l’assassinat de Mahmoud Al-Mabhouh, le cadre du
Hamas et l’un des responsables des Brigades Ezzeddine Al-Qassam,
retrouvé mort dans son hôtel de Dubaï, le 20 janvier dernier. Les
suspects auraient réussi à quitter les Emirats arabes unis avant même
que le Palestinien ne soit retrouvé mort. Ils seraient porteurs
de (…)

Une surprise attendait le juge Goldstone à Yale University

31 janvier 2010, source Philosémitisme

Le juge Richard Goldstone a donné une conférence sur son fameux rapport
le 27 janvier à Yale. La plupart des gens qui sont venus l’écouter
n’étaient même pas de l’université. Le rabin Hecht, de la Jewish
society de Yale, lui a réservé une petite suprise. 

La défense contre le Rapport Goldstone

31 janvier 2010, source Alan Dershowitz -Jerusalm Post | Adaptation française de Sentinelle 5770

NDLR Ses rédacteurs ont appliqué des règles totalement différentes dans son évaluation.
Le rapport Goldstone est beaucoup plus calomnieux que certains de ses
détracteurs (et de ses partisans) ne le croient. Selon le rapport,
Israël a utilisé plus de 8.000 attaques à la roquette sur sa population
civile uniquement comme un prétexte, une excuse, une couverture au
véritable objectif de l’Opération Plomb Durci, qui était de cibler
d’innocents civils palestiniens – des enfants, des femmes, des
vieillards – pour les tuer. Cet objectif criminel a été explicitement
décidé aux plus hauts niveaux du gouvernement et de l’armée israéliens
et constitue un crime de (…)

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

La nouvelle élite djihadiste

31 janvier 2010, source Anne Applebaum Traduit par Jean-Clément Nau | slate.fr

Les terroristes ne sont plus des illettrés : ils proviennent des
élites. Humam Khalil Abu Mulal al-Balawi s’est fait exploser au cœur
d’une base de la CIA en Afghanistan, il y a deux semaines, emportant
huit personnes avec lui. Cet homme avait d’abord réussi, on se sait
trop comment, à faire croire aux services secrets jordaniens, puis aux
agents de la CIA, qu’il travaillait pour eux. 

Amnesty International : amnésie des vrais coupables à Gaza

31 janvier 2010, source Justus Reid Weiner et Dimitri Teresh | Cape

Amnesty international a publié un document intitulé « La suffocation :
la Bande de Gaza assiégée par le blocus d’Israël ». Elle affirme que
les Gazaouis souffrent terriblement du "siège" tout en occultant la
réalité sur le terrain et la nature des relations entre Israël et Gaza.
Tout d’abord, rappelons qu’avant la situation actuelle, des milliers de
roquettes ont été tirées et de nombreux attentats suicides ont été
perpétrés par des terroristes du Hamas contre des villages de la région
et cibles israéliennes. Cette vague terroriste, sans précédent, a duré
plus de huit ans et a nécessairement entraîné des sanctions
économiques 

Un chef du Hamas tué pour son rôle dans la contrebande d’armes ?

31 janvier 2010, source Le Point | Reuters

Le chef militaire du Hamas tué à Dubaï a été visé par Israël car il
faisait passer dans la bande de Gaza des armes lourdes, a affirmé
dimanche le mouvement islamiste. Si le gouvernement israélien n’a pas
commenté officiellement la mort de Mahmoud Al Mabhouh, survenue le 20
janvier et annoncée vendredi par le Hamas, des sources de sécurité
israéliennes ont confirmé son rôle dans l’importation de roquettes et
d’autres armes d’Iran vers Gaza. 

Alain Jakubowicz président de la Licra

31 janvier 2010, source Le Figaro | AFP

L’avocat lyonnais Alain Jakubowicz, 56 ans, a été élu aujourd’hui
président de la Ligue internationale contre le racisme et
l’antisémitisme (Licra), succédant à Patrick Gaubert. M. Jakubowicz a
été élu au second tour avec 182 voix contre 108 à son concurrent
Philippe Benassaya, lors du 46e congrès de l’association, qui se
déroulait samedi et dimanche à Paris. Il est élu pour trois ans à la
tête de l’association créée en 1927. 

Exclusif JSSNews : le débat D. Strauss-Kahn/ S. Fisher en direct !

31 janvier 2010, source JssNews

En exclusivité pour JSSNews, suivez en direct à partir de 19h45 (heure
israélienne), le débat d’ouverture de la Xème conférence d’Hertzlya.
Cette année, c’est le directeur Français du Fond Moneitaire
International (Dominique Strauss Kahn) qui débattra avec l’éminent
spécialiste de l’économie mondiale (et Directeur de la Banque d’Israël,
Stanley Fisher. 

Jumelage
Israël France – Laurent Fabius et l’état Hébreu : une belle et petite
histoire avec la bourgade champêtre de Ness Ziona à 18 KM au Sud de
Tel-Aviv

31 janvier 2010, source Par Daniel Rouach à Paris – IsraelValley

Dans une des éditions du journal Le Monde on peut lire cette semaine
les extraits de la lettre de George Frêche à l’attention de Laurent
Fabius : “Si la confiance n’est pas nécessairement de mise entre nous,
l’expression que j’ai utilisée n’a pas de connotation religieuse. Tu
connais depuis longtemps mon amitié pour Israël”, écrit Georges Frêche
à l’ex-premier ministre socialiste, dont la famille est d’origine
juive". Laissons la polémique de côté pour l’instant car George Frêche,
avec toutes ses erreurs et maladresses, est malgré tout le soutien sans
faille de la firme israélienne AGREXCO dans sa région. 

Goldstone : les preuves de la manipulation

31 janvier 2010, source Scoop JSS

Alors que le dossier de réponse de Tsahal vient d’être mis en ligne,
j’ai voulu ici mettre en lumière quelques manipulations qui prouvent
que le rapport Goldstone n’est pas juste, équitable ou simplement basé
sur des informations correctes. Pour cela, j’ai commencé mes
investigations avec l’affaire du “Moulin à farine d’Al Badr”. Selon le
rapport, cette affaire est “le meilleur exemple qui prouve qu’Israël à
voulu tout détruire même les installations civiles innocentes. Si un
seul exemple pouvait représenter le rapport, ce serait celui-là !”.
Cela tombe bien vous me direz, JSSNews à ici la preuve que cette
affaire est montée de toute pièce. 

De la Kipa à la Burqa

31 janvier 2010, source Bertrand Ramas-Muhlbach – Pour http://lessakele.over-blog.fr et http://www.aschkel.info

Ce 29 janvier 2010, le Premier Ministre français François Fillon a
demandé au Conseil d’Etat d’étudier des solutions juridiques pour
interdire de la façon la plus large et la plus effective possible, le
port du voile intégral islamique en France. Selon lui, « Le port de la
burqa, du niqab ou de toute autre forme de voile intégral heurte notre
conception républicaine de la vie sociale et n’est pas acceptable dans
notre République parce qu’il est le signe d’un repli communautaire,
contraire à l’égalité des hommes et des femmes ». Cette demande termine
en fait la mission d’information parlementaire instituée le 23 juin
2009 dont l’objectif était d’établir (…)

L’Autorité Palestinienne (AP) encourage le mouvement "anti-barrière"

31 janvier 2010, source Yaakov Katz | Jerusalem Post édition Francaise

Selon le ministère de la Défense, l’Autorité palestinienne (AP)
financerait et participerait à des manifestations contre la
construction de la barrière de sécurité en Judée-Samarie. Si ce
mouvement de protestation n’est pas contrôlé, les manifestations
pourraient se transformer en une nouvelle vague de violence
palestinienne. L’armée a remarqué une présence croissante de membre de
l’AP dans les manifestations au nord de Nodi’in Illit, à Bil’in,
Na’alin et près de l’implantation de Neveh Tzuf (Halamish) 

Interview de Richard Landes sur l’affaire al-Dura

31 janvier 2010, source Véronique Chemla

Le professeur Richard Landes enseigne l’histoire médiévale à
l’Université de Boston. Il dirige le Centre pour les études sur le
millénarisme. Il a forgé le néologisme Pallywood pour désigner
l’industrie audiovisuelle de la propagande palestinienne. Il a étudié
l’affaire al-Dura, moderne blood libel (accusation fausse de crime
rituel). Interview réalisée en janvier 2008. 

Questions-réponses sur le conflit israélien à Gaza : Les enquêtes

31 janvier 2010, source MFA

Quelles sont les plaintes ou les accusations de crimes de guerre
déposées contre les agissements de Tsahal et comment la justice
israélienne les gère-t-elle ?
Tous les faits sur diverses enquêtes portant sur l’opération Plomb
durci à Gaza. Cette section répond à une longue liste de questions sur
le système juridique et d’enquêtes israélien, l’état des diverses
enquêtes, les accusations de crimes de guerre par Israël et la façon
dont elles ont été gérées. Nous répondons aussi aux questions et
fournissons des faits sur des sujets spécifiques, tels que les dommages
encourus par le personnel, les établissements et les véhicules
médicaux, les multiples pertes en vies humaines des civils,
l’utilisation de munitions contenant du phosphore blanc et des
fléchettes et la destruction de propriétés privées. 

Les investigations sur l’opération de Gaza : une mise à jour de 29 janvier 2010

31 janvier 2010

Ce papier décrit la démarche d’Israël dans l’enquête sur les violations
présumées du droit des conflits armés. Elle porte en particulier sur
les enquêtes, poursuites judiciaires, et les leçons retirées en rapport
avec les actions des Forces de défense israéliennes (FDI) à Gaza du 27
Décembre 2008 au 18 Janvier 2009 ( (l ’ "opération de Gaza", est aussi
connu comme "Opération Cast Lead" -« Oferet Yetsouka » (Plomb
durci) »). 

Emirats Arabes Unis : plusieurs suspects dans l’assassinat du cadre du Hamas auraient été identifiés.

31 janvier 2010, source MediArabe.info

Mais ils auraient déjà quitté le pays avec des passeports européens La
police de Dubaï aurait identifié plusieurs personnes accusées
d’implication dans l’assassinat de Mahmoud Al-Mabhouh, le cadre du
Hamas et l’un des responsables des Brigades Ezzeddine Al-Qassam,
retrouvé mort dans son hôtel de Dubaï, le 20 janvier dernier. Les
suspects auraient réussi à quitter les Emirats arabes unis avant même
que le Palestinien ne soit retrouvé mort. Ils seraient porteurs
de (…)

Une surprise attendait le juge Goldstone à Yale University

31 janvier 2010, source Philosémitisme

Le juge Richard Goldstone a donné une conférence sur son fameux rapport
le 27 janvier à Yale. La plupart des gens qui sont venus l’écouter
n’étaient même pas de l’université. Le rabin Hecht, de la Jewish
society de Yale, lui a réservé une petite suprise. 

La défense contre le Rapport Goldstone

31 janvier 2010, source Alan Dershowitz -Jerusalm Post | Adaptation française de Sentinelle 5770

NDLR Ses rédacteurs ont appliqué des règles totalement différentes dans son évaluation.
Le rapport Goldstone est beaucoup plus calomnieux que certains de ses
détracteurs (et de ses partisans) ne le croient. Selon le rapport,
Israël a utilisé plus de 8.000 attaques à la roquette sur sa population
civile uniquement comme un prétexte, une excuse, une couverture au
véritable objectif de l’Opération Plomb Durci, qui était de cibler
d’innocents civils palestiniens – des enfants, des femmes, des
vieillards – pour les tuer. Cet objectif criminel a été explicitement
décidé aux plus hauts niveaux du gouvernement et de l’armée israéliens
et constitue un crime de (…)

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

La nouvelle élite djihadiste

31 janvier 2010, source Anne Applebaum Traduit par Jean-Clément Nau | slate.fr

Les terroristes ne sont plus des illettrés : ils proviennent des
élites. Humam Khalil Abu Mulal al-Balawi s’est fait exploser au cœur
d’une base de la CIA en Afghanistan, il y a deux semaines, emportant
huit personnes avec lui. Cet homme avait d’abord réussi, on se sait
trop comment, à faire croire aux services secrets jordaniens, puis aux
agents de la CIA, qu’il travaillait pour eux. 

Amnesty International : amnésie des vrais coupables à Gaza

31 janvier 2010, source Justus Reid Weiner et Dimitri Teresh | Cape

Amnesty international a publié un document intitulé « La suffocation :
la Bande de Gaza assiégée par le blocus d’Israël ». Elle affirme que
les Gazaouis souffrent terriblement du "siège" tout en occultant la
réalité sur le terrain et la nature des relations entre Israël et Gaza.
Tout d’abord, rappelons qu’avant la situation actuelle, des milliers de
roquettes ont été tirées et de nombreux attentats suicides ont été
perpétrés par des terroristes du Hamas contre des villages de la région
et cibles israéliennes. Cette vague terroriste, sans précédent, a duré
plus de huit ans et a nécessairement entraîné des sanctions
économiques 

Un chef du Hamas tué pour son rôle dans la contrebande d’armes ?

31 janvier 2010, source Le Point | Reuters

Le chef militaire du Hamas tué à Dubaï a été visé par Israël car il
faisait passer dans la bande de Gaza des armes lourdes, a affirmé
dimanche le mouvement islamiste. Si le gouvernement israélien n’a pas
commenté officiellement la mort de Mahmoud Al Mabhouh, survenue le 20
janvier et annoncée vendredi par le Hamas, des sources de sécurité
israéliennes ont confirmé son rôle dans l’importation de roquettes et
d’autres armes d’Iran vers Gaza. 

Alain Jakubowicz président de la Licra

31 janvier 2010, source Le Figaro | AFP

L’avocat lyonnais Alain Jakubowicz, 56 ans, a été élu aujourd’hui
président de la Ligue internationale contre le racisme et
l’antisémitisme (Licra), succédant à Patrick Gaubert. M. Jakubowicz a
été élu au second tour avec 182 voix contre 108 à son concurrent
Philippe Benassaya, lors du 46e congrès de l’association, qui se
déroulait samedi et dimanche à Paris. Il est élu pour trois ans à la
tête de l’association créée en 1927. 

Exclusif JSSNews : le débat D. Strauss-Kahn/ S. Fisher en direct !

31 janvier 2010, source JssNews

En exclusivité pour JSSNews, suivez en direct à partir de 19h45 (heure
israélienne), le débat d’ouverture de la Xème conférence d’Hertzlya.
Cette année, c’est le directeur Français du Fond Moneitaire
International (Dominique Strauss Kahn) qui débattra avec l’éminent
spécialiste de l’économie mondiale (et Directeur de la Banque d’Israël,
Stanley Fisher. 

Jumelage
Israël France – Laurent Fabius et l’état Hébreu : une belle et petite
histoire avec la bourgade champêtre de Ness Ziona à 18 KM au Sud de
Tel-Aviv

31 janvier 2010, source Par Daniel Rouach à Paris – IsraelValley

Dans une des éditions du journal Le Monde on peut lire cette semaine
les extraits de la lettre de George Frêche à l’attention de Laurent
Fabius : “Si la confiance n’est pas nécessairement de mise entre nous,
l’expression que j’ai utilisée n’a pas de connotation religieuse. Tu
connais depuis longtemps mon amitié pour Israël”, écrit Georges Frêche
à l’ex-premier ministre socialiste, dont la famille est d’origine
juive". Laissons la polémique de côté pour l’instant car George Frêche,
avec toutes ses erreurs et maladresses, est malgré tout le soutien sans
faille de la firme israélienne AGREXCO dans sa région. 

Goldstone : les preuves de la manipulation

31 janvier 2010, source Scoop JSS

Alors que le dossier de réponse de Tsahal vient d’être mis en ligne,
j’ai voulu ici mettre en lumière quelques manipulations qui prouvent
que le rapport Goldstone n’est pas juste, équitable ou simplement basé
sur des informations correctes. Pour cela, j’ai commencé mes
investigations avec l’affaire du “Moulin à farine d’Al Badr”. Selon le
rapport, cette affaire est “le meilleur exemple qui prouve qu’Israël à
voulu tout détruire même les installations civiles innocentes. Si un
seul exemple pouvait représenter le rapport, ce serait celui-là !”.
Cela tombe bien vous me direz, JSSNews à ici la preuve que cette
affaire est montée de toute pièce. 

De la Kipa à la Burqa

31 janvier 2010, source Bertrand Ramas-Muhlbach – Pour http://lessakele.over-blog.fr et http://www.aschkel.info

Ce 29 janvier 2010, le Premier Ministre français François Fillon a
demandé au Conseil d’Etat d’étudier des solutions juridiques pour
interdire de la façon la plus large et la plus effective possible, le
port du voile intégral islamique en France. Selon lui, « Le port de la
burqa, du niqab ou de toute autre forme de voile intégral heurte notre
conception républicaine de la vie sociale et n’est pas acceptable dans
notre République parce qu’il est le signe d’un repli communautaire,
contraire à l’égalité des hommes et des femmes ». Cette demande termine
en fait la mission d’information parlementaire instituée le 23 juin
2009 dont l’objectif était d’établir (…)

L’Autorité Palestinienne (AP) encourage le mouvement "anti-barrière"

31 janvier 2010, source Yaakov Katz | Jerusalem Post édition Francaise

Selon le ministère de la Défense, l’Autorité palestinienne (AP)
financerait et participerait à des manifestations contre la
construction de la barrière de sécurité en Judée-Samarie. Si ce
mouvement de protestation n’est pas contrôlé, les manifestations
pourraient se transformer en une nouvelle vague de violence
palestinienne. L’armée a remarqué une présence croissante de membre de
l’AP dans les manifestations au nord de Nodi’in Illit, à Bil’in,
Na’alin et près de l’implantation de Neveh Tzuf (Halamish) 

Interview de Richard Landes sur l’affaire al-Dura

31 janvier 2010, source Véronique Chemla

Le professeur Richard Landes enseigne l’histoire médiévale à
l’Université de Boston. Il dirige le Centre pour les études sur le
millénarisme. Il a forgé le néologisme Pallywood pour désigner
l’industrie audiovisuelle de la propagande palestinienne. Il a étudié
l’affaire al-Dura, moderne blood libel (accusation fausse de crime
rituel). Interview réalisée en janvier 2008. 

Questions-réponses sur le conflit israélien à Gaza : Les enquêtes

31 janvier 2010, source MFA

Quelles sont les plaintes ou les accusations de crimes de guerre
déposées contre les agissements de Tsahal et comment la justice
israélienne les gère-t-elle ?
Tous les faits sur diverses enquêtes portant sur l’opération Plomb
durci à Gaza. Cette section répond à une longue liste de questions sur
le système juridique et d’enquêtes israélien, l’état des diverses
enquêtes, les accusations de crimes de guerre par Israël et la façon
dont elles ont été gérées. Nous répondons aussi aux questions et
fournissons des faits sur des sujets spécifiques, tels que les dommages
encourus par le personnel, les établissements et les véhicules
médicaux, les multiples pertes en vies humaines des civils,
l’utilisation de munitions contenant du phosphore blanc et des
fléchettes et la destruction de propriétés privées. 

Les investigations sur l’opération de Gaza : une mise à jour de 29 janvier 2010

31 janvier 2010

Ce papier décrit la démarche d’Israël dans l’enquête sur les violations
présumées du droit des conflits armés. Elle porte en particulier sur
les enquêtes, poursuites judiciaires, et les leçons retirées en rapport
avec les actions des Forces de défense israéliennes (FDI) à Gaza du 27
Décembre 2008 au 18 Janvier 2009 ( (l ’ "opération de Gaza", est aussi
connu comme "Opération Cast Lead" -« Oferet Yetsouka » (Plomb
durci) »). 

Emirats Arabes Unis : plusieurs suspects dans l’assassinat du cadre du Hamas auraient été identifiés.

31 janvier 2010, source MediArabe.info

Mais ils auraient déjà quitté le pays avec des passeports européens La
police de Dubaï aurait identifié plusieurs personnes accusées
d’implication dans l’assassinat de Mahmoud Al-Mabhouh, le cadre du
Hamas et l’un des responsables des Brigades Ezzeddine Al-Qassam,
retrouvé mort dans son hôtel de Dubaï, le 20 janvier dernier. Les
suspects auraient réussi à quitter les Emirats arabes unis avant même
que le Palestinien ne soit retrouvé mort. Ils seraient porteurs
de (…)

Une surprise attendait le juge Goldstone à Yale University

31 janvier 2010, source Philosémitisme

Le juge Richard Goldstone a donné une conférence sur son fameux rapport
le 27 janvier à Yale. La plupart des gens qui sont venus l’écouter
n’étaient même pas de l’université. Le rabin Hecht, de la Jewish
society de Yale, lui a réservé une petite suprise. 

La défense contre le Rapport Goldstone

31 janvier 2010, source Alan Dershowitz -Jerusalm Post | Adaptation française de Sentinelle 5770

NDLR Ses rédacteurs ont appliqué des règles totalement différentes dans son évaluation.
Le rapport Goldstone est beaucoup plus calomnieux que certains de ses
détracteurs (et de ses partisans) ne le croient. Selon le rapport,
Israël a utilisé plus de 8.000 attaques à la roquette sur sa population
civile uniquement comme un prétexte, une excuse, une couverture au
véritable objectif de l’Opération Plomb Durci, qui était de cibler
d’innocents civils palestiniens – des enfants, des femmes, des
vieillards – pour les tuer. Cet objectif criminel a été explicitement
décidé aux plus hauts niveaux du gouvernement et de l’armée israéliens
et constitue un crime de (…)

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Avec les sauveteurs de l’hôpital Shalom à Port-au-Prince

21 janvier 2010, source Crif

En exclusivité, le coordinateur et porte -parole de la mission
humanitaire israélienne à Haïti répond aux questions de la newsletter
du CRIF

Daniel Saada, vous êtes actuellement à Haïti avec une mission israélienne. Qui la compose et quel sont ses buts ?

Dés l’annonce de la catastrophe humanitaire qui a suivi le
tremblement de terre qui a ravagé Haïti le mardi 12 janvier dernier, le
Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé qu’Israël ne pouvait
rester indifférent à une telle tragédie et a ordonné que les
préparatifs d’une mission humanitaire se mettent immédiatement en
place. 

Le dossier change de main / Tova Tzimuki – Yediot Aharonot

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Dans exactement une semaine aura lieu la passation de pouvoirs entre
Méni Mazouz et Yehuda Weinstein. En plus du poste difficile de
conseiller juridique du gouvernement, Weinstein se verra remettre le
dossier de l’enquête contre Avigdor Liberman et la décision d’inculper
ce dernier ou non. Méni Mazouz, le conseiller juridique sortant, ne
prendra pas de décision concernant l’inculpation d’ici la fin de son
mandat, la (…)

Le dossier change de main / Tova Tzimuki – Yediot Aharonot

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Dans exactement une semaine aura lieu la passation de pouvoirs entre
Méni Mazouz et Yehuda Weinstein. En plus du poste difficile de
conseiller juridique du gouvernement, Weinstein se verra remettre le
dossier de l’enquête contre Avigdor Liberman et la décision d’inculper
ce dernier ou non. Méni Mazouz, le conseiller juridique sortant, ne
prendra pas de décision concernant l’inculpation d’ici la fin de son
mandat, la (…)


Ehud Barak a réalisé la promesse faite à Israël Béteinou et a approuvé
la transformation du collège universitaire d’Ariel en université / Or
Kashti – Haaretz

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a ordonné hier au commandant
militaire de la région centre, le général Avi Mizrahi, de reconnaître
le collège universitaire d’Ariel en tant que « Centre universitaire »,
un pas de plus vers sa transformation en la huitième université
d’Israël. Cette décision est le résultat d’une promesse qui avait été
faite au parti Israël Béteinou lors de la formation de la coalition
gouvernementale. Des membres du Conseil de l’éducation supérieure, qui
avait autrefois rejeté la proposition de faire du collège universitaire
d’Ariel (…)

Shimon
Pérès à Mahmud Abbas : Une Intifada se déclenchera si vous ne reprenez
pas les négociations / Barak Ravid et Avi Issacharof – Haaretz

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le président Shimon Pérès a récemment mis en garde le président de
l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas (Abou Mazen), et son entourage
que la paralysie que connaît le processus de paix et l’impasse dans
laquelle se trouvent les négociations risquent de mener au
déclenchement d’une troisième Intifada. « Vous jouez avec le feu », a
dit M. Pérès à Abou Mazen. Hier, l’émissaire américain George Mitchell
est arrivé en Israël pour tenter à nouveau de relancer les négociations
entre Israël et l’Autorité palestinienne. Le président Pérès a fait
part de ses entretiens avec Abou Mazen en début de semaine, lors de sa
rencontre à Jérusalem avec le ministre norvégien (…)

Le régime iranien accablé affirme que les chefs du camp réformiste sont des mandataires d’Israël

21 janvier 2010, source Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme

L’intensification et l’institutionnalisation de la protestation contre
le régime iranien, comme l’ont montré les émeutes de l’Achoura, ont
contraint le régime de Téhéran à faire porter la responsabilité aux
pays étrangers. Téhéran a ainsi accusé Israël, les États- Unis et la
Grande-Bretagne de planifier les prochaines étapes de la protestation
et même d’être responsables des messages antirévolutionnaires diffusés
par ses chefs. 

L’ONU et les Etats-Unis demandent à Israël d’envoyer des policiers en Haïti.

21 janvier 2010, source Par Yaakov Lappin, Jerusalem Post | Adaptation : Marc Brzustowski

Le Ministère public de la Sécurité a annoncé, mercredi, qu’à la suite
d’une requête des Etats-Unis et des Nations-Unies, la Police
israélienne enverra des dizaines de policiers armés se joindre aux
efforts de maintien de la paix en Haïti. Le Ministre des Affaires
étrangères, Avigdor Lieberman a demandé au Ministre de la sécurité
publique d’autoriser le départ de la délégation policière, et cette
requête sera approuvée, selon une source proche du Ministre de la
sécurité publique. La source ajoute que les officiers de police
suivront une brève période de préparation physique et mentale avant de
s’envoler vers Haïti. (…)

Antiaméricanisme pas mort

21 janvier 2010, source Par David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

Il n’est pas surprenant que les présidents vénézuélien, Chavez, et
bolivien, Morales, n’aient pas manqué l’occasion de vilipender les
Etats-Unis à propos de leur engagement dans l’assistance qu’ils
apportent au peuple haïtien. En revanche, on a pu être davantage
surpris que le secrétaire d’Etat français à la coopération, Alain
Joyandet, de retour de Haïti, ait lui-même, parlé d’une « occupation »
américaine du pays. Aussi, ne peut-on que se féliciter que l’Elysée ait
tenu, pour reprendre l’expression utilisée par Le Monde, daté du 21
janvier, à (…)

USA/ Bilan d’une décennie

21 janvier 2010, source Michel Gurfinkiel

Les années 2000 auront été avant tout – des attentats du 11 septembre
2001 à la crise économique de 2008 et à l’élection de Barack Obama –
celles d’un déclin américain. « Faites-moi de bonne politique et je
vous ferai de bonnes finances », disait le baron Gros. La première
décennie du XXIe siècle – les années 2000 – s’achève. Elle semble avoir
été marquée, avant tout, par le déclin des Etats-Unis. En 2000, le PNB
américain était de 9 000 milliards de dollars. En 2008, de 14 500
milliards. Soit près de +50 %. Mais le PNB mondial est passé, pendant
la même période, de 42 000 à 65 000 milliards. Soit +55 %. 

Israël veut une frontière sécurisée à l’intérieur du futur État palestinien

21 janvier 2010, source Cyberpresse | AFP

Israël maintiendra une « présence » le long de la frontière orientale
d’un futur État palestinien, dans la région limitrophe avec la
Jordanie, afin d’empêcher toute infiltration d’armes, a averti mercredi
soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. « La capacité de
produire par milliers des roquettes et des missiles dans des zones
contiguës (à Israël) crée un problème monumental de sécurité », a
estimé M. Netanyahu lors d’une conférence de presse avec les médias
étrangers à Jérusalem. 

Visitez également
Antisem.com

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Avec les sauveteurs de l’hôpital Shalom à Port-au-Prince

21 janvier 2010, source Crif

En exclusivité, le coordinateur et porte -parole de la mission
humanitaire israélienne à Haïti répond aux questions de la newsletter
du CRIF

Daniel Saada, vous êtes actuellement à Haïti avec une mission israélienne. Qui la compose et quel sont ses buts ?

Dés l’annonce de la catastrophe humanitaire qui a suivi le
tremblement de terre qui a ravagé Haïti le mardi 12 janvier dernier, le
Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé qu’Israël ne pouvait
rester indifférent à une telle tragédie et a ordonné que les
préparatifs d’une mission humanitaire se mettent immédiatement en
place. 

Le dossier change de main / Tova Tzimuki – Yediot Aharonot

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Dans exactement une semaine aura lieu la passation de pouvoirs entre
Méni Mazouz et Yehuda Weinstein. En plus du poste difficile de
conseiller juridique du gouvernement, Weinstein se verra remettre le
dossier de l’enquête contre Avigdor Liberman et la décision d’inculper
ce dernier ou non. Méni Mazouz, le conseiller juridique sortant, ne
prendra pas de décision concernant l’inculpation d’ici la fin de son
mandat, la (…)

Le dossier change de main / Tova Tzimuki – Yediot Aharonot

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Dans exactement une semaine aura lieu la passation de pouvoirs entre
Méni Mazouz et Yehuda Weinstein. En plus du poste difficile de
conseiller juridique du gouvernement, Weinstein se verra remettre le
dossier de l’enquête contre Avigdor Liberman et la décision d’inculper
ce dernier ou non. Méni Mazouz, le conseiller juridique sortant, ne
prendra pas de décision concernant l’inculpation d’ici la fin de son
mandat, la (…)


Ehud Barak a réalisé la promesse faite à Israël Béteinou et a approuvé
la transformation du collège universitaire d’Ariel en université / Or
Kashti – Haaretz

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a ordonné hier au commandant
militaire de la région centre, le général Avi Mizrahi, de reconnaître
le collège universitaire d’Ariel en tant que « Centre universitaire »,
un pas de plus vers sa transformation en la huitième université
d’Israël. Cette décision est le résultat d’une promesse qui avait été
faite au parti Israël Béteinou lors de la formation de la coalition
gouvernementale. Des membres du Conseil de l’éducation supérieure, qui
avait autrefois rejeté la proposition de faire du collège universitaire
d’Ariel (…)

Shimon
Pérès à Mahmud Abbas : Une Intifada se déclenchera si vous ne reprenez
pas les négociations / Barak Ravid et Avi Issacharof – Haaretz

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le président Shimon Pérès a récemment mis en garde le président de
l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas (Abou Mazen), et son entourage
que la paralysie que connaît le processus de paix et l’impasse dans
laquelle se trouvent les négociations risquent de mener au
déclenchement d’une troisième Intifada. « Vous jouez avec le feu », a
dit M. Pérès à Abou Mazen. Hier, l’émissaire américain George Mitchell
est arrivé en Israël pour tenter à nouveau de relancer les négociations
entre Israël et l’Autorité palestinienne. Le président Pérès a fait
part de ses entretiens avec Abou Mazen en début de semaine, lors de sa
rencontre à Jérusalem avec le ministre norvégien (…)

Le régime iranien accablé affirme que les chefs du camp réformiste sont des mandataires d’Israël

21 janvier 2010, source Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme

L’intensification et l’institutionnalisation de la protestation contre
le régime iranien, comme l’ont montré les émeutes de l’Achoura, ont
contraint le régime de Téhéran à faire porter la responsabilité aux
pays étrangers. Téhéran a ainsi accusé Israël, les États- Unis et la
Grande-Bretagne de planifier les prochaines étapes de la protestation
et même d’être responsables des messages antirévolutionnaires diffusés
par ses chefs. 

L’ONU et les Etats-Unis demandent à Israël d’envoyer des policiers en Haïti.

21 janvier 2010, source Par Yaakov Lappin, Jerusalem Post | Adaptation : Marc Brzustowski

Le Ministère public de la Sécurité a annoncé, mercredi, qu’à la suite
d’une requête des Etats-Unis et des Nations-Unies, la Police
israélienne enverra des dizaines de policiers armés se joindre aux
efforts de maintien de la paix en Haïti. Le Ministre des Affaires
étrangères, Avigdor Lieberman a demandé au Ministre de la sécurité
publique d’autoriser le départ de la délégation policière, et cette
requête sera approuvée, selon une source proche du Ministre de la
sécurité publique. La source ajoute que les officiers de police
suivront une brève période de préparation physique et mentale avant de
s’envoler vers Haïti. (…)

Antiaméricanisme pas mort

21 janvier 2010, source Par David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

Il n’est pas surprenant que les présidents vénézuélien, Chavez, et
bolivien, Morales, n’aient pas manqué l’occasion de vilipender les
Etats-Unis à propos de leur engagement dans l’assistance qu’ils
apportent au peuple haïtien. En revanche, on a pu être davantage
surpris que le secrétaire d’Etat français à la coopération, Alain
Joyandet, de retour de Haïti, ait lui-même, parlé d’une « occupation »
américaine du pays. Aussi, ne peut-on que se féliciter que l’Elysée ait
tenu, pour reprendre l’expression utilisée par Le Monde, daté du 21
janvier, à (…)

USA/ Bilan d’une décennie

21 janvier 2010, source Michel Gurfinkiel

Les années 2000 auront été avant tout – des attentats du 11 septembre
2001 à la crise économique de 2008 et à l’élection de Barack Obama –
celles d’un déclin américain. « Faites-moi de bonne politique et je
vous ferai de bonnes finances », disait le baron Gros. La première
décennie du XXIe siècle – les années 2000 – s’achève. Elle semble avoir
été marquée, avant tout, par le déclin des Etats-Unis. En 2000, le PNB
américain était de 9 000 milliards de dollars. En 2008, de 14 500
milliards. Soit près de +50 %. Mais le PNB mondial est passé, pendant
la même période, de 42 000 à 65 000 milliards. Soit +55 %. 

Israël veut une frontière sécurisée à l’intérieur du futur État palestinien

21 janvier 2010, source Cyberpresse | AFP

Israël maintiendra une « présence » le long de la frontière orientale
d’un futur État palestinien, dans la région limitrophe avec la
Jordanie, afin d’empêcher toute infiltration d’armes, a averti mercredi
soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. « La capacité de
produire par milliers des roquettes et des missiles dans des zones
contiguës (à Israël) crée un problème monumental de sécurité », a
estimé M. Netanyahu lors d’une conférence de presse avec les médias
étrangers à Jérusalem. 

Visitez également
Antisem.com

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Avec les sauveteurs de l’hôpital Shalom à Port-au-Prince

21 janvier 2010, source Crif

En exclusivité, le coordinateur et porte -parole de la mission
humanitaire israélienne à Haïti répond aux questions de la newsletter
du CRIF

Daniel Saada, vous êtes actuellement à Haïti avec une mission israélienne. Qui la compose et quel sont ses buts ?

Dés l’annonce de la catastrophe humanitaire qui a suivi le
tremblement de terre qui a ravagé Haïti le mardi 12 janvier dernier, le
Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé qu’Israël ne pouvait
rester indifférent à une telle tragédie et a ordonné que les
préparatifs d’une mission humanitaire se mettent immédiatement en
place. 

Le dossier change de main / Tova Tzimuki – Yediot Aharonot

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Dans exactement une semaine aura lieu la passation de pouvoirs entre
Méni Mazouz et Yehuda Weinstein. En plus du poste difficile de
conseiller juridique du gouvernement, Weinstein se verra remettre le
dossier de l’enquête contre Avigdor Liberman et la décision d’inculper
ce dernier ou non. Méni Mazouz, le conseiller juridique sortant, ne
prendra pas de décision concernant l’inculpation d’ici la fin de son
mandat, la (…)

Le dossier change de main / Tova Tzimuki – Yediot Aharonot

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Dans exactement une semaine aura lieu la passation de pouvoirs entre
Méni Mazouz et Yehuda Weinstein. En plus du poste difficile de
conseiller juridique du gouvernement, Weinstein se verra remettre le
dossier de l’enquête contre Avigdor Liberman et la décision d’inculper
ce dernier ou non. Méni Mazouz, le conseiller juridique sortant, ne
prendra pas de décision concernant l’inculpation d’ici la fin de son
mandat, la (…)


Ehud Barak a réalisé la promesse faite à Israël Béteinou et a approuvé
la transformation du collège universitaire d’Ariel en université / Or
Kashti – Haaretz

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a ordonné hier au commandant
militaire de la région centre, le général Avi Mizrahi, de reconnaître
le collège universitaire d’Ariel en tant que « Centre universitaire »,
un pas de plus vers sa transformation en la huitième université
d’Israël. Cette décision est le résultat d’une promesse qui avait été
faite au parti Israël Béteinou lors de la formation de la coalition
gouvernementale. Des membres du Conseil de l’éducation supérieure, qui
avait autrefois rejeté la proposition de faire du collège universitaire
d’Ariel (…)

Shimon
Pérès à Mahmud Abbas : Une Intifada se déclenchera si vous ne reprenez
pas les négociations / Barak Ravid et Avi Issacharof – Haaretz

21 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le président Shimon Pérès a récemment mis en garde le président de
l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas (Abou Mazen), et son entourage
que la paralysie que connaît le processus de paix et l’impasse dans
laquelle se trouvent les négociations risquent de mener au
déclenchement d’une troisième Intifada. « Vous jouez avec le feu », a
dit M. Pérès à Abou Mazen. Hier, l’émissaire américain George Mitchell
est arrivé en Israël pour tenter à nouveau de relancer les négociations
entre Israël et l’Autorité palestinienne. Le président Pérès a fait
part de ses entretiens avec Abou Mazen en début de semaine, lors de sa
rencontre à Jérusalem avec le ministre norvégien (…)

Le régime iranien accablé affirme que les chefs du camp réformiste sont des mandataires d’Israël

21 janvier 2010, source Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme

L’intensification et l’institutionnalisation de la protestation contre
le régime iranien, comme l’ont montré les émeutes de l’Achoura, ont
contraint le régime de Téhéran à faire porter la responsabilité aux
pays étrangers. Téhéran a ainsi accusé Israël, les États- Unis et la
Grande-Bretagne de planifier les prochaines étapes de la protestation
et même d’être responsables des messages antirévolutionnaires diffusés
par ses chefs. 

L’ONU et les Etats-Unis demandent à Israël d’envoyer des policiers en Haïti.

21 janvier 2010, source Par Yaakov Lappin, Jerusalem Post | Adaptation : Marc Brzustowski

Le Ministère public de la Sécurité a annoncé, mercredi, qu’à la suite
d’une requête des Etats-Unis et des Nations-Unies, la Police
israélienne enverra des dizaines de policiers armés se joindre aux
efforts de maintien de la paix en Haïti. Le Ministre des Affaires
étrangères, Avigdor Lieberman a demandé au Ministre de la sécurité
publique d’autoriser le départ de la délégation policière, et cette
requête sera approuvée, selon une source proche du Ministre de la
sécurité publique. La source ajoute que les officiers de police
suivront une brève période de préparation physique et mentale avant de
s’envoler vers Haïti. (…)

Antiaméricanisme pas mort

21 janvier 2010, source Par David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

Il n’est pas surprenant que les présidents vénézuélien, Chavez, et
bolivien, Morales, n’aient pas manqué l’occasion de vilipender les
Etats-Unis à propos de leur engagement dans l’assistance qu’ils
apportent au peuple haïtien. En revanche, on a pu être davantage
surpris que le secrétaire d’Etat français à la coopération, Alain
Joyandet, de retour de Haïti, ait lui-même, parlé d’une « occupation »
américaine du pays. Aussi, ne peut-on que se féliciter que l’Elysée ait
tenu, pour reprendre l’expression utilisée par Le Monde, daté du 21
janvier, à (…)

USA/ Bilan d’une décennie

21 janvier 2010, source Michel Gurfinkiel

Les années 2000 auront été avant tout – des attentats du 11 septembre
2001 à la crise économique de 2008 et à l’élection de Barack Obama –
celles d’un déclin américain. « Faites-moi de bonne politique et je
vous ferai de bonnes finances », disait le baron Gros. La première
décennie du XXIe siècle – les années 2000 – s’achève. Elle semble avoir
été marquée, avant tout, par le déclin des Etats-Unis. En 2000, le PNB
américain était de 9 000 milliards de dollars. En 2008, de 14 500
milliards. Soit près de +50 %. Mais le PNB mondial est passé, pendant
la même période, de 42 000 à 65 000 milliards. Soit +55 %. 

Israël veut une frontière sécurisée à l’intérieur du futur État palestinien

21 janvier 2010, source Cyberpresse | AFP

Israël maintiendra une « présence » le long de la frontière orientale
d’un futur État palestinien, dans la région limitrophe avec la
Jordanie, afin d’empêcher toute infiltration d’armes, a averti mercredi
soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. « La capacité de
produire par milliers des roquettes et des missiles dans des zones
contiguës (à Israël) crée un problème monumental de sécurité », a
estimé M. Netanyahu lors d’une conférence de presse avec les médias
étrangers à Jérusalem. 

Visitez également
Antisem.com
Afin de mieux visualiser cette Newsletter , nous vous conseillons de cliquez-ici

Newsletter n° 333 – 15 janvier 2009

Malgré les apparences, l’incitation à la haine palestinienne contre Israël maintient la paix à distance


Texte
de la bannière : sous les auspices du Président Mahmoud Abbas-
l’autorité politique et de l’éducation nationale- Cérémonie pour
l’anniversaire de la naissance de l’épouse du cosmos- la martyre Dalal
Mughrabi.

Malgré
les efforts d’Israël pour ramener la direction de l’Autorité
Palestinienne à la table des pourparlers de paix, cette dernière
continue de boycotter les négociations, d’inciter à la violence contre Israël  et de faire l’éloge du terrorisme.


Citation de la semaine :
L’économie israélienne a échappé à la récession

Les Echos , 8 janvier 2010




Israël envoie une délégation de secours pour Haïti
Deux
Boeing 747 jets sont partis d’Israël avec à leur bord des colis de
secours, un hôpital volant du Commandement de protection civile , une
unité de secours, ainsi que des équipes du Maguen David Adom et de la
Police d’Israël.Israël a décidé d’exprimer sa solidarité avec le
gouvernement et le peuple d’Haïti pendant ce grand désastre. Nous
exprimons nos condoléances aux …


Miep Gies : symbole de la résistance
12 janvier 2010
Miep Gies, qui a aidé Anne Frank et sa famille
à se cacher des nazis à Amsterdam durant la Seconde Guerre mondiale,
est décédée lundi à l’âge de 100 ans, a annoncé lundi son site internet
familial.
Miep Gies cacha et sauva le journal intime de
l’adolescente juive allemande qui, dénoncée ainsi que sa famille, fut
déportée dans le camp de concentration nazi de Bergen Belsen, où elle
mourut en 1945 de la maladie du typhus

Voir le site qui lui est consacré


MASHAV lui a changé sa vie
Janvier 2010
Naky Louoba Jonas est ivoirien, il a participé au stage MASHAV en
Israël et nous fait partager son expérience dans un témoignage engagé
et émouvant.


Nouvelle preuve de l´activité militaire du Hezbollah
Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme, 6 janvier 2010

Nouvelle
preuve de l’activité militaire du Hezbollah: des fosses explosives
contenant des douzaines d’engins piégés sophistiqués ont récemment été
découvertes près de la route principale menant au village d’Al-Khiyam
au Sud Liban. Il s’agit d’une
violation flagrante de la Résolution
1701 du Conseil de Sécurité, qui met en danger la population civile et
les forces de la Finul opérant dans le secteur.

Télécharger le dossier PDF


Un top modèle à l’armée

Le
top modèle israélien Esti Ginsburg au sommet de sa popularité a décidé
de servir l’armée israélienne. Elle explique ses motivations en vidéo.

Voir la vidéo


Un village arabe israélien bat le record du plus gros houmous du monde
AFP, 8 janvier 2010
Une
cinquantaine de chefs ont confectionné vendredi plus de quatre tonnes
de houmous, mets populaire du Proche-Orient, dans le bourg arabe
israélien d’Abou Gosh, près de Jérusalem, pour battre le record
Guinness de la spécialité jusque là détenu par le Liban.


« Le sable et le soldat » – Serge Gainsbourg
A l’occasion de la sortie du film de Joann Sfar, « Gainsbourg, vie héroïque »
le 20 janvier, faisons un hommage à ce grand artiste français en
rappelant l’histoire d’une chanson emblématique « Le sable et le
soldat ».

Voir le documentaire sur cette chanson


La station de ski du Hermon envisage un lifting estival
IsRealli, 12 janvier 2010
Bien
que l’hiver en Israël ne dure que quelques semaines, pour une courte
durée les skieurs d’Israël peuvent dépoussiérer leurs lunettes de
soleil et s’armer de leur ski pour l’unique station de ski, celle du
Mont Hermon.


Le Tour d’Israël cycliste aura lieu en mars
13 janvier 2010
Dans
la tradition du très renommé Tour de France, Israël accueillera
l’évènement du tour cycliste, le premier dans son genre en Terre Sainte
du 7 au 11 mars 2010. Sponsorisé par le ministère israélien du
Tourisme, cet évènement de 5 jours sera divisé en cinq étapes et
offrira aux participants des vues imprenables
et des expériences
à travers des paysages diversifiés d’Israël, autant que la chance de
concourir dans un important évènement sportif.Le champion israélien de
cyclisme national Avihay Grinberg


Avatar : l’angle israélien
Israel21C, 10 janvier 2010
L’avez-vous repéré dans le générique du film Avatar : Shahar Levavi
… le nom de cet Israélien, âgé de 34 ans seulement, natif de Korazin
–petit moshav du Nord- qui travaille depuis 11 ans déjà dans le cinéma
d’animation aux Etats-Unis ?
Plus récemment, il s’est installé dans
un studio en Nouvelle-Zélande, le temps de la production du « Seigneur
des Anneaux ». Là où, il y a 3 ans, il a été recruté parmi les
illustrateurs d’Avatar, après avoir fait toute la preuve de son talent
dans les Le monde de Narnia et Garfield.
Depuis son récent retour au pays pour rejoindre le monde de l’animation
israélien, Shahar se réjouit du succès d’Avatar à travers le globe… lire la suite (en anglais)


Questions-réponses sur le processus de paix ?
MFA – Janvier 2010

Réponses aux questions fréquements posées sur le conflit.


La photo de la semaine


Une
cinquantaine de chefs ont confectionné vendredi plus de quatre tonnes
de houmous, mets populaire du Proche-Orient, dans le bourg arabe
israélien d’Abou Gosh, près de Jérusalem, pour battre le record
Guinness de la spécialité jusque là détenu par le Liban.


Le saviez vous ? 15 janvier : La « journée des professeurs »
Cette journée sera mise à profit pour marquer l’héritage de Januscz Korczak.
Januscz Korczak, né à Varsovie en 1878 sous son vrai nom Henryk
Goldschmidt, a dédié son existence à aider les enfants en difficulté.
En 1912, il établit un orphelinat juif appelé Dom Sierot, dans lequel
il met en œuvre des théories avant-gardistes d’éducation. Korczak était
également écrivain, proviseur d’une école expérimentale, professeur à
l’université et éditeur d’un journal pour enfant. En 1934 et 1936,
Korczak se rendit en Palestine et fut influencé par le mouvement des
kibboutz. En 1940, son orphelinat fut transféré dans le ghetto de
Varsovie. Comme il était très connu dans la société polonaise – il
reçut de nombreuses récompenses-, on lui proposa à plusieurs reprises
de l’exfiltrer du ghetto, ce qu’il refusa systématiquement, voulant
demeurer auprès des enfants. Il fut déporté à Treblinka le 5 août 1942,
avec 200 enfants et personnels de l’orphelinat, où ils périrent tous.

Voir le dossier sur l’éducation en Israël


La culture israélienne chez vous

"…l’homme ne vit pas seulement de pain…" (Deutéronome 8:3)

Recevez
chaque mois la liste des manifestations culturelles de l’Ambassade
d’Israël  en France sur votre email. Danse, cinéma, théâtre,
littérature, découvrez Israël autrement.

Inscrivez-vous par email : culture2@paris.mfa.gov.il


Dans l’agenda …
Soirée de solidarité pour Gilad Shalit
Maya Bouskila chante pour le KKL
Journées franco-israéliennes
Soirée d’humour et de musique
Afin de mieux visualiser cette Newsletter , nous vous conseillons de cliquez-ici

Newsletter n° 333 – 15 janvier 2009

Malgré les apparences, l’incitation à la haine palestinienne contre Israël maintient la paix à distance


Texte
de la bannière : sous les auspices du Président Mahmoud Abbas-
l’autorité politique et de l’éducation nationale- Cérémonie pour
l’anniversaire de la naissance de l’épouse du cosmos- la martyre Dalal
Mughrabi.

Malgré
les efforts d’Israël pour ramener la direction de l’Autorité
Palestinienne à la table des pourparlers de paix, cette dernière
continue de boycotter les négociations, d’inciter à la violence contre Israël  et de faire l’éloge du terrorisme.


Citation de la semaine :
L’économie israélienne a échappé à la récession

Les Echos , 8 janvier 2010




Israël envoie une délégation de secours pour Haïti
Deux
Boeing 747 jets sont partis d’Israël avec à leur bord des colis de
secours, un hôpital volant du Commandement de protection civile , une
unité de secours, ainsi que des équipes du Maguen David Adom et de la
Police d’Israël.Israël a décidé d’exprimer sa solidarité avec le
gouvernement et le peuple d’Haïti pendant ce grand désastre. Nous
exprimons nos condoléances aux …


Miep Gies : symbole de la résistance
12 janvier 2010
Miep Gies, qui a aidé Anne Frank et sa famille
à se cacher des nazis à Amsterdam durant la Seconde Guerre mondiale,
est décédée lundi à l’âge de 100 ans, a annoncé lundi son site internet
familial.
Miep Gies cacha et sauva le journal intime de
l’adolescente juive allemande qui, dénoncée ainsi que sa famille, fut
déportée dans le camp de concentration nazi de Bergen Belsen, où elle
mourut en 1945 de la maladie du typhus

Voir le site qui lui est consacré


MASHAV lui a changé sa vie
Janvier 2010
Naky Louoba Jonas est ivoirien, il a participé au stage MASHAV en
Israël et nous fait partager son expérience dans un témoignage engagé
et émouvant.


Nouvelle preuve de l´activité militaire du Hezbollah
Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme, 6 janvier 2010

Nouvelle
preuve de l’activité militaire du Hezbollah: des fosses explosives
contenant des douzaines d’engins piégés sophistiqués ont récemment été
découvertes près de la route principale menant au village d’Al-Khiyam
au Sud Liban. Il s’agit d’une
violation flagrante de la Résolution
1701 du Conseil de Sécurité, qui met en danger la population civile et
les forces de la Finul opérant dans le secteur.

Télécharger le dossier PDF


Un top modèle à l’armée

Le
top modèle israélien Esti Ginsburg au sommet de sa popularité a décidé
de servir l’armée israélienne. Elle explique ses motivations en vidéo.

Voir la vidéo


Un village arabe israélien bat le record du plus gros houmous du monde
AFP, 8 janvier 2010
Une
cinquantaine de chefs ont confectionné vendredi plus de quatre tonnes
de houmous, mets populaire du Proche-Orient, dans le bourg arabe
israélien d’Abou Gosh, près de Jérusalem, pour battre le record
Guinness de la spécialité jusque là détenu par le Liban.


« Le sable et le soldat » – Serge Gainsbourg
A l’occasion de la sortie du film de Joann Sfar, « Gainsbourg, vie héroïque »
le 20 janvier, faisons un hommage à ce grand artiste français en
rappelant l’histoire d’une chanson emblématique « Le sable et le
soldat ».

Voir le documentaire sur cette chanson


La station de ski du Hermon envisage un lifting estival
IsRealli, 12 janvier 2010
Bien
que l’hiver en Israël ne dure que quelques semaines, pour une courte
durée les skieurs d’Israël peuvent dépoussiérer leurs lunettes de
soleil et s’armer de leur ski pour l’unique station de ski, celle du
Mont Hermon.


Le Tour d’Israël cycliste aura lieu en mars
13 janvier 2010
Dans
la tradition du très renommé Tour de France, Israël accueillera
l’évènement du tour cycliste, le premier dans son genre en Terre Sainte
du 7 au 11 mars 2010. Sponsorisé par le ministère israélien du
Tourisme, cet évènement de 5 jours sera divisé en cinq étapes et
offrira aux participants des vues imprenables
et des expériences
à travers des paysages diversifiés d’Israël, autant que la chance de
concourir dans un important évènement sportif.Le champion israélien de
cyclisme national Avihay Grinberg


Avatar : l’angle israélien
Israel21C, 10 janvier 2010
L’avez-vous repéré dans le générique du film Avatar : Shahar Levavi
… le nom de cet Israélien, âgé de 34 ans seulement, natif de Korazin
–petit moshav du Nord- qui travaille depuis 11 ans déjà dans le cinéma
d’animation aux Etats-Unis ?
Plus récemment, il s’est installé dans
un studio en Nouvelle-Zélande, le temps de la production du « Seigneur
des Anneaux ». Là où, il y a 3 ans, il a été recruté parmi les
illustrateurs d’Avatar, après avoir fait toute la preuve de son talent
dans les Le monde de Narnia et Garfield.
Depuis son récent retour au pays pour rejoindre le monde de l’animation
israélien, Shahar se réjouit du succès d’Avatar à travers le globe… lire la suite (en anglais)


Questions-réponses sur le processus de paix ?
MFA – Janvier 2010

Réponses aux questions fréquements posées sur le conflit.


La photo de la semaine


Une
cinquantaine de chefs ont confectionné vendredi plus de quatre tonnes
de houmous, mets populaire du Proche-Orient, dans le bourg arabe
israélien d’Abou Gosh, près de Jérusalem, pour battre le record
Guinness de la spécialité jusque là détenu par le Liban.


Le saviez vous ? 15 janvier : La « journée des professeurs »
Cette journée sera mise à profit pour marquer l’héritage de Januscz Korczak.
Januscz Korczak, né à Varsovie en 1878 sous son vrai nom Henryk
Goldschmidt, a dédié son existence à aider les enfants en difficulté.
En 1912, il établit un orphelinat juif appelé Dom Sierot, dans lequel
il met en œuvre des théories avant-gardistes d’éducation. Korczak était
également écrivain, proviseur d’une école expérimentale, professeur à
l’université et éditeur d’un journal pour enfant. En 1934 et 1936,
Korczak se rendit en Palestine et fut influencé par le mouvement des
kibboutz. En 1940, son orphelinat fut transféré dans le ghetto de
Varsovie. Comme il était très connu dans la société polonaise – il
reçut de nombreuses récompenses-, on lui proposa à plusieurs reprises
de l’exfiltrer du ghetto, ce qu’il refusa systématiquement, voulant
demeurer auprès des enfants. Il fut déporté à Treblinka le 5 août 1942,
avec 200 enfants et personnels de l’orphelinat, où ils périrent tous.

Voir le dossier sur l’éducation en Israël


La culture israélienne chez vous

"…l’homme ne vit pas seulement de pain…" (Deutéronome 8:3)

Recevez
chaque mois la liste des manifestations culturelles de l’Ambassade
d’Israël  en France sur votre email. Danse, cinéma, théâtre,
littérature, découvrez Israël autrement.

Inscrivez-vous par email : culture2@paris.mfa.gov.il


Dans l’agenda …
Soirée de solidarité pour Gilad Shalit
Maya Bouskila chante pour le KKL
Journées franco-israéliennes
Soirée d’humour et de musique
Afin de mieux visualiser cette Newsletter , nous vous conseillons de cliquez-ici

Newsletter n° 333 – 15 janvier 2009

Malgré les apparences, l’incitation à la haine palestinienne contre Israël maintient la paix à distance


Texte
de la bannière : sous les auspices du Président Mahmoud Abbas-
l’autorité politique et de l’éducation nationale- Cérémonie pour
l’anniversaire de la naissance de l’épouse du cosmos- la martyre Dalal
Mughrabi.

Malgré
les efforts d’Israël pour ramener la direction de l’Autorité
Palestinienne à la table des pourparlers de paix, cette dernière
continue de boycotter les négociations, d’inciter à la violence contre Israël  et de faire l’éloge du terrorisme.


Citation de la semaine :
L’économie israélienne a échappé à la récession

Les Echos , 8 janvier 2010




Israël envoie une délégation de secours pour Haïti
Deux
Boeing 747 jets sont partis d’Israël avec à leur bord des colis de
secours, un hôpital volant du Commandement de protection civile , une
unité de secours, ainsi que des équipes du Maguen David Adom et de la
Police d’Israël.Israël a décidé d’exprimer sa solidarité avec le
gouvernement et le peuple d’Haïti pendant ce grand désastre. Nous
exprimons nos condoléances aux …


Miep Gies : symbole de la résistance
12 janvier 2010
Miep Gies, qui a aidé Anne Frank et sa famille
à se cacher des nazis à Amsterdam durant la Seconde Guerre mondiale,
est décédée lundi à l’âge de 100 ans, a annoncé lundi son site internet
familial.
Miep Gies cacha et sauva le journal intime de
l’adolescente juive allemande qui, dénoncée ainsi que sa famille, fut
déportée dans le camp de concentration nazi de Bergen Belsen, où elle
mourut en 1945 de la maladie du typhus

Voir le site qui lui est consacré


MASHAV lui a changé sa vie
Janvier 2010
Naky Louoba Jonas est ivoirien, il a participé au stage MASHAV en
Israël et nous fait partager son expérience dans un témoignage engagé
et émouvant.


Nouvelle preuve de l´activité militaire du Hezbollah
Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme, 6 janvier 2010

Nouvelle
preuve de l’activité militaire du Hezbollah: des fosses explosives
contenant des douzaines d’engins piégés sophistiqués ont récemment été
découvertes près de la route principale menant au village d’Al-Khiyam
au Sud Liban. Il s’agit d’une
violation flagrante de la Résolution
1701 du Conseil de Sécurité, qui met en danger la population civile et
les forces de la Finul opérant dans le secteur.

Télécharger le dossier PDF


Un top modèle à l’armée

Le
top modèle israélien Esti Ginsburg au sommet de sa popularité a décidé
de servir l’armée israélienne. Elle explique ses motivations en vidéo.

Voir la vidéo


Un village arabe israélien bat le record du plus gros houmous du monde
AFP, 8 janvier 2010
Une
cinquantaine de chefs ont confectionné vendredi plus de quatre tonnes
de houmous, mets populaire du Proche-Orient, dans le bourg arabe
israélien d’Abou Gosh, près de Jérusalem, pour battre le record
Guinness de la spécialité jusque là détenu par le Liban.


« Le sable et le soldat » – Serge Gainsbourg
A l’occasion de la sortie du film de Joann Sfar, « Gainsbourg, vie héroïque »
le 20 janvier, faisons un hommage à ce grand artiste français en
rappelant l’histoire d’une chanson emblématique « Le sable et le
soldat ».

Voir le documentaire sur cette chanson


La station de ski du Hermon envisage un lifting estival
IsRealli, 12 janvier 2010
Bien
que l’hiver en Israël ne dure que quelques semaines, pour une courte
durée les skieurs d’Israël peuvent dépoussiérer leurs lunettes de
soleil et s’armer de leur ski pour l’unique station de ski, celle du
Mont Hermon.


Le Tour d’Israël cycliste aura lieu en mars
13 janvier 2010
Dans
la tradition du très renommé Tour de France, Israël accueillera
l’évènement du tour cycliste, le premier dans son genre en Terre Sainte
du 7 au 11 mars 2010. Sponsorisé par le ministère israélien du
Tourisme, cet évènement de 5 jours sera divisé en cinq étapes et
offrira aux participants des vues imprenables
et des expériences
à travers des paysages diversifiés d’Israël, autant que la chance de
concourir dans un important évènement sportif.Le champion israélien de
cyclisme national Avihay Grinberg


Avatar : l’angle israélien
Israel21C, 10 janvier 2010
L’avez-vous repéré dans le générique du film Avatar : Shahar Levavi
… le nom de cet Israélien, âgé de 34 ans seulement, natif de Korazin
–petit moshav du Nord- qui travaille depuis 11 ans déjà dans le cinéma
d’animation aux Etats-Unis ?
Plus récemment, il s’est installé dans
un studio en Nouvelle-Zélande, le temps de la production du « Seigneur
des Anneaux ». Là où, il y a 3 ans, il a été recruté parmi les
illustrateurs d’Avatar, après avoir fait toute la preuve de son talent
dans les Le monde de Narnia et Garfield.
Depuis son récent retour au pays pour rejoindre le monde de l’animation
israélien, Shahar se réjouit du succès d’Avatar à travers le globe… lire la suite (en anglais)


Questions-réponses sur le processus de paix ?
MFA – Janvier 2010

Réponses aux questions fréquements posées sur le conflit.


La photo de la semaine


Une
cinquantaine de chefs ont confectionné vendredi plus de quatre tonnes
de houmous, mets populaire du Proche-Orient, dans le bourg arabe
israélien d’Abou Gosh, près de Jérusalem, pour battre le record
Guinness de la spécialité jusque là détenu par le Liban.


Le saviez vous ? 15 janvier : La « journée des professeurs »
Cette journée sera mise à profit pour marquer l’héritage de Januscz Korczak.
Januscz Korczak, né à Varsovie en 1878 sous son vrai nom Henryk
Goldschmidt, a dédié son existence à aider les enfants en difficulté.
En 1912, il établit un orphelinat juif appelé Dom Sierot, dans lequel
il met en œuvre des théories avant-gardistes d’éducation. Korczak était
également écrivain, proviseur d’une école expérimentale, professeur à
l’université et éditeur d’un journal pour enfant. En 1934 et 1936,
Korczak se rendit en Palestine et fut influencé par le mouvement des
kibboutz. En 1940, son orphelinat fut transféré dans le ghetto de
Varsovie. Comme il était très connu dans la société polonaise – il
reçut de nombreuses récompenses-, on lui proposa à plusieurs reprises
de l’exfiltrer du ghetto, ce qu’il refusa systématiquement, voulant
demeurer auprès des enfants. Il fut déporté à Treblinka le 5 août 1942,
avec 200 enfants et personnels de l’orphelinat, où ils périrent tous.

Voir le dossier sur l’éducation en Israël


La culture israélienne chez vous

"…l’homme ne vit pas seulement de pain…" (Deutéronome 8:3)

Recevez
chaque mois la liste des manifestations culturelles de l’Ambassade
d’Israël  en France sur votre email. Danse, cinéma, théâtre,
littérature, découvrez Israël autrement.

Inscrivez-vous par email : culture2@paris.mfa.gov.il


Dans l’agenda …
Soirée de solidarité pour Gilad Shalit
Maya Bouskila chante pour le KKL
Journées franco-israéliennes
Soirée d’humour et de musique

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Attentat contre un convoi diplomatique israélien en Jordanie : pas de blessé

15 janvier 2010, source Romandie News | AFP

Les occupants d’un convoi de l’ambassade d’Israël en Jordanie ont
échappé jeudi après-midi à un attentat à la bombe en Jordanie, a-t-on
appris de sources officielles israéliennes. Une explosion a eu lieu au
passage d’un convoi de l’ambassade d’Israël en Jordanie qui se rendait
d’Amman vers le pont Allenby (aussi appelé al-Hussein), contrôlé par
Israël à la frontière entre la Jordanie et la Cisjordanie occupée,
selon les sources. L’explosion n’a pas fait de blessé. 

Signature
d’un accord franco-palestinien pour la création de l’institut de
finances publiques (contribution totale de 3,5 millions d’euros de la
France)

14 janvier 2010, source Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes

La France et l’Autorité palestinienne ont signé le 13 janvier à
Ramallah un accord portant sur la mise en place d’un institut de
finances publiques dans les Territoires palestiniens. Ce projet est une
nouvelle concrétisation de l’engagement de la France à soutenir les
institutions de l’Autorité palestinienne afin de lui permettre de
mettre en œuvre ses réformes institutionnelles et de consolider sa
gouvernance. L’appui apporté à travers le projet d’Institut des
finances publiques est fondé sur les priorités définies par le Plan de
réforme et (…)

L’Union Européenne donne 30 M€ à la Syrie

14 janvier 2010, source Le Figaro | AFP

L’Union européenne (UE) et la Syrie ont signé aujourd’hui des accords
portant sur un don européen de 30 millions d’euros pour financer trois
projets dans les secteurs de l’enseignement, des finances publiques et
du traitement des déchets. Dix millions d’euros sont destinés à
"améliorer l’enseignement, l’administration des écoles et le secteur de
l’éducation en général", précise un communiqué de la délégation de l’UE
à Damas. 

Plus qu’un seul disparu israélien en Haïti. Le point humanitaire israélien.

14 janvier 2010, source JSSNews

Selon le ministère des Affaires étrangères israélien, interrogé par
JSSNews, l’ambassade d’IsraËl en République Dominicaine (qui sert aussi
d’ambassade à Haïti), a pris contact avec les sept Israéliens qui
habitent sur l’île, y compris Bridget Omashi Pierre et son fils David
Omashi Segev, neuf ans. Seule Sharona Elsaieh, fille d’Abie Nathan, le
militant bien connu de la paix qui est décédé en 2008, est toujours
portée disparue. 

L’Allemagne s’apprête à fournir à Israël un nouveau sous-marin de classe « Dolphin U-212 », doté d’une capacité nucléaire.

14 janvier 2010, source Par Maxime Perez | IsraelValley


Plusieurs sources à Berlin rapportent que l’Allemagne s’apprête à
fournir à Israël un nouveau sous-marin de classe « Dolphin U-212 »,
doté d’une capacité nucléaire. L’accord devrait être finalisé très
prochainement entre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou
et la chancelière allemande Angela Merkel, qui est attendue à Jérusalem
lundi prochain. 

Miep Gies, gardienne de la mémoire d’Anne Franck a rejoint le monde de la vraie lumière

14 janvier 2010, source Rachel Franco – Israël

Il y a des vies qui sont si pleines de sens qu´elles portent en elle le
flambeau de l´espoir. Il y a des moments essentiels où le vrai choix se
pose, celui qui fera de nous des êtres de Bien ou celui de notre
capitulation devant le Mal. Il y a des instants fondateurs de Soi où
soudain le mot "courage" ne veut rien dire tant il semble naturel qu’il
faille s’engager pour nos frères en humanité. Plus simplement, il y a
des hommes et des femmes qui ont un cœur qui bat et tendent la main
sans crainte, à celles et ceux qui sont pris (…)

L’ouverture d’Israël à la Chine

14 janvier 2010, source Caroline Glick , the Jerusalem Post | Adaptation française de Sentinelle 5770

Le pouvoir croissant de la communauté internationale siégeant à l’ONU
est l’une des plus graves menaces émergentes à la sécurité national
d’Israël. Cette menace provient de deux sources. D’abord, le système de
gouvernance mondiale piloté par l’ONU œuvre à redéfinir la loi
internationale : d’une part en blanchissant les crimes de guerre des
Etats associés à la majorité, et d’autre part, en rendant illégales les
mesures prises par des Etats impopulaires pour se protéger contre une
agression. Ensuite, et plus important encore, Israël est devenu le bouc
émissaire de la communauté internationale conduite par l’ONU. Les 57
membres (…)

Le "Néga -sionisme" des Palestiniens sur Jérusalem

14 janvier 2010, source jerusalemplus.tv

Néga-sionisme". Le jeu de mot n’est pas gratuit : (… ) la négation
d’Israël n’est pas la dérive ultime de la négation de la Shoah, mais la
racine même du phénomène négationniste (… ) Le retour d’Israël sur sa
terre, ce que le psychanalyste Daniel Siboni appelle "le retour du
spectre", remet en question l’Islam comme religion alternative ayant
pris le relai de la vocation d’Israël. 

Nucléaire : la guerre secrète entre Israël et l’Iran

14 janvier 2010, source Jacques Benillouche | Slate

Pour retarder le programme nucléaire iranien, Israël mène depuis des
années une guerre de l’ombre pour éliminer les savants iraniens. Le
Mossad n’a pas pour habitude de claironner le résultat de ses
missions. 

Un physicien nucléaire iranien a été tué dans un attentat mystérieux à Téhéran / Yossi Melman – Haaretz

14 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Il est fort probable que l’on ne sache jamais la vérité derrière
l’assassinat du professeur de physique nucléaire Massoud Ali Mohammadi.
Ceux qui ont commis cet attentat ne l’avoueront pas et ceux qui le
revendiqueront ne l’auront probablement pas commis. Mohammadi a été tué
hier matin dans des circonstances mystérieuses, dans une rue tranquille
du nord de Téhéran, par une forte explosion qui a eu (…)

Comment Obama est intervenu dans les relations israélo-turques / Shimon Shiffer – Yediot Aharonot

14 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Ces derniers mois, le président américain, Barack Obama, s’est mobilisé
pour aider Israël à apaiser la situation face à la Turquie. Selon des
sources à Washington, lors de la dernière visite aux Etats-Unis du
Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, le président Obama a tenté
de la convaincre de cesser de critiquer Israël de manière aussi
violente. Le Premier ministre turc a toutefois répliqué qu’il n’a
nullement l’intention de modérer ses propos concernant l’attitude (…)

L’humiliation s’est conclue par des excuses / Maya Bengal & Amit Cohen – Maariv

14 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

J’apporte mon plein soutien au ministre des Affaires étrangères,
Avigdor Liberman. C’est ce qu’a fait savoir hier le Premier ministre
Netanyahu après le « bizutage » qu’a fait subir avant-hier le
vice-ministre des Affaires étrangères, Danny Ayalon, à l’ambassadeur de
Turquie en Israël. Hier soir, Ayalon s’est excusé pour sa
conduite. Selon des responsables politiques, M. Netanyahu avait été
informé par le ministre des Affaires étrangères que l’ambassadeur turc
serait (…)
Visitez également
Antisem.com

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Attentat contre un convoi diplomatique israélien en Jordanie : pas de blessé

15 janvier 2010, source Romandie News | AFP

Les occupants d’un convoi de l’ambassade d’Israël en Jordanie ont
échappé jeudi après-midi à un attentat à la bombe en Jordanie, a-t-on
appris de sources officielles israéliennes. Une explosion a eu lieu au
passage d’un convoi de l’ambassade d’Israël en Jordanie qui se rendait
d’Amman vers le pont Allenby (aussi appelé al-Hussein), contrôlé par
Israël à la frontière entre la Jordanie et la Cisjordanie occupée,
selon les sources. L’explosion n’a pas fait de blessé. 

Signature
d’un accord franco-palestinien pour la création de l’institut de
finances publiques (contribution totale de 3,5 millions d’euros de la
France)

14 janvier 2010, source Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes

La France et l’Autorité palestinienne ont signé le 13 janvier à
Ramallah un accord portant sur la mise en place d’un institut de
finances publiques dans les Territoires palestiniens. Ce projet est une
nouvelle concrétisation de l’engagement de la France à soutenir les
institutions de l’Autorité palestinienne afin de lui permettre de
mettre en œuvre ses réformes institutionnelles et de consolider sa
gouvernance. L’appui apporté à travers le projet d’Institut des
finances publiques est fondé sur les priorités définies par le Plan de
réforme et (…)

L’Union Européenne donne 30 M€ à la Syrie

14 janvier 2010, source Le Figaro | AFP

L’Union européenne (UE) et la Syrie ont signé aujourd’hui des accords
portant sur un don européen de 30 millions d’euros pour financer trois
projets dans les secteurs de l’enseignement, des finances publiques et
du traitement des déchets. Dix millions d’euros sont destinés à
"améliorer l’enseignement, l’administration des écoles et le secteur de
l’éducation en général", précise un communiqué de la délégation de l’UE
à Damas. 

Plus qu’un seul disparu israélien en Haïti. Le point humanitaire israélien.

14 janvier 2010, source JSSNews

Selon le ministère des Affaires étrangères israélien, interrogé par
JSSNews, l’ambassade d’IsraËl en République Dominicaine (qui sert aussi
d’ambassade à Haïti), a pris contact avec les sept Israéliens qui
habitent sur l’île, y compris Bridget Omashi Pierre et son fils David
Omashi Segev, neuf ans. Seule Sharona Elsaieh, fille d’Abie Nathan, le
militant bien connu de la paix qui est décédé en 2008, est toujours
portée disparue. 

L’Allemagne s’apprête à fournir à Israël un nouveau sous-marin de classe « Dolphin U-212 », doté d’une capacité nucléaire.

14 janvier 2010, source Par Maxime Perez | IsraelValley


Plusieurs sources à Berlin rapportent que l’Allemagne s’apprête à
fournir à Israël un nouveau sous-marin de classe « Dolphin U-212 »,
doté d’une capacité nucléaire. L’accord devrait être finalisé très
prochainement entre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou
et la chancelière allemande Angela Merkel, qui est attendue à Jérusalem
lundi prochain. 

Miep Gies, gardienne de la mémoire d’Anne Franck a rejoint le monde de la vraie lumière

14 janvier 2010, source Rachel Franco – Israël

Il y a des vies qui sont si pleines de sens qu´elles portent en elle le
flambeau de l´espoir. Il y a des moments essentiels où le vrai choix se
pose, celui qui fera de nous des êtres de Bien ou celui de notre
capitulation devant le Mal. Il y a des instants fondateurs de Soi où
soudain le mot "courage" ne veut rien dire tant il semble naturel qu’il
faille s’engager pour nos frères en humanité. Plus simplement, il y a
des hommes et des femmes qui ont un cœur qui bat et tendent la main
sans crainte, à celles et ceux qui sont pris (…)

L’ouverture d’Israël à la Chine

14 janvier 2010, source Caroline Glick , the Jerusalem Post | Adaptation française de Sentinelle 5770

Le pouvoir croissant de la communauté internationale siégeant à l’ONU
est l’une des plus graves menaces émergentes à la sécurité national
d’Israël. Cette menace provient de deux sources. D’abord, le système de
gouvernance mondiale piloté par l’ONU œuvre à redéfinir la loi
internationale : d’une part en blanchissant les crimes de guerre des
Etats associés à la majorité, et d’autre part, en rendant illégales les
mesures prises par des Etats impopulaires pour se protéger contre une
agression. Ensuite, et plus important encore, Israël est devenu le bouc
émissaire de la communauté internationale conduite par l’ONU. Les 57
membres (…)

Le "Néga -sionisme" des Palestiniens sur Jérusalem

14 janvier 2010, source jerusalemplus.tv

Néga-sionisme". Le jeu de mot n’est pas gratuit : (… ) la négation
d’Israël n’est pas la dérive ultime de la négation de la Shoah, mais la
racine même du phénomène négationniste (… ) Le retour d’Israël sur sa
terre, ce que le psychanalyste Daniel Siboni appelle "le retour du
spectre", remet en question l’Islam comme religion alternative ayant
pris le relai de la vocation d’Israël. 

Nucléaire : la guerre secrète entre Israël et l’Iran

14 janvier 2010, source Jacques Benillouche | Slate

Pour retarder le programme nucléaire iranien, Israël mène depuis des
années une guerre de l’ombre pour éliminer les savants iraniens. Le
Mossad n’a pas pour habitude de claironner le résultat de ses
missions. 

Un physicien nucléaire iranien a été tué dans un attentat mystérieux à Téhéran / Yossi Melman – Haaretz

14 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Il est fort probable que l’on ne sache jamais la vérité derrière
l’assassinat du professeur de physique nucléaire Massoud Ali Mohammadi.
Ceux qui ont commis cet attentat ne l’avoueront pas et ceux qui le
revendiqueront ne l’auront probablement pas commis. Mohammadi a été tué
hier matin dans des circonstances mystérieuses, dans une rue tranquille
du nord de Téhéran, par une forte explosion qui a eu (…)

Comment Obama est intervenu dans les relations israélo-turques / Shimon Shiffer – Yediot Aharonot

14 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Ces derniers mois, le président américain, Barack Obama, s’est mobilisé
pour aider Israël à apaiser la situation face à la Turquie. Selon des
sources à Washington, lors de la dernière visite aux Etats-Unis du
Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, le président Obama a tenté
de la convaincre de cesser de critiquer Israël de manière aussi
violente. Le Premier ministre turc a toutefois répliqué qu’il n’a
nullement l’intention de modérer ses propos concernant l’attitude (…)

L’humiliation s’est conclue par des excuses / Maya Bengal & Amit Cohen – Maariv

14 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

J’apporte mon plein soutien au ministre des Affaires étrangères,
Avigdor Liberman. C’est ce qu’a fait savoir hier le Premier ministre
Netanyahu après le « bizutage » qu’a fait subir avant-hier le
vice-ministre des Affaires étrangères, Danny Ayalon, à l’ambassadeur de
Turquie en Israël. Hier soir, Ayalon s’est excusé pour sa
conduite. Selon des responsables politiques, M. Netanyahu avait été
informé par le ministre des Affaires étrangères que l’ambassadeur turc
serait (…)
Visitez également
Antisem.com

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Attentat contre un convoi diplomatique israélien en Jordanie : pas de blessé

15 janvier 2010, source Romandie News | AFP

Les occupants d’un convoi de l’ambassade d’Israël en Jordanie ont
échappé jeudi après-midi à un attentat à la bombe en Jordanie, a-t-on
appris de sources officielles israéliennes. Une explosion a eu lieu au
passage d’un convoi de l’ambassade d’Israël en Jordanie qui se rendait
d’Amman vers le pont Allenby (aussi appelé al-Hussein), contrôlé par
Israël à la frontière entre la Jordanie et la Cisjordanie occupée,
selon les sources. L’explosion n’a pas fait de blessé. 

Signature
d’un accord franco-palestinien pour la création de l’institut de
finances publiques (contribution totale de 3,5 millions d’euros de la
France)

14 janvier 2010, source Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes

La France et l’Autorité palestinienne ont signé le 13 janvier à
Ramallah un accord portant sur la mise en place d’un institut de
finances publiques dans les Territoires palestiniens. Ce projet est une
nouvelle concrétisation de l’engagement de la France à soutenir les
institutions de l’Autorité palestinienne afin de lui permettre de
mettre en œuvre ses réformes institutionnelles et de consolider sa
gouvernance. L’appui apporté à travers le projet d’Institut des
finances publiques est fondé sur les priorités définies par le Plan de
réforme et (…)

L’Union Européenne donne 30 M€ à la Syrie

14 janvier 2010, source Le Figaro | AFP

L’Union européenne (UE) et la Syrie ont signé aujourd’hui des accords
portant sur un don européen de 30 millions d’euros pour financer trois
projets dans les secteurs de l’enseignement, des finances publiques et
du traitement des déchets. Dix millions d’euros sont destinés à
"améliorer l’enseignement, l’administration des écoles et le secteur de
l’éducation en général", précise un communiqué de la délégation de l’UE
à Damas. 

Plus qu’un seul disparu israélien en Haïti. Le point humanitaire israélien.

14 janvier 2010, source JSSNews

Selon le ministère des Affaires étrangères israélien, interrogé par
JSSNews, l’ambassade d’IsraËl en République Dominicaine (qui sert aussi
d’ambassade à Haïti), a pris contact avec les sept Israéliens qui
habitent sur l’île, y compris Bridget Omashi Pierre et son fils David
Omashi Segev, neuf ans. Seule Sharona Elsaieh, fille d’Abie Nathan, le
militant bien connu de la paix qui est décédé en 2008, est toujours
portée disparue. 

L’Allemagne s’apprête à fournir à Israël un nouveau sous-marin de classe « Dolphin U-212 », doté d’une capacité nucléaire.

14 janvier 2010, source Par Maxime Perez | IsraelValley


Plusieurs sources à Berlin rapportent que l’Allemagne s’apprête à
fournir à Israël un nouveau sous-marin de classe « Dolphin U-212 »,
doté d’une capacité nucléaire. L’accord devrait être finalisé très
prochainement entre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou
et la chancelière allemande Angela Merkel, qui est attendue à Jérusalem
lundi prochain. 

Miep Gies, gardienne de la mémoire d’Anne Franck a rejoint le monde de la vraie lumière

14 janvier 2010, source Rachel Franco – Israël

Il y a des vies qui sont si pleines de sens qu´elles portent en elle le
flambeau de l´espoir. Il y a des moments essentiels où le vrai choix se
pose, celui qui fera de nous des êtres de Bien ou celui de notre
capitulation devant le Mal. Il y a des instants fondateurs de Soi où
soudain le mot "courage" ne veut rien dire tant il semble naturel qu’il
faille s’engager pour nos frères en humanité. Plus simplement, il y a
des hommes et des femmes qui ont un cœur qui bat et tendent la main
sans crainte, à celles et ceux qui sont pris (…)

L’ouverture d’Israël à la Chine

14 janvier 2010, source Caroline Glick , the Jerusalem Post | Adaptation française de Sentinelle 5770

Le pouvoir croissant de la communauté internationale siégeant à l’ONU
est l’une des plus graves menaces émergentes à la sécurité national
d’Israël. Cette menace provient de deux sources. D’abord, le système de
gouvernance mondiale piloté par l’ONU œuvre à redéfinir la loi
internationale : d’une part en blanchissant les crimes de guerre des
Etats associés à la majorité, et d’autre part, en rendant illégales les
mesures prises par des Etats impopulaires pour se protéger contre une
agression. Ensuite, et plus important encore, Israël est devenu le bouc
émissaire de la communauté internationale conduite par l’ONU. Les 57
membres (…)

Le "Néga -sionisme" des Palestiniens sur Jérusalem

14 janvier 2010, source jerusalemplus.tv

Néga-sionisme". Le jeu de mot n’est pas gratuit : (… ) la négation
d’Israël n’est pas la dérive ultime de la négation de la Shoah, mais la
racine même du phénomène négationniste (… ) Le retour d’Israël sur sa
terre, ce que le psychanalyste Daniel Siboni appelle "le retour du
spectre", remet en question l’Islam comme religion alternative ayant
pris le relai de la vocation d’Israël. 

Nucléaire : la guerre secrète entre Israël et l’Iran

14 janvier 2010, source Jacques Benillouche | Slate

Pour retarder le programme nucléaire iranien, Israël mène depuis des
années une guerre de l’ombre pour éliminer les savants iraniens. Le
Mossad n’a pas pour habitude de claironner le résultat de ses
missions. 

Un physicien nucléaire iranien a été tué dans un attentat mystérieux à Téhéran / Yossi Melman – Haaretz

14 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Il est fort probable que l’on ne sache jamais la vérité derrière
l’assassinat du professeur de physique nucléaire Massoud Ali Mohammadi.
Ceux qui ont commis cet attentat ne l’avoueront pas et ceux qui le
revendiqueront ne l’auront probablement pas commis. Mohammadi a été tué
hier matin dans des circonstances mystérieuses, dans une rue tranquille
du nord de Téhéran, par une forte explosion qui a eu (…)

Comment Obama est intervenu dans les relations israélo-turques / Shimon Shiffer – Yediot Aharonot

14 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Ces derniers mois, le président américain, Barack Obama, s’est mobilisé
pour aider Israël à apaiser la situation face à la Turquie. Selon des
sources à Washington, lors de la dernière visite aux Etats-Unis du
Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, le président Obama a tenté
de la convaincre de cesser de critiquer Israël de manière aussi
violente. Le Premier ministre turc a toutefois répliqué qu’il n’a
nullement l’intention de modérer ses propos concernant l’attitude (…)

L’humiliation s’est conclue par des excuses / Maya Bengal & Amit Cohen – Maariv

14 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

J’apporte mon plein soutien au ministre des Affaires étrangères,
Avigdor Liberman. C’est ce qu’a fait savoir hier le Premier ministre
Netanyahu après le « bizutage » qu’a fait subir avant-hier le
vice-ministre des Affaires étrangères, Danny Ayalon, à l’ambassadeur de
Turquie en Israël. Hier soir, Ayalon s’est excusé pour sa
conduite. Selon des responsables politiques, M. Netanyahu avait été
informé par le ministre des Affaires étrangères que l’ambassadeur turc
serait (…)
Visitez également
Antisem.com

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Catherine Ashton : ‘absolument vital’ de progresser au Proche-Orient

12 janvier 2010, source par : EJP

La nouvelle chef de la diplomatie européenne, la Britannique Catherine
Ashton, a plaidé hier pour que l’UE joue un plus grand rôle dans le
monde à l’occasion de son audition de confirmation devant le Parlement
européen à Bruxelles. Elle a estimé "absolument vital" de progresser
dans les négociations de paix au Proche-Orient et a réaffirmé le
soutien de l’Union européenne à une solution à deux états. 

Un scientifique nucléaire iranien tué dans un attentat à Téhéran

12 janvier 2010, source CICAD – Coordination Intercommunautaire contre l’Antisémitisme et la Diffamation

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang, Massoud Ali Mohammadi,
a été tué mardi dans l’explosion d’une moto piégée près de son domicile
de Téhéran, ont annoncé les autorités. M. Mohammadi était un
« professeur dans le domaine de l’énergie nucléaire », a déclaré le
procureur général de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, cité par
l’agence Isna. Selon l’agence Borna News, dépendant de l’agence
officielle Irna, qui cite des « sources informées », M. Mohammadi était
« un haut (…)

Israël : haï hier, admiré aujourd’hui

12 janvier 2010, source David Horovitz

Il doit y avoir une erreur. Vérifiez à nouveau. Etes-vous sûr qu’Israël
n’est pas mentionné ? La donne a changé après l’attentat déjoué le jour
de Noël sur le vol 253 de la Northwest Airlines entre Amsterdam et
Detroit. L’Angleterre, les Etats-Unis et de nombreux autres pays ont
reconnu l’escalade de la menace terroriste dans les airs et redoublé
d’efforts pour empêcher d’éventuels attentats suicides sur les vols
internationaux. 

Un physicien nucléaire iranien tué par l’explosion d’une bombe

12 janvier 2010, source Jerusalem Post – AP | Adaptation : Marc Brzustowski

Un media officiel de l’Etat iranien rapporte qu’un professeur de
physique nucléaire de l’Université de Téhéran a été tué par une
motocyclette piégée parquée à l’extérieur de son domicile dans la
capitale iranienne. D’après une dépêche de la télévision d’Etat,
Massoud Mohammadi était juste en train de quitter son domicile pour se
rendre à son travail quand l’explosion a eu lieu. L’impact de
l’explosion a fait volé en éclats les fenêtres de sa maison située dans
le quartier de Qeytariyeh, au nord de Téhéran et (…)

Nouvelle preuve de l’activité militaire du Hezbollah :

12 janvier 2010, source Centre d‘Information sur les Renseignements et le Terrorisme

Des fosses explosives contenant des douzaines d’engins piégés
sophistiqués ont récemment été découvertes près de la route principale
menant au village d’Al-Khiyam au Sud Liban. Il s’agit d’une violation
flagrante de la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité, qui met en
danger la population civile et les forces de la Finul opérant dans le
secteur. 

Plomb Durci : La réaction de Tsahal / Amir Buhbut – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Un rapport élaboré par Tsahal, et qui comprend des enquêtes sur les
événements décrits dans le rapport Goldstone, établit sans équivoque :
la plupart des événements relatés dans ce rapport se basent sur de
fausses affirmations. Pour l’heure, ce rapport provisoire de l’armée a
été diffusé à de hauts responsables politiques et militaires et devrait
être publié (…)

Liberman réprimande, Barak se réconcilie / Maya Bengal – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Tandis que le ministre des Affaires étrangères attaque, celui de la
Défense tend la main : Ehud Barak devrait se rendre en Turquie dimanche
prochain et son cabinet a fait savoir qu’il n’a aucunement l’intention
d’annuler son déplacement suite aux protestations israéliennes et aux
propos tenus par le Premier ministre Erdogan à l’encontre d’Israël. De
hauts responsables du ministère des Affaires étrangères ont toutefois
affirmé qu’Avigdor Liberman a sciemment voulu détériorer les (…)

Le
ministre égyptien des Affaires étrangères : Netanyahu s’est dit prêt à
débattre de la possibilité de faire de la « Jérusalem arabe » la
capitale de la Palestine / Barak Ravid – Haaretz

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, a
affirmé la semaine dernière, lors d’une rencontre avec des ministres
des Affaires étrangères européens et arabes qui se tenait au Caire,
que, lors de ses entretiens avec le président Moubarak, le Premier
ministre Netanyahu s’est dit prêt à débattre de la possibilité que la
« Jérusalem arabe » devienne la capitale de l’Etat palestinien. Dans le
même temps, l’Autorité palestinienne serait prête à renoncer à sa
demande de cesser la construction à Jérusalem-est en échange (…)

Liberman réprimande, Barak se réconcilie / Maya Bengal – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Tandis que le ministre des Affaires étrangères attaque, celui de la
Défense tend la main : Ehud Barak devrait se rendre en Turquie dimanche
prochain et son cabinet a fait savoir qu’il n’a aucunement l’intention
d’annuler son déplacement suite aux protestations israéliennes et aux
propos tenus par le Premier ministre Erdogan à l’encontre d’Israël. De
hauts responsables du ministère des Affaires étrangères ont toutefois
affirmé qu’Avigdor Liberman a sciemment voulu détériorer les (…)

Erdogan : « Israël menace la paix dans le monde » / Amit Cohen, Maya Bengal et Eli Berdenstein – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le Premier ministre turc n’a lui non plus pas manqué hier de mettre en
cause Israël. Au terme d’une rencontre à Ankara avec le Premier
ministre libanais, Saad Hariri, le Premier ministre Erdogan a accusé
Israël de violer la souveraineté libanaise et de voler l’eau du Liban.
« Israël menace la paix dans le monde », a-t-il déclaré. « Nous ne
pourrons rester indifférents face à l’attitude d’Israël qui use d’une
force démesurée et ne respecte pas les (…)

L’humiliation et la tempête / Maya Bengal, Amit Cohen et Arik Bender – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Les relations israélo-turques sont depuis hier de nouveau au plus bas.
Après la diffusion par la télévision turque d’une série dans laquelle
on voit des agents du Mossad kidnapper des enfants turcs, l’ambassadeur
de Turquie en Israël a été convoqué hier pour un entretien délibérément
humiliant, devant les caméras de la télévision. « L’essentiel c’est que
l’on voit qu’il est assis en bas et nous en haut », a dit le
vice-ministre des Affaires étrangères , Danny Ayalon, aux
caméramans. Il est peu probable que l’ambassadeur turc, Ahmet Oguz
Celikkol, savait ce qui l’attendait lorsqu’il a été convoqué à la (…)

Jugée pour une campagne de boycott anti-Israël

12 janvier 2010, source Sud Ouest

Demain, Sakina Arnaud, assistante maternelle et membre de la Ligue des
droits de l’homme de la section Talence, comparaîtra devant le Tribunal
correctionnel de Bordeaux pour des faits de « discrimination et
d’incitation à la haine raciale pour avoir apposé un autocollant sur
une bouteille de jus d’orange », selon son avocat, maître Pierre
Landete. 

Colloque : le Judaïsme comme civilisation

12 janvier 2010, source Paris.fr

Comment construire le concept de “civilisation du judaïsme” ou de
“civilisation juive” ? Ce débat s’est fait éminement actuel, alors
qu’un courant idéologique va jusqu’à contester l’existence d’un peuple
juif. Un effort de définition est plus que salutaire : vital. Colloque
international au Palais du Luxembourg le 17 janvier. (Entrée
exclusivement sur réservation auprès de l’Alliance, avant le 12
janvier). 

Réunion des Six sur le nucléaire iranien prévue samedi prochain, selon des diplomates

12 janvier 2010, source MSN actualités

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus
l’Allemagne devraient se retrouver le week-end prochain pour discuter
du nucléaire iranien, ont annoncé lundi des diplomates de deux de ces
pays. La réunion se tiendrait au niveau des directeurs politiques des
ministères des Affaires étrangères des Etats-Unis, de Russie, de Chine,
de Grande-Bretagne, de France et d’Allemagne. Elle devrait avoir lieu à
New York samedi. 

L’Iran, le doigt sur la détente. L’Iran procède toujours à des essais nucléaires militaires au nez et à la barbe de l’AIEA

12 janvier 2010, source Christopher Hitchens | Slate

Deux paragraphes de l’article du New York Times daté du 3 janvier
consacré aux discussions de plus en plus vives au sein du gouvernement
américain au sujet de l’Iran méritent particulièrement que l’on s’y
arrête : « Les plus proches conseillers du président Obama disent ne
plus accorder aucun crédit aux conclusions très controversées du
rapport de la Direction du renseignement publié un an avant le départ
de George W. Bush selon lequel les scientifiques iraniens auraient
complètement cessé de travailler à la mise au point d’ogives nucléaires
depuis fin 2003. 

Israël dénonce la déclaration anti-Israël du Premier Ministre turc

12 janvier 2010, source (Communiqué par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Israélien) | adaptation desinfos

Israël respecte la Turquie, mais attend que la partie turque lui rende
la pareille. Le ministère des Affaires étrangères dénonce les attaque effrénées contre Israël
par le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une conférence
de presse qu’il a tenue conjointement avec, le premier ministre du
Liban Saad al-Din al-Hariri le 11 Janvier. Israël respecte la Turquie
et est intéressé à la poursuite des relations normales entre États,
mais attend de la partie turque de lui rendre la (…)

La Turquie se déchaîne contre Israël

12 janvier 2010, source Israel News, Ynetnews | adaptation desinfos

Le premier ministre turc accusé Israël lundi de menacer la paix dans la
région et d’utiliser une force disproportionnée contre les
Palestiniens. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a appelé Israël
à cesser de violer l’espace aérien du Liban et ses eaux territoriales.
Il a également appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à mettre
la même pression sur Israël concernant les armes nucléaires comme il le
fait sur l’Iran. "Nous ne pouvons pas rester silencieux face à
l’attitude d’Israël. … Il a un pouvoir disproportionné, qu’il utilise
à volonté (…)

Visite exceptionnelle dans les postes de surveillance de Tsahal

12 janvier 2010, source Blog du site terredisrael.com

La mission est d’intercepter toute tentative d’intrusion en Israel, par
voie terrestre, maritime et aérienne et de minimiser toute source
d’erreur par des moyens ultra-sophistiqués et surtout un personnel
formé et responsable. 

L’abbé Pierre, Pie XII et les Juifs, des similitudes troublantes

12 janvier 2010, source Par Arnold Lagémi | Blog du site terredisrael.com

On sait que l’abbé Pierre, le fondateur d’Emmaüs, a arraché à la mort
des Juifs durant la Shoah. Et pourtant, cet homme, personnalité la plus
estimée des Français, selon un sondage réalisé il y a quelques années,
n’a pas eu vis-à-vis des Juifs un parcours sans faute. 

Petraeus : Les infrastructures nucléaires iraniennes peuvent certainement être bombardées

12 janvier 2010, source Rapport
spécial de DEBKAfile | Adaptation : Marc Brzustowski pour :
http://www.aschkel.info/ et http://lessakele.over-blog.fr/

Le déploiement au Moyen-Orient du groupe d’attaque de l’USS Dwight D.
Eisenhower durant la première semaine de janvier ajoute de la force aux
propos du Général David Petraeus, le Commandant en chef du CENTCOM, le
10 janvier, affirmant que les infrastructures nucléaires iraniennes,
bien que renforcées contre les attaques par leur mise en sécurité dans
des tunnels souterrains, n’étaient pas, pour autant, complètement
protégées. “ Et bien, je dis que, oui, certainement, elles peuvent
tout-à-fait être bombardées », a-t-il confié à CNN. « Le niveau
d’impact (…)

Réunions mardi et mercredi sur le Proche-Orient à Bruxelles

12 janvier 2010, source Romandie News | AFP

Deux réunions sur le Proche-Orient de haut niveau sont prévues mardi et
mercredi à Bruxelles, l’une sur l’aide économique aux Palestiniens, et
l’autre du Quartette sur les efforts pour relancer le processus de
paix, a-t-on indiqué lundi de source officielle. La première réunion,
mardi après-midi à la mission de la Norvège à Bruxelles, réunira
l’émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell, la chef de
la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton, le ministre français des
Affaires étrangères Bernard Kouchner, son collègue norvégien Jonas Gahr
Stoere, ainsi que Tony Blair, l’émissaire du Quartette sur le
Proche-Orient (Etats-Unis, UE, Russie, ONU). 

Israël : l’ambassadeur turc convoqué à propos d’un téléfilm jugé antisémite

12 janvier 2010, source Romandie News | AFP

L’ambassadeur de Turquie en Israël a été convoqué lundi au ministère
des Affaires étrangères à Jérusalem après la diffusion dans son pays
d’un téléfilm turc jugé antisémite par les autorités israéliennes,
a-t-on appris de source officielle. "Nous protestons au nom du
gouvernement israélien contre des scènes de cette série de la
télévision turque présentant Israël et les juifs comme des kidnappeurs
d’enfants et des criminels de guerre", a déclaré au diplomate turc le
numéro deux de la diplomatie israélienne, Danny Ayalon, selon un
communiqué. 

Visitez également
Antisem.com

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Catherine Ashton : ‘absolument vital’ de progresser au Proche-Orient

12 janvier 2010, source par : EJP

La nouvelle chef de la diplomatie européenne, la Britannique Catherine
Ashton, a plaidé hier pour que l’UE joue un plus grand rôle dans le
monde à l’occasion de son audition de confirmation devant le Parlement
européen à Bruxelles. Elle a estimé "absolument vital" de progresser
dans les négociations de paix au Proche-Orient et a réaffirmé le
soutien de l’Union européenne à une solution à deux états. 

Un scientifique nucléaire iranien tué dans un attentat à Téhéran

12 janvier 2010, source CICAD – Coordination Intercommunautaire contre l’Antisémitisme et la Diffamation

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang, Massoud Ali Mohammadi,
a été tué mardi dans l’explosion d’une moto piégée près de son domicile
de Téhéran, ont annoncé les autorités. M. Mohammadi était un
« professeur dans le domaine de l’énergie nucléaire », a déclaré le
procureur général de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, cité par
l’agence Isna. Selon l’agence Borna News, dépendant de l’agence
officielle Irna, qui cite des « sources informées », M. Mohammadi était
« un haut (…)

Israël : haï hier, admiré aujourd’hui

12 janvier 2010, source David Horovitz

Il doit y avoir une erreur. Vérifiez à nouveau. Etes-vous sûr qu’Israël
n’est pas mentionné ? La donne a changé après l’attentat déjoué le jour
de Noël sur le vol 253 de la Northwest Airlines entre Amsterdam et
Detroit. L’Angleterre, les Etats-Unis et de nombreux autres pays ont
reconnu l’escalade de la menace terroriste dans les airs et redoublé
d’efforts pour empêcher d’éventuels attentats suicides sur les vols
internationaux. 

Un physicien nucléaire iranien tué par l’explosion d’une bombe

12 janvier 2010, source Jerusalem Post – AP | Adaptation : Marc Brzustowski

Un media officiel de l’Etat iranien rapporte qu’un professeur de
physique nucléaire de l’Université de Téhéran a été tué par une
motocyclette piégée parquée à l’extérieur de son domicile dans la
capitale iranienne. D’après une dépêche de la télévision d’Etat,
Massoud Mohammadi était juste en train de quitter son domicile pour se
rendre à son travail quand l’explosion a eu lieu. L’impact de
l’explosion a fait volé en éclats les fenêtres de sa maison située dans
le quartier de Qeytariyeh, au nord de Téhéran et (…)

Nouvelle preuve de l’activité militaire du Hezbollah :

12 janvier 2010, source Centre d‘Information sur les Renseignements et le Terrorisme

Des fosses explosives contenant des douzaines d’engins piégés
sophistiqués ont récemment été découvertes près de la route principale
menant au village d’Al-Khiyam au Sud Liban. Il s’agit d’une violation
flagrante de la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité, qui met en
danger la population civile et les forces de la Finul opérant dans le
secteur. 

Plomb Durci : La réaction de Tsahal / Amir Buhbut – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Un rapport élaboré par Tsahal, et qui comprend des enquêtes sur les
événements décrits dans le rapport Goldstone, établit sans équivoque :
la plupart des événements relatés dans ce rapport se basent sur de
fausses affirmations. Pour l’heure, ce rapport provisoire de l’armée a
été diffusé à de hauts responsables politiques et militaires et devrait
être publié (…)

Liberman réprimande, Barak se réconcilie / Maya Bengal – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Tandis que le ministre des Affaires étrangères attaque, celui de la
Défense tend la main : Ehud Barak devrait se rendre en Turquie dimanche
prochain et son cabinet a fait savoir qu’il n’a aucunement l’intention
d’annuler son déplacement suite aux protestations israéliennes et aux
propos tenus par le Premier ministre Erdogan à l’encontre d’Israël. De
hauts responsables du ministère des Affaires étrangères ont toutefois
affirmé qu’Avigdor Liberman a sciemment voulu détériorer les (…)

Le
ministre égyptien des Affaires étrangères : Netanyahu s’est dit prêt à
débattre de la possibilité de faire de la « Jérusalem arabe » la
capitale de la Palestine / Barak Ravid – Haaretz

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, a
affirmé la semaine dernière, lors d’une rencontre avec des ministres
des Affaires étrangères européens et arabes qui se tenait au Caire,
que, lors de ses entretiens avec le président Moubarak, le Premier
ministre Netanyahu s’est dit prêt à débattre de la possibilité que la
« Jérusalem arabe » devienne la capitale de l’Etat palestinien. Dans le
même temps, l’Autorité palestinienne serait prête à renoncer à sa
demande de cesser la construction à Jérusalem-est en échange (…)

Liberman réprimande, Barak se réconcilie / Maya Bengal – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Tandis que le ministre des Affaires étrangères attaque, celui de la
Défense tend la main : Ehud Barak devrait se rendre en Turquie dimanche
prochain et son cabinet a fait savoir qu’il n’a aucunement l’intention
d’annuler son déplacement suite aux protestations israéliennes et aux
propos tenus par le Premier ministre Erdogan à l’encontre d’Israël. De
hauts responsables du ministère des Affaires étrangères ont toutefois
affirmé qu’Avigdor Liberman a sciemment voulu détériorer les (…)

Erdogan : « Israël menace la paix dans le monde » / Amit Cohen, Maya Bengal et Eli Berdenstein – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le Premier ministre turc n’a lui non plus pas manqué hier de mettre en
cause Israël. Au terme d’une rencontre à Ankara avec le Premier
ministre libanais, Saad Hariri, le Premier ministre Erdogan a accusé
Israël de violer la souveraineté libanaise et de voler l’eau du Liban.
« Israël menace la paix dans le monde », a-t-il déclaré. « Nous ne
pourrons rester indifférents face à l’attitude d’Israël qui use d’une
force démesurée et ne respecte pas les (…)

L’humiliation et la tempête / Maya Bengal, Amit Cohen et Arik Bender – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Les relations israélo-turques sont depuis hier de nouveau au plus bas.
Après la diffusion par la télévision turque d’une série dans laquelle
on voit des agents du Mossad kidnapper des enfants turcs, l’ambassadeur
de Turquie en Israël a été convoqué hier pour un entretien délibérément
humiliant, devant les caméras de la télévision. « L’essentiel c’est que
l’on voit qu’il est assis en bas et nous en haut », a dit le
vice-ministre des Affaires étrangères , Danny Ayalon, aux
caméramans. Il est peu probable que l’ambassadeur turc, Ahmet Oguz
Celikkol, savait ce qui l’attendait lorsqu’il a été convoqué à la (…)

Jugée pour une campagne de boycott anti-Israël

12 janvier 2010, source Sud Ouest

Demain, Sakina Arnaud, assistante maternelle et membre de la Ligue des
droits de l’homme de la section Talence, comparaîtra devant le Tribunal
correctionnel de Bordeaux pour des faits de « discrimination et
d’incitation à la haine raciale pour avoir apposé un autocollant sur
une bouteille de jus d’orange », selon son avocat, maître Pierre
Landete. 

Colloque : le Judaïsme comme civilisation

12 janvier 2010, source Paris.fr

Comment construire le concept de “civilisation du judaïsme” ou de
“civilisation juive” ? Ce débat s’est fait éminement actuel, alors
qu’un courant idéologique va jusqu’à contester l’existence d’un peuple
juif. Un effort de définition est plus que salutaire : vital. Colloque
international au Palais du Luxembourg le 17 janvier. (Entrée
exclusivement sur réservation auprès de l’Alliance, avant le 12
janvier). 

Réunion des Six sur le nucléaire iranien prévue samedi prochain, selon des diplomates

12 janvier 2010, source MSN actualités

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus
l’Allemagne devraient se retrouver le week-end prochain pour discuter
du nucléaire iranien, ont annoncé lundi des diplomates de deux de ces
pays. La réunion se tiendrait au niveau des directeurs politiques des
ministères des Affaires étrangères des Etats-Unis, de Russie, de Chine,
de Grande-Bretagne, de France et d’Allemagne. Elle devrait avoir lieu à
New York samedi. 

L’Iran, le doigt sur la détente. L’Iran procède toujours à des essais nucléaires militaires au nez et à la barbe de l’AIEA

12 janvier 2010, source Christopher Hitchens | Slate

Deux paragraphes de l’article du New York Times daté du 3 janvier
consacré aux discussions de plus en plus vives au sein du gouvernement
américain au sujet de l’Iran méritent particulièrement que l’on s’y
arrête : « Les plus proches conseillers du président Obama disent ne
plus accorder aucun crédit aux conclusions très controversées du
rapport de la Direction du renseignement publié un an avant le départ
de George W. Bush selon lequel les scientifiques iraniens auraient
complètement cessé de travailler à la mise au point d’ogives nucléaires
depuis fin 2003. 

Israël dénonce la déclaration anti-Israël du Premier Ministre turc

12 janvier 2010, source (Communiqué par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Israélien) | adaptation desinfos

Israël respecte la Turquie, mais attend que la partie turque lui rende
la pareille. Le ministère des Affaires étrangères dénonce les attaque effrénées contre Israël
par le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une conférence
de presse qu’il a tenue conjointement avec, le premier ministre du
Liban Saad al-Din al-Hariri le 11 Janvier. Israël respecte la Turquie
et est intéressé à la poursuite des relations normales entre États,
mais attend de la partie turque de lui rendre la (…)

La Turquie se déchaîne contre Israël

12 janvier 2010, source Israel News, Ynetnews | adaptation desinfos

Le premier ministre turc accusé Israël lundi de menacer la paix dans la
région et d’utiliser une force disproportionnée contre les
Palestiniens. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a appelé Israël
à cesser de violer l’espace aérien du Liban et ses eaux territoriales.
Il a également appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à mettre
la même pression sur Israël concernant les armes nucléaires comme il le
fait sur l’Iran. "Nous ne pouvons pas rester silencieux face à
l’attitude d’Israël. … Il a un pouvoir disproportionné, qu’il utilise
à volonté (…)

Visite exceptionnelle dans les postes de surveillance de Tsahal

12 janvier 2010, source Blog du site terredisrael.com

La mission est d’intercepter toute tentative d’intrusion en Israel, par
voie terrestre, maritime et aérienne et de minimiser toute source
d’erreur par des moyens ultra-sophistiqués et surtout un personnel
formé et responsable. 

L’abbé Pierre, Pie XII et les Juifs, des similitudes troublantes

12 janvier 2010, source Par Arnold Lagémi | Blog du site terredisrael.com

On sait que l’abbé Pierre, le fondateur d’Emmaüs, a arraché à la mort
des Juifs durant la Shoah. Et pourtant, cet homme, personnalité la plus
estimée des Français, selon un sondage réalisé il y a quelques années,
n’a pas eu vis-à-vis des Juifs un parcours sans faute. 

Petraeus : Les infrastructures nucléaires iraniennes peuvent certainement être bombardées

12 janvier 2010, source Rapport
spécial de DEBKAfile | Adaptation : Marc Brzustowski pour :
http://www.aschkel.info/ et http://lessakele.over-blog.fr/

Le déploiement au Moyen-Orient du groupe d’attaque de l’USS Dwight D.
Eisenhower durant la première semaine de janvier ajoute de la force aux
propos du Général David Petraeus, le Commandant en chef du CENTCOM, le
10 janvier, affirmant que les infrastructures nucléaires iraniennes,
bien que renforcées contre les attaques par leur mise en sécurité dans
des tunnels souterrains, n’étaient pas, pour autant, complètement
protégées. “ Et bien, je dis que, oui, certainement, elles peuvent
tout-à-fait être bombardées », a-t-il confié à CNN. « Le niveau
d’impact (…)

Réunions mardi et mercredi sur le Proche-Orient à Bruxelles

12 janvier 2010, source Romandie News | AFP

Deux réunions sur le Proche-Orient de haut niveau sont prévues mardi et
mercredi à Bruxelles, l’une sur l’aide économique aux Palestiniens, et
l’autre du Quartette sur les efforts pour relancer le processus de
paix, a-t-on indiqué lundi de source officielle. La première réunion,
mardi après-midi à la mission de la Norvège à Bruxelles, réunira
l’émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell, la chef de
la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton, le ministre français des
Affaires étrangères Bernard Kouchner, son collègue norvégien Jonas Gahr
Stoere, ainsi que Tony Blair, l’émissaire du Quartette sur le
Proche-Orient (Etats-Unis, UE, Russie, ONU). 

Israël : l’ambassadeur turc convoqué à propos d’un téléfilm jugé antisémite

12 janvier 2010, source Romandie News | AFP

L’ambassadeur de Turquie en Israël a été convoqué lundi au ministère
des Affaires étrangères à Jérusalem après la diffusion dans son pays
d’un téléfilm turc jugé antisémite par les autorités israéliennes,
a-t-on appris de source officielle. "Nous protestons au nom du
gouvernement israélien contre des scènes de cette série de la
télévision turque présentant Israël et les juifs comme des kidnappeurs
d’enfants et des criminels de guerre", a déclaré au diplomate turc le
numéro deux de la diplomatie israélienne, Danny Ayalon, selon un
communiqué. 

Visitez également
Antisem.com

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Catherine Ashton : ‘absolument vital’ de progresser au Proche-Orient

12 janvier 2010, source par : EJP

La nouvelle chef de la diplomatie européenne, la Britannique Catherine
Ashton, a plaidé hier pour que l’UE joue un plus grand rôle dans le
monde à l’occasion de son audition de confirmation devant le Parlement
européen à Bruxelles. Elle a estimé "absolument vital" de progresser
dans les négociations de paix au Proche-Orient et a réaffirmé le
soutien de l’Union européenne à une solution à deux états. 

Un scientifique nucléaire iranien tué dans un attentat à Téhéran

12 janvier 2010, source CICAD – Coordination Intercommunautaire contre l’Antisémitisme et la Diffamation

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang, Massoud Ali Mohammadi,
a été tué mardi dans l’explosion d’une moto piégée près de son domicile
de Téhéran, ont annoncé les autorités. M. Mohammadi était un
« professeur dans le domaine de l’énergie nucléaire », a déclaré le
procureur général de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, cité par
l’agence Isna. Selon l’agence Borna News, dépendant de l’agence
officielle Irna, qui cite des « sources informées », M. Mohammadi était
« un haut (…)

Israël : haï hier, admiré aujourd’hui

12 janvier 2010, source David Horovitz

Il doit y avoir une erreur. Vérifiez à nouveau. Etes-vous sûr qu’Israël
n’est pas mentionné ? La donne a changé après l’attentat déjoué le jour
de Noël sur le vol 253 de la Northwest Airlines entre Amsterdam et
Detroit. L’Angleterre, les Etats-Unis et de nombreux autres pays ont
reconnu l’escalade de la menace terroriste dans les airs et redoublé
d’efforts pour empêcher d’éventuels attentats suicides sur les vols
internationaux. 

Un physicien nucléaire iranien tué par l’explosion d’une bombe

12 janvier 2010, source Jerusalem Post – AP | Adaptation : Marc Brzustowski

Un media officiel de l’Etat iranien rapporte qu’un professeur de
physique nucléaire de l’Université de Téhéran a été tué par une
motocyclette piégée parquée à l’extérieur de son domicile dans la
capitale iranienne. D’après une dépêche de la télévision d’Etat,
Massoud Mohammadi était juste en train de quitter son domicile pour se
rendre à son travail quand l’explosion a eu lieu. L’impact de
l’explosion a fait volé en éclats les fenêtres de sa maison située dans
le quartier de Qeytariyeh, au nord de Téhéran et (…)

Nouvelle preuve de l’activité militaire du Hezbollah :

12 janvier 2010, source Centre d‘Information sur les Renseignements et le Terrorisme

Des fosses explosives contenant des douzaines d’engins piégés
sophistiqués ont récemment été découvertes près de la route principale
menant au village d’Al-Khiyam au Sud Liban. Il s’agit d’une violation
flagrante de la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité, qui met en
danger la population civile et les forces de la Finul opérant dans le
secteur. 

Plomb Durci : La réaction de Tsahal / Amir Buhbut – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Un rapport élaboré par Tsahal, et qui comprend des enquêtes sur les
événements décrits dans le rapport Goldstone, établit sans équivoque :
la plupart des événements relatés dans ce rapport se basent sur de
fausses affirmations. Pour l’heure, ce rapport provisoire de l’armée a
été diffusé à de hauts responsables politiques et militaires et devrait
être publié (…)

Liberman réprimande, Barak se réconcilie / Maya Bengal – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Tandis que le ministre des Affaires étrangères attaque, celui de la
Défense tend la main : Ehud Barak devrait se rendre en Turquie dimanche
prochain et son cabinet a fait savoir qu’il n’a aucunement l’intention
d’annuler son déplacement suite aux protestations israéliennes et aux
propos tenus par le Premier ministre Erdogan à l’encontre d’Israël. De
hauts responsables du ministère des Affaires étrangères ont toutefois
affirmé qu’Avigdor Liberman a sciemment voulu détériorer les (…)

Le
ministre égyptien des Affaires étrangères : Netanyahu s’est dit prêt à
débattre de la possibilité de faire de la « Jérusalem arabe » la
capitale de la Palestine / Barak Ravid – Haaretz

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, a
affirmé la semaine dernière, lors d’une rencontre avec des ministres
des Affaires étrangères européens et arabes qui se tenait au Caire,
que, lors de ses entretiens avec le président Moubarak, le Premier
ministre Netanyahu s’est dit prêt à débattre de la possibilité que la
« Jérusalem arabe » devienne la capitale de l’Etat palestinien. Dans le
même temps, l’Autorité palestinienne serait prête à renoncer à sa
demande de cesser la construction à Jérusalem-est en échange (…)

Liberman réprimande, Barak se réconcilie / Maya Bengal – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Tandis que le ministre des Affaires étrangères attaque, celui de la
Défense tend la main : Ehud Barak devrait se rendre en Turquie dimanche
prochain et son cabinet a fait savoir qu’il n’a aucunement l’intention
d’annuler son déplacement suite aux protestations israéliennes et aux
propos tenus par le Premier ministre Erdogan à l’encontre d’Israël. De
hauts responsables du ministère des Affaires étrangères ont toutefois
affirmé qu’Avigdor Liberman a sciemment voulu détériorer les (…)

Erdogan : « Israël menace la paix dans le monde » / Amit Cohen, Maya Bengal et Eli Berdenstein – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Le Premier ministre turc n’a lui non plus pas manqué hier de mettre en
cause Israël. Au terme d’une rencontre à Ankara avec le Premier
ministre libanais, Saad Hariri, le Premier ministre Erdogan a accusé
Israël de violer la souveraineté libanaise et de voler l’eau du Liban.
« Israël menace la paix dans le monde », a-t-il déclaré. « Nous ne
pourrons rester indifférents face à l’attitude d’Israël qui use d’une
force démesurée et ne respecte pas les (…)

L’humiliation et la tempête / Maya Bengal, Amit Cohen et Arik Bender – Maariv

12 janvier 2010, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Les relations israélo-turques sont depuis hier de nouveau au plus bas.
Après la diffusion par la télévision turque d’une série dans laquelle
on voit des agents du Mossad kidnapper des enfants turcs, l’ambassadeur
de Turquie en Israël a été convoqué hier pour un entretien délibérément
humiliant, devant les caméras de la télévision. « L’essentiel c’est que
l’on voit qu’il est assis en bas et nous en haut », a dit le
vice-ministre des Affaires étrangères , Danny Ayalon, aux
caméramans. Il est peu probable que l’ambassadeur turc, Ahmet Oguz
Celikkol, savait ce qui l’attendait lorsqu’il a été convoqué à la (…)

Jugée pour une campagne de boycott anti-Israël

12 janvier 2010, source Sud Ouest

Demain, Sakina Arnaud, assistante maternelle et membre de la Ligue des
droits de l’homme de la section Talence, comparaîtra devant le Tribunal
correctionnel de Bordeaux pour des faits de « discrimination et
d’incitation à la haine raciale pour avoir apposé un autocollant sur
une bouteille de jus d’orange », selon son avocat, maître Pierre
Landete. 

Colloque : le Judaïsme comme civilisation

12 janvier 2010, source Paris.fr

Comment construire le concept de “civilisation du judaïsme” ou de
“civilisation juive” ? Ce débat s’est fait éminement actuel, alors
qu’un courant idéologique va jusqu’à contester l’existence d’un peuple
juif. Un effort de définition est plus que salutaire : vital. Colloque
international au Palais du Luxembourg le 17 janvier. (Entrée
exclusivement sur réservation auprès de l’Alliance, avant le 12
janvier). 

Réunion des Six sur le nucléaire iranien prévue samedi prochain, selon des diplomates

12 janvier 2010, source MSN actualités

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus
l’Allemagne devraient se retrouver le week-end prochain pour discuter
du nucléaire iranien, ont annoncé lundi des diplomates de deux de ces
pays. La réunion se tiendrait au niveau des directeurs politiques des
ministères des Affaires étrangères des Etats-Unis, de Russie, de Chine,
de Grande-Bretagne, de France et d’Allemagne. Elle devrait avoir lieu à
New York samedi. 

L’Iran, le doigt sur la détente. L’Iran procède toujours à des essais nucléaires militaires au nez et à la barbe de l’AIEA

12 janvier 2010, source Christopher Hitchens | Slate

Deux paragraphes de l’article du New York Times daté du 3 janvier
consacré aux discussions de plus en plus vives au sein du gouvernement
américain au sujet de l’Iran méritent particulièrement que l’on s’y
arrête : « Les plus proches conseillers du président Obama disent ne
plus accorder aucun crédit aux conclusions très controversées du
rapport de la Direction du renseignement publié un an avant le départ
de George W. Bush selon lequel les scientifiques iraniens auraient
complètement cessé de travailler à la mise au point d’ogives nucléaires
depuis fin 2003. 

Israël dénonce la déclaration anti-Israël du Premier Ministre turc

12 janvier 2010, source (Communiqué par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Israélien) | adaptation desinfos

Israël respecte la Turquie, mais attend que la partie turque lui rende
la pareille. Le ministère des Affaires étrangères dénonce les attaque effrénées contre Israël
par le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une conférence
de presse qu’il a tenue conjointement avec, le premier ministre du
Liban Saad al-Din al-Hariri le 11 Janvier. Israël respecte la Turquie
et est intéressé à la poursuite des relations normales entre États,
mais attend de la partie turque de lui rendre la (…)

La Turquie se déchaîne contre Israël

12 janvier 2010, source Israel News, Ynetnews | adaptation desinfos

Le premier ministre turc accusé Israël lundi de menacer la paix dans la
région et d’utiliser une force disproportionnée contre les
Palestiniens. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a appelé Israël
à cesser de violer l’espace aérien du Liban et ses eaux territoriales.
Il a également appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à mettre
la même pression sur Israël concernant les armes nucléaires comme il le
fait sur l’Iran. "Nous ne pouvons pas rester silencieux face à
l’attitude d’Israël. … Il a un pouvoir disproportionné, qu’il utilise
à volonté (…)

Visite exceptionnelle dans les postes de surveillance de Tsahal

12 janvier 2010, source Blog du site terredisrael.com

La mission est d’intercepter toute tentative d’intrusion en Israel, par
voie terrestre, maritime et aérienne et de minimiser toute source
d’erreur par des moyens ultra-sophistiqués et surtout un personnel
formé et responsable. 

L’abbé Pierre, Pie XII et les Juifs, des similitudes troublantes

12 janvier 2010, source Par Arnold Lagémi | Blog du site terredisrael.com

On sait que l’abbé Pierre, le fondateur d’Emmaüs, a arraché à la mort
des Juifs durant la Shoah. Et pourtant, cet homme, personnalité la plus
estimée des Français, selon un sondage réalisé il y a quelques années,
n’a pas eu vis-à-vis des Juifs un parcours sans faute. 

Petraeus : Les infrastructures nucléaires iraniennes peuvent certainement être bombardées

12 janvier 2010, source Rapport
spécial de DEBKAfile | Adaptation : Marc Brzustowski pour :
http://www.aschkel.info/ et http://lessakele.over-blog.fr/

Le déploiement au Moyen-Orient du groupe d’attaque de l’USS Dwight D.
Eisenhower durant la première semaine de janvier ajoute de la force aux
propos du Général David Petraeus, le Commandant en chef du CENTCOM, le
10 janvier, affirmant que les infrastructures nucléaires iraniennes,
bien que renforcées contre les attaques par leur mise en sécurité dans
des tunnels souterrains, n’étaient pas, pour autant, complètement
protégées. “ Et bien, je dis que, oui, certainement, elles peuvent
tout-à-fait être bombardées », a-t-il confié à CNN. « Le niveau
d’impact (…)

Réunions mardi et mercredi sur le Proche-Orient à Bruxelles

12 janvier 2010, source Romandie News | AFP

Deux réunions sur le Proche-Orient de haut niveau sont prévues mardi et
mercredi à Bruxelles, l’une sur l’aide économique aux Palestiniens, et
l’autre du Quartette sur les efforts pour relancer le processus de
paix, a-t-on indiqué lundi de source officielle. La première réunion,
mardi après-midi à la mission de la Norvège à Bruxelles, réunira
l’émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell, la chef de
la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton, le ministre français des
Affaires étrangères Bernard Kouchner, son collègue norvégien Jonas Gahr
Stoere, ainsi que Tony Blair, l’émissaire du Quartette sur le
Proche-Orient (Etats-Unis, UE, Russie, ONU). 

Israël : l’ambassadeur turc convoqué à propos d’un téléfilm jugé antisémite

12 janvier 2010, source Romandie News | AFP

L’ambassadeur de Turquie en Israël a été convoqué lundi au ministère
des Affaires étrangères à Jérusalem après la diffusion dans son pays
d’un téléfilm turc jugé antisémite par les autorités israéliennes,
a-t-on appris de source officielle. "Nous protestons au nom du
gouvernement israélien contre des scènes de cette série de la
télévision turque présentant Israël et les juifs comme des kidnappeurs
d’enfants et des criminels de guerre", a déclaré au diplomate turc le
numéro deux de la diplomatie israélienne, Danny Ayalon, selon un
communiqué. 

Visitez également
Antisem.com
Newsletter du Mardi 5 Janvier 2010
Sélection d’informations autour du Monde Juif et d’Israel
A l’occasion de la paracha hebdomadaire Chemot, veuillez retrouver le feuillet de Judaïsme diffusé par l’association "Torah-Box" à l’adresse :
http://www.torah-box.com/chavoua-tov/006_Chemot-5770.pdf
 
  A la Une
Le taux d’avortement en Israël a diminué de 10 % entre 2000 et 2008, et le nombre d’avortements effectués durant les…
Un calendrier juif est désormais disponible en français pour les heureux possesseurs de l’iPhone sous la dénomination…
Des dirigeants des habitants de Judée Samarie ont érigé une structure de glace en face de la résidence du premier…
Voir tous les articles "A la Une"  
  Infos de la Presse
Voir tous les articles du jour  
  Billets de Blogs
Voir tous les billets du jour  
  Vidéos
Voir toutes les vidéos du jour  
  Caricature du moment

Voir toutes les caricatures  
  Le Mag : votre hebdo online
Voir tous les articles du Mag  
Newsletter du Mardi 5 Janvier 2010
Sélection d’informations autour du Monde Juif et d’Israel
A l’occasion de la paracha hebdomadaire Chemot, veuillez retrouver le feuillet de Judaïsme diffusé par l’association "Torah-Box" à l’adresse :
http://www.torah-box.com/chavoua-tov/006_Chemot-5770.pdf
 
  A la Une
Le taux d’avortement en Israël a diminué de 10 % entre 2000 et 2008, et le nombre d’avortements effectués durant les…
Un calendrier juif est désormais disponible en français pour les heureux possesseurs de l’iPhone sous la dénomination…
Des dirigeants des habitants de Judée Samarie ont érigé une structure de glace en face de la résidence du premier…
Voir tous les articles "A la Une"  
  Infos de la Presse
Voir tous les articles du jour  
  Billets de Blogs
Voir tous les billets du jour  
  Vidéos
Voir toutes les vidéos du jour  
  Caricature du moment

Voir toutes les caricatures  
  Le Mag : votre hebdo online
Voir tous les articles du Mag  
Newsletter du Mardi 5 Janvier 2010
Sélection d’informations autour du Monde Juif et d’Israel
A l’occasion de la paracha hebdomadaire Chemot, veuillez retrouver le feuillet de Judaïsme diffusé par l’association "Torah-Box" à l’adresse :
http://www.torah-box.com/chavoua-tov/006_Chemot-5770.pdf
 
  A la Une
Le taux d’avortement en Israël a diminué de 10 % entre 2000 et 2008, et le nombre d’avortements effectués durant les…
Un calendrier juif est désormais disponible en français pour les heureux possesseurs de l’iPhone sous la dénomination…
Des dirigeants des habitants de Judée Samarie ont érigé une structure de glace en face de la résidence du premier…
Voir tous les articles "A la Une"  
  Infos de la Presse
Voir tous les articles du jour  
  Billets de Blogs
Voir tous les billets du jour  
  Vidéos
Voir toutes les vidéos du jour  
  Caricature du moment

Voir toutes les caricatures  
  Le Mag : votre hebdo online
Voir tous les articles du Mag  

 

Attentat manqué: le suspect a utilisé une technique nouvelle – Actualité internationale – MSN & M6
Le Nigérian qui a tenté de faire exploser un avion américain assurant un vol entre Amsterdam et Detroit vendredi (nord), a utilisé un mélange de poudre explosive et d’un liquide, une technique nouvelle jugée indétectable au moment d’embarquer, ont rapporté les médias.

 

Attentat manqué: le suspect a utilisé une technique nouvelle – Actualité internationale – MSN & M6
Le Nigérian qui a tenté de faire exploser un avion américain assurant un vol entre Amsterdam et Detroit vendredi (nord), a utilisé un mélange de poudre explosive et d’un liquide, une technique nouvelle jugée indétectable au moment d’embarquer, ont rapporté les médias.

 

Attentat manqué: le suspect a utilisé une technique nouvelle – Actualité internationale – MSN & M6
Le Nigérian qui a tenté de faire exploser un avion américain assurant un vol entre Amsterdam et Detroit vendredi (nord), a utilisé un mélange de poudre explosive et d’un liquide, une technique nouvelle jugée indétectable au moment d’embarquer, ont rapporté les médias.

Newsletter du Dimanche 20 Décembre 2009
Sélection d’informations autour du Monde Juif et d’Israel
 
  A la Une
Benoît XVI a proclamé samedi "vénérables" deux de ses prédécesseurs, le
très populaire Jean Paul II et Pie XII, contesté pour son silence
pendant la…
Le vice-ministre des Affaires étrangères
Dany Ayalon (Israël Beiténou) a déclaré samedi : « De même que les
Romains n’ont pas réussi…
MONTREAL Une photo d’Ilan Halimi, un
Français de confession juive torturé et assassiné en 2006, a été
utilisée par erreur dans le cadre d’une…
Voir tous les articles "A la Une"  
  Infos de la Presse
Voir tous les articles du jour  
  Billets de Blogs
Voir tous les billets du jour  
  Vidéos
Voir toutes les vidéos du jour  
  Caricature du moment

Voir toutes les caricatures  
  Le Mag : votre hebdo online
Newsletter du Dimanche 20 Décembre 2009
Sélection d’informations autour du Monde Juif et d’Israel
 
  A la Une
Benoît XVI a proclamé samedi "vénérables" deux de ses prédécesseurs, le
très populaire Jean Paul II et Pie XII, contesté pour son silence
pendant la…
Le vice-ministre des Affaires étrangères
Dany Ayalon (Israël Beiténou) a déclaré samedi : « De même que les
Romains n’ont pas réussi…
MONTREAL Une photo d’Ilan Halimi, un
Français de confession juive torturé et assassiné en 2006, a été
utilisée par erreur dans le cadre d’une…
Voir tous les articles "A la Une"  
  Infos de la Presse
Voir tous les articles du jour  
  Billets de Blogs
Voir tous les billets du jour  
  Vidéos
Voir toutes les vidéos du jour  
  Caricature du moment

Voir toutes les caricatures  
  Le Mag : votre hebdo online
Newsletter du Dimanche 20 Décembre 2009
Sélection d’informations autour du Monde Juif et d’Israel
 
  A la Une
Benoît XVI a proclamé samedi "vénérables" deux de ses prédécesseurs, le
très populaire Jean Paul II et Pie XII, contesté pour son silence
pendant la…
Le vice-ministre des Affaires étrangères
Dany Ayalon (Israël Beiténou) a déclaré samedi : « De même que les
Romains n’ont pas réussi…
MONTREAL Une photo d’Ilan Halimi, un
Français de confession juive torturé et assassiné en 2006, a été
utilisée par erreur dans le cadre d’une…
Voir tous les articles "A la Une"  
  Infos de la Presse
Voir tous les articles du jour  
  Billets de Blogs
Voir tous les billets du jour  
  Vidéos
Voir toutes les vidéos du jour  
  Caricature du moment

Voir toutes les caricatures  
  Le Mag : votre hebdo online
 
  A la Une
Un des dirigeants du Hamas, Osama al-Muzaini, ne voit pas de percée dans les négociations dans les prochains jours.
 
Le…
Le Times britannique révèle des documents montrant que l’Iran a prévu de tester du deutérium d’uranium, qui…
Le problème du nucléaire iranien peut encore
être résolu par la voie diplomatique, a estimé lundi à Vienne le
ministre israélien de la Défense Ehud…
Voir tous les articles "A la Une"  
  Infos de la Presse
Voir tous les articles du jour  
  Billets de Blogs
Voir tous les billets du jour  
  Vidéos
Voir toutes les vidéos du jour  
  Caricature du moment

Voir toutes les caricatures  
  Le Mag : votre hebdo online
Les ministres israéliens ont choisi de
rester flous dans la définition d’un futur État flamand. Israël appelle
l’Union européenne à partager Bruxelles comme capitale conjointe de
deux États wallon et flamand, dans un appel urgent à la négociation
lancé mardi par les ministres israéliens. 
 
  A la Une
Un des dirigeants du Hamas, Osama al-Muzaini, ne voit pas de percée dans les négociations dans les prochains jours.
 
Le…
Le Times britannique révèle des documents montrant que l’Iran a prévu de tester du deutérium d’uranium, qui…
Le problème du nucléaire iranien peut encore
être résolu par la voie diplomatique, a estimé lundi à Vienne le
ministre israélien de la Défense Ehud…
Voir tous les articles "A la Une"  
  Infos de la Presse
Voir tous les articles du jour  
  Billets de Blogs
Voir tous les billets du jour  
  Vidéos
Voir toutes les vidéos du jour  
  Caricature du moment

Voir toutes les caricatures  
  Le Mag : votre hebdo online
Les ministres israéliens ont choisi de
rester flous dans la définition d’un futur État flamand. Israël appelle
l’Union européenne à partager Bruxelles comme capitale conjointe de
deux États wallon et flamand, dans un appel urgent à la négociation
lancé mardi par les ministres israéliens. 
 
  A la Une
Un des dirigeants du Hamas, Osama al-Muzaini, ne voit pas de percée dans les négociations dans les prochains jours.
 
Le…
Le Times britannique révèle des documents montrant que l’Iran a prévu de tester du deutérium d’uranium, qui…
Le problème du nucléaire iranien peut encore
être résolu par la voie diplomatique, a estimé lundi à Vienne le
ministre israélien de la Défense Ehud…
Voir tous les articles "A la Une"  
  Infos de la Presse
Voir tous les articles du jour  
  Billets de Blogs
Voir tous les billets du jour  
  Vidéos
Voir toutes les vidéos du jour  
  Caricature du moment

Voir toutes les caricatures  
  Le Mag : votre hebdo online
Les ministres israéliens ont choisi de
rester flous dans la définition d’un futur État flamand. Israël appelle
l’Union européenne à partager Bruxelles comme capitale conjointe de
deux États wallon et flamand, dans un appel urgent à la négociation
lancé mardi par les ministres israéliens. 

Newsletter n° 330 – 10 decembre 2009

L’innovation israélienne pour l’environnement

Alors
que s’ouvre la conférence des Nations-Unies sur le changement
climatique, Israël reste un innovateur majeur dans le domaine
environnemental. Durant les premières années de l’Etat d’Israël et même
avant, un objectif principal de ses habitants Juifs était de cultiver
la terre pour faire refleurir le désert. Depuis les scientifiques
israéliens et les spécialistes de l’environnement ont renforcé cet
engagement initial...


Citation de la semaine :
Israel
est le meilleur exemple d’un pays qui a su vivre avec le desert . c’est
un noble geste de votre part que de vouloir partager votre savoir faire
avec d’autres pays.

Ibrahim Thiaw, Directeur de la division de politique environnementale aux Nations-Unie



L’édition 2009 de la Business Conférence en Israël
Plus
de 3.000 délégués ont participé cette année à l’édition 2009 de la
Business Conférence en Israël, plus grand congrès annuel d’affaires en
Israël. Cette année, le congrès traitera de la réorganisation de
l’environnement mondial, après la crise financière. La

conférence
sera l’occasion d’explorer le potentiel d’Israël dans les secteurs clé
du marché de l’économie mondiale, des investissements, des marchés
bancaires et financiers, de la haute technologie, des technologies
propres, de biomédecine et d’Internet.

Attendez votre avion tout en vous cultivant….
Profitez de votre passage à l’aéroport Ben-Gourion en Israël pour découvrir l’exposition du cinquantenaire de MASHAV.
Cette division spéciale est chargée de la coopération internationale
sous l’égide du ministère des Affaires étrangères. Plusieurs thèmes
sont développés : agriculture, éducation, médecine, développement rural
et urbain, coopération régionale notamment afin de comprendre
l’engagement d’Israël au service des Nations.

Cette exposition est également disponible et empruntable auprès du Service d’Information de l’Ambassade d’Israël en France.

Renseignements : information@paris.mfa.gov.il


Une ville nouvelle palestinienne bordée d’arbres plantés par le KKL
Haaretz – 29 novembre 2009
Hirui
Amara s’empare avec excitation d’une poignée de jeunes pousses de pin
et s’empresse d’en tremper les racines molles dans un baquet d’eau.
Quelques secondes plus tard, il s’approche d’un homme âgé et l’aide à
planter l’une des pousses.
Journée excitante pour Amara qui dirige
une serre du KKL au croisement Golani. Il y a dix jours qu’il a pris
part avec 5 autres collègues, à un projet extraordinaire impliquant 
l’aide du KKL pour la plantation d’arbres entourant la ville nouvelle
de Ruwabi qui sera construite au nord de Ramallah. Son nom signifie :
« Ville des collines ».
Dans un premier temps, 3.000 pousses ont été  plantés afin de
constituer une forêt au bord de la nouvelle ville tout en en informant
les architectes en la matière.
Suhil Zaydan, l’un des gardes forestiers en chef, sert d’agent de
liaison entre l’ONG et les urbanistes…


« Le rapport Goldstone a acquitté le Hamas de toute culpabilité…. »
10 décembre 2009
Moussa
Abou Marzouk, adjoint du chef bureau politique du Hamas à l’occasion
d’une interview au journal en ligne égyptien « Almashad Alsiyassi ».Il
a parlé du rapport Goldstone et a exprimé sa grande satisfaction sur ce
dernier.En réponse à une question :
« Est-ce que le Hamas est préoccupé par les clauses du rapport qui parlent de l’organisation »
Il a répondu : « Au contraire toutes les clauses du rapport Goldstone
ont accusé Israël et on acquitté totalement le Hamas de toute
violation. Par exemple le rapport acquitte le Hamas des allégations
selon lesquelles le Hamas a utilisé les civils comme boucliers humains,
et les accusations que le rapport lance à l’encontre des forces
israéliennes. De plus, le rapport a disculpé le Hamas de toutes les
autres reproches qu’Israël a mentionnés à son encontre et quand le
rapport a parlé des roquettes tirées à partir de la Bande (de Gaza), il
a fait référence à des groupes armés et n’a pas mentionné le nom de
Hamas. »A tous ceux qui avaient encore des doutes quant à l’hypocrisie
et la partialité du rapport (Goldstone), le propos d’Abou Marzouk en
fournissent la preuve irréfutable.


Message dans une bouteille : des enfants ont recueilli de l’eau de pluie et en ont fait don au lac de Tibériade

Les
élèves des écoles primaires de la vallée du Jourdain ont économisé dès
le début de l’année et ont marché jusqu’au lac où ils en ont profité
pour faire une opération de nettoyage des plages. L’éducation pour
l’économie de l’eau est un moyen important de faire face à son déficit
à long terme, et ce, grâce à un changement de comportement vis-à-vis de
la consommation de l’eau au sein de la nouvelle génération…


Fraises israélo-palestiniennes à Qalqilyah
Huffingtonpost.com – 2 décembre 2009
La
ville palestinienne de Qalqilyah semblait peu propice pour une
coopération agricole israélo-palestinienne : en effet, elle est située
là où le premier pan de mur a été construit par Israël, en Judée
Samarie, pour se protéger des attaques palestiniennes. Et pourtant,
elle accueille aujourd’hui le premier plant de fraises plantées par des
Israéliens et des Palestiniens qui l’exploitent conjointement.Soutenu
par des

donateurs internationaux et le Centre Peres pour la Paix,
le projet a pour objet de renforcer le développement économique
palestinien avec l’aide et l’expertise d’agriculteurs israéliens en
matière de formation à l’utilisation d’équipement d’irrigation..

Voir le reportage (en anglais)


Dialogue judéo-arabe au collège
Shatil – 17 novembre  2009
Alors
que le conflit israélo-arabe se joue à travers les médias et les
rencontres internationales, des Juifs et des Arabes israéliens évoquent
leurs tensions quotidiennes dans des milliers de lieux de travail en
Israël. Dans un effort pour stimuler le dialogue et la communication,
l’ONG Shatil
a monté le projet « Dialogue sur le lieu de travail » qui confronte des
travailleurs juifs et arabes aux situations et problématiques
quilespréoccupent.


La paix sur YouTube
JPost, 8 décembre 2009
Le
pape Benoit XVI l’a fait, le président américain Barack Obama et la
reine Rania de Jordanie aussi, maintenant c’est au tour du président
Shimon Peres. Quiconque veut avoir un impact de nos jours utilise YouTube
pour communiquer. C’est pourquoi Shimon Peres a lancé officiellement sa
propre plate-forme YouTube, mardi matin, en présence du co-fondateur et
président de YouTube, Harley Tchad, en visite en Israël pour l’occasion.


Israël accueillera la 32ème Conférence internationale sur la protection des données et de la vie privée
8 décembre 2009
« Je félicite l’Autorité israélienne pour la Législation en matière de Technologies de l’information (ILITA)
qui est parvenue à amener en Israël une Conférence traitant de Droits
de l’Homme, surtout à l’heure actuelle » a déclaré le Professeur Yacov
Ne’eman, l’actuel ministre de la Justice.
A l’issue de la 31ème
Conférence internationale sur la protection des données et de la vie
privée, qui s’est tenue cette année à Madrid, Israël a non seulement
été retenu pour héberger en octobre 2010 la prochaine Conférence mais
également pour faire partie de ses Commissaires, alors qu’elle
bénéficiait jusqu’à présent d’un statut d’observateur.
Dirigée par Yoram Hacohen, l’ILITA a énormément contribué à l’avancée
des positions israéliennes en matière de droit et de technologies au
sein de l’OCDE et de la CEE…

Lire l’article (en anglais)


Oren Lavie, un Israélien nominé aux Grammy Awards
Kef Israël, décembre 2009
Le clip de l’Israélien Oren Lavie a été nominé pour le Grammy du meilleur clip musical. Les Grammy Awards sont les Oscars de la musique.
Ce clip intitulé « Her Morning Elegance » a été réalisé en Israël et a
été vu au moment où j’écris
8 988 493 fois! Donc, presque 9 millions de fois.

Voir la vidéo 


Le Carmel à Haïfa : pour les croyants et les amoureux de la nature
Jérusalem et Religions, novembre 2009
Le
Carmel est une chaîne de collines et de vallées en Galilée s’étendant
sur vingt-cinq kilomètres de long et six de large au pied de la
Méditerranée. Le Carmel est aussi un ordre catholique de rite latin,
dont les premiers membres étaient des ermites installés dans une grotte
qui aurait été autrefois habitée par le prophète Elie. Ici, comme en
nombres d’autres lieux de Terre Sainte, géographie rime avec religion.
Mais, fait plus rare, préservé de l’urbanisme cet endroit offre un
espace exceptionnel pour la méditation.


Résolution de l’UE : réaction israélienne
Décembre 2009
La résolution adoptée par le Conseil des ministres des Affaires étrangères
de l’Union européenne (U.E.) fait abstraction du principal obstacle
permettant d’obtenir un accord israélo-palestinien : le refus des
Palestiniens de revenir à la table des négociations.
Etant donnés
les efforts du gouvernement israélien pour reprendre les négociations,
Israël regrette que l’U.E. ait opté pour un texte qui, s’il ne contient
aucune nouveauté, n’apporte aucune contribution à la reprise des
négociations.

 

La photo de la semaine

Enfants
d’origine éthiopienne au centre d’intégration de l’Agence Juive de
Mevaseret Zion en train de fabriquer des toupies pour la fête de
Hanouka.
(Photo : Ambassade d’Israël en France)


Jérusalem vue du ciel
Survol de Jérusalem en hélicoptère, de ces quartiers et espaces verts. C’est vertigineux…

Voir la vidéo


Golda Meir : la Grand-mère de l’Etat Juif
Il
y a 31 ans, en décembre 1978, disparaissait Golda Meir, âgée de 80
ans : 4ème Premier ministre de l’Etat d’Israël de 1969 à 1974, elle
avait occupé les fonctions de ministre des Affaires étrangères durant
10 ans (1956-1966) après avoir dirigé le Parti travailliste sioniste et
la section politique de la Histadrout.
Originaire de Kiev en
Ukraine où elle naquit en 1898, elle émigre de Milwaukee (Etats-Unis)
en Palestine en 1921 pour rejoindre le kibboutz Merhavia avec son mari …

Consulter sa biographie (en français)


La culture israélienne chez vous

"…l’homme ne vit pas seulement de pain…" (Deutéronome 8:3)

Recevez
chaque mois la liste des manifestations culturelles de l’Ambassade
d’Israël  en France sur votre email. Danse, cinéma, théâtre,
littérature, découvrez Israël autrement.

Inscrivez-vous par email : culture2@paris.mfa.gov.il


Dans l’agenda …
Onili en Concert
Rencontre autour de Tante chinoise
Reportage et documentaires méditerranéens
Yaron Herman Solo
Les ruses du nouvel antisémitisme contemporain : "l’antisionisme"

Newsletter n° 330 – 10 decembre 2009

L’innovation israélienne pour l’environnement

Alors
que s’ouvre la conférence des Nations-Unies sur le changement
climatique, Israël reste un innovateur majeur dans le domaine
environnemental. Durant les premières années de l’Etat d’Israël et même
avant, un objectif principal de ses habitants Juifs était de cultiver
la terre pour faire refleurir le désert. Depuis les scientifiques
israéliens et les spécialistes de l’environnement ont renforcé cet
engagement initial...


Citation de la semaine :
Israel
est le meilleur exemple d’un pays qui a su vivre avec le desert . c’est
un noble geste de votre part que de vouloir partager votre savoir faire
avec d’autres pays.

Ibrahim Thiaw, Directeur de la division de politique environnementale aux Nations-Unie



L’édition 2009 de la Business Conférence en Israël
Plus
de 3.000 délégués ont participé cette année à l’édition 2009 de la
Business Conférence en Israël, plus grand congrès annuel d’affaires en
Israël. Cette année, le congrès traitera de la réorganisation de
l’environnement mondial, après la crise financière. La

conférence
sera l’occasion d’explorer le potentiel d’Israël dans les secteurs clé
du marché de l’économie mondiale, des investissements, des marchés
bancaires et financiers, de la haute technologie, des technologies
propres, de biomédecine et d’Internet.

Attendez votre avion tout en vous cultivant….
Profitez de votre passage à l’aéroport Ben-Gourion en Israël pour découvrir l’exposition du cinquantenaire de MASHAV.
Cette division spéciale est chargée de la coopération internationale
sous l’égide du ministère des Affaires étrangères. Plusieurs thèmes
sont développés : agriculture, éducation, médecine, développement rural
et urbain, coopération régionale notamment afin de comprendre
l’engagement d’Israël au service des Nations.

Cette exposition est également disponible et empruntable auprès du Service d’Information de l’Ambassade d’Israël en France.

Renseignements : information@paris.mfa.gov.il


Une ville nouvelle palestinienne bordée d’arbres plantés par le KKL
Haaretz – 29 novembre 2009
Hirui
Amara s’empare avec excitation d’une poignée de jeunes pousses de pin
et s’empresse d’en tremper les racines molles dans un baquet d’eau.
Quelques secondes plus tard, il s’approche d’un homme âgé et l’aide à
planter l’une des pousses.
Journée excitante pour Amara qui dirige
une serre du KKL au croisement Golani. Il y a dix jours qu’il a pris
part avec 5 autres collègues, à un projet extraordinaire impliquant 
l’aide du KKL pour la plantation d’arbres entourant la ville nouvelle
de Ruwabi qui sera construite au nord de Ramallah. Son nom signifie :
« Ville des collines ».
Dans un premier temps, 3.000 pousses ont été  plantés afin de
constituer une forêt au bord de la nouvelle ville tout en en informant
les architectes en la matière.
Suhil Zaydan, l’un des gardes forestiers en chef, sert d’agent de
liaison entre l’ONG et les urbanistes…


« Le rapport Goldstone a acquitté le Hamas de toute culpabilité…. »
10 décembre 2009
Moussa
Abou Marzouk, adjoint du chef bureau politique du Hamas à l’occasion
d’une interview au journal en ligne égyptien « Almashad Alsiyassi ».Il
a parlé du rapport Goldstone et a exprimé sa grande satisfaction sur ce
dernier.En réponse à une question :
« Est-ce que le Hamas est préoccupé par les clauses du rapport qui parlent de l’organisation »
Il a répondu : « Au contraire toutes les clauses du rapport Goldstone
ont accusé Israël et on acquitté totalement le Hamas de toute
violation. Par exemple le rapport acquitte le Hamas des allégations
selon lesquelles le Hamas a utilisé les civils comme boucliers humains,
et les accusations que le rapport lance à l’encontre des forces
israéliennes. De plus, le rapport a disculpé le Hamas de toutes les
autres reproches qu’Israël a mentionnés à son encontre et quand le
rapport a parlé des roquettes tirées à partir de la Bande (de Gaza), il
a fait référence à des groupes armés et n’a pas mentionné le nom de
Hamas. »A tous ceux qui avaient encore des doutes quant à l’hypocrisie
et la partialité du rapport (Goldstone), le propos d’Abou Marzouk en
fournissent la preuve irréfutable.


Message dans une bouteille : des enfants ont recueilli de l’eau de pluie et en ont fait don au lac de Tibériade

Les
élèves des écoles primaires de la vallée du Jourdain ont économisé dès
le début de l’année et ont marché jusqu’au lac où ils en ont profité
pour faire une opération de nettoyage des plages. L’éducation pour
l’économie de l’eau est un moyen important de faire face à son déficit
à long terme, et ce, grâce à un changement de comportement vis-à-vis de
la consommation de l’eau au sein de la nouvelle génération…


Fraises israélo-palestiniennes à Qalqilyah
Huffingtonpost.com – 2 décembre 2009
La
ville palestinienne de Qalqilyah semblait peu propice pour une
coopération agricole israélo-palestinienne : en effet, elle est située
là où le premier pan de mur a été construit par Israël, en Judée
Samarie, pour se protéger des attaques palestiniennes. Et pourtant,
elle accueille aujourd’hui le premier plant de fraises plantées par des
Israéliens et des Palestiniens qui l’exploitent conjointement.Soutenu
par des

donateurs internationaux et le Centre Peres pour la Paix,
le projet a pour objet de renforcer le développement économique
palestinien avec l’aide et l’expertise d’agriculteurs israéliens en
matière de formation à l’utilisation d’équipement d’irrigation..

Voir le reportage (en anglais)


Dialogue judéo-arabe au collège
Shatil – 17 novembre  2009
Alors
que le conflit israélo-arabe se joue à travers les médias et les
rencontres internationales, des Juifs et des Arabes israéliens évoquent
leurs tensions quotidiennes dans des milliers de lieux de travail en
Israël. Dans un effort pour stimuler le dialogue et la communication,
l’ONG Shatil
a monté le projet « Dialogue sur le lieu de travail » qui confronte des
travailleurs juifs et arabes aux situations et problématiques
quilespréoccupent.


La paix sur YouTube
JPost, 8 décembre 2009
Le
pape Benoit XVI l’a fait, le président américain Barack Obama et la
reine Rania de Jordanie aussi, maintenant c’est au tour du président
Shimon Peres. Quiconque veut avoir un impact de nos jours utilise YouTube
pour communiquer. C’est pourquoi Shimon Peres a lancé officiellement sa
propre plate-forme YouTube, mardi matin, en présence du co-fondateur et
président de YouTube, Harley Tchad, en visite en Israël pour l’occasion.


Israël accueillera la 32ème Conférence internationale sur la protection des données et de la vie privée
8 décembre 2009
« Je félicite l’Autorité israélienne pour la Législation en matière de Technologies de l’information (ILITA)
qui est parvenue à amener en Israël une Conférence traitant de Droits
de l’Homme, surtout à l’heure actuelle » a déclaré le Professeur Yacov
Ne’eman, l’actuel ministre de la Justice.
A l’issue de la 31ème
Conférence internationale sur la protection des données et de la vie
privée, qui s’est tenue cette année à Madrid, Israël a non seulement
été retenu pour héberger en octobre 2010 la prochaine Conférence mais
également pour faire partie de ses Commissaires, alors qu’elle
bénéficiait jusqu’à présent d’un statut d’observateur.
Dirigée par Yoram Hacohen, l’ILITA a énormément contribué à l’avancée
des positions israéliennes en matière de droit et de technologies au
sein de l’OCDE et de la CEE…

Lire l’article (en anglais)


Oren Lavie, un Israélien nominé aux Grammy Awards
Kef Israël, décembre 2009
Le clip de l’Israélien Oren Lavie a été nominé pour le Grammy du meilleur clip musical. Les Grammy Awards sont les Oscars de la musique.
Ce clip intitulé « Her Morning Elegance » a été réalisé en Israël et a
été vu au moment où j’écris
8 988 493 fois! Donc, presque 9 millions de fois.

Voir la vidéo 


Le Carmel à Haïfa : pour les croyants et les amoureux de la nature
Jérusalem et Religions, novembre 2009
Le
Carmel est une chaîne de collines et de vallées en Galilée s’étendant
sur vingt-cinq kilomètres de long et six de large au pied de la
Méditerranée. Le Carmel est aussi un ordre catholique de rite latin,
dont les premiers membres étaient des ermites installés dans une grotte
qui aurait été autrefois habitée par le prophète Elie. Ici, comme en
nombres d’autres lieux de Terre Sainte, géographie rime avec religion.
Mais, fait plus rare, préservé de l’urbanisme cet endroit offre un
espace exceptionnel pour la méditation.


Résolution de l’UE : réaction israélienne
Décembre 2009
La résolution adoptée par le Conseil des ministres des Affaires étrangères
de l’Union européenne (U.E.) fait abstraction du principal obstacle
permettant d’obtenir un accord israélo-palestinien : le refus des
Palestiniens de revenir à la table des négociations.
Etant donnés
les efforts du gouvernement israélien pour reprendre les négociations,
Israël regrette que l’U.E. ait opté pour un texte qui, s’il ne contient
aucune nouveauté, n’apporte aucune contribution à la reprise des
négociations.

 

La photo de la semaine

Enfants
d’origine éthiopienne au centre d’intégration de l’Agence Juive de
Mevaseret Zion en train de fabriquer des toupies pour la fête de
Hanouka.
(Photo : Ambassade d’Israël en France)


Jérusalem vue du ciel
Survol de Jérusalem en hélicoptère, de ces quartiers et espaces verts. C’est vertigineux…

Voir la vidéo


Golda Meir : la Grand-mère de l’Etat Juif
Il
y a 31 ans, en décembre 1978, disparaissait Golda Meir, âgée de 80
ans : 4ème Premier ministre de l’Etat d’Israël de 1969 à 1974, elle
avait occupé les fonctions de ministre des Affaires étrangères durant
10 ans (1956-1966) après avoir dirigé le Parti travailliste sioniste et
la section politique de la Histadrout.
Originaire de Kiev en
Ukraine où elle naquit en 1898, elle émigre de Milwaukee (Etats-Unis)
en Palestine en 1921 pour rejoindre le kibboutz Merhavia avec son mari …

Consulter sa biographie (en français)


La culture israélienne chez vous

"…l’homme ne vit pas seulement de pain…" (Deutéronome 8:3)

Recevez
chaque mois la liste des manifestations culturelles de l’Ambassade
d’Israël  en France sur votre email. Danse, cinéma, théâtre,
littérature, découvrez Israël autrement.

Inscrivez-vous par email : culture2@paris.mfa.gov.il


Dans l’agenda …
Onili en Concert
Rencontre autour de Tante chinoise
Reportage et documentaires méditerranéens
Yaron Herman Solo
Les ruses du nouvel antisémitisme contemporain : "l’antisionisme"

Newsletter n° 330 – 10 decembre 2009

L’innovation israélienne pour l’environnement

Alors
que s’ouvre la conférence des Nations-Unies sur le changement
climatique, Israël reste un innovateur majeur dans le domaine
environnemental. Durant les premières années de l’Etat d’Israël et même
avant, un objectif principal de ses habitants Juifs était de cultiver
la terre pour faire refleurir le désert. Depuis les scientifiques
israéliens et les spécialistes de l’environnement ont renforcé cet
engagement initial...


Citation de la semaine :
Israel
est le meilleur exemple d’un pays qui a su vivre avec le desert . c’est
un noble geste de votre part que de vouloir partager votre savoir faire
avec d’autres pays.

Ibrahim Thiaw, Directeur de la division de politique environnementale aux Nations-Unie



L’édition 2009 de la Business Conférence en Israël
Plus
de 3.000 délégués ont participé cette année à l’édition 2009 de la
Business Conférence en Israël, plus grand congrès annuel d’affaires en
Israël. Cette année, le congrès traitera de la réorganisation de
l’environnement mondial, après la crise financière. La

conférence
sera l’occasion d’explorer le potentiel d’Israël dans les secteurs clé
du marché de l’économie mondiale, des investissements, des marchés
bancaires et financiers, de la haute technologie, des technologies
propres, de biomédecine et d’Internet.

Attendez votre avion tout en vous cultivant….
Profitez de votre passage à l’aéroport Ben-Gourion en Israël pour découvrir l’exposition du cinquantenaire de MASHAV.
Cette division spéciale est chargée de la coopération internationale
sous l’égide du ministère des Affaires étrangères. Plusieurs thèmes
sont développés : agriculture, éducation, médecine, développement rural
et urbain, coopération régionale notamment afin de comprendre
l’engagement d’Israël au service des Nations.

Cette exposition est également disponible et empruntable auprès du Service d’Information de l’Ambassade d’Israël en France.

Renseignements : information@paris.mfa.gov.il


Une ville nouvelle palestinienne bordée d’arbres plantés par le KKL
Haaretz – 29 novembre 2009
Hirui
Amara s’empare avec excitation d’une poignée de jeunes pousses de pin
et s’empresse d’en tremper les racines molles dans un baquet d’eau.
Quelques secondes plus tard, il s’approche d’un homme âgé et l’aide à
planter l’une des pousses.
Journée excitante pour Amara qui dirige
une serre du KKL au croisement Golani. Il y a dix jours qu’il a pris
part avec 5 autres collègues, à un projet extraordinaire impliquant 
l’aide du KKL pour la plantation d’arbres entourant la ville nouvelle
de Ruwabi qui sera construite au nord de Ramallah. Son nom signifie :
« Ville des collines ».
Dans un premier temps, 3.000 pousses ont été  plantés afin de
constituer une forêt au bord de la nouvelle ville tout en en informant
les architectes en la matière.
Suhil Zaydan, l’un des gardes forestiers en chef, sert d’agent de
liaison entre l’ONG et les urbanistes…


« Le rapport Goldstone a acquitté le Hamas de toute culpabilité…. »
10 décembre 2009
Moussa
Abou Marzouk, adjoint du chef bureau politique du Hamas à l’occasion
d’une interview au journal en ligne égyptien « Almashad Alsiyassi ».Il
a parlé du rapport Goldstone et a exprimé sa grande satisfaction sur ce
dernier.En réponse à une question :
« Est-ce que le Hamas est préoccupé par les clauses du rapport qui parlent de l’organisation »
Il a répondu : « Au contraire toutes les clauses du rapport Goldstone
ont accusé Israël et on acquitté totalement le Hamas de toute
violation. Par exemple le rapport acquitte le Hamas des allégations
selon lesquelles le Hamas a utilisé les civils comme boucliers humains,
et les accusations que le rapport lance à l’encontre des forces
israéliennes. De plus, le rapport a disculpé le Hamas de toutes les
autres reproches qu’Israël a mentionnés à son encontre et quand le
rapport a parlé des roquettes tirées à partir de la Bande (de Gaza), il
a fait référence à des groupes armés et n’a pas mentionné le nom de
Hamas. »A tous ceux qui avaient encore des doutes quant à l’hypocrisie
et la partialité du rapport (Goldstone), le propos d’Abou Marzouk en
fournissent la preuve irréfutable.


Message dans une bouteille : des enfants ont recueilli de l’eau de pluie et en ont fait don au lac de Tibériade

Les
élèves des écoles primaires de la vallée du Jourdain ont économisé dès
le début de l’année et ont marché jusqu’au lac où ils en ont profité
pour faire une opération de nettoyage des plages. L’éducation pour
l’économie de l’eau est un moyen important de faire face à son déficit
à long terme, et ce, grâce à un changement de comportement vis-à-vis de
la consommation de l’eau au sein de la nouvelle génération…


Fraises israélo-palestiniennes à Qalqilyah
Huffingtonpost.com – 2 décembre 2009
La
ville palestinienne de Qalqilyah semblait peu propice pour une
coopération agricole israélo-palestinienne : en effet, elle est située
là où le premier pan de mur a été construit par Israël, en Judée
Samarie, pour se protéger des attaques palestiniennes. Et pourtant,
elle accueille aujourd’hui le premier plant de fraises plantées par des
Israéliens et des Palestiniens qui l’exploitent conjointement.Soutenu
par des

donateurs internationaux et le Centre Peres pour la Paix,
le projet a pour objet de renforcer le développement économique
palestinien avec l’aide et l’expertise d’agriculteurs israéliens en
matière de formation à l’utilisation d’équipement d’irrigation..

Voir le reportage (en anglais)


Dialogue judéo-arabe au collège
Shatil – 17 novembre  2009
Alors
que le conflit israélo-arabe se joue à travers les médias et les
rencontres internationales, des Juifs et des Arabes israéliens évoquent
leurs tensions quotidiennes dans des milliers de lieux de travail en
Israël. Dans un effort pour stimuler le dialogue et la communication,
l’ONG Shatil
a monté le projet « Dialogue sur le lieu de travail » qui confronte des
travailleurs juifs et arabes aux situations et problématiques
quilespréoccupent.


La paix sur YouTube
JPost, 8 décembre 2009
Le
pape Benoit XVI l’a fait, le président américain Barack Obama et la
reine Rania de Jordanie aussi, maintenant c’est au tour du président
Shimon Peres. Quiconque veut avoir un impact de nos jours utilise YouTube
pour communiquer. C’est pourquoi Shimon Peres a lancé officiellement sa
propre plate-forme YouTube, mardi matin, en présence du co-fondateur et
président de YouTube, Harley Tchad, en visite en Israël pour l’occasion.


Israël accueillera la 32ème Conférence internationale sur la protection des données et de la vie privée
8 décembre 2009
« Je félicite l’Autorité israélienne pour la Législation en matière de Technologies de l’information (ILITA)
qui est parvenue à amener en Israël une Conférence traitant de Droits
de l’Homme, surtout à l’heure actuelle » a déclaré le Professeur Yacov
Ne’eman, l’actuel ministre de la Justice.
A l’issue de la 31ème
Conférence internationale sur la protection des données et de la vie
privée, qui s’est tenue cette année à Madrid, Israël a non seulement
été retenu pour héberger en octobre 2010 la prochaine Conférence mais
également pour faire partie de ses Commissaires, alors qu’elle
bénéficiait jusqu’à présent d’un statut d’observateur.
Dirigée par Yoram Hacohen, l’ILITA a énormément contribué à l’avancée
des positions israéliennes en matière de droit et de technologies au
sein de l’OCDE et de la CEE…

Lire l’article (en anglais)


Oren Lavie, un Israélien nominé aux Grammy Awards
Kef Israël, décembre 2009
Le clip de l’Israélien Oren Lavie a été nominé pour le Grammy du meilleur clip musical. Les Grammy Awards sont les Oscars de la musique.
Ce clip intitulé « Her Morning Elegance » a été réalisé en Israël et a
été vu au moment où j’écris
8 988 493 fois! Donc, presque 9 millions de fois.

Voir la vidéo 


Le Carmel à Haïfa : pour les croyants et les amoureux de la nature
Jérusalem et Religions, novembre 2009
Le
Carmel est une chaîne de collines et de vallées en Galilée s’étendant
sur vingt-cinq kilomètres de long et six de large au pied de la
Méditerranée. Le Carmel est aussi un ordre catholique de rite latin,
dont les premiers membres étaient des ermites installés dans une grotte
qui aurait été autrefois habitée par le prophète Elie. Ici, comme en
nombres d’autres lieux de Terre Sainte, géographie rime avec religion.
Mais, fait plus rare, préservé de l’urbanisme cet endroit offre un
espace exceptionnel pour la méditation.


Résolution de l’UE : réaction israélienne
Décembre 2009
La résolution adoptée par le Conseil des ministres des Affaires étrangères
de l’Union européenne (U.E.) fait abstraction du principal obstacle
permettant d’obtenir un accord israélo-palestinien : le refus des
Palestiniens de revenir à la table des négociations.
Etant donnés
les efforts du gouvernement israélien pour reprendre les négociations,
Israël regrette que l’U.E. ait opté pour un texte qui, s’il ne contient
aucune nouveauté, n’apporte aucune contribution à la reprise des
négociations.

 

La photo de la semaine

Enfants
d’origine éthiopienne au centre d’intégration de l’Agence Juive de
Mevaseret Zion en train de fabriquer des toupies pour la fête de
Hanouka.
(Photo : Ambassade d’Israël en France)


Jérusalem vue du ciel
Survol de Jérusalem en hélicoptère, de ces quartiers et espaces verts. C’est vertigineux…

Voir la vidéo


Golda Meir : la Grand-mère de l’Etat Juif
Il
y a 31 ans, en décembre 1978, disparaissait Golda Meir, âgée de 80
ans : 4ème Premier ministre de l’Etat d’Israël de 1969 à 1974, elle
avait occupé les fonctions de ministre des Affaires étrangères durant
10 ans (1956-1966) après avoir dirigé le Parti travailliste sioniste et
la section politique de la Histadrout.
Originaire de Kiev en
Ukraine où elle naquit en 1898, elle émigre de Milwaukee (Etats-Unis)
en Palestine en 1921 pour rejoindre le kibboutz Merhavia avec son mari …

Consulter sa biographie (en français)


La culture israélienne chez vous

"…l’homme ne vit pas seulement de pain…" (Deutéronome 8:3)

Recevez
chaque mois la liste des manifestations culturelles de l’Ambassade
d’Israël  en France sur votre email. Danse, cinéma, théâtre,
littérature, découvrez Israël autrement.

Inscrivez-vous par email : culture2@paris.mfa.gov.il


Dans l’agenda …
Onili en Concert
Rencontre autour de Tante chinoise
Reportage et documentaires méditerranéens
Yaron Herman Solo
Les ruses du nouvel antisémitisme contemporain : "l’antisionisme"

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Nucléaire : les USA jugent "inacceptables" de nouvelles centrales en Iran

30 novembre 2009, source Romandie News | AFP

L’annonce par l’Iran de son intention de construire une dizaine de
nouvelles usines d’enrichissement d’uranium est "inacceptable", a
déclaré lundi l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Susan Rice. "Nous
considérons l’annonce iranienne, si elle est exacte, selon laquelle
(les Iraniens) ont l’intention de construire 10 nouvelles usines,
totalement déplacée et de nature à isoler encore davantage l’Iran de la
communauté internationale, nous la considérons franchement
inacceptable", a dit Mme (…)

Le Hezbollah ne renoncera pas à ses armes, accuse Washington de terrorisme

30 novembre 2009, source Google | AFP

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a affirmé lundi que son parti
continuerait à développer son arsenal pour protéger le Liban face à
Israël et accusé les Etats-Unis d’exporter le terrorisme, lors d’une
rare conférence de presse organisée pour présenter son nouveau
manifeste. "La menace israélienne permanente oblige la résistance à
augmenter sa capacité (…) afin de remplir son rôle dans la libération
du territoire occupé" au Liban, a dit le chef du parti chiite qui
s’exprimait par (…)

Message de Hazem Shuman, prédicateur égyptien, "à chaque Juif sur la surface de la Terre" : Le jour de la vengeance approche

30 novembre 2009, source MEMRI Middle East Media Research Institute

"C’est un fait avéré que les Juifs sont comme le cancer… Les Juifs sont
dangereux pour le monde entier…" Hazem Shuman, prédicateur égyptien :
Le cours de ce soir est l’un des plus importants de la série. Ce soir,
nous allons parler de la Bataille de Khaybar, la plus grande bataille
du prophète Mahomet (contre les Juifs), par laquelle le Prophète a
effacé toute présence juive à (…)

Ce chantage palestinien qui bafoue les règles du droit et de la morale

30 novembre 2009, source Bertrand Ramas Muhlbach pour : http://lessakele.over-blog.fr et http://www.aschkel.info

Depuis le 23 novembre 2009, des informations circulent sur une
prochaine libération du soldat Guilad Shalit, kidnappé le 25 juin 2006
par des groupes terroristes palestiniens aux abords de la Bande de
Gaza. Dans le cadre de l’accord, seraient libérés quelques 1400
palestiniens dont deux terroristes du Hamas, Ibrahim Hamed et Abdallah
Barghouti, impliqués dans l’assassinat de dizaines d’israéliens (ces
derniers ne devraient toutefois pas être autorisés à retourner en (…)

Ouverture à Munich d’un des derniers procès du nazisme

30 novembre 2009

Le procès de John Demjanjuk, 89 ans, accusé de complicité dans
l’extermination de 27 900 juifs dans le camp nazi de Sobibor, s’est
ouvert lundi à Munich. L’accusé, premier sur la liste des criminels de
guerre nazis encore en vie établie par le Centre Simon Wiesenthal, est
entré dans la salle d’audience dans un fauteuil roulant en raison de
son mauvais état de santé.

Lettre d’Italie

30 novembre 2009, source par Angelo Pezzana – Adapté de l’anglais par Danielle Elinor Guez

Je vais commencer par une bonne nouvelle : l’Italie au moins, est un
pays européen dont les médias d’information (cela inclus les journaux
aussi bien que les stations de télévision privées et publiques) ne sont
pas entièrement hostiles à Israël. Cependant, il y a un manque
généralisé de compréhension du problème de l’immigration. Les Italiens
ont très peu conscience de ce qui se passe et les médias ont tendance à
éviter de parler du sujet soigneusement scellé, à savoir ce qui
s’est (…)

Kouchner : « Les dirigeants iraniens perdent du temps »

30 novembre 2009, source Propos recueillis par Renaud Girard | Le Figaro

… Mais pourquoi refusent-ils de répondre aux questions de l’AIEA,
l’agence de l’ONU responsable du contrôle de l’énergie atomique ?
Pourquoi ont-ils caché un nouveau site d’enrichissement de l’uranium, à
Qom ? Pourquoi ces recherches iraniennes sur des têtes de missiles
balistiques qui ne sont pas configurés pour des explosifs normaux ?
Pourquoi ces travaux sur l’usinage des hémisphères d’uranium métal qui
forment le cœur d’une bombe atomique ? Pourquoi, aujourd’hui, cette
annonce (…)

Repos forcé pour Netanyahou

30 novembre 2009, source Herb Keinon | Jerusalem Post édition Francaise

Le Premier ministre, Binyamin Netanyahou, a été obligé d’annuler son
voyage en Allemagne, prévu lundi, pour des raisons de santé. Dimanche,
le porte-parole du Premier ministre, Nir Hefetz, a publié un communiqué
dans lequel il explique que le motif de l’annulation. Selon son
médecin, Tzvi Herman Berkowitz, Netanyahou souffre d’une infection
virale et d’une petite fièvre.

L’Iran
réplique à la motion de censure de l’AIEA en lançant des actions de
guerre par procuration contre les USA et la Grande-Bretagne

30 novembre 2009, source Analyse exclusive de DEBKAfile | adaptation : Marc Brzustowski pour http://lessakele.over-blog.fr/ et http://www.aschkel.info/

Réduire la coopération avec l’Agence Internationale à l’Energie
Atomique est bien le cadet des difficultés que Téhéran conserve en
magasin à l’intention de l’Occident. Les Iraniens sont furieux à propos
de la rebuffade émise le 27 novembre par l’Observatoire du nucléaire
concernant son projet caché d’enrichissement d’uranium de Fordow et de
l’exigence de stopper sa construction.

Son geste de défiance le plus récent a été l’approbation, (…)

Droits de l’Homme : le cancre iranien veut donner des leçons

30 novembre 2009, source Ftouh Souhail, Tunis pour JSSNews

La clique actuellement au pouvoir à Téhéran se veut faire croire
qu’elle a les mains propres. Le parlement iranien a voté ce dimanche
une enveloppe de 20 millions de dollars au profit d’organisations
“luttant contre l’occident” dans le cadre du budget alloué par Téhéran
pour vérifier les “violations des droits de l’Homme” commis par la
Grande Bretagne et les Etats-Unis, et pour dévoiler des complots contre
le régime des (…)

Guilad Shalit transféré en Egypte ?

30 novembre 2009, source Par Joanna Maman pour Guysen International News

Ce dimanche 29 novembre 2009, la radio "Voix de Palestine" a laissé
entendre qu’un déplacement du jeune soldat franco-israélien, Guilad
Shalit, vers l’Egypte serait possible d’ici les prochains jours dans le
cadre d’un échange de prisonniers avec l’Etat hébreu. Guilad Shalit
devrait être transféré de la bande de Gaza vers l’Egypte et retrouvé la
liberté cette semaine dans le cadre d’un échange de prisonniers avec
Israël. C’est la radio "Voix (…)

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Nucléaire : les USA jugent "inacceptables" de nouvelles centrales en Iran

30 novembre 2009, source Romandie News | AFP

L’annonce par l’Iran de son intention de construire une dizaine de
nouvelles usines d’enrichissement d’uranium est "inacceptable", a
déclaré lundi l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Susan Rice. "Nous
considérons l’annonce iranienne, si elle est exacte, selon laquelle
(les Iraniens) ont l’intention de construire 10 nouvelles usines,
totalement déplacée et de nature à isoler encore davantage l’Iran de la
communauté internationale, nous la considérons franchement
inacceptable", a dit Mme (…)

Le Hezbollah ne renoncera pas à ses armes, accuse Washington de terrorisme

30 novembre 2009, source Google | AFP

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a affirmé lundi que son parti
continuerait à développer son arsenal pour protéger le Liban face à
Israël et accusé les Etats-Unis d’exporter le terrorisme, lors d’une
rare conférence de presse organisée pour présenter son nouveau
manifeste. "La menace israélienne permanente oblige la résistance à
augmenter sa capacité (…) afin de remplir son rôle dans la libération
du territoire occupé" au Liban, a dit le chef du parti chiite qui
s’exprimait par (…)

Message de Hazem Shuman, prédicateur égyptien, "à chaque Juif sur la surface de la Terre" : Le jour de la vengeance approche

30 novembre 2009, source MEMRI Middle East Media Research Institute

"C’est un fait avéré que les Juifs sont comme le cancer… Les Juifs sont
dangereux pour le monde entier…" Hazem Shuman, prédicateur égyptien :
Le cours de ce soir est l’un des plus importants de la série. Ce soir,
nous allons parler de la Bataille de Khaybar, la plus grande bataille
du prophète Mahomet (contre les Juifs), par laquelle le Prophète a
effacé toute présence juive à (…)

Ce chantage palestinien qui bafoue les règles du droit et de la morale

30 novembre 2009, source Bertrand Ramas Muhlbach pour : http://lessakele.over-blog.fr et http://www.aschkel.info

Depuis le 23 novembre 2009, des informations circulent sur une
prochaine libération du soldat Guilad Shalit, kidnappé le 25 juin 2006
par des groupes terroristes palestiniens aux abords de la Bande de
Gaza. Dans le cadre de l’accord, seraient libérés quelques 1400
palestiniens dont deux terroristes du Hamas, Ibrahim Hamed et Abdallah
Barghouti, impliqués dans l’assassinat de dizaines d’israéliens (ces
derniers ne devraient toutefois pas être autorisés à retourner en (…)

Ouverture à Munich d’un des derniers procès du nazisme

30 novembre 2009

Le procès de John Demjanjuk, 89 ans, accusé de complicité dans
l’extermination de 27 900 juifs dans le camp nazi de Sobibor, s’est
ouvert lundi à Munich. L’accusé, premier sur la liste des criminels de
guerre nazis encore en vie établie par le Centre Simon Wiesenthal, est
entré dans la salle d’audience dans un fauteuil roulant en raison de
son mauvais état de santé.

Lettre d’Italie

30 novembre 2009, source par Angelo Pezzana – Adapté de l’anglais par Danielle Elinor Guez

Je vais commencer par une bonne nouvelle : l’Italie au moins, est un
pays européen dont les médias d’information (cela inclus les journaux
aussi bien que les stations de télévision privées et publiques) ne sont
pas entièrement hostiles à Israël. Cependant, il y a un manque
généralisé de compréhension du problème de l’immigration. Les Italiens
ont très peu conscience de ce qui se passe et les médias ont tendance à
éviter de parler du sujet soigneusement scellé, à savoir ce qui
s’est (…)

Kouchner : « Les dirigeants iraniens perdent du temps »

30 novembre 2009, source Propos recueillis par Renaud Girard | Le Figaro

… Mais pourquoi refusent-ils de répondre aux questions de l’AIEA,
l’agence de l’ONU responsable du contrôle de l’énergie atomique ?
Pourquoi ont-ils caché un nouveau site d’enrichissement de l’uranium, à
Qom ? Pourquoi ces recherches iraniennes sur des têtes de missiles
balistiques qui ne sont pas configurés pour des explosifs normaux ?
Pourquoi ces travaux sur l’usinage des hémisphères d’uranium métal qui
forment le cœur d’une bombe atomique ? Pourquoi, aujourd’hui, cette
annonce (…)

Repos forcé pour Netanyahou

30 novembre 2009, source Herb Keinon | Jerusalem Post édition Francaise

Le Premier ministre, Binyamin Netanyahou, a été obligé d’annuler son
voyage en Allemagne, prévu lundi, pour des raisons de santé. Dimanche,
le porte-parole du Premier ministre, Nir Hefetz, a publié un communiqué
dans lequel il explique que le motif de l’annulation. Selon son
médecin, Tzvi Herman Berkowitz, Netanyahou souffre d’une infection
virale et d’une petite fièvre.

L’Iran
réplique à la motion de censure de l’AIEA en lançant des actions de
guerre par procuration contre les USA et la Grande-Bretagne

30 novembre 2009, source Analyse exclusive de DEBKAfile | adaptation : Marc Brzustowski pour http://lessakele.over-blog.fr/ et http://www.aschkel.info/

Réduire la coopération avec l’Agence Internationale à l’Energie
Atomique est bien le cadet des difficultés que Téhéran conserve en
magasin à l’intention de l’Occident. Les Iraniens sont furieux à propos
de la rebuffade émise le 27 novembre par l’Observatoire du nucléaire
concernant son projet caché d’enrichissement d’uranium de Fordow et de
l’exigence de stopper sa construction.

Son geste de défiance le plus récent a été l’approbation, (…)

Droits de l’Homme : le cancre iranien veut donner des leçons

30 novembre 2009, source Ftouh Souhail, Tunis pour JSSNews

La clique actuellement au pouvoir à Téhéran se veut faire croire
qu’elle a les mains propres. Le parlement iranien a voté ce dimanche
une enveloppe de 20 millions de dollars au profit d’organisations
“luttant contre l’occident” dans le cadre du budget alloué par Téhéran
pour vérifier les “violations des droits de l’Homme” commis par la
Grande Bretagne et les Etats-Unis, et pour dévoiler des complots contre
le régime des (…)

Guilad Shalit transféré en Egypte ?

30 novembre 2009, source Par Joanna Maman pour Guysen International News

Ce dimanche 29 novembre 2009, la radio "Voix de Palestine" a laissé
entendre qu’un déplacement du jeune soldat franco-israélien, Guilad
Shalit, vers l’Egypte serait possible d’ici les prochains jours dans le
cadre d’un échange de prisonniers avec l’Etat hébreu. Guilad Shalit
devrait être transféré de la bande de Gaza vers l’Egypte et retrouvé la
liberté cette semaine dans le cadre d’un échange de prisonniers avec
Israël. C’est la radio "Voix (…)

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Nucléaire : les USA jugent "inacceptables" de nouvelles centrales en Iran

30 novembre 2009, source Romandie News | AFP

L’annonce par l’Iran de son intention de construire une dizaine de
nouvelles usines d’enrichissement d’uranium est "inacceptable", a
déclaré lundi l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Susan Rice. "Nous
considérons l’annonce iranienne, si elle est exacte, selon laquelle
(les Iraniens) ont l’intention de construire 10 nouvelles usines,
totalement déplacée et de nature à isoler encore davantage l’Iran de la
communauté internationale, nous la considérons franchement
inacceptable", a dit Mme (…)

Le Hezbollah ne renoncera pas à ses armes, accuse Washington de terrorisme

30 novembre 2009, source Google | AFP

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a affirmé lundi que son parti
continuerait à développer son arsenal pour protéger le Liban face à
Israël et accusé les Etats-Unis d’exporter le terrorisme, lors d’une
rare conférence de presse organisée pour présenter son nouveau
manifeste. "La menace israélienne permanente oblige la résistance à
augmenter sa capacité (…) afin de remplir son rôle dans la libération
du territoire occupé" au Liban, a dit le chef du parti chiite qui
s’exprimait par (…)

Message de Hazem Shuman, prédicateur égyptien, "à chaque Juif sur la surface de la Terre" : Le jour de la vengeance approche

30 novembre 2009, source MEMRI Middle East Media Research Institute

"C’est un fait avéré que les Juifs sont comme le cancer… Les Juifs sont
dangereux pour le monde entier…" Hazem Shuman, prédicateur égyptien :
Le cours de ce soir est l’un des plus importants de la série. Ce soir,
nous allons parler de la Bataille de Khaybar, la plus grande bataille
du prophète Mahomet (contre les Juifs), par laquelle le Prophète a
effacé toute présence juive à (…)

Ce chantage palestinien qui bafoue les règles du droit et de la morale

30 novembre 2009, source Bertrand Ramas Muhlbach pour : http://lessakele.over-blog.fr et http://www.aschkel.info

Depuis le 23 novembre 2009, des informations circulent sur une
prochaine libération du soldat Guilad Shalit, kidnappé le 25 juin 2006
par des groupes terroristes palestiniens aux abords de la Bande de
Gaza. Dans le cadre de l’accord, seraient libérés quelques 1400
palestiniens dont deux terroristes du Hamas, Ibrahim Hamed et Abdallah
Barghouti, impliqués dans l’assassinat de dizaines d’israéliens (ces
derniers ne devraient toutefois pas être autorisés à retourner en (…)

Ouverture à Munich d’un des derniers procès du nazisme

30 novembre 2009

Le procès de John Demjanjuk, 89 ans, accusé de complicité dans
l’extermination de 27 900 juifs dans le camp nazi de Sobibor, s’est
ouvert lundi à Munich. L’accusé, premier sur la liste des criminels de
guerre nazis encore en vie établie par le Centre Simon Wiesenthal, est
entré dans la salle d’audience dans un fauteuil roulant en raison de
son mauvais état de santé.

Lettre d’Italie

30 novembre 2009, source par Angelo Pezzana – Adapté de l’anglais par Danielle Elinor Guez

Je vais commencer par une bonne nouvelle : l’Italie au moins, est un
pays européen dont les médias d’information (cela inclus les journaux
aussi bien que les stations de télévision privées et publiques) ne sont
pas entièrement hostiles à Israël. Cependant, il y a un manque
généralisé de compréhension du problème de l’immigration. Les Italiens
ont très peu conscience de ce qui se passe et les médias ont tendance à
éviter de parler du sujet soigneusement scellé, à savoir ce qui
s’est (…)

Kouchner : « Les dirigeants iraniens perdent du temps »

30 novembre 2009, source Propos recueillis par Renaud Girard | Le Figaro

… Mais pourquoi refusent-ils de répondre aux questions de l’AIEA,
l’agence de l’ONU responsable du contrôle de l’énergie atomique ?
Pourquoi ont-ils caché un nouveau site d’enrichissement de l’uranium, à
Qom ? Pourquoi ces recherches iraniennes sur des têtes de missiles
balistiques qui ne sont pas configurés pour des explosifs normaux ?
Pourquoi ces travaux sur l’usinage des hémisphères d’uranium métal qui
forment le cœur d’une bombe atomique ? Pourquoi, aujourd’hui, cette
annonce (…)

Repos forcé pour Netanyahou

30 novembre 2009, source Herb Keinon | Jerusalem Post édition Francaise

Le Premier ministre, Binyamin Netanyahou, a été obligé d’annuler son
voyage en Allemagne, prévu lundi, pour des raisons de santé. Dimanche,
le porte-parole du Premier ministre, Nir Hefetz, a publié un communiqué
dans lequel il explique que le motif de l’annulation. Selon son
médecin, Tzvi Herman Berkowitz, Netanyahou souffre d’une infection
virale et d’une petite fièvre.

L’Iran
réplique à la motion de censure de l’AIEA en lançant des actions de
guerre par procuration contre les USA et la Grande-Bretagne

30 novembre 2009, source Analyse exclusive de DEBKAfile | adaptation : Marc Brzustowski pour http://lessakele.over-blog.fr/ et http://www.aschkel.info/

Réduire la coopération avec l’Agence Internationale à l’Energie
Atomique est bien le cadet des difficultés que Téhéran conserve en
magasin à l’intention de l’Occident. Les Iraniens sont furieux à propos
de la rebuffade émise le 27 novembre par l’Observatoire du nucléaire
concernant son projet caché d’enrichissement d’uranium de Fordow et de
l’exigence de stopper sa construction.

Son geste de défiance le plus récent a été l’approbation, (…)

Droits de l’Homme : le cancre iranien veut donner des leçons

30 novembre 2009, source Ftouh Souhail, Tunis pour JSSNews

La clique actuellement au pouvoir à Téhéran se veut faire croire
qu’elle a les mains propres. Le parlement iranien a voté ce dimanche
une enveloppe de 20 millions de dollars au profit d’organisations
“luttant contre l’occident” dans le cadre du budget alloué par Téhéran
pour vérifier les “violations des droits de l’Homme” commis par la
Grande Bretagne et les Etats-Unis, et pour dévoiler des complots contre
le régime des (…)

Guilad Shalit transféré en Egypte ?

30 novembre 2009, source Par Joanna Maman pour Guysen International News

Ce dimanche 29 novembre 2009, la radio "Voix de Palestine" a laissé
entendre qu’un déplacement du jeune soldat franco-israélien, Guilad
Shalit, vers l’Egypte serait possible d’ici les prochains jours dans le
cadre d’un échange de prisonniers avec l’Etat hébreu. Guilad Shalit
devrait être transféré de la bande de Gaza vers l’Egypte et retrouvé la
liberté cette semaine dans le cadre d’un échange de prisonniers avec
Israël. C’est la radio "Voix (…)

L’humoriste Dieudonné dit avoir reçu des fonds en Iran

Rédaction en ligne

samedi 28 novembre 2009, 18:26

L’humoriste
français controversé Dieudonné a affirmé ce samedi avoir reçu des fonds
en Iran pour mener un « combat culturel » contre le sionisme, lors
d’une entrevue qu’il affirme avoir eue il y a une semaine avec le
président Mahmoud Ahmadinejad à Téhéran.

AFP

« Nous
avons reçu un budget important qui nous permet de faire des films à la
hauteur de ceux d’Hollywood qui est le bras armé de la culture sioniste
», a déclaré Dieudonné Mbala Mbala, lors d’une conférence de presse dans son théâtre parisien de la Main d’Or.

Il affirme avoir le projet de réaliser deux films, l’un sur l’esclavagisme et l’autre sur la guerre d’Algérie pour « donner au peuple noir une autre vision que celle de Spielberg ».

Dieudonné a été plusieurs fois condamné en France pour des propos
antisémites. Il a notamment qualifié la mémoire de la Shoah de « pornographie mémorielle » et invité l’historien révisionniste Robert Faurisson à l’un de ses spectacles.

Porteur d’un message vindicatif sur l’héritage de la traite des noirs,
l’humoriste de 43 ans d’origine camerounaise est aussi le fondateur
d’un « parti antisioniste ».

Il est resté évasif sur l’origine exacte des fonds qu’il aurait perçus en Iran, et a refusé d’en préciser le montant.

Des affiches le montrant à côté du président iranien avaient été
apposées sur la scène du théâtre, où les journalistes, dans une
ambiance tendue, ont été fouillés au corps avant de pouvoir pénétrer
dans la salle.

Ahmadinejad, ce « grand résistant » d’une « propagande sioniste »

« Ahmadinejad est plus aimé en Iran que Nicolas Sarkozy en France », a-t-il assuré, qualifiant le président iranien de « grand résistant » victime d’un « lynchage médiatique ». Selon lui, les manifestations qui ont suivi sa réélection contestée en juin sont l’écho d’une « propagande sioniste ».

Le président iranien a été dénoncé par de nombreux pays pour ses propos
relativisant l’Holocauste et souhaitant la disparition de l’État
d’Israël.

Dirigeant d’un centre chiite en France, Yahia Gouasmi, le président du « parti antisioniste
», a déclaré s’être rendu avec l’humoriste à l’ambassade de France à
Téhéran où est recluse la jeune française Clotilde Reiss, accusée
d’espionnage par Téhéran pour sa participation aux manifestations de
juin en Iran, afin de vérifier si elle était « innocente ».

« On
ne nous a pas permis de la voir, alors que je souhaitais ensuite
intervenir auprès du guide suprême iranien afin qu’il lui accorde sa
clémence
», a-t-il affirmé.

« Le conseiller de
l’ambassade nous a dit de faire confiance à Nicolas Sarkozy, ce à quoi
j’ai répondu qu’elle n’était pas sortie de l’auberge
», a ajouté Dieudonné, déclenchant les rires dans la salle où se trouvait une soixantaine de ses sympathisants.

« Si son projet est de servir le sionisme, dans ce cas, elle a sa place en prison en Iran », a-t-il précisé, accusant Nicolas Sarkozy d’en faire une « affaire personnelle pour pouvoir attaquer l’Iran ».

Le parti antisioniste de Dieudonné Mbala Mbala avait obtenu 1,30 % des
suffrages aux élections européennes de juin dernier dans la région
parisienne, la seule circonscription où il présentait une liste.

(afp)

L’humoriste Dieudonné dit avoir reçu des fonds en Iran

Rédaction en ligne

samedi 28 novembre 2009, 18:26

L’humoriste
français controversé Dieudonné a affirmé ce samedi avoir reçu des fonds
en Iran pour mener un « combat culturel » contre le sionisme, lors
d’une entrevue qu’il affirme avoir eue il y a une semaine avec le
président Mahmoud Ahmadinejad à Téhéran.

AFP

« Nous
avons reçu un budget important qui nous permet de faire des films à la
hauteur de ceux d’Hollywood qui est le bras armé de la culture sioniste
», a déclaré Dieudonné Mbala Mbala, lors d’une conférence de presse dans son théâtre parisien de la Main d’Or.

Il affirme avoir le projet de réaliser deux films, l’un sur l’esclavagisme et l’autre sur la guerre d’Algérie pour « donner au peuple noir une autre vision que celle de Spielberg ».

Dieudonné a été plusieurs fois condamné en France pour des propos
antisémites. Il a notamment qualifié la mémoire de la Shoah de « pornographie mémorielle » et invité l’historien révisionniste Robert Faurisson à l’un de ses spectacles.

Porteur d’un message vindicatif sur l’héritage de la traite des noirs,
l’humoriste de 43 ans d’origine camerounaise est aussi le fondateur
d’un « parti antisioniste ».

Il est resté évasif sur l’origine exacte des fonds qu’il aurait perçus en Iran, et a refusé d’en préciser le montant.

Des affiches le montrant à côté du président iranien avaient été
apposées sur la scène du théâtre, où les journalistes, dans une
ambiance tendue, ont été fouillés au corps avant de pouvoir pénétrer
dans la salle.

Ahmadinejad, ce « grand résistant » d’une « propagande sioniste »

« Ahmadinejad est plus aimé en Iran que Nicolas Sarkozy en France », a-t-il assuré, qualifiant le président iranien de « grand résistant » victime d’un « lynchage médiatique ». Selon lui, les manifestations qui ont suivi sa réélection contestée en juin sont l’écho d’une « propagande sioniste ».

Le président iranien a été dénoncé par de nombreux pays pour ses propos
relativisant l’Holocauste et souhaitant la disparition de l’État
d’Israël.

Dirigeant d’un centre chiite en France, Yahia Gouasmi, le président du « parti antisioniste
», a déclaré s’être rendu avec l’humoriste à l’ambassade de France à
Téhéran où est recluse la jeune française Clotilde Reiss, accusée
d’espionnage par Téhéran pour sa participation aux manifestations de
juin en Iran, afin de vérifier si elle était « innocente ».

« On
ne nous a pas permis de la voir, alors que je souhaitais ensuite
intervenir auprès du guide suprême iranien afin qu’il lui accorde sa
clémence
», a-t-il affirmé.

« Le conseiller de
l’ambassade nous a dit de faire confiance à Nicolas Sarkozy, ce à quoi
j’ai répondu qu’elle n’était pas sortie de l’auberge
», a ajouté Dieudonné, déclenchant les rires dans la salle où se trouvait une soixantaine de ses sympathisants.

« Si son projet est de servir le sionisme, dans ce cas, elle a sa place en prison en Iran », a-t-il précisé, accusant Nicolas Sarkozy d’en faire une « affaire personnelle pour pouvoir attaquer l’Iran ».

Le parti antisioniste de Dieudonné Mbala Mbala avait obtenu 1,30 % des
suffrages aux élections européennes de juin dernier dans la région
parisienne, la seule circonscription où il présentait une liste.

(afp)

L’humoriste Dieudonné dit avoir reçu des fonds en Iran

Rédaction en ligne

samedi 28 novembre 2009, 18:26

L’humoriste
français controversé Dieudonné a affirmé ce samedi avoir reçu des fonds
en Iran pour mener un « combat culturel » contre le sionisme, lors
d’une entrevue qu’il affirme avoir eue il y a une semaine avec le
président Mahmoud Ahmadinejad à Téhéran.

AFP

« Nous
avons reçu un budget important qui nous permet de faire des films à la
hauteur de ceux d’Hollywood qui est le bras armé de la culture sioniste
», a déclaré Dieudonné Mbala Mbala, lors d’une conférence de presse dans son théâtre parisien de la Main d’Or.

Il affirme avoir le projet de réaliser deux films, l’un sur l’esclavagisme et l’autre sur la guerre d’Algérie pour « donner au peuple noir une autre vision que celle de Spielberg ».

Dieudonné a été plusieurs fois condamné en France pour des propos
antisémites. Il a notamment qualifié la mémoire de la Shoah de « pornographie mémorielle » et invité l’historien révisionniste Robert Faurisson à l’un de ses spectacles.

Porteur d’un message vindicatif sur l’héritage de la traite des noirs,
l’humoriste de 43 ans d’origine camerounaise est aussi le fondateur
d’un « parti antisioniste ».

Il est resté évasif sur l’origine exacte des fonds qu’il aurait perçus en Iran, et a refusé d’en préciser le montant.

Des affiches le montrant à côté du président iranien avaient été
apposées sur la scène du théâtre, où les journalistes, dans une
ambiance tendue, ont été fouillés au corps avant de pouvoir pénétrer
dans la salle.

Ahmadinejad, ce « grand résistant » d’une « propagande sioniste »

« Ahmadinejad est plus aimé en Iran que Nicolas Sarkozy en France », a-t-il assuré, qualifiant le président iranien de « grand résistant » victime d’un « lynchage médiatique ». Selon lui, les manifestations qui ont suivi sa réélection contestée en juin sont l’écho d’une « propagande sioniste ».

Le président iranien a été dénoncé par de nombreux pays pour ses propos
relativisant l’Holocauste et souhaitant la disparition de l’État
d’Israël.

Dirigeant d’un centre chiite en France, Yahia Gouasmi, le président du « parti antisioniste
», a déclaré s’être rendu avec l’humoriste à l’ambassade de France à
Téhéran où est recluse la jeune française Clotilde Reiss, accusée
d’espionnage par Téhéran pour sa participation aux manifestations de
juin en Iran, afin de vérifier si elle était « innocente ».

« On
ne nous a pas permis de la voir, alors que je souhaitais ensuite
intervenir auprès du guide suprême iranien afin qu’il lui accorde sa
clémence
», a-t-il affirmé.

« Le conseiller de
l’ambassade nous a dit de faire confiance à Nicolas Sarkozy, ce à quoi
j’ai répondu qu’elle n’était pas sortie de l’auberge
», a ajouté Dieudonné, déclenchant les rires dans la salle où se trouvait une soixantaine de ses sympathisants.

« Si son projet est de servir le sionisme, dans ce cas, elle a sa place en prison en Iran », a-t-il précisé, accusant Nicolas Sarkozy d’en faire une « affaire personnelle pour pouvoir attaquer l’Iran ».

Le parti antisioniste de Dieudonné Mbala Mbala avait obtenu 1,30 % des
suffrages aux élections européennes de juin dernier dans la région
parisienne, la seule circonscription où il présentait une liste.

(afp)

Irak:
attentats contre deux églises et six morts dans des explosions

BAGDAD
– Deux explosions ont ravagé jeudi un couvent et une église à Mossoul,
dans le nord de l’Irak, alors que six personnes ont été tuées et 42
autres blessées dans une série d’attentats à la bombe à Bagdad et ses
environs, à la veille de la fête musulmane de l’Aïd al-Adha.

Dans
le quartier de Mossoul al-Jadida, une première bombe placée à
l’intérieur du couvent dominicain Sainte-Thérèse a gravement endommagé
les locaux et la salle d’accueil mais n’a pas fait de victimes parmi
les six religieuses qui s’y trouvaient, a indiqué à l’AFP le père
Youssif Thomas Markis, chef de l’ordre des Dominicains en Irak.

"Ce type d’attaques vise à faire partir les chrétiens de ce pays", a-t-il affirmé.

Le
vicaire patriarcal de Mossoul, Georges Basmane, a indiqué que l’église
chaldéenne Saint-Ephrem, également à Mossoul al-Jadida, avait été
détruite par une seconde bombe. "Il n’y pas eu de victimes car c’est un
jour de semaine mais il n’est plus possible de prier dans cette
église", a-t-il dit à l’AFP.

Fin 2008, une campagne systématique
de meurtres et de violences ciblés a fait 40 morts parmi les chrétiens
de Mossoul, entraînant le départ de plus de 12.000 d’entre eux. Les
diverses communautés se rejettent la responsabilité de ces attaques.

Dans
un rapport publié le 10 novembre, l’organisation de défense des droits
de l’Homme Human Rights Watch (HRW) affirmait que les minorités,
notamment chrétiennes, du nord de l’Irak sont les victimes collatérales
du conflit entre Arabes et Kurdes pour le contrôle de territoires
disputés et doivent être protégés.

Par ailleurs, à Moussayeb, à
60 km au sud de Bagdad, trois hommes ont été tués et 28 personnes
blessées, dont deux femmes et deux enfants, par l’explosion de deux
bombes sur un marché alors que les gens se pressaient pour effectuer
leurs dernières emplettes avant l’Aïd al-Adha, la fête du sacrifice,
qui commence vendredi.

Dans la matinée également, un homme a été
tué et 10 personnes blessées par une explosion près de la gare routière
de Youssoufiya, à 25 km au sud de la capitale, selon la police.

En
outre, dans l’est de Bagdad, le passager d’une voiture a été tué dans
l’explosion, sur une voie rapide, d’une bombe magnétique fixée sur le
véhicule, a précisé la police. Le conducteur a été blessé.

Enfin,
une personne a été tuée et trois autres ont été blessées par une bombe
fixée à un minibus à Saïdiya, dans le sud de Bagdad, selon la police.

http://www.romandie.com/infos/news2/091126131822.cpp0y0kl.asp

– Irak : « Les attentats de Mossoul frappent tous les chrétiens »

Attentat à Mossoul à la une de L’Osservatore Romano

ROME,
Jeudi 26 novembre 2009 (ZENIT.org) – « Les attentats de Mossoul
frappent tous les chrétiens » titre à la Une L’Osservatore Romano en
italien du 27 novembre, reprenant à son compte un message reçu d’Irak
cet après-midi. En effet, un attentat à la dynamite a détruit ce matin
l’église Saint-Ephrem, dans le quartier al-Jadida de Mossoul, et
l’explosion a endommagé la maison mère des sœurs Dominicaines de
Sainte-Catherine. Selon un bilan de l’AFP repris par L’Osservatore
Romano, une campagne systématique de violences a, depuis 2008, fait
plus de quarante morts à Mossoul et provoqué le départ de quelque
12.000 chrétiens. L’organisation humanitaire Human Rights Watch –
toujours citée par L’OR – a déploré, le 10 novembre, que les minorités,
en particulier la minorité chrétienne, du Nord de l’Irak, soient les
victimes collatérales des conflits entre Arabes et Kurdes, pour le
contrôle de ce territoire. Benoît XVI a donné son consentement, le 13
novembre, à l’élection canonique, par le synode des évêques de l’Eglise
chaldéenne, du Rév. P. Emil Shimoun Nona, du clergé de l’éparchie
d’Alqosh comme archevêque de Mossoul des Chaldéens. Le siège de Mossoul
était vacant depuis l’assassinat de Mgr Faraj Rahho, enlevé en février
2008 et rerouvé mort quelques semaines plus tard. Trois diacres qui
l’accompagnaient avaient été assassinés. Il a été difficile de lui
trouver un successeur.
http://www.zenit.org/article-22787?l=french

– Eglise et couvent des dominicaines attaqués à l’explosif à Mossoul

Les leaders musulmans condamnent ces attentats
Mossoul,
27 novembre 2009 (Apic) "Les chrétiens ne perdent pas espoir et les
représentants de la communauté musulmane sont à leurs côtés", a déclaré
à l’agence MISNA Mgr Basile Georges Casmoussa, archevêque syriaque de
Mossoul. Le prélat relance un appel au dialogue interreligieux quelques
heures après que l’église St Ephrem et le couvent des dominicaines de
Mossoul aient été endommagés à l’explosif, le 26 novembre.

"L’explosion
n’a provoqué ni victime ni blessé – poursuit l’archevêque – mais révèle
une volonté de diviser. C’est pourquoi le soutien des leaders
musulmans, résolus à condamner la violence sous toutes ses formes, est
fondamental". D’après la première reconstitution des faits, les engins
explosifs ont été amorcés par une dizaine de personnes. La première
explosion a détruit à 10 heures locales l’église St Ephrem, au centre
ville. Une demi-heure plus tard, une seconde visait la maison mère des …

http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na=0,0,0,0,f&ki=201714

– Faire sauter les églises pour faire partir les chrétiens

Deux
bombes ont ravagé aujourd’hui un couvent et une église dans l’ouest de
Mossoul, dans le nord de l’Irak, sans faire de victimes. La première
bombe a gravement endommagé le couvent dominicain Sainte-Thérèse, a
indiqué le père Youssif Thomas Markis, supérieur de l’ordre des
Dominicains en Irak. "Ce type d’attaques vise à faire partir les
chrétiens de ce pays", a-t-il commenté. Pour sa part, le vicaire
patriarcal de Mossoul, Mgr Georges Basmane, a indiqué que l’église
chaldéenne Saint-Ephrem avait été détruite par une bombe.

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2009/11/26/irak-faire-sauter-les-eglises-pour-faire-partir-les-chretien.html

Turquie / Histoire:

– Le destin des Assyro-Chaldéens: Les Assyro-Chaldéens au dix-neuvième siècle
http://www.cawa.fr/une-histoire-mouvementee-synd00123566.html

-Les Chaldéens aujourd’hui…
http://www.cawa.fr/les-chaldeens-aujourd-hui…-synd00123567.html

– Koweït : Le Premier ministre reçu par Benoît XVI
http://zenit.org/article-22737?l=french

-Diaspora : explorer de nouveaux territoires
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=56245

-A la Une – Erdogan/Béchir : "Un musulman ne peut commettre de génocide."
http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=37435

Irak:
attentats contre deux églises et six morts dans des explosions

BAGDAD
– Deux explosions ont ravagé jeudi un couvent et une église à Mossoul,
dans le nord de l’Irak, alors que six personnes ont été tuées et 42
autres blessées dans une série d’attentats à la bombe à Bagdad et ses
environs, à la veille de la fête musulmane de l’Aïd al-Adha.

Dans
le quartier de Mossoul al-Jadida, une première bombe placée à
l’intérieur du couvent dominicain Sainte-Thérèse a gravement endommagé
les locaux et la salle d’accueil mais n’a pas fait de victimes parmi
les six religieuses qui s’y trouvaient, a indiqué à l’AFP le père
Youssif Thomas Markis, chef de l’ordre des Dominicains en Irak.

"Ce type d’attaques vise à faire partir les chrétiens de ce pays", a-t-il affirmé.

Le
vicaire patriarcal de Mossoul, Georges Basmane, a indiqué que l’église
chaldéenne Saint-Ephrem, également à Mossoul al-Jadida, avait été
détruite par une seconde bombe. "Il n’y pas eu de victimes car c’est un
jour de semaine mais il n’est plus possible de prier dans cette
église", a-t-il dit à l’AFP.

Fin 2008, une campagne systématique
de meurtres et de violences ciblés a fait 40 morts parmi les chrétiens
de Mossoul, entraînant le départ de plus de 12.000 d’entre eux. Les
diverses communautés se rejettent la responsabilité de ces attaques.

Dans
un rapport publié le 10 novembre, l’organisation de défense des droits
de l’Homme Human Rights Watch (HRW) affirmait que les minorités,
notamment chrétiennes, du nord de l’Irak sont les victimes collatérales
du conflit entre Arabes et Kurdes pour le contrôle de territoires
disputés et doivent être protégés.

Par ailleurs, à Moussayeb, à
60 km au sud de Bagdad, trois hommes ont été tués et 28 personnes
blessées, dont deux femmes et deux enfants, par l’explosion de deux
bombes sur un marché alors que les gens se pressaient pour effectuer
leurs dernières emplettes avant l’Aïd al-Adha, la fête du sacrifice,
qui commence vendredi.

Dans la matinée également, un homme a été
tué et 10 personnes blessées par une explosion près de la gare routière
de Youssoufiya, à 25 km au sud de la capitale, selon la police.

En
outre, dans l’est de Bagdad, le passager d’une voiture a été tué dans
l’explosion, sur une voie rapide, d’une bombe magnétique fixée sur le
véhicule, a précisé la police. Le conducteur a été blessé.

Enfin,
une personne a été tuée et trois autres ont été blessées par une bombe
fixée à un minibus à Saïdiya, dans le sud de Bagdad, selon la police.

http://www.romandie.com/infos/news2/091126131822.cpp0y0kl.asp

– Irak : « Les attentats de Mossoul frappent tous les chrétiens »

Attentat à Mossoul à la une de L’Osservatore Romano

ROME,
Jeudi 26 novembre 2009 (ZENIT.org) – « Les attentats de Mossoul
frappent tous les chrétiens » titre à la Une L’Osservatore Romano en
italien du 27 novembre, reprenant à son compte un message reçu d’Irak
cet après-midi. En effet, un attentat à la dynamite a détruit ce matin
l’église Saint-Ephrem, dans le quartier al-Jadida de Mossoul, et
l’explosion a endommagé la maison mère des sœurs Dominicaines de
Sainte-Catherine. Selon un bilan de l’AFP repris par L’Osservatore
Romano, une campagne systématique de violences a, depuis 2008, fait
plus de quarante morts à Mossoul et provoqué le départ de quelque
12.000 chrétiens. L’organisation humanitaire Human Rights Watch –
toujours citée par L’OR – a déploré, le 10 novembre, que les minorités,
en particulier la minorité chrétienne, du Nord de l’Irak, soient les
victimes collatérales des conflits entre Arabes et Kurdes, pour le
contrôle de ce territoire. Benoît XVI a donné son consentement, le 13
novembre, à l’élection canonique, par le synode des évêques de l’Eglise
chaldéenne, du Rév. P. Emil Shimoun Nona, du clergé de l’éparchie
d’Alqosh comme archevêque de Mossoul des Chaldéens. Le siège de Mossoul
était vacant depuis l’assassinat de Mgr Faraj Rahho, enlevé en février
2008 et rerouvé mort quelques semaines plus tard. Trois diacres qui
l’accompagnaient avaient été assassinés. Il a été difficile de lui
trouver un successeur.
http://www.zenit.org/article-22787?l=french

– Eglise et couvent des dominicaines attaqués à l’explosif à Mossoul

Les leaders musulmans condamnent ces attentats
Mossoul,
27 novembre 2009 (Apic) "Les chrétiens ne perdent pas espoir et les
représentants de la communauté musulmane sont à leurs côtés", a déclaré
à l’agence MISNA Mgr Basile Georges Casmoussa, archevêque syriaque de
Mossoul. Le prélat relance un appel au dialogue interreligieux quelques
heures après que l’église St Ephrem et le couvent des dominicaines de
Mossoul aient été endommagés à l’explosif, le 26 novembre.

"L’explosion
n’a provoqué ni victime ni blessé – poursuit l’archevêque – mais révèle
une volonté de diviser. C’est pourquoi le soutien des leaders
musulmans, résolus à condamner la violence sous toutes ses formes, est
fondamental". D’après la première reconstitution des faits, les engins
explosifs ont été amorcés par une dizaine de personnes. La première
explosion a détruit à 10 heures locales l’église St Ephrem, au centre
ville. Une demi-heure plus tard, une seconde visait la maison mère des …

http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na=0,0,0,0,f&ki=201714

– Faire sauter les églises pour faire partir les chrétiens

Deux
bombes ont ravagé aujourd’hui un couvent et une église dans l’ouest de
Mossoul, dans le nord de l’Irak, sans faire de victimes. La première
bombe a gravement endommagé le couvent dominicain Sainte-Thérèse, a
indiqué le père Youssif Thomas Markis, supérieur de l’ordre des
Dominicains en Irak. "Ce type d’attaques vise à faire partir les
chrétiens de ce pays", a-t-il commenté. Pour sa part, le vicaire
patriarcal de Mossoul, Mgr Georges Basmane, a indiqué que l’église
chaldéenne Saint-Ephrem avait été détruite par une bombe.

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2009/11/26/irak-faire-sauter-les-eglises-pour-faire-partir-les-chretien.html

Turquie / Histoire:

– Le destin des Assyro-Chaldéens: Les Assyro-Chaldéens au dix-neuvième siècle
http://www.cawa.fr/une-histoire-mouvementee-synd00123566.html

-Les Chaldéens aujourd’hui…
http://www.cawa.fr/les-chaldeens-aujourd-hui…-synd00123567.html

– Koweït : Le Premier ministre reçu par Benoît XVI
http://zenit.org/article-22737?l=french

-Diaspora : explorer de nouveaux territoires
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=56245

-A la Une – Erdogan/Béchir : "Un musulman ne peut commettre de génocide."
http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=37435

Irak:
attentats contre deux églises et six morts dans des explosions

BAGDAD
– Deux explosions ont ravagé jeudi un couvent et une église à Mossoul,
dans le nord de l’Irak, alors que six personnes ont été tuées et 42
autres blessées dans une série d’attentats à la bombe à Bagdad et ses
environs, à la veille de la fête musulmane de l’Aïd al-Adha.

Dans
le quartier de Mossoul al-Jadida, une première bombe placée à
l’intérieur du couvent dominicain Sainte-Thérèse a gravement endommagé
les locaux et la salle d’accueil mais n’a pas fait de victimes parmi
les six religieuses qui s’y trouvaient, a indiqué à l’AFP le père
Youssif Thomas Markis, chef de l’ordre des Dominicains en Irak.

"Ce type d’attaques vise à faire partir les chrétiens de ce pays", a-t-il affirmé.

Le
vicaire patriarcal de Mossoul, Georges Basmane, a indiqué que l’église
chaldéenne Saint-Ephrem, également à Mossoul al-Jadida, avait été
détruite par une seconde bombe. "Il n’y pas eu de victimes car c’est un
jour de semaine mais il n’est plus possible de prier dans cette
église", a-t-il dit à l’AFP.

Fin 2008, une campagne systématique
de meurtres et de violences ciblés a fait 40 morts parmi les chrétiens
de Mossoul, entraînant le départ de plus de 12.000 d’entre eux. Les
diverses communautés se rejettent la responsabilité de ces attaques.

Dans
un rapport publié le 10 novembre, l’organisation de défense des droits
de l’Homme Human Rights Watch (HRW) affirmait que les minorités,
notamment chrétiennes, du nord de l’Irak sont les victimes collatérales
du conflit entre Arabes et Kurdes pour le contrôle de territoires
disputés et doivent être protégés.

Par ailleurs, à Moussayeb, à
60 km au sud de Bagdad, trois hommes ont été tués et 28 personnes
blessées, dont deux femmes et deux enfants, par l’explosion de deux
bombes sur un marché alors que les gens se pressaient pour effectuer
leurs dernières emplettes avant l’Aïd al-Adha, la fête du sacrifice,
qui commence vendredi.

Dans la matinée également, un homme a été
tué et 10 personnes blessées par une explosion près de la gare routière
de Youssoufiya, à 25 km au sud de la capitale, selon la police.

En
outre, dans l’est de Bagdad, le passager d’une voiture a été tué dans
l’explosion, sur une voie rapide, d’une bombe magnétique fixée sur le
véhicule, a précisé la police. Le conducteur a été blessé.

Enfin,
une personne a été tuée et trois autres ont été blessées par une bombe
fixée à un minibus à Saïdiya, dans le sud de Bagdad, selon la police.

http://www.romandie.com/infos/news2/091126131822.cpp0y0kl.asp

– Irak : « Les attentats de Mossoul frappent tous les chrétiens »

Attentat à Mossoul à la une de L’Osservatore Romano

ROME,
Jeudi 26 novembre 2009 (ZENIT.org) – « Les attentats de Mossoul
frappent tous les chrétiens » titre à la Une L’Osservatore Romano en
italien du 27 novembre, reprenant à son compte un message reçu d’Irak
cet après-midi. En effet, un attentat à la dynamite a détruit ce matin
l’église Saint-Ephrem, dans le quartier al-Jadida de Mossoul, et
l’explosion a endommagé la maison mère des sœurs Dominicaines de
Sainte-Catherine. Selon un bilan de l’AFP repris par L’Osservatore
Romano, une campagne systématique de violences a, depuis 2008, fait
plus de quarante morts à Mossoul et provoqué le départ de quelque
12.000 chrétiens. L’organisation humanitaire Human Rights Watch –
toujours citée par L’OR – a déploré, le 10 novembre, que les minorités,
en particulier la minorité chrétienne, du Nord de l’Irak, soient les
victimes collatérales des conflits entre Arabes et Kurdes, pour le
contrôle de ce territoire. Benoît XVI a donné son consentement, le 13
novembre, à l’élection canonique, par le synode des évêques de l’Eglise
chaldéenne, du Rév. P. Emil Shimoun Nona, du clergé de l’éparchie
d’Alqosh comme archevêque de Mossoul des Chaldéens. Le siège de Mossoul
était vacant depuis l’assassinat de Mgr Faraj Rahho, enlevé en février
2008 et rerouvé mort quelques semaines plus tard. Trois diacres qui
l’accompagnaient avaient été assassinés. Il a été difficile de lui
trouver un successeur.
http://www.zenit.org/article-22787?l=french

– Eglise et couvent des dominicaines attaqués à l’explosif à Mossoul

Les leaders musulmans condamnent ces attentats
Mossoul,
27 novembre 2009 (Apic) "Les chrétiens ne perdent pas espoir et les
représentants de la communauté musulmane sont à leurs côtés", a déclaré
à l’agence MISNA Mgr Basile Georges Casmoussa, archevêque syriaque de
Mossoul. Le prélat relance un appel au dialogue interreligieux quelques
heures après que l’église St Ephrem et le couvent des dominicaines de
Mossoul aient été endommagés à l’explosif, le 26 novembre.

"L’explosion
n’a provoqué ni victime ni blessé – poursuit l’archevêque – mais révèle
une volonté de diviser. C’est pourquoi le soutien des leaders
musulmans, résolus à condamner la violence sous toutes ses formes, est
fondamental". D’après la première reconstitution des faits, les engins
explosifs ont été amorcés par une dizaine de personnes. La première
explosion a détruit à 10 heures locales l’église St Ephrem, au centre
ville. Une demi-heure plus tard, une seconde visait la maison mère des …

http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na=0,0,0,0,f&ki=201714

– Faire sauter les églises pour faire partir les chrétiens

Deux
bombes ont ravagé aujourd’hui un couvent et une église dans l’ouest de
Mossoul, dans le nord de l’Irak, sans faire de victimes. La première
bombe a gravement endommagé le couvent dominicain Sainte-Thérèse, a
indiqué le père Youssif Thomas Markis, supérieur de l’ordre des
Dominicains en Irak. "Ce type d’attaques vise à faire partir les
chrétiens de ce pays", a-t-il commenté. Pour sa part, le vicaire
patriarcal de Mossoul, Mgr Georges Basmane, a indiqué que l’église
chaldéenne Saint-Ephrem avait été détruite par une bombe.

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2009/11/26/irak-faire-sauter-les-eglises-pour-faire-partir-les-chretien.html

Turquie / Histoire:

– Le destin des Assyro-Chaldéens: Les Assyro-Chaldéens au dix-neuvième siècle
http://www.cawa.fr/une-histoire-mouvementee-synd00123566.html

-Les Chaldéens aujourd’hui…
http://www.cawa.fr/les-chaldeens-aujourd-hui…-synd00123567.html

– Koweït : Le Premier ministre reçu par Benoît XVI
http://zenit.org/article-22737?l=french

-Diaspora : explorer de nouveaux territoires
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=56245

-A la Une – Erdogan/Béchir : "Un musulman ne peut commettre de génocide."
http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=37435

Daniel
 Pipes

Liste de diffusion de Daniel Pipes
27 novembre 2009

 
  Page d’accueil    |    Articles    |    Annulation  

Islamisme 2.0

par Daniel Pipes
Jerusalem Post
25 novembre 2009

http://fr.danielpipes.org/7781/islamisme

Version originale anglaise: Islamism 2.0
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

Pour emprunter une expression employée en
informatique, si l’ayatollah Khomeiny, Osama ben Laden et Nidal Hassan
représentent l’islamisme 1.0, Recep Tayyip Erdogan (le Premier ministre
de Turquie), Tariq Ramadan (un intellectuel suisse) et Keith Ellison
(un membre du Congrès des Etats-Unis) représentent l’islamisme 2.0. Le
premier [l’islamisme 1.0] tue plus de personnes mais le deuxième
[islamisme 2.0] présente une plus grande menace pour la civilisation
occidentale.

Hussam
Ayloush (E) a accueilli le membre du congrès M.Keith Ellison
(Démocrate-Minn) lors d’une manifestation du CAIR, en novembre 2007.

La version 1.0 attaque ceux qui sont perçus comme
faisant obstacle à son objectif de [créer] une société gouvernée par un
califat mondial et entièrement régie par la charia (loi islamique). Les
tactiques premières de l’islamisme – du régime totalitaire au
méga-terrorisme- englobent la brutalité sans limite. Trois mille morts
dans une attaque ? La recherche de Ben Laden pour avoir des armes
atomiques suggère que le bilan meurtrier pourrait être cent ou même
mille fois supérieur.

Toutefois, un examen des trois dernières décennies, depuis que
l’islamisme est devenu une force politique importante, montre que la
violence seule fonctionne rarement. Les survivants du terrorisme
capitulent rarement devant l’islam radical, [en tout cas] pas après
l’assassinat d’Anouar el-Sadate en Egypte en 1981, ni après les
attaques du 11 septembre, les attentats à la bombe de Bali de 2002, les
attentats à la bombe de Madrid en 2004, les attentats à la bombe
d’Amman de 2005 ou les campagnes terroristes en Israël, en Irak, en
Afghanistan et au Pakistan. . Le terrorisme cause un dommage physique,
tue et intimide mais il renverse rarement l’ordre existant.

Imaginez si les islamistes avaient causé la dévastation de l’ouragan
Katrina ou du Tsunami de 2004, que pourraient-ils avoir atteint comme
effet durable ?

La violence non terroriste visant à appliquer la charia ne fait
guère mieux. La Révolution (ce qui signifie une révolte sociale sur une
grande échelle) a porté les islamistes au pouvoir, à chaque fois juste
en un seul endroit – l’Iran en 1978-79. De même, le coup d’état ( un
renversement militaire) porte les islamistes au pouvoir une seule fois–
Soudan en 1989. Idem pour la guerre civile- l’Afghanistan en 1996.

Si la violence de l’islamisme 1.0 réussit rarement à transmettre la
charia, la stratégie de l’islamisme 2.0, qui est de collaborer avec le
système, fait mieux.

Les Islamistes, habiles à gagner l’opinion publique, représentent la
principale force d’opposition dans les pays à majorité musulmane comme
le Maroc, l’Egypte, le Liban et le Koweit. Les islamistes ont connu un
succès électoral en Algérie en 1992, au Bangladesh en 2001, en Turquie
en 2002 et en Irak en 2005.

Une fois au pouvoir, ils peuvent faire avancer le pays en direction
de la charia. Alors que Mahmoud Ahmadinejad fait face à la colère des
manifestants de la rue iranienne et que Ben Laden se cache dans une
cave, Erdogan jouit de l’approbation publique, refait la République de
Turquie, et propose un modèle séduisant pour les islamistes du monde
entier.

Sayyid Imam al-Sharif , le théoricien égyptien d’Al-Qaïda, a changé son approche et approuve maintenant l’islamisme légal.

Reconnaissant ce modèle, un théoricien de premier plan
d’al-Qaïda a publiquement désavoué le terrorisme et adopté des moyens
politiques. Sayyid Imam al-Sharif (né en 1950, également connu sous «
le nom de guerre » de Dr Fadl) fut accusé d’avoir aidé à assassiner
Sadate. En 1988, il publia un livre qui plaidait en faveur du djihad
perpétuel et violent contre l’occident. Avec le temps, cependant,
Sharif a observé l’inutilité d’attaques violentes et plutôt préconisé
une stratégie d’infiltration de l’Etat et d’influence de la société.

Dans un livre récent, il a condamné l’usage de la force contre les
musulmans (« chaque goutte de sang qui fut versée ou est en train
d’être versée en Afghanistan et en Irak la responsabilité en incombe à
Ben Laden, à Zawahiri et leurs partisans ») et même contre les
non-musulmans (le 11 septembre fut contreproductif car « à quoi bon si
vous détruisez un des bâtiments de votre ennemi et qu’il détruit l’un
de vos pays ? A quoi bon si vous tuez un de ses hommes et il tue mille
des vôtres ?)

L’évolution de Sharif, de théoricien du terrorisme à défenseur de la
transformation [en moyens] légaux, a des échos beaucoup plus larges. En
conséquence, comme le note l’écrivain Lawrence Wright, sa défection
représente une « menace terrible » pour Al-Qaïda. D’autres, autrefois
des organisations islamistes violentes, en Algérie, en Egypte et en
Syrie, ont reconnu ce qu’ils pouvaient tirer de l’islamisme légal et
ils ont en grande partie renoncé à la violence. On voit aussi un
changement parallèle dans les pays occidentaux, Ramadan et Ellison
représentent une tendance en plein essor.

( Ce qu’on pourrait appeler islamisme 1.5- une combinaison de moyens
durs et doux, des approches externes et internes- fonctionne aussi. Il
implique que des islamistes amadouent l’ennemi, puis les éléments
violents s’emparent du pouvoir. La prise de pouvoir du Hamas à Gaza a
prouvé que cette combinaison pouvait fonctionner : gagner les élections
en 2006, puis susciter une violente insurrection en 2007. Des processus
similaires sont peut-être en cours au Pakistan. Le Royaume-Uni pourrait
être soumis au processus inverse, dans lequel la violence crèe une
ouverture politique. )

En conclusion, seuls les islamistes, et non pas les fascistes ou les
communistes, sont allés bien au-delà de la force brutale pour gagner le
soutien populaire et développer une version 2.0. Parce que cet aspect
de l’islamisme sape les valeurs traditionnelles et détruit les
libertés, il peut menacer le mode de vie civilisé, et même plus que ne
le fait la brutalité de 1.0.

Thèmes connexes:  Islam militant

Daniel
 Pipes

Liste de diffusion de Daniel Pipes
27 novembre 2009

 
  Page d’accueil    |    Articles    |    Annulation  

Islamisme 2.0

par Daniel Pipes
Jerusalem Post
25 novembre 2009

http://fr.danielpipes.org/7781/islamisme

Version originale anglaise: Islamism 2.0
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

Pour emprunter une expression employée en
informatique, si l’ayatollah Khomeiny, Osama ben Laden et Nidal Hassan
représentent l’islamisme 1.0, Recep Tayyip Erdogan (le Premier ministre
de Turquie), Tariq Ramadan (un intellectuel suisse) et Keith Ellison
(un membre du Congrès des Etats-Unis) représentent l’islamisme 2.0. Le
premier [l’islamisme 1.0] tue plus de personnes mais le deuxième
[islamisme 2.0] présente une plus grande menace pour la civilisation
occidentale.

Hussam
Ayloush (E) a accueilli le membre du congrès M.Keith Ellison
(Démocrate-Minn) lors d’une manifestation du CAIR, en novembre 2007.

La version 1.0 attaque ceux qui sont perçus comme
faisant obstacle à son objectif de [créer] une société gouvernée par un
califat mondial et entièrement régie par la charia (loi islamique). Les
tactiques premières de l’islamisme – du régime totalitaire au
méga-terrorisme- englobent la brutalité sans limite. Trois mille morts
dans une attaque ? La recherche de Ben Laden pour avoir des armes
atomiques suggère que le bilan meurtrier pourrait être cent ou même
mille fois supérieur.

Toutefois, un examen des trois dernières décennies, depuis que
l’islamisme est devenu une force politique importante, montre que la
violence seule fonctionne rarement. Les survivants du terrorisme
capitulent rarement devant l’islam radical, [en tout cas] pas après
l’assassinat d’Anouar el-Sadate en Egypte en 1981, ni après les
attaques du 11 septembre, les attentats à la bombe de Bali de 2002, les
attentats à la bombe de Madrid en 2004, les attentats à la bombe
d’Amman de 2005 ou les campagnes terroristes en Israël, en Irak, en
Afghanistan et au Pakistan. . Le terrorisme cause un dommage physique,
tue et intimide mais il renverse rarement l’ordre existant.

Imaginez si les islamistes avaient causé la dévastation de l’ouragan
Katrina ou du Tsunami de 2004, que pourraient-ils avoir atteint comme
effet durable ?

La violence non terroriste visant à appliquer la charia ne fait
guère mieux. La Révolution (ce qui signifie une révolte sociale sur une
grande échelle) a porté les islamistes au pouvoir, à chaque fois juste
en un seul endroit – l’Iran en 1978-79. De même, le coup d’état ( un
renversement militaire) porte les islamistes au pouvoir une seule fois–
Soudan en 1989. Idem pour la guerre civile- l’Afghanistan en 1996.

Si la violence de l’islamisme 1.0 réussit rarement à transmettre la
charia, la stratégie de l’islamisme 2.0, qui est de collaborer avec le
système, fait mieux.

Les Islamistes, habiles à gagner l’opinion publique, représentent la
principale force d’opposition dans les pays à majorité musulmane comme
le Maroc, l’Egypte, le Liban et le Koweit. Les islamistes ont connu un
succès électoral en Algérie en 1992, au Bangladesh en 2001, en Turquie
en 2002 et en Irak en 2005.

Une fois au pouvoir, ils peuvent faire avancer le pays en direction
de la charia. Alors que Mahmoud Ahmadinejad fait face à la colère des
manifestants de la rue iranienne et que Ben Laden se cache dans une
cave, Erdogan jouit de l’approbation publique, refait la République de
Turquie, et propose un modèle séduisant pour les islamistes du monde
entier.

Sayyid Imam al-Sharif , le théoricien égyptien d’Al-Qaïda, a changé son approche et approuve maintenant l’islamisme légal.

Reconnaissant ce modèle, un théoricien de premier plan
d’al-Qaïda a publiquement désavoué le terrorisme et adopté des moyens
politiques. Sayyid Imam al-Sharif (né en 1950, également connu sous «
le nom de guerre » de Dr Fadl) fut accusé d’avoir aidé à assassiner
Sadate. En 1988, il publia un livre qui plaidait en faveur du djihad
perpétuel et violent contre l’occident. Avec le temps, cependant,
Sharif a observé l’inutilité d’attaques violentes et plutôt préconisé
une stratégie d’infiltration de l’Etat et d’influence de la société.

Dans un livre récent, il a condamné l’usage de la force contre les
musulmans (« chaque goutte de sang qui fut versée ou est en train
d’être versée en Afghanistan et en Irak la responsabilité en incombe à
Ben Laden, à Zawahiri et leurs partisans ») et même contre les
non-musulmans (le 11 septembre fut contreproductif car « à quoi bon si
vous détruisez un des bâtiments de votre ennemi et qu’il détruit l’un
de vos pays ? A quoi bon si vous tuez un de ses hommes et il tue mille
des vôtres ?)

L’évolution de Sharif, de théoricien du terrorisme à défenseur de la
transformation [en moyens] légaux, a des échos beaucoup plus larges. En
conséquence, comme le note l’écrivain Lawrence Wright, sa défection
représente une « menace terrible » pour Al-Qaïda. D’autres, autrefois
des organisations islamistes violentes, en Algérie, en Egypte et en
Syrie, ont reconnu ce qu’ils pouvaient tirer de l’islamisme légal et
ils ont en grande partie renoncé à la violence. On voit aussi un
changement parallèle dans les pays occidentaux, Ramadan et Ellison
représentent une tendance en plein essor.

( Ce qu’on pourrait appeler islamisme 1.5- une combinaison de moyens
durs et doux, des approches externes et internes- fonctionne aussi. Il
implique que des islamistes amadouent l’ennemi, puis les éléments
violents s’emparent du pouvoir. La prise de pouvoir du Hamas à Gaza a
prouvé que cette combinaison pouvait fonctionner : gagner les élections
en 2006, puis susciter une violente insurrection en 2007. Des processus
similaires sont peut-être en cours au Pakistan. Le Royaume-Uni pourrait
être soumis au processus inverse, dans lequel la violence crèe une
ouverture politique. )

En conclusion, seuls les islamistes, et non pas les fascistes ou les
communistes, sont allés bien au-delà de la force brutale pour gagner le
soutien populaire et développer une version 2.0. Parce que cet aspect
de l’islamisme sape les valeurs traditionnelles et détruit les
libertés, il peut menacer le mode de vie civilisé, et même plus que ne
le fait la brutalité de 1.0.

Thèmes connexes:  Islam militant

Daniel
 Pipes

Liste de diffusion de Daniel Pipes
27 novembre 2009

 
  Page d’accueil    |    Articles    |    Annulation  

Islamisme 2.0

par Daniel Pipes
Jerusalem Post
25 novembre 2009

http://fr.danielpipes.org/7781/islamisme

Version originale anglaise: Islamism 2.0
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

Pour emprunter une expression employée en
informatique, si l’ayatollah Khomeiny, Osama ben Laden et Nidal Hassan
représentent l’islamisme 1.0, Recep Tayyip Erdogan (le Premier ministre
de Turquie), Tariq Ramadan (un intellectuel suisse) et Keith Ellison
(un membre du Congrès des Etats-Unis) représentent l’islamisme 2.0. Le
premier [l’islamisme 1.0] tue plus de personnes mais le deuxième
[islamisme 2.0] présente une plus grande menace pour la civilisation
occidentale.

Hussam
Ayloush (E) a accueilli le membre du congrès M.Keith Ellison
(Démocrate-Minn) lors d’une manifestation du CAIR, en novembre 2007.

La version 1.0 attaque ceux qui sont perçus comme
faisant obstacle à son objectif de [créer] une société gouvernée par un
califat mondial et entièrement régie par la charia (loi islamique). Les
tactiques premières de l’islamisme – du régime totalitaire au
méga-terrorisme- englobent la brutalité sans limite. Trois mille morts
dans une attaque ? La recherche de Ben Laden pour avoir des armes
atomiques suggère que le bilan meurtrier pourrait être cent ou même
mille fois supérieur.

Toutefois, un examen des trois dernières décennies, depuis que
l’islamisme est devenu une force politique importante, montre que la
violence seule fonctionne rarement. Les survivants du terrorisme
capitulent rarement devant l’islam radical, [en tout cas] pas après
l’assassinat d’Anouar el-Sadate en Egypte en 1981, ni après les
attaques du 11 septembre, les attentats à la bombe de Bali de 2002, les
attentats à la bombe de Madrid en 2004, les attentats à la bombe
d’Amman de 2005 ou les campagnes terroristes en Israël, en Irak, en
Afghanistan et au Pakistan. . Le terrorisme cause un dommage physique,
tue et intimide mais il renverse rarement l’ordre existant.

Imaginez si les islamistes avaient causé la dévastation de l’ouragan
Katrina ou du Tsunami de 2004, que pourraient-ils avoir atteint comme
effet durable ?

La violence non terroriste visant à appliquer la charia ne fait
guère mieux. La Révolution (ce qui signifie une révolte sociale sur une
grande échelle) a porté les islamistes au pouvoir, à chaque fois juste
en un seul endroit – l’Iran en 1978-79. De même, le coup d’état ( un
renversement militaire) porte les islamistes au pouvoir une seule fois–
Soudan en 1989. Idem pour la guerre civile- l’Afghanistan en 1996.

Si la violence de l’islamisme 1.0 réussit rarement à transmettre la
charia, la stratégie de l’islamisme 2.0, qui est de collaborer avec le
système, fait mieux.

Les Islamistes, habiles à gagner l’opinion publique, représentent la
principale force d’opposition dans les pays à majorité musulmane comme
le Maroc, l’Egypte, le Liban et le Koweit. Les islamistes ont connu un
succès électoral en Algérie en 1992, au Bangladesh en 2001, en Turquie
en 2002 et en Irak en 2005.

Une fois au pouvoir, ils peuvent faire avancer le pays en direction
de la charia. Alors que Mahmoud Ahmadinejad fait face à la colère des
manifestants de la rue iranienne et que Ben Laden se cache dans une
cave, Erdogan jouit de l’approbation publique, refait la République de
Turquie, et propose un modèle séduisant pour les islamistes du monde
entier.

Sayyid Imam al-Sharif , le théoricien égyptien d’Al-Qaïda, a changé son approche et approuve maintenant l’islamisme légal.

Reconnaissant ce modèle, un théoricien de premier plan
d’al-Qaïda a publiquement désavoué le terrorisme et adopté des moyens
politiques. Sayyid Imam al-Sharif (né en 1950, également connu sous «
le nom de guerre » de Dr Fadl) fut accusé d’avoir aidé à assassiner
Sadate. En 1988, il publia un livre qui plaidait en faveur du djihad
perpétuel et violent contre l’occident. Avec le temps, cependant,
Sharif a observé l’inutilité d’attaques violentes et plutôt préconisé
une stratégie d’infiltration de l’Etat et d’influence de la société.

Dans un livre récent, il a condamné l’usage de la force contre les
musulmans (« chaque goutte de sang qui fut versée ou est en train
d’être versée en Afghanistan et en Irak la responsabilité en incombe à
Ben Laden, à Zawahiri et leurs partisans ») et même contre les
non-musulmans (le 11 septembre fut contreproductif car « à quoi bon si
vous détruisez un des bâtiments de votre ennemi et qu’il détruit l’un
de vos pays ? A quoi bon si vous tuez un de ses hommes et il tue mille
des vôtres ?)

L’évolution de Sharif, de théoricien du terrorisme à défenseur de la
transformation [en moyens] légaux, a des échos beaucoup plus larges. En
conséquence, comme le note l’écrivain Lawrence Wright, sa défection
représente une « menace terrible » pour Al-Qaïda. D’autres, autrefois
des organisations islamistes violentes, en Algérie, en Egypte et en
Syrie, ont reconnu ce qu’ils pouvaient tirer de l’islamisme légal et
ils ont en grande partie renoncé à la violence. On voit aussi un
changement parallèle dans les pays occidentaux, Ramadan et Ellison
représentent une tendance en plein essor.

( Ce qu’on pourrait appeler islamisme 1.5- une combinaison de moyens
durs et doux, des approches externes et internes- fonctionne aussi. Il
implique que des islamistes amadouent l’ennemi, puis les éléments
violents s’emparent du pouvoir. La prise de pouvoir du Hamas à Gaza a
prouvé que cette combinaison pouvait fonctionner : gagner les élections
en 2006, puis susciter une violente insurrection en 2007. Des processus
similaires sont peut-être en cours au Pakistan. Le Royaume-Uni pourrait
être soumis au processus inverse, dans lequel la violence crèe une
ouverture politique. )

En conclusion, seuls les islamistes, et non pas les fascistes ou les
communistes, sont allés bien au-delà de la force brutale pour gagner le
soutien populaire et développer une version 2.0. Parce que cet aspect
de l’islamisme sape les valeurs traditionnelles et détruit les
libertés, il peut menacer le mode de vie civilisé, et même plus que ne
le fait la brutalité de 1.0.

Thèmes connexes:  Islam militant

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

En appelant à l’Intifada, M. Abbas ne peut plus critiquer la barrière de Sécurité

22 novembre 2009, source par B.Ramas-Muhlbach

Ce 20 novembre 2009, le Président Palestinien Mahmoud Abbas a
radicalisé sa position : il a certes réaffirmé sa position concernant
l’impossibilité de poursuivre les pourparlers en cas de poursuite des
constructions israéliennes dans les implantations, mais également
appelé à « un nouveau type de lutte contre Israël » : la résistance
comme a Bilin. Cet appel à la résistance prolonge d’ailleurs l’annonce
faite le même jour par le Fatah concernant le lancement d’une (…)

Gaza : accord des factions palestiniennes pour cesser les tirs contre Israël (Hamas)

22 novembre 2009, source Le Monde | AFP

Les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont fait
état dimanche d’un accord avec les autres factions palestiniennes de la
bande de Gaza pour un arrêt des tirs de roquettes contre Israël. Mais
l’accord a été aussitôt démenti par la branche armée de l’une de ces
factions, le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP).

Gilo, un quartier devenu une colonie…

22 novembre 2009, source Un écho d’Israël

Depuis plusieurs jours, un concert tournant d’ailleurs à la cacophonie
résonne sur toutes les ondes de radio, les chaînes de télé, les sites
web et la presse écrite : "Israël va construire 900 nouveaux logements
dans la colonie de Gilo à Jérusalem-Est". Tout d’abord excusons les
rédactions de New York, de Londres ou d’Amsterdam pour leur manque de
connaissance de la géographie de Jérusalem : Gilo, quartier de quelque
32 000 habitants, se situe au sud-ouest de Jérusalem et (…)

France 2 ne veut pas avouer son crime

22 novembre 2009, source Rédigé par JSS

Certain mensonges sont bien plus meurtriers qu’une balle de fusil.
France 2 en est la preuve vivante. Je ne veux pas ici “refaire le
match” France2/Enderlin contre l’équipe du Crif soutenu par toute
personne en quête de vérité, mais il me semble essentiel d’expliquer ou
en est l’enquête qui prouve que France2 est coupable de désinformation
sur l’affaire qui à changé le monde (et je pèse mes mots), celle de
Mohamed (…)

La barrière de sécurité sur France 2

22 novembre 2009, source Jean -Claude Hene, Elie Benhamou , Pierre Caïn, Jérusalem 15 novembre 2009

Comment ne pas avoir été contrariés et irrités, simples fidèles
téléspectateurs, Français qui résidons à Jérusalem, après la diffusion
du reportage tendancieux réalisé par le correspondant de France 2,
Charles Enderlin, au journal de 20 h du 9 novembre 2009 concernant la
barrière de protection de Jérusalem que le journaliste a dénommée « Mur
de Séparation » !

Voulant sciemment faire un amalgame avec l’évènement du jour ( le 20 ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin ) et (…)

La
Cour suprême a annulé la loi sur la privatisation des prisons : Il
s’agit d’une atteinte grave aux droits de l’homme / Tomer Zarhin –
Haaretz

22 novembre 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Au terme de plusieurs années de débat, un quorum élargi de neuf
magistrats de la Cour suprême a décidé hier d’annuler l’amendement de
la loi sur les prisons qui prévoit la création en Israël d’un
établissement pénitentiaire administré et géré par un groupe privé.
Cette annulation obligera l’Etat à dédommager la société qui a bâti
cette prison près de Béer Shéva pour un coût de plusieurs centaines de
millions de shekels.

Le tribunal a établi que le fait même que (…)

Un conseiller d’Abou Mazen : Nous n’avons pas confiance en Israël / Amit Cohen – Maariv

22 novembre 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Les nouvelles démarches diplomatiques destinées à contrer le projet des
Palestiniens, qui entendent saisir le Conseil de sécurité des
Nations-Unies pour que celui-ci reconnaisse un Etat palestinien, ne
semblent pas impressionner l’Autorité palestinienne.

« Avec Israël, les solutions provisoires deviennent permanentes »,
affirme le conseiller politique d’Abou Mazen, Nimar Hamed, qui
accompagne le président palestinien dans le cadre de sa visite en
Amérique du sud.

Nimar Hamed (…)

Les
médias étrangers affirment qu’Israël et le Hamas sont parvenus à un
accord de principe sur la libération de Guilad Shalit / Amos Harel –
Haaretz

22 novembre 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Alors que les informations publiées par la presse israélienne quant à
un accord sur la libération de Guilad Shalit sont limitées, suite à une
politique très stricte de la censure militaire, les informations
faisant état d’une avancée dans les négociations se multiplient dans la
presse internationale.

Un journal palestinien affirmait hier qu’Israël a donné son accord
de principe à l’échange tandis que, selon la chaîne américaine Fox
News, le Hamas devrait transmettre une (…)

Khaled Mashaal précise que le Hamas est décidé à poursuivre la voie de la "résistance"

22 novembre 2009, source Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme

Khaled Mashaal précise que le Hamas est décidé à poursuivre la voie de
la "résistance" (cf., le terrorisme) et que "toutes les autres
déclarations sont des manœuvres politiques." Il affirme également que
le Hamas alloue la plupart de ses ressources financières à des fins
militaires et non à la reconstruction.

Kouchner donne une leçon à la famille de Hamouri le terroriste

22 novembre 2009, source Rédigé par JSS l

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, vient
de surprendre tout son petit monde ua Proche-Orient. Désir de changer
ou simple action de diversion, personne ne sait vraiment pour l’instant
mais, une chose est sûre, il vient de mettre une grande tarte dans la
gueule de la famille du terroriste franco-palestinien Salah Hamouri
(qui n’est pas emprisonné pour délit d’opinion mais pour
tentative (…)

S’étant vu refuser les missiles russes S-300, l’Iran n’est pas en mesure de protéger ses installations nucléaires.

22 novembre 2009, source Rapport spécial de DEBKAfile | Adaptation : Marc Brzustowski

L’Iran lance, ce dimanche 22 novembre, son vaste exercice de défense
anti-aérienne Modafean-e- (Défenseurs) Aseman-e-Velayat, afin de
protéger ses installations nucléaires, après avoir échoué à persuader
la Russie de lui livrer la fine fleur de sa défense anti-aérienne, le
S- 300. Depuis deux semaines, les responsables politiques de haut-rang
et les généraux iraniens bombardent littéralement Moscou afin qu’il
mène à bien son engagement de lui fournir cette arme-clé, sans (…)

Christian Estrosi sera en Israël à partir de demain

22 novembre 2009, source Par Israelvalley Desk et D.R.

Il cumul les jobs : Maire de Nice, Président de la communauté urbaine
Nice Côte d’Azur, et Ministre chargé de l’Industrie, depuis le
remaniement du 23 juin 2009 du gouvernement Fillon II. Ex-Président du
conseil général des Alpes-Maritimes, il est également conseiller
politique de l’UMP. Christian Estrosi, qui a visité Israël plus d’une
fois, a été pendant longtemps connu pour être l’un des plus fidèles
lieutenants de Nicolas (…)

Raids aériens israéliens de riposte dans la bande de Gaza : huit blessés

22 novembre 2009, source Romandie News | ats

L’aviation israélienne a lancé trois raids contre la bande de Gaza dans
la nuit. Au moins huit Palestiniens ont été blessés dans ces
opérations, a-t-on appris auprès des services d’urgence palestiniens.
Un porte-parole de l’armée israélienne a confirmé ces raids. Il a
indiqué qu’ils constituaient "une riposte à une roquette tirée samedi
contre le sud d’Israël à partir de la bande de Gaza", contrôlée par le
Hamas. Ce tir n’a fait ni victime ni dégât, a précisé l’armée (…)

Divergences entre l’Iran et la Syrie : le Hezbollah en ferait-il les frais ?

22 novembre 2009, source par Chawki Freïha « MediArabe.info »

Le couple syro-iranien, qui a scellé un « mariage de raison » depuis la
Révolution de Khomeiny, s’effrite. La relation entre Damas et Téhéran a
pourtant surmonté des épreuves des plus difficiles, comme la guerre
Iran-Irak. Mais aujourd’hui, elle semble sur le déclin.

Israël : visite éclair de Peres en Egypte

22 novembre 2009, source Le Figaro – AFP

Le président israélien Shimon Peres doit rencontrer aujourd’hui en fin
de matinée au Caire son homologue égyptien Hosni Moubarak. Tous deux
doivent évoquer "les derniers développements au Moyen-Orient ainsi que
les moyens de faire avancer le processus de paix entre Israël et les
Palestiniens", a indiqué un communiqué de la présidence de l’Etat.

Le syndrome de Khartoum, Réflexions sur la stratégie palestinienne

22 novembre 2009, source Par Guy Senbel pour Guysen International News

Le 1er septembre 1967, les Etats arabes réunis en sommet au Soudan
proclamèrent les "trois non de Khartoum" : non à la paix avec Israël,
non à la reconnaissance d’Israël, non à toute négociation avec Israël.
Moins de trois mois après la guerre des Six-Jours, en rompant pour
longtemps toute possibilité de dialoguer avec l’Etat hébreu, les Arabes
écartèrent de fait la possibilité qu’Israël restitue les territoires
conquis. Fierté arabe, drame (…)

Point de vue : La finance islamique menace la laïcité française

21 novembre 2009, source l’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires – Le Monde

La charia (loi islamique) a tenté de faire son entrée dans la
législation française et dans la finance de la place de Paris, mettant
à bas le principe de laïcité. Il s’en est fallu de peu que ce ne fut
fait le 14 octobre, si le Conseil constitutionnel n’en avait pas écarté
le danger, provisoirement il est vrai, en attendant une nouvelle
offensive.

« Les Iraniens se tirent une balle dans le pied »

21 novembre 2009, source Libération

Le ministre français des Affaires étrangères revient sur l’attitude
négative de Téhéran dans le dossier nucléaire et croit à un « geste »
d’Israël en direction des Palestiniens. Bernard Kouchner a achevé
vendredi une tournée de quatre jours au Moyen-Orient, qui l’a emmené à
Amman (Jordanie), Jérusalem et Kaboul. Bilan et tour d’horizon des
dossiers chauds du (…)

Le discours biaisé de Karen Abu Zayd, commissaire générale de l’UNRWA

21 novembre 2009, source Véronique Chemla

Le 15 octobre 2009, Karen Abu Zayd, commissaire-générale du controversé
UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les
réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient), a donné une conférence de
presse au CAPE (Centre d’accueil de la presse étrangère), à Paris.
Après avoir imputé au « blocus et à l’occupation » la vie difficile des
Gazaouis, elle a dressé un parallèle révisionniste entre l’Opération
Plomb durci et la Shoah. Elle a souvent et délibérément (…)

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

En appelant à l’Intifada, M. Abbas ne peut plus critiquer la barrière de Sécurité

22 novembre 2009, source par B.Ramas-Muhlbach

Ce 20 novembre 2009, le Président Palestinien Mahmoud Abbas a
radicalisé sa position : il a certes réaffirmé sa position concernant
l’impossibilité de poursuivre les pourparlers en cas de poursuite des
constructions israéliennes dans les implantations, mais également
appelé à « un nouveau type de lutte contre Israël » : la résistance
comme a Bilin. Cet appel à la résistance prolonge d’ailleurs l’annonce
faite le même jour par le Fatah concernant le lancement d’une (…)

Gaza : accord des factions palestiniennes pour cesser les tirs contre Israël (Hamas)

22 novembre 2009, source Le Monde | AFP

Les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont fait
état dimanche d’un accord avec les autres factions palestiniennes de la
bande de Gaza pour un arrêt des tirs de roquettes contre Israël. Mais
l’accord a été aussitôt démenti par la branche armée de l’une de ces
factions, le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP).

Gilo, un quartier devenu une colonie…

22 novembre 2009, source Un écho d’Israël

Depuis plusieurs jours, un concert tournant d’ailleurs à la cacophonie
résonne sur toutes les ondes de radio, les chaînes de télé, les sites
web et la presse écrite : "Israël va construire 900 nouveaux logements
dans la colonie de Gilo à Jérusalem-Est". Tout d’abord excusons les
rédactions de New York, de Londres ou d’Amsterdam pour leur manque de
connaissance de la géographie de Jérusalem : Gilo, quartier de quelque
32 000 habitants, se situe au sud-ouest de Jérusalem et (…)

France 2 ne veut pas avouer son crime

22 novembre 2009, source Rédigé par JSS

Certain mensonges sont bien plus meurtriers qu’une balle de fusil.
France 2 en est la preuve vivante. Je ne veux pas ici “refaire le
match” France2/Enderlin contre l’équipe du Crif soutenu par toute
personne en quête de vérité, mais il me semble essentiel d’expliquer ou
en est l’enquête qui prouve que France2 est coupable de désinformation
sur l’affaire qui à changé le monde (et je pèse mes mots), celle de
Mohamed (…)

La barrière de sécurité sur France 2

22 novembre 2009, source Jean -Claude Hene, Elie Benhamou , Pierre Caïn, Jérusalem 15 novembre 2009

Comment ne pas avoir été contrariés et irrités, simples fidèles
téléspectateurs, Français qui résidons à Jérusalem, après la diffusion
du reportage tendancieux réalisé par le correspondant de France 2,
Charles Enderlin, au journal de 20 h du 9 novembre 2009 concernant la
barrière de protection de Jérusalem que le journaliste a dénommée « Mur
de Séparation » !

Voulant sciemment faire un amalgame avec l’évènement du jour ( le 20 ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin ) et (…)

La
Cour suprême a annulé la loi sur la privatisation des prisons : Il
s’agit d’une atteinte grave aux droits de l’homme / Tomer Zarhin –
Haaretz

22 novembre 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Au terme de plusieurs années de débat, un quorum élargi de neuf
magistrats de la Cour suprême a décidé hier d’annuler l’amendement de
la loi sur les prisons qui prévoit la création en Israël d’un
établissement pénitentiaire administré et géré par un groupe privé.
Cette annulation obligera l’Etat à dédommager la société qui a bâti
cette prison près de Béer Shéva pour un coût de plusieurs centaines de
millions de shekels.

Le tribunal a établi que le fait même que (…)

Un conseiller d’Abou Mazen : Nous n’avons pas confiance en Israël / Amit Cohen – Maariv

22 novembre 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Les nouvelles démarches diplomatiques destinées à contrer le projet des
Palestiniens, qui entendent saisir le Conseil de sécurité des
Nations-Unies pour que celui-ci reconnaisse un Etat palestinien, ne
semblent pas impressionner l’Autorité palestinienne.

« Avec Israël, les solutions provisoires deviennent permanentes »,
affirme le conseiller politique d’Abou Mazen, Nimar Hamed, qui
accompagne le président palestinien dans le cadre de sa visite en
Amérique du sud.

Nimar Hamed (…)

Les
médias étrangers affirment qu’Israël et le Hamas sont parvenus à un
accord de principe sur la libération de Guilad Shalit / Amos Harel –
Haaretz

22 novembre 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Alors que les informations publiées par la presse israélienne quant à
un accord sur la libération de Guilad Shalit sont limitées, suite à une
politique très stricte de la censure militaire, les informations
faisant état d’une avancée dans les négociations se multiplient dans la
presse internationale.

Un journal palestinien affirmait hier qu’Israël a donné son accord
de principe à l’échange tandis que, selon la chaîne américaine Fox
News, le Hamas devrait transmettre une (…)

Khaled Mashaal précise que le Hamas est décidé à poursuivre la voie de la "résistance"

22 novembre 2009, source Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme

Khaled Mashaal précise que le Hamas est décidé à poursuivre la voie de
la "résistance" (cf., le terrorisme) et que "toutes les autres
déclarations sont des manœuvres politiques." Il affirme également que
le Hamas alloue la plupart de ses ressources financières à des fins
militaires et non à la reconstruction.

Kouchner donne une leçon à la famille de Hamouri le terroriste

22 novembre 2009, source Rédigé par JSS l

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, vient
de surprendre tout son petit monde ua Proche-Orient. Désir de changer
ou simple action de diversion, personne ne sait vraiment pour l’instant
mais, une chose est sûre, il vient de mettre une grande tarte dans la
gueule de la famille du terroriste franco-palestinien Salah Hamouri
(qui n’est pas emprisonné pour délit d’opinion mais pour
tentative (…)

S’étant vu refuser les missiles russes S-300, l’Iran n’est pas en mesure de protéger ses installations nucléaires.

22 novembre 2009, source Rapport spécial de DEBKAfile | Adaptation : Marc Brzustowski

L’Iran lance, ce dimanche 22 novembre, son vaste exercice de défense
anti-aérienne Modafean-e- (Défenseurs) Aseman-e-Velayat, afin de
protéger ses installations nucléaires, après avoir échoué à persuader
la Russie de lui livrer la fine fleur de sa défense anti-aérienne, le
S- 300. Depuis deux semaines, les responsables politiques de haut-rang
et les généraux iraniens bombardent littéralement Moscou afin qu’il
mène à bien son engagement de lui fournir cette arme-clé, sans (…)

Christian Estrosi sera en Israël à partir de demain

22 novembre 2009, source Par Israelvalley Desk et D.R.

Il cumul les jobs : Maire de Nice, Président de la communauté urbaine
Nice Côte d’Azur, et Ministre chargé de l’Industrie, depuis le
remaniement du 23 juin 2009 du gouvernement Fillon II. Ex-Président du
conseil général des Alpes-Maritimes, il est également conseiller
politique de l’UMP. Christian Estrosi, qui a visité Israël plus d’une
fois, a été pendant longtemps connu pour être l’un des plus fidèles
lieutenants de Nicolas (…)

Raids aériens israéliens de riposte dans la bande de Gaza : huit blessés

22 novembre 2009, source Romandie News | ats

L’aviation israélienne a lancé trois raids contre la bande de Gaza dans
la nuit. Au moins huit Palestiniens ont été blessés dans ces
opérations, a-t-on appris auprès des services d’urgence palestiniens.
Un porte-parole de l’armée israélienne a confirmé ces raids. Il a
indiqué qu’ils constituaient "une riposte à une roquette tirée samedi
contre le sud d’Israël à partir de la bande de Gaza", contrôlée par le
Hamas. Ce tir n’a fait ni victime ni dégât, a précisé l’armée (…)

Divergences entre l’Iran et la Syrie : le Hezbollah en ferait-il les frais ?

22 novembre 2009, source par Chawki Freïha « MediArabe.info »

Le couple syro-iranien, qui a scellé un « mariage de raison » depuis la
Révolution de Khomeiny, s’effrite. La relation entre Damas et Téhéran a
pourtant surmonté des épreuves des plus difficiles, comme la guerre
Iran-Irak. Mais aujourd’hui, elle semble sur le déclin.

Israël : visite éclair de Peres en Egypte

22 novembre 2009, source Le Figaro – AFP

Le président israélien Shimon Peres doit rencontrer aujourd’hui en fin
de matinée au Caire son homologue égyptien Hosni Moubarak. Tous deux
doivent évoquer "les derniers développements au Moyen-Orient ainsi que
les moyens de faire avancer le processus de paix entre Israël et les
Palestiniens", a indiqué un communiqué de la présidence de l’Etat.

Le syndrome de Khartoum, Réflexions sur la stratégie palestinienne

22 novembre 2009, source Par Guy Senbel pour Guysen International News

Le 1er septembre 1967, les Etats arabes réunis en sommet au Soudan
proclamèrent les "trois non de Khartoum" : non à la paix avec Israël,
non à la reconnaissance d’Israël, non à toute négociation avec Israël.
Moins de trois mois après la guerre des Six-Jours, en rompant pour
longtemps toute possibilité de dialoguer avec l’Etat hébreu, les Arabes
écartèrent de fait la possibilité qu’Israël restitue les territoires
conquis. Fierté arabe, drame (…)

Point de vue : La finance islamique menace la laïcité française

21 novembre 2009, source l’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires – Le Monde

La charia (loi islamique) a tenté de faire son entrée dans la
législation française et dans la finance de la place de Paris, mettant
à bas le principe de laïcité. Il s’en est fallu de peu que ce ne fut
fait le 14 octobre, si le Conseil constitutionnel n’en avait pas écarté
le danger, provisoirement il est vrai, en attendant une nouvelle
offensive.

« Les Iraniens se tirent une balle dans le pied »

21 novembre 2009, source Libération

Le ministre français des Affaires étrangères revient sur l’attitude
négative de Téhéran dans le dossier nucléaire et croit à un « geste »
d’Israël en direction des Palestiniens. Bernard Kouchner a achevé
vendredi une tournée de quatre jours au Moyen-Orient, qui l’a emmené à
Amman (Jordanie), Jérusalem et Kaboul. Bilan et tour d’horizon des
dossiers chauds du (…)

Le discours biaisé de Karen Abu Zayd, commissaire générale de l’UNRWA

21 novembre 2009, source Véronique Chemla

Le 15 octobre 2009, Karen Abu Zayd, commissaire-générale du controversé
UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les
réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient), a donné une conférence de
presse au CAPE (Centre d’accueil de la presse étrangère), à Paris.
Après avoir imputé au « blocus et à l’occupation » la vie difficile des
Gazaouis, elle a dressé un parallèle révisionniste entre l’Opération
Plomb durci et la Shoah. Elle a souvent et délibérément (…)

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

En appelant à l’Intifada, M. Abbas ne peut plus critiquer la barrière de Sécurité

22 novembre 2009, source par B.Ramas-Muhlbach

Ce 20 novembre 2009, le Président Palestinien Mahmoud Abbas a
radicalisé sa position : il a certes réaffirmé sa position concernant
l’impossibilité de poursuivre les pourparlers en cas de poursuite des
constructions israéliennes dans les implantations, mais également
appelé à « un nouveau type de lutte contre Israël » : la résistance
comme a Bilin. Cet appel à la résistance prolonge d’ailleurs l’annonce
faite le même jour par le Fatah concernant le lancement d’une (…)

Gaza : accord des factions palestiniennes pour cesser les tirs contre Israël (Hamas)

22 novembre 2009, source Le Monde | AFP

Les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont fait
état dimanche d’un accord avec les autres factions palestiniennes de la
bande de Gaza pour un arrêt des tirs de roquettes contre Israël. Mais
l’accord a été aussitôt démenti par la branche armée de l’une de ces
factions, le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP).

Gilo, un quartier devenu une colonie…

22 novembre 2009, source Un écho d’Israël

Depuis plusieurs jours, un concert tournant d’ailleurs à la cacophonie
résonne sur toutes les ondes de radio, les chaînes de télé, les sites
web et la presse écrite : "Israël va construire 900 nouveaux logements
dans la colonie de Gilo à Jérusalem-Est". Tout d’abord excusons les
rédactions de New York, de Londres ou d’Amsterdam pour leur manque de
connaissance de la géographie de Jérusalem : Gilo, quartier de quelque
32 000 habitants, se situe au sud-ouest de Jérusalem et (…)

France 2 ne veut pas avouer son crime

22 novembre 2009, source Rédigé par JSS

Certain mensonges sont bien plus meurtriers qu’une balle de fusil.
France 2 en est la preuve vivante. Je ne veux pas ici “refaire le
match” France2/Enderlin contre l’équipe du Crif soutenu par toute
personne en quête de vérité, mais il me semble essentiel d’expliquer ou
en est l’enquête qui prouve que France2 est coupable de désinformation
sur l’affaire qui à changé le monde (et je pèse mes mots), celle de
Mohamed (…)

La barrière de sécurité sur France 2

22 novembre 2009, source Jean -Claude Hene, Elie Benhamou , Pierre Caïn, Jérusalem 15 novembre 2009

Comment ne pas avoir été contrariés et irrités, simples fidèles
téléspectateurs, Français qui résidons à Jérusalem, après la diffusion
du reportage tendancieux réalisé par le correspondant de France 2,
Charles Enderlin, au journal de 20 h du 9 novembre 2009 concernant la
barrière de protection de Jérusalem que le journaliste a dénommée « Mur
de Séparation » !

Voulant sciemment faire un amalgame avec l’évènement du jour ( le 20 ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin ) et (…)

La
Cour suprême a annulé la loi sur la privatisation des prisons : Il
s’agit d’une atteinte grave aux droits de l’homme / Tomer Zarhin –
Haaretz

22 novembre 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Au terme de plusieurs années de débat, un quorum élargi de neuf
magistrats de la Cour suprême a décidé hier d’annuler l’amendement de
la loi sur les prisons qui prévoit la création en Israël d’un
établissement pénitentiaire administré et géré par un groupe privé.
Cette annulation obligera l’Etat à dédommager la société qui a bâti
cette prison près de Béer Shéva pour un coût de plusieurs centaines de
millions de shekels.

Le tribunal a établi que le fait même que (…)

Un conseiller d’Abou Mazen : Nous n’avons pas confiance en Israël / Amit Cohen – Maariv

22 novembre 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Les nouvelles démarches diplomatiques destinées à contrer le projet des
Palestiniens, qui entendent saisir le Conseil de sécurité des
Nations-Unies pour que celui-ci reconnaisse un Etat palestinien, ne
semblent pas impressionner l’Autorité palestinienne.

« Avec Israël, les solutions provisoires deviennent permanentes »,
affirme le conseiller politique d’Abou Mazen, Nimar Hamed, qui
accompagne le président palestinien dans le cadre de sa visite en
Amérique du sud.

Nimar Hamed (…)

Les
médias étrangers affirment qu’Israël et le Hamas sont parvenus à un
accord de principe sur la libération de Guilad Shalit / Amos Harel –
Haaretz

22 novembre 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Alors que les informations publiées par la presse israélienne quant à
un accord sur la libération de Guilad Shalit sont limitées, suite à une
politique très stricte de la censure militaire, les informations
faisant état d’une avancée dans les négociations se multiplient dans la
presse internationale.

Un journal palestinien affirmait hier qu’Israël a donné son accord
de principe à l’échange tandis que, selon la chaîne américaine Fox
News, le Hamas devrait transmettre une (…)

Khaled Mashaal précise que le Hamas est décidé à poursuivre la voie de la "résistance"

22 novembre 2009, source Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme

Khaled Mashaal précise que le Hamas est décidé à poursuivre la voie de
la "résistance" (cf., le terrorisme) et que "toutes les autres
déclarations sont des manœuvres politiques." Il affirme également que
le Hamas alloue la plupart de ses ressources financières à des fins
militaires et non à la reconstruction.

Kouchner donne une leçon à la famille de Hamouri le terroriste

22 novembre 2009, source Rédigé par JSS l

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, vient
de surprendre tout son petit monde ua Proche-Orient. Désir de changer
ou simple action de diversion, personne ne sait vraiment pour l’instant
mais, une chose est sûre, il vient de mettre une grande tarte dans la
gueule de la famille du terroriste franco-palestinien Salah Hamouri
(qui n’est pas emprisonné pour délit d’opinion mais pour
tentative (…)

S’étant vu refuser les missiles russes S-300, l’Iran n’est pas en mesure de protéger ses installations nucléaires.

22 novembre 2009, source Rapport spécial de DEBKAfile | Adaptation : Marc Brzustowski

L’Iran lance, ce dimanche 22 novembre, son vaste exercice de défense
anti-aérienne Modafean-e- (Défenseurs) Aseman-e-Velayat, afin de
protéger ses installations nucléaires, après avoir échoué à persuader
la Russie de lui livrer la fine fleur de sa défense anti-aérienne, le
S- 300. Depuis deux semaines, les responsables politiques de haut-rang
et les généraux iraniens bombardent littéralement Moscou afin qu’il
mène à bien son engagement de lui fournir cette arme-clé, sans (…)

Christian Estrosi sera en Israël à partir de demain

22 novembre 2009, source Par Israelvalley Desk et D.R.

Il cumul les jobs : Maire de Nice, Président de la communauté urbaine
Nice Côte d’Azur, et Ministre chargé de l’Industrie, depuis le
remaniement du 23 juin 2009 du gouvernement Fillon II. Ex-Président du
conseil général des Alpes-Maritimes, il est également conseiller
politique de l’UMP. Christian Estrosi, qui a visité Israël plus d’une
fois, a été pendant longtemps connu pour être l’un des plus fidèles
lieutenants de Nicolas (…)

Raids aériens israéliens de riposte dans la bande de Gaza : huit blessés

22 novembre 2009, source Romandie News | ats

L’aviation israélienne a lancé trois raids contre la bande de Gaza dans
la nuit. Au moins huit Palestiniens ont été blessés dans ces
opérations, a-t-on appris auprès des services d’urgence palestiniens.
Un porte-parole de l’armée israélienne a confirmé ces raids. Il a
indiqué qu’ils constituaient "une riposte à une roquette tirée samedi
contre le sud d’Israël à partir de la bande de Gaza", contrôlée par le
Hamas. Ce tir n’a fait ni victime ni dégât, a précisé l’armée (…)

Divergences entre l’Iran et la Syrie : le Hezbollah en ferait-il les frais ?

22 novembre 2009, source par Chawki Freïha « MediArabe.info »

Le couple syro-iranien, qui a scellé un « mariage de raison » depuis la
Révolution de Khomeiny, s’effrite. La relation entre Damas et Téhéran a
pourtant surmonté des épreuves des plus difficiles, comme la guerre
Iran-Irak. Mais aujourd’hui, elle semble sur le déclin.

Israël : visite éclair de Peres en Egypte

22 novembre 2009, source Le Figaro – AFP

Le président israélien Shimon Peres doit rencontrer aujourd’hui en fin
de matinée au Caire son homologue égyptien Hosni Moubarak. Tous deux
doivent évoquer "les derniers développements au Moyen-Orient ainsi que
les moyens de faire avancer le processus de paix entre Israël et les
Palestiniens", a indiqué un communiqué de la présidence de l’Etat.

Le syndrome de Khartoum, Réflexions sur la stratégie palestinienne

22 novembre 2009, source Par Guy Senbel pour Guysen International News

Le 1er septembre 1967, les Etats arabes réunis en sommet au Soudan
proclamèrent les "trois non de Khartoum" : non à la paix avec Israël,
non à la reconnaissance d’Israël, non à toute négociation avec Israël.
Moins de trois mois après la guerre des Six-Jours, en rompant pour
longtemps toute possibilité de dialoguer avec l’Etat hébreu, les Arabes
écartèrent de fait la possibilité qu’Israël restitue les territoires
conquis. Fierté arabe, drame (…)

Point de vue : La finance islamique menace la laïcité française

21 novembre 2009, source l’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires – Le Monde

La charia (loi islamique) a tenté de faire son entrée dans la
législation française et dans la finance de la place de Paris, mettant
à bas le principe de laïcité. Il s’en est fallu de peu que ce ne fut
fait le 14 octobre, si le Conseil constitutionnel n’en avait pas écarté
le danger, provisoirement il est vrai, en attendant une nouvelle
offensive.

« Les Iraniens se tirent une balle dans le pied »

21 novembre 2009, source Libération

Le ministre français des Affaires étrangères revient sur l’attitude
négative de Téhéran dans le dossier nucléaire et croit à un « geste »
d’Israël en direction des Palestiniens. Bernard Kouchner a achevé
vendredi une tournée de quatre jours au Moyen-Orient, qui l’a emmené à
Amman (Jordanie), Jérusalem et Kaboul. Bilan et tour d’horizon des
dossiers chauds du (…)

Le discours biaisé de Karen Abu Zayd, commissaire générale de l’UNRWA

21 novembre 2009, source Véronique Chemla

Le 15 octobre 2009, Karen Abu Zayd, commissaire-générale du controversé
UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les
réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient), a donné une conférence de
presse au CAPE (Centre d’accueil de la presse étrangère), à Paris.
Après avoir imputé au « blocus et à l’occupation » la vie difficile des
Gazaouis, elle a dressé un parallèle révisionniste entre l’Opération
Plomb durci et la Shoah. Elle a souvent et délibérément (…)

Un traitement du cancer plus précieux que l’or !

[Mercredi 18/11/2009 16:37]

L’institut
de technologie du Technion à Haïfa a inauguré un laboratoire proposant
un traitement du cancer tout à fait novateur, utilisant des particules
d’or et des rayons lasers.

Ce traitement n’est pas agressif, n’entraîne aucun effet secondaire
et n’attaque que les cellules cancéreuses, épargnant les cellules
saines voisines.

Le laboratoire lui-même se trouve au Centre interdisciplinaire pour
les sciences naturelles et l’ingénierie Laurie I. Lokey, construit en
2006 avec le soutien non négligeable – 30 millions de dollars – du
philanthrope Laurie Lokey.

Ce projet à la pointe de la recherche scientifique a éveillé
l’intérêt de la communauté médicale sur le plan tant local
qu’international, gagnant ainsi plusieurs prix permettant
l’intensification de la recherche. L’Union européenne a octroyé deux
million d’euros et la Fondation israélienne des sciences un million de
dollars à ce projet novateur.

Dans la lutte contre le cancer, l’argent est en effet le nerf de la
guerre : d’après un communiqué publié par le centre dirigé par le
Professeur Aaron Ciechanover, lauréat du prix Nobel, des millions de
dollars ont été investis pour équiper le nouveau laboratoire inauguré
la semaine dernière.

Dans le laboratoire multidisciplinaire sont effectuées des
recherches dans les domaines de la physique, l’optique, la biologie,
l’ingénierie et la nanotechnologie biomédicale. Le laboratoire est
actuellement engagé dans plusieurs projets novateurs, tous liés aux
diagnostics avancés et aux traitements médicaux.

« Nous illuminons la tumeur grâce à une fibre optique laser miniature endoscopique », explique le Dr
Dvir Yelin, un chercheur du centre. Et d’ajouter : « Le laser a deux
avantages. Premièrement, il est constitué de très courtes pulsions, de
millions de milliardièmes de secondes pouvant briser la cellule sans
chaleur. Et deuxièmement, le laser a une longueur d’onde correspondant
précisément à la fréquence sonore des nanoparticules, ce qui permet
d’augmenter fortement l’efficacité du laser. »

Dans ces conditions, le laser opère à une distance de quelques
nanomètres (un millionième de millimètre) de la nanoparticule et crée
une illumination laser suffisamment intense pour démanteler, par
ionisation, la matière se trouvant dans la cellule. Celle-ci meurt sans
porter atteinte aux cellules saines voisines.

Le traitement est lié à un nouveau diagnostic récemment développé
par un groupe de recherche dirigé par Hossam Haick, également du
Technion, dans lequel le médecin fait usage d’un test de respiration
utilisant une batterie de capteurs basés sur des nanoparticules d’or.
Ce test permet de distinguer la respiration d’une personne atteinte
d’un cancer du poumon d’un individu sain dans une atmosphère fortement
humide. L’équipe espère développer un test non agressif et bon marché
permettant de diagnostiquer le cancer du poumon, basé sur cette étude,
qui a fait la une des journaux scientifiques dans le monde après avoir
été publiée en août dernier dans le magazine        Nature Nanotechnology.

(Cf. : Les scientifiques israéliens écrivent de nombreux articles)

par
Yael Ancri

Un traitement du cancer plus précieux que l’or !

[Mercredi 18/11/2009 16:37]

L’institut
de technologie du Technion à Haïfa a inauguré un laboratoire proposant
un traitement du cancer tout à fait novateur, utilisant des particules
d’or et des rayons lasers.

Ce traitement n’est pas agressif, n’entraîne aucun effet secondaire
et n’attaque que les cellules cancéreuses, épargnant les cellules
saines voisines.

Le laboratoire lui-même se trouve au Centre interdisciplinaire pour
les sciences naturelles et l’ingénierie Laurie I. Lokey, construit en
2006 avec le soutien non négligeable – 30 millions de dollars – du
philanthrope Laurie Lokey.

Ce projet à la pointe de la recherche scientifique a éveillé
l’intérêt de la communauté médicale sur le plan tant local
qu’international, gagnant ainsi plusieurs prix permettant
l’intensification de la recherche. L’Union européenne a octroyé deux
million d’euros et la Fondation israélienne des sciences un million de
dollars à ce projet novateur.

Dans la lutte contre le cancer, l’argent est en effet le nerf de la
guerre : d’après un communiqué publié par le centre dirigé par le
Professeur Aaron Ciechanover, lauréat du prix Nobel, des millions de
dollars ont été investis pour équiper le nouveau laboratoire inauguré
la semaine dernière.

Dans le laboratoire multidisciplinaire sont effectuées des
recherches dans les domaines de la physique, l’optique, la biologie,
l’ingénierie et la nanotechnologie biomédicale. Le laboratoire est
actuellement engagé dans plusieurs projets novateurs, tous liés aux
diagnostics avancés et aux traitements médicaux.

« Nous illuminons la tumeur grâce à une fibre optique laser miniature endoscopique », explique le Dr
Dvir Yelin, un chercheur du centre. Et d’ajouter : « Le laser a deux
avantages. Premièrement, il est constitué de très courtes pulsions, de
millions de milliardièmes de secondes pouvant briser la cellule sans
chaleur. Et deuxièmement, le laser a une longueur d’onde correspondant
précisément à la fréquence sonore des nanoparticules, ce qui permet
d’augmenter fortement l’efficacité du laser. »

Dans ces conditions, le laser opère à une distance de quelques
nanomètres (un millionième de millimètre) de la nanoparticule et crée
une illumination laser suffisamment intense pour démanteler, par
ionisation, la matière se trouvant dans la cellule. Celle-ci meurt sans
porter atteinte aux cellules saines voisines.

Le traitement est lié à un nouveau diagnostic récemment développé
par un groupe de recherche dirigé par Hossam Haick, également du
Technion, dans lequel le médecin fait usage d’un test de respiration
utilisant une batterie de capteurs basés sur des nanoparticules d’or.
Ce test permet de distinguer la respiration d’une personne atteinte
d’un cancer du poumon d’un individu sain dans une atmosphère fortement
humide. L’équipe espère développer un test non agressif et bon marché
permettant de diagnostiquer le cancer du poumon, basé sur cette étude,
qui a fait la une des journaux scientifiques dans le monde après avoir
été publiée en août dernier dans le magazine        Nature Nanotechnology.

(Cf. : Les scientifiques israéliens écrivent de nombreux articles)

par
Yael Ancri

Un traitement du cancer plus précieux que l’or !

[Mercredi 18/11/2009 16:37]

L’institut
de technologie du Technion à Haïfa a inauguré un laboratoire proposant
un traitement du cancer tout à fait novateur, utilisant des particules
d’or et des rayons lasers.

Ce traitement n’est pas agressif, n’entraîne aucun effet secondaire
et n’attaque que les cellules cancéreuses, épargnant les cellules
saines voisines.

Le laboratoire lui-même se trouve au Centre interdisciplinaire pour
les sciences naturelles et l’ingénierie Laurie I. Lokey, construit en
2006 avec le soutien non négligeable – 30 millions de dollars – du
philanthrope Laurie Lokey.

Ce projet à la pointe de la recherche scientifique a éveillé
l’intérêt de la communauté médicale sur le plan tant local
qu’international, gagnant ainsi plusieurs prix permettant
l’intensification de la recherche. L’Union européenne a octroyé deux
million d’euros et la Fondation israélienne des sciences un million de
dollars à ce projet novateur.

Dans la lutte contre le cancer, l’argent est en effet le nerf de la
guerre : d’après un communiqué publié par le centre dirigé par le
Professeur Aaron Ciechanover, lauréat du prix Nobel, des millions de
dollars ont été investis pour équiper le nouveau laboratoire inauguré
la semaine dernière.

Dans le laboratoire multidisciplinaire sont effectuées des
recherches dans les domaines de la physique, l’optique, la biologie,
l’ingénierie et la nanotechnologie biomédicale. Le laboratoire est
actuellement engagé dans plusieurs projets novateurs, tous liés aux
diagnostics avancés et aux traitements médicaux.

« Nous illuminons la tumeur grâce à une fibre optique laser miniature endoscopique », explique le Dr
Dvir Yelin, un chercheur du centre. Et d’ajouter : « Le laser a deux
avantages. Premièrement, il est constitué de très courtes pulsions, de
millions de milliardièmes de secondes pouvant briser la cellule sans
chaleur. Et deuxièmement, le laser a une longueur d’onde correspondant
précisément à la fréquence sonore des nanoparticules, ce qui permet
d’augmenter fortement l’efficacité du laser. »

Dans ces conditions, le laser opère à une distance de quelques
nanomètres (un millionième de millimètre) de la nanoparticule et crée
une illumination laser suffisamment intense pour démanteler, par
ionisation, la matière se trouvant dans la cellule. Celle-ci meurt sans
porter atteinte aux cellules saines voisines.

Le traitement est lié à un nouveau diagnostic récemment développé
par un groupe de recherche dirigé par Hossam Haick, également du
Technion, dans lequel le médecin fait usage d’un test de respiration
utilisant une batterie de capteurs basés sur des nanoparticules d’or.
Ce test permet de distinguer la respiration d’une personne atteinte
d’un cancer du poumon d’un individu sain dans une atmosphère fortement
humide. L’équipe espère développer un test non agressif et bon marché
permettant de diagnostiquer le cancer du poumon, basé sur cette étude,
qui a fait la une des journaux scientifiques dans le monde après avoir
été publiée en août dernier dans le magazine        Nature Nanotechnology.

(Cf. : Les scientifiques israéliens écrivent de nombreux articles)

par
Yael Ancri

Ces musulmans qui combattent pour l’Etat d’Israël

Rédigé par JSS
le Nov 14th, 2009 and filed under Israël, Israël-Territoires Disputés.
Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0.
Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article

Lorsqu’on
évoque le conflit entre Israéliens et Palestiniens, l’image qui nous
vient à l’esprit est celle d’une guerre entre musulmans et juifs. Une
image qui n’est pas toujours exacte. “Des centaines de musulmans
servent dans les rangs de l’armée israélienne”, dont certains ont
participé à la dernière opération contre Gaza.
Fahd Falah, officier au sein de l’armée israélienne, est un musulman
issu des bédouins d’Israël. Il est fier de servir sa patrie Israël, et
est prêt à combattre à Gaza. “Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir,
avec loyauté, pour protéger ma patrie Israël”, dit-il, reconnaissant
avoir combattu dernièrement à Gaza. Il ajoute que “le service militaire
au sein de l’armée israélienne est devenu héréditaire dans sa famille.
Mon grand père et mon père ont servi dans l’armée, ça se transmet de
père en fils “.
La plupart des bédouins musulmans sont fiers d’appartenir à Israël,
notamment ceux qui sont nés depuis la création de l’Etat d’Israël.
Mais, la coopération entre les Bédouins et les juifs était de mise
avant que cet Etat ne voie le jour. Un cheikh de la tribu “al-Haïeb”,
établi alors sur les collines d’al-khalil, prénommé Youssef, a envoyé
une soixantaine de ses hommes pour combattre aux côtés de ses amis
juifs contre leurs voisins arabes entre 1946 et 1947.
Il existe aujourd’hui un mémorial des soldats bédouins qui sont tombés
sur le champ de bataille de l’armée israélienne. Un édifice
ultramoderne équipé d’un système informatique ; il suffit d’un simple
clic pour que la photo et la biographie du soldat musulman tué sur le
front apparaissent.
Lors d’une cérémonie organisée par les soldats musulmans à l’occasion
de la fête de l’indépendance israélienne, et du jour du soldat
israélien, un grand nombre de responsables israéliens, dont le ministre
des minorités, les cheikhs des tribus bédouins et les familles des
soldas musulmans tués et  leurs sympathisants juifs ont été présents.
L’armée a refusé de dévoiler le nombre exact des musulmans enrôlés dans
ses rangs, mais elle dit qu”’il existe des centaines et des centaines,
voire des milliers”. Même si la loi israélienne n’oblige pas les
musulmans israéliens au service militaire, comme c’est le cas pour les
juifs et les autres minorités, qu’est-ce qui incite les musulmans à se
rallier aux rangs de l’armée ?
Le colonel Ahmed Ramiz, responsable des minorités au sein de l’armée
israélienne, estime que “le devoir numéro un de tout citoyen israélien
est la défense de sa patrie en servant dans l’armée.
Selon un haut officier de l’armée, “les musulmans se sont rendus compte
que pour bénéficier de tous les droits, il faut qu’ils accomplissent
leurs devoirs dont le service militaire”. Et alors que Plomb Durci a
suscité la colère des musulmans à travers le monde, “le nombre des
musulmans au sein de l’armée israélienne a augmenté”, avance-t-il.
Parmi les groupes qui s’opposent à l’adhésion des musulmans à l’armée
israélienne, le groupe islamiste de Raed Salah, au Nord d’Israël, très
influent parmi les musulmans israéliens. Ce mouvement a émis une Fatwa
interdisant aux musulmans de rejoindre les rangs de l’armée
israélienne, “celui qui fait ça et est tué pendant la bataille, et
privé de prière au sein des mosquées relevant de ce mouvement”. Cheikh
Kamel al-Khatib, vice-président du mouvement prévient, “tout musulman
qui part à Gaza et tue un autre musulman, ne nous appartient pas”.

Ces musulmans qui combattent pour l’Etat d’Israël

Rédigé par JSS
le Nov 14th, 2009 and filed under Israël, Israël-Territoires Disputés.
Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0.
Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article

Lorsqu’on
évoque le conflit entre Israéliens et Palestiniens, l’image qui nous
vient à l’esprit est celle d’une guerre entre musulmans et juifs. Une
image qui n’est pas toujours exacte. “Des centaines de musulmans
servent dans les rangs de l’armée israélienne”, dont certains ont
participé à la dernière opération contre Gaza.
Fahd Falah, officier au sein de l’armée israélienne, est un musulman
issu des bédouins d’Israël. Il est fier de servir sa patrie Israël, et
est prêt à combattre à Gaza. “Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir,
avec loyauté, pour protéger ma patrie Israël”, dit-il, reconnaissant
avoir combattu dernièrement à Gaza. Il ajoute que “le service militaire
au sein de l’armée israélienne est devenu héréditaire dans sa famille.
Mon grand père et mon père ont servi dans l’armée, ça se transmet de
père en fils “.
La plupart des bédouins musulmans sont fiers d’appartenir à Israël,
notamment ceux qui sont nés depuis la création de l’Etat d’Israël.
Mais, la coopération entre les Bédouins et les juifs était de mise
avant que cet Etat ne voie le jour. Un cheikh de la tribu “al-Haïeb”,
établi alors sur les collines d’al-khalil, prénommé Youssef, a envoyé
une soixantaine de ses hommes pour combattre aux côtés de ses amis
juifs contre leurs voisins arabes entre 1946 et 1947.
Il existe aujourd’hui un mémorial des soldats bédouins qui sont tombés
sur le champ de bataille de l’armée israélienne. Un édifice
ultramoderne équipé d’un système informatique ; il suffit d’un simple
clic pour que la photo et la biographie du soldat musulman tué sur le
front apparaissent.
Lors d’une cérémonie organisée par les soldats musulmans à l’occasion
de la fête de l’indépendance israélienne, et du jour du soldat
israélien, un grand nombre de responsables israéliens, dont le ministre
des minorités, les cheikhs des tribus bédouins et les familles des
soldas musulmans tués et  leurs sympathisants juifs ont été présents.
L’armée a refusé de dévoiler le nombre exact des musulmans enrôlés dans
ses rangs, mais elle dit qu”’il existe des centaines et des centaines,
voire des milliers”. Même si la loi israélienne n’oblige pas les
musulmans israéliens au service militaire, comme c’est le cas pour les
juifs et les autres minorités, qu’est-ce qui incite les musulmans à se
rallier aux rangs de l’armée ?
Le colonel Ahmed Ramiz, responsable des minorités au sein de l’armée
israélienne, estime que “le devoir numéro un de tout citoyen israélien
est la défense de sa patrie en servant dans l’armée.
Selon un haut officier de l’armée, “les musulmans se sont rendus compte
que pour bénéficier de tous les droits, il faut qu’ils accomplissent
leurs devoirs dont le service militaire”. Et alors que Plomb Durci a
suscité la colère des musulmans à travers le monde, “le nombre des
musulmans au sein de l’armée israélienne a augmenté”, avance-t-il.
Parmi les groupes qui s’opposent à l’adhésion des musulmans à l’armée
israélienne, le groupe islamiste de Raed Salah, au Nord d’Israël, très
influent parmi les musulmans israéliens. Ce mouvement a émis une Fatwa
interdisant aux musulmans de rejoindre les rangs de l’armée
israélienne, “celui qui fait ça et est tué pendant la bataille, et
privé de prière au sein des mosquées relevant de ce mouvement”. Cheikh
Kamel al-Khatib, vice-président du mouvement prévient, “tout musulman
qui part à Gaza et tue un autre musulman, ne nous appartient pas”.

Ces musulmans qui combattent pour l’Etat d’Israël

Rédigé par JSS
le Nov 14th, 2009 and filed under Israël, Israël-Territoires Disputés.
Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0.
Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article

Lorsqu’on
évoque le conflit entre Israéliens et Palestiniens, l’image qui nous
vient à l’esprit est celle d’une guerre entre musulmans et juifs. Une
image qui n’est pas toujours exacte. “Des centaines de musulmans
servent dans les rangs de l’armée israélienne”, dont certains ont
participé à la dernière opération contre Gaza.
Fahd Falah, officier au sein de l’armée israélienne, est un musulman
issu des bédouins d’Israël. Il est fier de servir sa patrie Israël, et
est prêt à combattre à Gaza. “Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir,
avec loyauté, pour protéger ma patrie Israël”, dit-il, reconnaissant
avoir combattu dernièrement à Gaza. Il ajoute que “le service militaire
au sein de l’armée israélienne est devenu héréditaire dans sa famille.
Mon grand père et mon père ont servi dans l’armée, ça se transmet de
père en fils “.
La plupart des bédouins musulmans sont fiers d’appartenir à Israël,
notamment ceux qui sont nés depuis la création de l’Etat d’Israël.
Mais, la coopération entre les Bédouins et les juifs était de mise
avant que cet Etat ne voie le jour. Un cheikh de la tribu “al-Haïeb”,
établi alors sur les collines d’al-khalil, prénommé Youssef, a envoyé
une soixantaine de ses hommes pour combattre aux côtés de ses amis
juifs contre leurs voisins arabes entre 1946 et 1947.
Il existe aujourd’hui un mémorial des soldats bédouins qui sont tombés
sur le champ de bataille de l’armée israélienne. Un édifice
ultramoderne équipé d’un système informatique ; il suffit d’un simple
clic pour que la photo et la biographie du soldat musulman tué sur le
front apparaissent.
Lors d’une cérémonie organisée par les soldats musulmans à l’occasion
de la fête de l’indépendance israélienne, et du jour du soldat
israélien, un grand nombre de responsables israéliens, dont le ministre
des minorités, les cheikhs des tribus bédouins et les familles des
soldas musulmans tués et  leurs sympathisants juifs ont été présents.
L’armée a refusé de dévoiler le nombre exact des musulmans enrôlés dans
ses rangs, mais elle dit qu”’il existe des centaines et des centaines,
voire des milliers”. Même si la loi israélienne n’oblige pas les
musulmans israéliens au service militaire, comme c’est le cas pour les
juifs et les autres minorités, qu’est-ce qui incite les musulmans à se
rallier aux rangs de l’armée ?
Le colonel Ahmed Ramiz, responsable des minorités au sein de l’armée
israélienne, estime que “le devoir numéro un de tout citoyen israélien
est la défense de sa patrie en servant dans l’armée.
Selon un haut officier de l’armée, “les musulmans se sont rendus compte
que pour bénéficier de tous les droits, il faut qu’ils accomplissent
leurs devoirs dont le service militaire”. Et alors que Plomb Durci a
suscité la colère des musulmans à travers le monde, “le nombre des
musulmans au sein de l’armée israélienne a augmenté”, avance-t-il.
Parmi les groupes qui s’opposent à l’adhésion des musulmans à l’armée
israélienne, le groupe islamiste de Raed Salah, au Nord d’Israël, très
influent parmi les musulmans israéliens. Ce mouvement a émis une Fatwa
interdisant aux musulmans de rejoindre les rangs de l’armée
israélienne, “celui qui fait ça et est tué pendant la bataille, et
privé de prière au sein des mosquées relevant de ce mouvement”. Cheikh
Kamel al-Khatib, vice-président du mouvement prévient, “tout musulman
qui part à Gaza et tue un autre musulman, ne nous appartient pas”.

Edition spéciale
10 novembre 2009

La marine israélienne saisit de l’armement en provenance d’Iran


L’arraisonnement du Francop par la marine israélienne et l’inspection de ses containers de marchandises, notamment ceux libellés IRISL ont permis d’identifier un trafic secret de tonnes de munitions et d’armement (Photos: Porte-parole de Tsahal)

La présence d’armement iranien saisi dans des containers dissimulés à bord du Francop constitue une violation grave de la résolution 1747 du Conseil de Sécurité de l’ONU.
La nuit du 3 au 4 novembre 2009, la marine israélienne a arraisonné un cargo navigant sous pavillon d’Antigua et Barbade en route vers la Syrie après une escale planifiée à Beyrouth. Lors d’une inspection menée à son bord, en accord avec les autorités compétentes, plusieurs containers ont été découverts remplis d’armement d’origine iranienne. Une ordonnance a immédiatement été délivrée pour exiger son acheminement vers le port d’Ashdod pour compléter cette inspection. Le capitaine du navire a accédé à la requête.
Le Francop, appartenant à la compagnie maritime chypriote UFS, transportait des containers distinctement labellisés IRISL – Lignes maritimes de la République Islamique d’Iran – comme en attestent plusieurs photographies prises lors de la saisie à bord au port d’Ashdod. Ces derniers mois, d’autres navires de la compagnie iranienne tels le Monchegorsk sous pavillon russe ou le Hansa India sous pavillon indien ont été découverts transportant de l’armement de contrebande.
La Résolution 1747 de l’ONU interdit tout transport d’armes exportées par l’Iran : « L’Iran ne fournira, ne vendra ou transférera, directement ou indirectement à partir de son territoire ou par l’intermédiaire de ses nationaux au moyen de navires ou d’aéronefs battant son pavillon, aucune arme ni matériel connexe et tous les États devront interdire l’acquisition de ces articles auprès de l’Iran par leurs ressortissants, et ne pas les transporter au moyen de navires ou d’aéronefs battant leur pavillon, qu’ils proviennent ou non du territoire iranien ».
La présence d’armes iraniennes dissimulées dans les containers chargés à bord du Francop et destinées aux organisations terroristes, représente par conséquent une nouvelle violation sévère de cette résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU. De plus, cet incident prouve une fois encore, quelle que soit l’entité qui conduit ce trafic, que le régime iranien encourt le risque de violer, directement ou non -en utilisant ses lignes maritimes IRISL- les résolutions de l’ONU.

 
Inspection du cargo (Porte-parole de Tsahal)

Sous couvert de commerce autorisé, et navigant de ports en ports sous pavillons innocents, l’Iran transforme la Méditerranée en base d’activités malveillantes, pour parvenir à déstabiliser la sécurité régionale. L’ensemble de ces pays devrait entreprendre des mesures préventives afin d’assurer leur propre protection et celles de leurs compagnies maritimes, telles que mentionnées dans les résolutions du Conseil de Sécurité. Un bon exemple de ce type de décision : celle du gouvernement britannique le mois dernier interdisant aux entreprises du secteur privé tout commerce avec l’IRISL, conformément à la législation anti-terroriste.
La provocation iranienne vis-à-vis de l’autorité du Conseil de Sécurité est un pied de nez à la communauté internationale et à ses institutions. L’Iran représente une menace stratégique à la paix et la stabilité mondiales. La communauté internationale doit agir résolument contre les efforts incessants de l’Iran pour parvenir à la capacité nucléaire dans le seul but de renforcer son soutien aux organisations terroristes et de réprimer sa propre population. Le récent tir-test d’une roquette par le Hamas  sur un rayon de 60 km renforce le danger que représente l’Iran envers la stabilité de tout le Proche-Orient.
Maintenant qu’il est clair que les armes étaient destinées à des organisations terroristes au Liban, ceci constitue une violation de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Le trafic d’armes de l’Iran puis de la Syrie au Hezbollah se poursuit sans encombre avec l’intention de renouveler et rendre encore plus dangereuses les armes ainsi fournies.

Trafic d’armes : visite du Francop en présence du ministère israélien des Affaires étrangères et de Tsahal

Une douzaine de diplomates étrangers et d’attachés militaires en poste en Israël se sont rendus à la base militaire où ont été entreposées les armes dissimulées à bord du « Francop ». Ainsi ils ont pu voir, de leurs yeux, quelles méthodes de camouflage avaient été utilisées pour entreposer de telles quantités d’armes dans les containers maritimes. Ils ont pu témoigner de l’origine de ces diverses armes découvertes en provenance d’Iran et se rendant en Syrie, Etat qui soutient activement les organisations terroristes. En conclusion de cette visite, le Directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères et un officier supérieur de l’Armée de Défense de l’Etat d’Israël ont procédé sur place à un récapitulatif détaillé de l’arraisonnement.



Diplomates et attachés militaires des ambassades étrangères invités par le Ministère israélien des Affaires étrangères (Photo : Porte-parole de Tsahal)


Se référant à l’utilisation cynique par l’Iran d’Etats innocents derrière les pavillons  desquels il dissimule ses agissements terroristes et faisant appel à une action internationale pour faire cesser le soutien à ces organisations terroristes financées et soutenues par l’Iran et ses partisans, Yossi Gal a souligné qu’Israël poursuivrait son devoir de protection envers ses citoyens et se réservait le droit à la légitime défense  comme tout autre Etat de droit. Il a ajouté que la menace ne vise pas uniquement Israël mais consiste en une menace stratégique envers la stabilité des Nations et la paix dans le monde, par conséquent envers chaque Etat souhaitant vivre en harmonie et en sécurité. Il a appelé les gouvernements à travers le monde à se concentrer sur la réelle menace internationale qui vient d’être démontrée par ce trafic d’armes dont la saisie a été effectuée juste à temps.
Israël a pu intercepter des centaines de tonnes d’armes, roquettes et munitions emballées dans des caisses de ferraille libellées « pièces de bulldozers » et « matériel de construction »



Centre d’Information sur les Renseignement et le Terrorisme

Voir le rapport de Tsahal sur la route iranienne de la contrebande d’armes (en anglais)

Lire le rapport à la presse du Commandant adjoint de la marine israélienne Rani Ben-Yehuda (en anglais)

Rapport pour les diplomates et les attachés militaires des ambassades étrangères invités par le Ministère israélien des Affaires étrangères (en anglais + vidéo)

Edition spéciale
10 novembre 2009

La marine israélienne saisit de l’armement en provenance d’Iran


L’arraisonnement du Francop par la marine israélienne et l’inspection de ses containers de marchandises, notamment ceux libellés IRISL ont permis d’identifier un trafic secret de tonnes de munitions et d’armement (Photos: Porte-parole de Tsahal)

La présence d’armement iranien saisi dans des containers dissimulés à bord du Francop constitue une violation grave de la résolution 1747 du Conseil de Sécurité de l’ONU.
La nuit du 3 au 4 novembre 2009, la marine israélienne a arraisonné un cargo navigant sous pavillon d’Antigua et Barbade en route vers la Syrie après une escale planifiée à Beyrouth. Lors d’une inspection menée à son bord, en accord avec les autorités compétentes, plusieurs containers ont été découverts remplis d’armement d’origine iranienne. Une ordonnance a immédiatement été délivrée pour exiger son acheminement vers le port d’Ashdod pour compléter cette inspection. Le capitaine du navire a accédé à la requête.
Le Francop, appartenant à la compagnie maritime chypriote UFS, transportait des containers distinctement labellisés IRISL – Lignes maritimes de la République Islamique d’Iran – comme en attestent plusieurs photographies prises lors de la saisie à bord au port d’Ashdod. Ces derniers mois, d’autres navires de la compagnie iranienne tels le Monchegorsk sous pavillon russe ou le Hansa India sous pavillon indien ont été découverts transportant de l’armement de contrebande.
La Résolution 1747 de l’ONU interdit tout transport d’armes exportées par l’Iran : « L’Iran ne fournira, ne vendra ou transférera, directement ou indirectement à partir de son territoire ou par l’intermédiaire de ses nationaux au moyen de navires ou d’aéronefs battant son pavillon, aucune arme ni matériel connexe et tous les États devront interdire l’acquisition de ces articles auprès de l’Iran par leurs ressortissants, et ne pas les transporter au moyen de navires ou d’aéronefs battant leur pavillon, qu’ils proviennent ou non du territoire iranien ».
La présence d’armes iraniennes dissimulées dans les containers chargés à bord du Francop et destinées aux organisations terroristes, représente par conséquent une nouvelle violation sévère de cette résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU. De plus, cet incident prouve une fois encore, quelle que soit l’entité qui conduit ce trafic, que le régime iranien encourt le risque de violer, directement ou non -en utilisant ses lignes maritimes IRISL- les résolutions de l’ONU.

 
Inspection du cargo (Porte-parole de Tsahal)

Sous couvert de commerce autorisé, et navigant de ports en ports sous pavillons innocents, l’Iran transforme la Méditerranée en base d’activités malveillantes, pour parvenir à déstabiliser la sécurité régionale. L’ensemble de ces pays devrait entreprendre des mesures préventives afin d’assurer leur propre protection et celles de leurs compagnies maritimes, telles que mentionnées dans les résolutions du Conseil de Sécurité. Un bon exemple de ce type de décision : celle du gouvernement britannique le mois dernier interdisant aux entreprises du secteur privé tout commerce avec l’IRISL, conformément à la législation anti-terroriste.
La provocation iranienne vis-à-vis de l’autorité du Conseil de Sécurité est un pied de nez à la communauté internationale et à ses institutions. L’Iran représente une menace stratégique à la paix et la stabilité mondiales. La communauté internationale doit agir résolument contre les efforts incessants de l’Iran pour parvenir à la capacité nucléaire dans le seul but de renforcer son soutien aux organisations terroristes et de réprimer sa propre population. Le récent tir-test d’une roquette par le Hamas  sur un rayon de 60 km renforce le danger que représente l’Iran envers la stabilité de tout le Proche-Orient.
Maintenant qu’il est clair que les armes étaient destinées à des organisations terroristes au Liban, ceci constitue une violation de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Le trafic d’armes de l’Iran puis de la Syrie au Hezbollah se poursuit sans encombre avec l’intention de renouveler et rendre encore plus dangereuses les armes ainsi fournies.

Trafic d’armes : visite du Francop en présence du ministère israélien des Affaires étrangères et de Tsahal

Une douzaine de diplomates étrangers et d’attachés militaires en poste en Israël se sont rendus à la base militaire où ont été entreposées les armes dissimulées à bord du « Francop ». Ainsi ils ont pu voir, de leurs yeux, quelles méthodes de camouflage avaient été utilisées pour entreposer de telles quantités d’armes dans les containers maritimes. Ils ont pu témoigner de l’origine de ces diverses armes découvertes en provenance d’Iran et se rendant en Syrie, Etat qui soutient activement les organisations terroristes. En conclusion de cette visite, le Directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères et un officier supérieur de l’Armée de Défense de l’Etat d’Israël ont procédé sur place à un récapitulatif détaillé de l’arraisonnement.



Diplomates et attachés militaires des ambassades étrangères invités par le Ministère israélien des Affaires étrangères (Photo : Porte-parole de Tsahal)


Se référant à l’utilisation cynique par l’Iran d’Etats innocents derrière les pavillons  desquels il dissimule ses agissements terroristes et faisant appel à une action internationale pour faire cesser le soutien à ces organisations terroristes financées et soutenues par l’Iran et ses partisans, Yossi Gal a souligné qu’Israël poursuivrait son devoir de protection envers ses citoyens et se réservait le droit à la légitime défense  comme tout autre Etat de droit. Il a ajouté que la menace ne vise pas uniquement Israël mais consiste en une menace stratégique envers la stabilité des Nations et la paix dans le monde, par conséquent envers chaque Etat souhaitant vivre en harmonie et en sécurité. Il a appelé les gouvernements à travers le monde à se concentrer sur la réelle menace internationale qui vient d’être démontrée par ce trafic d’armes dont la saisie a été effectuée juste à temps.
Israël a pu intercepter des centaines de tonnes d’armes, roquettes et munitions emballées dans des caisses de ferraille libellées « pièces de bulldozers » et « matériel de construction »



Centre d’Information sur les Renseignement et le Terrorisme

Voir le rapport de Tsahal sur la route iranienne de la contrebande d’armes (en anglais)

Lire le rapport à la presse du Commandant adjoint de la marine israélienne Rani Ben-Yehuda (en anglais)

Rapport pour les diplomates et les attachés militaires des ambassades étrangères invités par le Ministère israélien des Affaires étrangères (en anglais + vidéo)

Edition spéciale
10 novembre 2009

La marine israélienne saisit de l’armement en provenance d’Iran


L’arraisonnement du Francop par la marine israélienne et l’inspection de ses containers de marchandises, notamment ceux libellés IRISL ont permis d’identifier un trafic secret de tonnes de munitions et d’armement (Photos: Porte-parole de Tsahal)

La présence d’armement iranien saisi dans des containers dissimulés à bord du Francop constitue une violation grave de la résolution 1747 du Conseil de Sécurité de l’ONU.
La nuit du 3 au 4 novembre 2009, la marine israélienne a arraisonné un cargo navigant sous pavillon d’Antigua et Barbade en route vers la Syrie après une escale planifiée à Beyrouth. Lors d’une inspection menée à son bord, en accord avec les autorités compétentes, plusieurs containers ont été découverts remplis d’armement d’origine iranienne. Une ordonnance a immédiatement été délivrée pour exiger son acheminement vers le port d’Ashdod pour compléter cette inspection. Le capitaine du navire a accédé à la requête.
Le Francop, appartenant à la compagnie maritime chypriote UFS, transportait des containers distinctement labellisés IRISL – Lignes maritimes de la République Islamique d’Iran – comme en attestent plusieurs photographies prises lors de la saisie à bord au port d’Ashdod. Ces derniers mois, d’autres navires de la compagnie iranienne tels le Monchegorsk sous pavillon russe ou le Hansa India sous pavillon indien ont été découverts transportant de l’armement de contrebande.
La Résolution 1747 de l’ONU interdit tout transport d’armes exportées par l’Iran : « L’Iran ne fournira, ne vendra ou transférera, directement ou indirectement à partir de son territoire ou par l’intermédiaire de ses nationaux au moyen de navires ou d’aéronefs battant son pavillon, aucune arme ni matériel connexe et tous les États devront interdire l’acquisition de ces articles auprès de l’Iran par leurs ressortissants, et ne pas les transporter au moyen de navires ou d’aéronefs battant leur pavillon, qu’ils proviennent ou non du territoire iranien ».
La présence d’armes iraniennes dissimulées dans les containers chargés à bord du Francop et destinées aux organisations terroristes, représente par conséquent une nouvelle violation sévère de cette résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU. De plus, cet incident prouve une fois encore, quelle que soit l’entité qui conduit ce trafic, que le régime iranien encourt le risque de violer, directement ou non -en utilisant ses lignes maritimes IRISL- les résolutions de l’ONU.

 
Inspection du cargo (Porte-parole de Tsahal)

Sous couvert de commerce autorisé, et navigant de ports en ports sous pavillons innocents, l’Iran transforme la Méditerranée en base d’activités malveillantes, pour parvenir à déstabiliser la sécurité régionale. L’ensemble de ces pays devrait entreprendre des mesures préventives afin d’assurer leur propre protection et celles de leurs compagnies maritimes, telles que mentionnées dans les résolutions du Conseil de Sécurité. Un bon exemple de ce type de décision : celle du gouvernement britannique le mois dernier interdisant aux entreprises du secteur privé tout commerce avec l’IRISL, conformément à la législation anti-terroriste.
La provocation iranienne vis-à-vis de l’autorité du Conseil de Sécurité est un pied de nez à la communauté internationale et à ses institutions. L’Iran représente une menace stratégique à la paix et la stabilité mondiales. La communauté internationale doit agir résolument contre les efforts incessants de l’Iran pour parvenir à la capacité nucléaire dans le seul but de renforcer son soutien aux organisations terroristes et de réprimer sa propre population. Le récent tir-test d’une roquette par le Hamas  sur un rayon de 60 km renforce le danger que représente l’Iran envers la stabilité de tout le Proche-Orient.
Maintenant qu’il est clair que les armes étaient destinées à des organisations terroristes au Liban, ceci constitue une violation de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Le trafic d’armes de l’Iran puis de la Syrie au Hezbollah se poursuit sans encombre avec l’intention de renouveler et rendre encore plus dangereuses les armes ainsi fournies.

Trafic d’armes : visite du Francop en présence du ministère israélien des Affaires étrangères et de Tsahal

Une douzaine de diplomates étrangers et d’attachés militaires en poste en Israël se sont rendus à la base militaire où ont été entreposées les armes dissimulées à bord du « Francop ». Ainsi ils ont pu voir, de leurs yeux, quelles méthodes de camouflage avaient été utilisées pour entreposer de telles quantités d’armes dans les containers maritimes. Ils ont pu témoigner de l’origine de ces diverses armes découvertes en provenance d’Iran et se rendant en Syrie, Etat qui soutient activement les organisations terroristes. En conclusion de cette visite, le Directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères et un officier supérieur de l’Armée de Défense de l’Etat d’Israël ont procédé sur place à un récapitulatif détaillé de l’arraisonnement.



Diplomates et attachés militaires des ambassades étrangères invités par le Ministère israélien des Affaires étrangères (Photo : Porte-parole de Tsahal)


Se référant à l’utilisation cynique par l’Iran d’Etats innocents derrière les pavillons  desquels il dissimule ses agissements terroristes et faisant appel à une action internationale pour faire cesser le soutien à ces organisations terroristes financées et soutenues par l’Iran et ses partisans, Yossi Gal a souligné qu’Israël poursuivrait son devoir de protection envers ses citoyens et se réservait le droit à la légitime défense  comme tout autre Etat de droit. Il a ajouté que la menace ne vise pas uniquement Israël mais consiste en une menace stratégique envers la stabilité des Nations et la paix dans le monde, par conséquent envers chaque Etat souhaitant vivre en harmonie et en sécurité. Il a appelé les gouvernements à travers le monde à se concentrer sur la réelle menace internationale qui vient d’être démontrée par ce trafic d’armes dont la saisie a été effectuée juste à temps.
Israël a pu intercepter des centaines de tonnes d’armes, roquettes et munitions emballées dans des caisses de ferraille libellées « pièces de bulldozers » et « matériel de construction »



Centre d’Information sur les Renseignement et le Terrorisme

Voir le rapport de Tsahal sur la route iranienne de la contrebande d’armes (en anglais)

Lire le rapport à la presse du Commandant adjoint de la marine israélienne Rani Ben-Yehuda (en anglais)

Rapport pour les diplomates et les attachés militaires des ambassades étrangères invités par le Ministère israélien des Affaires étrangères (en anglais + vidéo)

PARACHA VAYERA

Paris : Entrée 17h04  – Sortie 18h12

Lyon : Entrée 17h02 – Sortie 18h07

Marseille : Entrée 17h06 – Sortie 18h08

De quoi parle notre Paracha?

Les points principaux :

– Hachem apparaît à Avraham à la suite de la mila

– Les 3 anges (Mikaël, Refaël, Gabriel) sont reçus par notre patriarche

– Les villes de Sodome et Amora sont détruites.

– Avimelekh, roi des Pélishtim, capture Sarah. Il la rend à son mari à cause de certaines plaies qui s’abattent sur lui.

– Hachem exauce Sarah et lui donne un fils.

– Naissance d’Ytshak.

– La aquedat Ytshak (le sacrifice ou plutôt le ligotage d’Ytshak)

 

Notre parachah rapporte l’essentiel de l’histoire d’Avraham une fois qu’il

est devenu «Avraham» par la circoncision, dans la parachah précédente.

Hachem
se montre à Avraham dans les plaines de Mamré alors qu’il est assis à
l’entrée de sa tente. Trois invités viennent vers lui, dont l’un lui
annonce la naissance d’un fils à Sara «dans un an». Ensuite ils se
lèvent, et «deux anges» viennent détruire Sdom et ses banlieues et
sauver Lot, qui s’enfuie de Tsoar et se réfugie avec ses filles dans un
souterrain. Des plaines de Mamré, Avraham va vers le Néguev et
s’installe à Guerar, où Sara est emmenée chez Avimélekh puis rendue.
Avraham prie pour la fertilité de la maison d’Avimélekh et Hachem donne
à Sara un fils. Elle dit à Avraham de séparer Yichmaël le fils de la
servante et de le renvoyer avec sa mère Hagar. Avimélekh conclut une
alliance avec Avraham, et Beershéva est la ville où Avraham plante un
tamaris et invoque le nom de Hachem. Il vit pendant longtemps chez les
Philistins.. Ensuite il lui est ordonné de sacrifier Yitz’hak, et il
revient de là à Beershéva. Avraham apprend la descendance de son frère
Na’hor, dont Béthuel son fils, qui a enfanté Rivka.

 

Paracha VAYERA en vidéo : http://www.espacetorah.com

 

LA HALAKHA DE LA SEMAINE ?

Nous apprenons de la paracha la mitsva de visiter les malades. Il est bon de prier pour la guérison complète des malades qu’on visite, surtout au moment de la visite.

Si
on est dans l’impossibilité de leur rendre visite, on pourra leur
téléphoner, leur envoyer un message, un e-mail, ou bien plus
traditionnellement leur envoyer une carte de voeux par voie postale,
pour leur remonter le moral.

Refoua chéléma à tous les malades et une bonne santé à tous!

 

En quoi consiste l’essentiel de l’étude de la Torah pour le débutant ?

Celui
qui découvre le monde de l’étude de la Torah – le Baal Techouva –
apprendra d’abord comment se conduit un Juif depuis son lever jusqu’à
son coucher. Il étudiera la structure des prières et des bénédictions
usuelles et les principales traditions. On l’initiera aux lois
principales du Chabbat et des fêtes, de la cacherout ainsi qu’aux lois
morales telles que l’interdiction du vol, du mensonge, de la médisance,
de l’orgueil, du gaspillage (de temps, d’argent, d’objets…) etc.
Une fois que le débutant aura maitrisé la lecture de l’hébreu – ou même
avant – il étudiera les textes sacrés : ‘Houmach (Bible), Michna,
Choul’han Arou’h (lois), Guemara etc. Dès que possible, il récitera
chaque jour des Tehilim – Psaumes, éventuellement en phonétique au
départ mais le plus rapidement possible dans le texte hébraïque.
Tout Juif a l’obligation d’étudier la Torah, qu’il soit riche ou
pauvre, qu’il soit en bonne santé ou non, qu’il soit jeune ou âgé et
même s’il est occupé toute la journée pour nourrir sa famille.
Dès
que l’enfant sait parler, son père lui enseigne le verset «Torah Tsiva
Lanou Moché Moracha Kehilat Yaakov» (La Torah que Moïse nous a
enseignée est un héritage pour la communauté de Jacob).
Les femmes et jeunes filles ont l’obligation d’étudier la Torah, les
lois qui les concernent ainsi que la ‘Hassidout qui permet d’apprendre
à connaître, aimer et respecter D.ieu.

 

GARDE TA LANGUE

Il le saura de toutes façons

Sache
que même si on ne lui dit pas explicitement le nom de la personne qui a
dit du mal de lui, qu’on se contente de lui raconter, simplement, mais
que le nom de la personne ressortira de lui-même de l’histoire, ou bien
le fait qu’on a parlé de lui, ou bien ce qui lui a été fait, c’est
aussi interdit.

 

LES CONSEILS DE LA SEMAINE

Visitons les malades !

Essayons
de réserver un créneau horaire dans notre emploi du temps si chargé
pour rendre visite aux malades et aux personnes âgées. En effet, dans
notre paracha, Hachem « rendit visite » à Avraham affaibli par la brit
mila. La Guémara enseigne qu’il est méritoire de rendre visite aux
malades ; et celui qui visite les malades sera épargné le jugement du
guéhinam. En outre, il sera béni dans ce monde ci.

Parlons peu et agissons beaucoup !

Avraham
promit à ses invités un peu de pain. Mais il leur servit ensuite un
repas royal pour lequel il égorgea trois veaux et utilisa neuf séah de
farine. Il leur servit également de la crème et du lait. Agissons
ainsi, à l’image des

tsadikim en multipliant nos (bonnes) actions et en parlant moins.

Ne perdons pas espoir ! Prions encore !

On
ne pensera jamais que la situation est désespérée, qu’elle est sans
issue. Nous apprenons cela de Sara qui donna naissance à son fils dans
sa vieillesse. Hachem fit cela pour que ce soit un signe dans la suite
des temps.

Pour Hachem tout est possible. Ne désespérons pas et redoublons nos prières pour nos voeux les plus chers.

 

Oui, nous le pouvons !

En
1992, une dame élégante de 85 ans entra dans le bureau de Rav Yaakov
Biderman, l’émissaire principal du Rabbi de Loubavitch en Autriche.
«Je m’appelle Margareta Chayos ; j’étais chanteuse d’Opéra et je vous
annonce que j’étais la première émissaire du Rabbi ici, bien avant
vous, quoi que vous en pensiez !»
Descendante
des Rabbis de Viznitz, elle avait abandonné «l’ancien mode de vie» pour
se jeter avec frénésie dans «la vraie vie» et s’était établie à Vienne
où elle était devenue chanteuse d’Opéra.
Quand la guerre éclata, elle parvint à s’enfuir grâce à l’aide d’amis
non-juifs et arriva aux Etats-Unis où elle épousa un descendant du
célèbre commentateur talmudique, le Maharatz Chayos. Là elle donna
naissance à leur fille qui épousa un médecin juif, de fait une sommité
du monde médical et, par ailleurs, grand donateur du mouvement
Loubavitch. Ce fut à l’occasion d’un gala de collecte de fonds que ce
médecin fut gratifié d’une entrevue avec le Rabbi et sa belle-mère eut
l’honneur d’y participer également.
«Quand je suis entrée dans le bureau du Rabbi, je ne sais pas pourquoi,
j’ai ressenti que, pour la première fois depuis la Shoah, je pouvais
pleurer – pour tous les membres de ma famille que j’avais perdus. Je
racontai au Rabbi toute ma vie et il m’écouta intensément. J’annonçai
au Rabbi que je désirais retourner à Vienne. Le Rabbi me demanda alors
de remplir deux missions pour lui, là-bas : transmettre ses amitiés au
Grand-Rabbin de Vienne, Rav Aquiba Eisenberg et, d’autre part, rendre
visite à un certain professeur juif de l’Université de Vienne, M.
Frankel. Je devais lui transmettre ses amitiés et lui dire au nom du
Rabbi qu’il ne devait pas abandonner. Il devait rester ferme dans ses
idées et continuer à travailler avec vigueur et enthousiasme. S’il
restait fort dans ses opinions, il parviendrait à vaincre tous les
obstacles ! Et le Rabbi développa assez longtemps ce thème.
A Vienne, je n’eus aucun mal à trouver Rav Eisenberg mais à
l’Université, on n’avait pas vu M. Frankel depuis deux semaines et on
refusait de me donner son adresse. Je dus me débrouiller autrement et
finis par la trouver.
Quand j’arrivai devant sa maison, je sonnai à la porte. Une femme
ouvrit et je pus distinguer derrière elle de nombreux crucifix.
Quelques
instants plus tard, le professeur apparut. Il avait l’air désabusé,
semblait très nerveux et je me sentis mal à l’aise : «J’ai pour vous un
message d’amitié de Rabbi Schneerson, de Brooklyn !» annonçai-je.
– Qui est-ce ? demanda-t-il, les yeux dans le vague.

Le Rabbi m’a demandé de vous transmettre de ne pas désespérer, de
rester ferme dans vos convictions et de continuer vos travaux avec
détermination. Si vous avancez avec confiance en vous et en vos idées,
vous connaitrez le succès ! »
Son visage changea complètement.

Je ne peux pas le croire ! affirma-t-il. Il s’essuya le visage et
continua : «Ce Rabbi de Brooklyn a su exactement quand vous envoyer !
C’est un vrai miracle ! Vous m’avez sauvé !» Il pleurait à nouveau et
n’arrêtait pas de me remercier.
Après le départ de Margareta, le rav Biderman procéda à une petite
enquête. Le professeur Victor Frankel était encore vivant, il avait 87
ans et était devenu célèbre. De plus, il était un contributeur régulier
de son Beth ‘Habad à Vienne ! Rav Biderman raconte :
«Je lui téléphonai, me présentai et lui demandai de me recevoir :

Je ne me souviens plus du nom de la dame mais je me souviens très bien
de sa visite ! Jamais je ne l’oublierai ! Ma gratitude envers Rabbi
Schneerson est éternelle ! proclama Dr Frankel.
Il raconta qu’étudiant, il avait excellé dans les domaines de la
neurologie et de la psychiatrie : il avait fait partie du cercle intime
de Freud, le père de la psychanalyse.
Déjà
avant la guerre – et encore plus durant ses trois terribles années
passées à survivre dans les camps – il avait développé des idées
contraires aux théories de Freud. Celui-ci soutenait que l’homme avait
la capacité de s’élever spirituellement, de se libérer des contingences
et d’être capable de donner un sens à la vie. Il avait vu dans les
camps des êtres dénués de tout mais capables de donner leur dernier
morceau de pain à d’autres détenus. Tout peut être pris à un homme sauf
sa liberté de choisir le bien !
Mais dans les milieux universitaires d’après-guerre, les idées de Freud
étaient les seules admises tandis que celles de Frankel étaient
dédaignées, considérées comme fanatiques et non-scientifiques.

Rav Biderman ! s’exclama Dr Frankel. J’ai survécu à la déportation mais
je ne pouvais pas supporter la dérision de mes collègues. Je n’avais
plus d’amis, plus d’étudiants ; j’envisageai la démission ou même pire,
quand cette femme entra et me transmit le message du Rabbi ! Espoir !
Inspiration ! Quelqu’un à Brooklyn – qui plus est un Rabbi ‘hassidique
– avait entendu parler de moi, appréciait mes théories et connaissait
mon état d’esprit ! Je n’étais plus seul !
Et je me suis battu. Peu de temps après, on m’a offert une chaire à
l’Université. Mon livre a été traduit en anglais («Man’s search for
meaning») et je suis devenu célèbre.
Quand ‘Habad s’est installé à Vienne, je suis devenu un de ses premiers donateurs».
Le livre de Victor Frankl a marqué un tournant dans la pensée moderne
et a donné à la psychiatrie un ton positif. Il devint un orateur
recherché de par le monde, obtint 29 titres de Docteur Honoris Causa.
Son premier livre fut vendu à plus de dix millions d’exemplaires et fut
cité par la bibliothèque du Congrès américain comme l’un des livres
ayant eu le plus d’influence au XXème siècle !
Tout ceci ne serait pas arrivé sans l’intervention discrète mais prophétique et aimante du Rabbi.
En
2003, Shimon Cown, un australien ‘Hassid de Loubavitch – par ailleurs
expert de l’œuvre de Frankel – rendit visite à sa veuve non juive. Ils
parlèrent pendant des heures puis elle apporta une paire de Téfiline et
un Talit :
– Mon défunt mari les portait chaque jour ! Quand on lui demandait s’il croyait en D.ieu, il répondait par une pirouette.
Apparemment le Rabbi influença Victor Frankel bien davantage qu’on ne l’imagine!

 

Urgent TEHILIMS POUR :

le grand rabbin d’Israel Rav Mordekhai Eliahou (Mordehai tsemah ben mazal)

et Rav Yossef Chalom ELIACHIV et le Rav OBADIA YOSSEF

CHIMONE BEN HANINA, Guilad ben Aviva SHALIT, Meir ben Messouda Brami, REPHAEL MOSHE ISRAEL BEN SHLOMIT ADINA, Ilana
Lea Bat Sheindel Rahel, rephael saadia daniel Ben yardena, SOLIKA SARAH
GUILA BAT MYRIAM, MEYER YORAM BAR HAVA, ODEL ROUTH BAT HAYA,
AVRAHAM
BEN DJOUAR ZERMATI, BEBE OZIEL BEN SARAH, MURIEL FRANCINE BAT LEONIE,
ISAAC BEN REGINE, DVORA BAT FORTUNEE, HAYA BAT ESTHER, AVRAHAM BEN
TANY, RAZ BAT CHLOMIT, AVRAHAM NISSIM BEN LOUISE, SALOME LELOUCHE

 

Des articles SYMPA sur le BLOG : http://salutmic.skyblog.com

KOTEL en direct : http://www.chiourim.com/clips_videos/clips_videos/le_kotel_en_direct.html

Excellent site avec des petits cours en vidéos : http://www.espacetorah.com/

Association Bnei TORAH : http://www.chiourim.com

Le site des Loubavitch : http://www.loubavitch.fr

Reçois la TORAH chaque jour par mail envoyer un mail à : torahmail26@gmail.com

Cours en Audio : http://www.torah-box.com

Cours en Vidéo de Rav RON CHAYA : http://www.leava.fr

Posez vos questions : http://www.universtorah.com ou http://www.cheela.org

Facebook : http://www.facebook.com/profile.php?id=686115041

CHABBAT CHALOM A VOUS AINSI QU’A TOUTE VOTRE FAMILLE

PARACHA VAYERA

Paris : Entrée 17h04  – Sortie 18h12

Lyon : Entrée 17h02 – Sortie 18h07

Marseille : Entrée 17h06 – Sortie 18h08

De quoi parle notre Paracha?

Les points principaux :

– Hachem apparaît à Avraham à la suite de la mila

– Les 3 anges (Mikaël, Refaël, Gabriel) sont reçus par notre patriarche

– Les villes de Sodome et Amora sont détruites.

– Avimelekh, roi des Pélishtim, capture Sarah. Il la rend à son mari à cause de certaines plaies qui s’abattent sur lui.

– Hachem exauce Sarah et lui donne un fils.

– Naissance d’Ytshak.

– La aquedat Ytshak (le sacrifice ou plutôt le ligotage d’Ytshak)

 

Notre parachah rapporte l’essentiel de l’histoire d’Avraham une fois qu’il

est devenu «Avraham» par la circoncision, dans la parachah précédente.

Hachem
se montre à Avraham dans les plaines de Mamré alors qu’il est assis à
l’entrée de sa tente. Trois invités viennent vers lui, dont l’un lui
annonce la naissance d’un fils à Sara «dans un an». Ensuite ils se
lèvent, et «deux anges» viennent détruire Sdom et ses banlieues et
sauver Lot, qui s’enfuie de Tsoar et se réfugie avec ses filles dans un
souterrain. Des plaines de Mamré, Avraham va vers le Néguev et
s’installe à Guerar, où Sara est emmenée chez Avimélekh puis rendue.
Avraham prie pour la fertilité de la maison d’Avimélekh et Hachem donne
à Sara un fils. Elle dit à Avraham de séparer Yichmaël le fils de la
servante et de le renvoyer avec sa mère Hagar. Avimélekh conclut une
alliance avec Avraham, et Beershéva est la ville où Avraham plante un
tamaris et invoque le nom de Hachem. Il vit pendant longtemps chez les
Philistins.. Ensuite il lui est ordonné de sacrifier Yitz’hak, et il
revient de là à Beershéva. Avraham apprend la descendance de son frère
Na’hor, dont Béthuel son fils, qui a enfanté Rivka.

 

Paracha VAYERA en vidéo : http://www.espacetorah.com

 

LA HALAKHA DE LA SEMAINE ?

Nous apprenons de la paracha la mitsva de visiter les malades. Il est bon de prier pour la guérison complète des malades qu’on visite, surtout au moment de la visite.

Si
on est dans l’impossibilité de leur rendre visite, on pourra leur
téléphoner, leur envoyer un message, un e-mail, ou bien plus
traditionnellement leur envoyer une carte de voeux par voie postale,
pour leur remonter le moral.

Refoua chéléma à tous les malades et une bonne santé à tous!

 

En quoi consiste l’essentiel de l’étude de la Torah pour le débutant ?

Celui
qui découvre le monde de l’étude de la Torah – le Baal Techouva –
apprendra d’abord comment se conduit un Juif depuis son lever jusqu’à
son coucher. Il étudiera la structure des prières et des bénédictions
usuelles et les principales traditions. On l’initiera aux lois
principales du Chabbat et des fêtes, de la cacherout ainsi qu’aux lois
morales telles que l’interdiction du vol, du mensonge, de la médisance,
de l’orgueil, du gaspillage (de temps, d’argent, d’objets…) etc.
Une fois que le débutant aura maitrisé la lecture de l’hébreu – ou même
avant – il étudiera les textes sacrés : ‘Houmach (Bible), Michna,
Choul’han Arou’h (lois), Guemara etc. Dès que possible, il récitera
chaque jour des Tehilim – Psaumes, éventuellement en phonétique au
départ mais le plus rapidement possible dans le texte hébraïque.
Tout Juif a l’obligation d’étudier la Torah, qu’il soit riche ou
pauvre, qu’il soit en bonne santé ou non, qu’il soit jeune ou âgé et
même s’il est occupé toute la journée pour nourrir sa famille.
Dès
que l’enfant sait parler, son père lui enseigne le verset «Torah Tsiva
Lanou Moché Moracha Kehilat Yaakov» (La Torah que Moïse nous a
enseignée est un héritage pour la communauté de Jacob).
Les femmes et jeunes filles ont l’obligation d’étudier la Torah, les
lois qui les concernent ainsi que la ‘Hassidout qui permet d’apprendre
à connaître, aimer et respecter D.ieu.

 

GARDE TA LANGUE

Il le saura de toutes façons

Sache
que même si on ne lui dit pas explicitement le nom de la personne qui a
dit du mal de lui, qu’on se contente de lui raconter, simplement, mais
que le nom de la personne ressortira de lui-même de l’histoire, ou bien
le fait qu’on a parlé de lui, ou bien ce qui lui a été fait, c’est
aussi interdit.

 

LES CONSEILS DE LA SEMAINE

Visitons les malades !

Essayons
de réserver un créneau horaire dans notre emploi du temps si chargé
pour rendre visite aux malades et aux personnes âgées. En effet, dans
notre paracha, Hachem « rendit visite » à Avraham affaibli par la brit
mila. La Guémara enseigne qu’il est méritoire de rendre visite aux
malades ; et celui qui visite les malades sera épargné le jugement du
guéhinam. En outre, il sera béni dans ce monde ci.

Parlons peu et agissons beaucoup !

Avraham
promit à ses invités un peu de pain. Mais il leur servit ensuite un
repas royal pour lequel il égorgea trois veaux et utilisa neuf séah de
farine. Il leur servit également de la crème et du lait. Agissons
ainsi, à l’image des

tsadikim en multipliant nos (bonnes) actions et en parlant moins.

Ne perdons pas espoir ! Prions encore !

On
ne pensera jamais que la situation est désespérée, qu’elle est sans
issue. Nous apprenons cela de Sara qui donna naissance à son fils dans
sa vieillesse. Hachem fit cela pour que ce soit un signe dans la suite
des temps.

Pour Hachem tout est possible. Ne désespérons pas et redoublons nos prières pour nos voeux les plus chers.

 

Oui, nous le pouvons !

En
1992, une dame élégante de 85 ans entra dans le bureau de Rav Yaakov
Biderman, l’émissaire principal du Rabbi de Loubavitch en Autriche.
«Je m’appelle Margareta Chayos ; j’étais chanteuse d’Opéra et je vous
annonce que j’étais la première émissaire du Rabbi ici, bien avant
vous, quoi que vous en pensiez !»
Descendante
des Rabbis de Viznitz, elle avait abandonné «l’ancien mode de vie» pour
se jeter avec frénésie dans «la vraie vie» et s’était établie à Vienne
où elle était devenue chanteuse d’Opéra.
Quand la guerre éclata, elle parvint à s’enfuir grâce à l’aide d’amis
non-juifs et arriva aux Etats-Unis où elle épousa un descendant du
célèbre commentateur talmudique, le Maharatz Chayos. Là elle donna
naissance à leur fille qui épousa un médecin juif, de fait une sommité
du monde médical et, par ailleurs, grand donateur du mouvement
Loubavitch. Ce fut à l’occasion d’un gala de collecte de fonds que ce
médecin fut gratifié d’une entrevue avec le Rabbi et sa belle-mère eut
l’honneur d’y participer également.
«Quand je suis entrée dans le bureau du Rabbi, je ne sais pas pourquoi,
j’ai ressenti que, pour la première fois depuis la Shoah, je pouvais
pleurer – pour tous les membres de ma famille que j’avais perdus. Je
racontai au Rabbi toute ma vie et il m’écouta intensément. J’annonçai
au Rabbi que je désirais retourner à Vienne. Le Rabbi me demanda alors
de remplir deux missions pour lui, là-bas : transmettre ses amitiés au
Grand-Rabbin de Vienne, Rav Aquiba Eisenberg et, d’autre part, rendre
visite à un certain professeur juif de l’Université de Vienne, M.
Frankel. Je devais lui transmettre ses amitiés et lui dire au nom du
Rabbi qu’il ne devait pas abandonner. Il devait rester ferme dans ses
idées et continuer à travailler avec vigueur et enthousiasme. S’il
restait fort dans ses opinions, il parviendrait à vaincre tous les
obstacles ! Et le Rabbi développa assez longtemps ce thème.
A Vienne, je n’eus aucun mal à trouver Rav Eisenberg mais à
l’Université, on n’avait pas vu M. Frankel depuis deux semaines et on
refusait de me donner son adresse. Je dus me débrouiller autrement et
finis par la trouver.
Quand j’arrivai devant sa maison, je sonnai à la porte. Une femme
ouvrit et je pus distinguer derrière elle de nombreux crucifix.
Quelques
instants plus tard, le professeur apparut. Il avait l’air désabusé,
semblait très nerveux et je me sentis mal à l’aise : «J’ai pour vous un
message d’amitié de Rabbi Schneerson, de Brooklyn !» annonçai-je.
– Qui est-ce ? demanda-t-il, les yeux dans le vague.

Le Rabbi m’a demandé de vous transmettre de ne pas désespérer, de
rester ferme dans vos convictions et de continuer vos travaux avec
détermination. Si vous avancez avec confiance en vous et en vos idées,
vous connaitrez le succès ! »
Son visage changea complètement.

Je ne peux pas le croire ! affirma-t-il. Il s’essuya le visage et
continua : «Ce Rabbi de Brooklyn a su exactement quand vous envoyer !
C’est un vrai miracle ! Vous m’avez sauvé !» Il pleurait à nouveau et
n’arrêtait pas de me remercier.
Après le départ de Margareta, le rav Biderman procéda à une petite
enquête. Le professeur Victor Frankel était encore vivant, il avait 87
ans et était devenu célèbre. De plus, il était un contributeur régulier
de son Beth ‘Habad à Vienne ! Rav Biderman raconte :
«Je lui téléphonai, me présentai et lui demandai de me recevoir :

Je ne me souviens plus du nom de la dame mais je me souviens très bien
de sa visite ! Jamais je ne l’oublierai ! Ma gratitude envers Rabbi
Schneerson est éternelle ! proclama Dr Frankel.
Il raconta qu’étudiant, il avait excellé dans les domaines de la
neurologie et de la psychiatrie : il avait fait partie du cercle intime
de Freud, le père de la psychanalyse.
Déjà
avant la guerre – et encore plus durant ses trois terribles années
passées à survivre dans les camps – il avait développé des idées
contraires aux théories de Freud. Celui-ci soutenait que l’homme avait
la capacité de s’élever spirituellement, de se libérer des contingences
et d’être capable de donner un sens à la vie. Il avait vu dans les
camps des êtres dénués de tout mais capables de donner leur dernier
morceau de pain à d’autres détenus. Tout peut être pris à un homme sauf
sa liberté de choisir le bien !
Mais dans les milieux universitaires d’après-guerre, les idées de Freud
étaient les seules admises tandis que celles de Frankel étaient
dédaignées, considérées comme fanatiques et non-scientifiques.

Rav Biderman ! s’exclama Dr Frankel. J’ai survécu à la déportation mais
je ne pouvais pas supporter la dérision de mes collègues. Je n’avais
plus d’amis, plus d’étudiants ; j’envisageai la démission ou même pire,
quand cette femme entra et me transmit le message du Rabbi ! Espoir !
Inspiration ! Quelqu’un à Brooklyn – qui plus est un Rabbi ‘hassidique
– avait entendu parler de moi, appréciait mes théories et connaissait
mon état d’esprit ! Je n’étais plus seul !
Et je me suis battu. Peu de temps après, on m’a offert une chaire à
l’Université. Mon livre a été traduit en anglais («Man’s search for
meaning») et je suis devenu célèbre.
Quand ‘Habad s’est installé à Vienne, je suis devenu un de ses premiers donateurs».
Le livre de Victor Frankl a marqué un tournant dans la pensée moderne
et a donné à la psychiatrie un ton positif. Il devint un orateur
recherché de par le monde, obtint 29 titres de Docteur Honoris Causa.
Son premier livre fut vendu à plus de dix millions d’exemplaires et fut
cité par la bibliothèque du Congrès américain comme l’un des livres
ayant eu le plus d’influence au XXème siècle !
Tout ceci ne serait pas arrivé sans l’intervention discrète mais prophétique et aimante du Rabbi.
En
2003, Shimon Cown, un australien ‘Hassid de Loubavitch – par ailleurs
expert de l’œuvre de Frankel – rendit visite à sa veuve non juive. Ils
parlèrent pendant des heures puis elle apporta une paire de Téfiline et
un Talit :
– Mon défunt mari les portait chaque jour ! Quand on lui demandait s’il croyait en D.ieu, il répondait par une pirouette.
Apparemment le Rabbi influença Victor Frankel bien davantage qu’on ne l’imagine!

 

Urgent TEHILIMS POUR :

le grand rabbin d’Israel Rav Mordekhai Eliahou (Mordehai tsemah ben mazal)

et Rav Yossef Chalom ELIACHIV et le Rav OBADIA YOSSEF

CHIMONE BEN HANINA, Guilad ben Aviva SHALIT, Meir ben Messouda Brami, REPHAEL MOSHE ISRAEL BEN SHLOMIT ADINA, Ilana
Lea Bat Sheindel Rahel, rephael saadia daniel Ben yardena, SOLIKA SARAH
GUILA BAT MYRIAM, MEYER YORAM BAR HAVA, ODEL ROUTH BAT HAYA,
AVRAHAM
BEN DJOUAR ZERMATI, BEBE OZIEL BEN SARAH, MURIEL FRANCINE BAT LEONIE,
ISAAC BEN REGINE, DVORA BAT FORTUNEE, HAYA BAT ESTHER, AVRAHAM BEN
TANY, RAZ BAT CHLOMIT, AVRAHAM NISSIM BEN LOUISE, SALOME LELOUCHE

 

Des articles SYMPA sur le BLOG : http://salutmic.skyblog.com

KOTEL en direct : http://www.chiourim.com/clips_videos/clips_videos/le_kotel_en_direct.html

Excellent site avec des petits cours en vidéos : http://www.espacetorah.com/

Association Bnei TORAH : http://www.chiourim.com

Le site des Loubavitch : http://www.loubavitch.fr

Reçois la TORAH chaque jour par mail envoyer un mail à : torahmail26@gmail.com

Cours en Audio : http://www.torah-box.com

Cours en Vidéo de Rav RON CHAYA : http://www.leava.fr

Posez vos questions : http://www.universtorah.com ou http://www.cheela.org

Facebook : http://www.facebook.com/profile.php?id=686115041

CHABBAT CHALOM A VOUS AINSI QU’A TOUTE VOTRE FAMILLE

PARACHA VAYERA

Paris : Entrée 17h04  – Sortie 18h12

Lyon : Entrée 17h02 – Sortie 18h07

Marseille : Entrée 17h06 – Sortie 18h08

De quoi parle notre Paracha?

Les points principaux :

– Hachem apparaît à Avraham à la suite de la mila

– Les 3 anges (Mikaël, Refaël, Gabriel) sont reçus par notre patriarche

– Les villes de Sodome et Amora sont détruites.

– Avimelekh, roi des Pélishtim, capture Sarah. Il la rend à son mari à cause de certaines plaies qui s’abattent sur lui.

– Hachem exauce Sarah et lui donne un fils.

– Naissance d’Ytshak.

– La aquedat Ytshak (le sacrifice ou plutôt le ligotage d’Ytshak)

 

Notre parachah rapporte l’essentiel de l’histoire d’Avraham une fois qu’il

est devenu «Avraham» par la circoncision, dans la parachah précédente.

Hachem
se montre à Avraham dans les plaines de Mamré alors qu’il est assis à
l’entrée de sa tente. Trois invités viennent vers lui, dont l’un lui
annonce la naissance d’un fils à Sara «dans un an». Ensuite ils se
lèvent, et «deux anges» viennent détruire Sdom et ses banlieues et
sauver Lot, qui s’enfuie de Tsoar et se réfugie avec ses filles dans un
souterrain. Des plaines de Mamré, Avraham va vers le Néguev et
s’installe à Guerar, où Sara est emmenée chez Avimélekh puis rendue.
Avraham prie pour la fertilité de la maison d’Avimélekh et Hachem donne
à Sara un fils. Elle dit à Avraham de séparer Yichmaël le fils de la
servante et de le renvoyer avec sa mère Hagar. Avimélekh conclut une
alliance avec Avraham, et Beershéva est la ville où Avraham plante un
tamaris et invoque le nom de Hachem. Il vit pendant longtemps chez les
Philistins.. Ensuite il lui est ordonné de sacrifier Yitz’hak, et il
revient de là à Beershéva. Avraham apprend la descendance de son frère
Na’hor, dont Béthuel son fils, qui a enfanté Rivka.

 

Paracha VAYERA en vidéo : http://www.espacetorah.com

 

LA HALAKHA DE LA SEMAINE ?

Nous apprenons de la paracha la mitsva de visiter les malades. Il est bon de prier pour la guérison complète des malades qu’on visite, surtout au moment de la visite.

Si
on est dans l’impossibilité de leur rendre visite, on pourra leur
téléphoner, leur envoyer un message, un e-mail, ou bien plus
traditionnellement leur envoyer une carte de voeux par voie postale,
pour leur remonter le moral.

Refoua chéléma à tous les malades et une bonne santé à tous!

 

En quoi consiste l’essentiel de l’étude de la Torah pour le débutant ?

Celui
qui découvre le monde de l’étude de la Torah – le Baal Techouva –
apprendra d’abord comment se conduit un Juif depuis son lever jusqu’à
son coucher. Il étudiera la structure des prières et des bénédictions
usuelles et les principales traditions. On l’initiera aux lois
principales du Chabbat et des fêtes, de la cacherout ainsi qu’aux lois
morales telles que l’interdiction du vol, du mensonge, de la médisance,
de l’orgueil, du gaspillage (de temps, d’argent, d’objets…) etc.
Une fois que le débutant aura maitrisé la lecture de l’hébreu – ou même
avant – il étudiera les textes sacrés : ‘Houmach (Bible), Michna,
Choul’han Arou’h (lois), Guemara etc. Dès que possible, il récitera
chaque jour des Tehilim – Psaumes, éventuellement en phonétique au
départ mais le plus rapidement possible dans le texte hébraïque.
Tout Juif a l’obligation d’étudier la Torah, qu’il soit riche ou
pauvre, qu’il soit en bonne santé ou non, qu’il soit jeune ou âgé et
même s’il est occupé toute la journée pour nourrir sa famille.
Dès
que l’enfant sait parler, son père lui enseigne le verset «Torah Tsiva
Lanou Moché Moracha Kehilat Yaakov» (La Torah que Moïse nous a
enseignée est un héritage pour la communauté de Jacob).
Les femmes et jeunes filles ont l’obligation d’étudier la Torah, les
lois qui les concernent ainsi que la ‘Hassidout qui permet d’apprendre
à connaître, aimer et respecter D.ieu.

 

GARDE TA LANGUE

Il le saura de toutes façons

Sache
que même si on ne lui dit pas explicitement le nom de la personne qui a
dit du mal de lui, qu’on se contente de lui raconter, simplement, mais
que le nom de la personne ressortira de lui-même de l’histoire, ou bien
le fait qu’on a parlé de lui, ou bien ce qui lui a été fait, c’est
aussi interdit.

 

LES CONSEILS DE LA SEMAINE

Visitons les malades !

Essayons
de réserver un créneau horaire dans notre emploi du temps si chargé
pour rendre visite aux malades et aux personnes âgées. En effet, dans
notre paracha, Hachem « rendit visite » à Avraham affaibli par la brit
mila. La Guémara enseigne qu’il est méritoire de rendre visite aux
malades ; et celui qui visite les malades sera épargné le jugement du
guéhinam. En outre, il sera béni dans ce monde ci.

Parlons peu et agissons beaucoup !

Avraham
promit à ses invités un peu de pain. Mais il leur servit ensuite un
repas royal pour lequel il égorgea trois veaux et utilisa neuf séah de
farine. Il leur servit également de la crème et du lait. Agissons
ainsi, à l’image des

tsadikim en multipliant nos (bonnes) actions et en parlant moins.

Ne perdons pas espoir ! Prions encore !

On
ne pensera jamais que la situation est désespérée, qu’elle est sans
issue. Nous apprenons cela de Sara qui donna naissance à son fils dans
sa vieillesse. Hachem fit cela pour que ce soit un signe dans la suite
des temps.

Pour Hachem tout est possible. Ne désespérons pas et redoublons nos prières pour nos voeux les plus chers.

 

Oui, nous le pouvons !

En
1992, une dame élégante de 85 ans entra dans le bureau de Rav Yaakov
Biderman, l’émissaire principal du Rabbi de Loubavitch en Autriche.
«Je m’appelle Margareta Chayos ; j’étais chanteuse d’Opéra et je vous
annonce que j’étais la première émissaire du Rabbi ici, bien avant
vous, quoi que vous en pensiez !»
Descendante
des Rabbis de Viznitz, elle avait abandonné «l’ancien mode de vie» pour
se jeter avec frénésie dans «la vraie vie» et s’était établie à Vienne
où elle était devenue chanteuse d’Opéra.
Quand la guerre éclata, elle parvint à s’enfuir grâce à l’aide d’amis
non-juifs et arriva aux Etats-Unis où elle épousa un descendant du
célèbre commentateur talmudique, le Maharatz Chayos. Là elle donna
naissance à leur fille qui épousa un médecin juif, de fait une sommité
du monde médical et, par ailleurs, grand donateur du mouvement
Loubavitch. Ce fut à l’occasion d’un gala de collecte de fonds que ce
médecin fut gratifié d’une entrevue avec le Rabbi et sa belle-mère eut
l’honneur d’y participer également.
«Quand je suis entrée dans le bureau du Rabbi, je ne sais pas pourquoi,
j’ai ressenti que, pour la première fois depuis la Shoah, je pouvais
pleurer – pour tous les membres de ma famille que j’avais perdus. Je
racontai au Rabbi toute ma vie et il m’écouta intensément. J’annonçai
au Rabbi que je désirais retourner à Vienne. Le Rabbi me demanda alors
de remplir deux missions pour lui, là-bas : transmettre ses amitiés au
Grand-Rabbin de Vienne, Rav Aquiba Eisenberg et, d’autre part, rendre
visite à un certain professeur juif de l’Université de Vienne, M.
Frankel. Je devais lui transmettre ses amitiés et lui dire au nom du
Rabbi qu’il ne devait pas abandonner. Il devait rester ferme dans ses
idées et continuer à travailler avec vigueur et enthousiasme. S’il
restait fort dans ses opinions, il parviendrait à vaincre tous les
obstacles ! Et le Rabbi développa assez longtemps ce thème.
A Vienne, je n’eus aucun mal à trouver Rav Eisenberg mais à
l’Université, on n’avait pas vu M. Frankel depuis deux semaines et on
refusait de me donner son adresse. Je dus me débrouiller autrement et
finis par la trouver.
Quand j’arrivai devant sa maison, je sonnai à la porte. Une femme
ouvrit et je pus distinguer derrière elle de nombreux crucifix.
Quelques
instants plus tard, le professeur apparut. Il avait l’air désabusé,
semblait très nerveux et je me sentis mal à l’aise : «J’ai pour vous un
message d’amitié de Rabbi Schneerson, de Brooklyn !» annonçai-je.
– Qui est-ce ? demanda-t-il, les yeux dans le vague.

Le Rabbi m’a demandé de vous transmettre de ne pas désespérer, de
rester ferme dans vos convictions et de continuer vos travaux avec
détermination. Si vous avancez avec confiance en vous et en vos idées,
vous connaitrez le succès ! »
Son visage changea complètement.

Je ne peux pas le croire ! affirma-t-il. Il s’essuya le visage et
continua : «Ce Rabbi de Brooklyn a su exactement quand vous envoyer !
C’est un vrai miracle ! Vous m’avez sauvé !» Il pleurait à nouveau et
n’arrêtait pas de me remercier.
Après le départ de Margareta, le rav Biderman procéda à une petite
enquête. Le professeur Victor Frankel était encore vivant, il avait 87
ans et était devenu célèbre. De plus, il était un contributeur régulier
de son Beth ‘Habad à Vienne ! Rav Biderman raconte :
«Je lui téléphonai, me présentai et lui demandai de me recevoir :

Je ne me souviens plus du nom de la dame mais je me souviens très bien
de sa visite ! Jamais je ne l’oublierai ! Ma gratitude envers Rabbi
Schneerson est éternelle ! proclama Dr Frankel.
Il raconta qu’étudiant, il avait excellé dans les domaines de la
neurologie et de la psychiatrie : il avait fait partie du cercle intime
de Freud, le père de la psychanalyse.
Déjà
avant la guerre – et encore plus durant ses trois terribles années
passées à survivre dans les camps – il avait développé des idées
contraires aux théories de Freud. Celui-ci soutenait que l’homme avait
la capacité de s’élever spirituellement, de se libérer des contingences
et d’être capable de donner un sens à la vie. Il avait vu dans les
camps des êtres dénués de tout mais capables de donner leur dernier
morceau de pain à d’autres détenus. Tout peut être pris à un homme sauf
sa liberté de choisir le bien !
Mais dans les milieux universitaires d’après-guerre, les idées de Freud
étaient les seules admises tandis que celles de Frankel étaient
dédaignées, considérées comme fanatiques et non-scientifiques.

Rav Biderman ! s’exclama Dr Frankel. J’ai survécu à la déportation mais
je ne pouvais pas supporter la dérision de mes collègues. Je n’avais
plus d’amis, plus d’étudiants ; j’envisageai la démission ou même pire,
quand cette femme entra et me transmit le message du Rabbi ! Espoir !
Inspiration ! Quelqu’un à Brooklyn – qui plus est un Rabbi ‘hassidique
– avait entendu parler de moi, appréciait mes théories et connaissait
mon état d’esprit ! Je n’étais plus seul !
Et je me suis battu. Peu de temps après, on m’a offert une chaire à
l’Université. Mon livre a été traduit en anglais («Man’s search for
meaning») et je suis devenu célèbre.
Quand ‘Habad s’est installé à Vienne, je suis devenu un de ses premiers donateurs».
Le livre de Victor Frankl a marqué un tournant dans la pensée moderne
et a donné à la psychiatrie un ton positif. Il devint un orateur
recherché de par le monde, obtint 29 titres de Docteur Honoris Causa.
Son premier livre fut vendu à plus de dix millions d’exemplaires et fut
cité par la bibliothèque du Congrès américain comme l’un des livres
ayant eu le plus d’influence au XXème siècle !
Tout ceci ne serait pas arrivé sans l’intervention discrète mais prophétique et aimante du Rabbi.
En
2003, Shimon Cown, un australien ‘Hassid de Loubavitch – par ailleurs
expert de l’œuvre de Frankel – rendit visite à sa veuve non juive. Ils
parlèrent pendant des heures puis elle apporta une paire de Téfiline et
un Talit :
– Mon défunt mari les portait chaque jour ! Quand on lui demandait s’il croyait en D.ieu, il répondait par une pirouette.
Apparemment le Rabbi influença Victor Frankel bien davantage qu’on ne l’imagine!

 

Urgent TEHILIMS POUR :

le grand rabbin d’Israel Rav Mordekhai Eliahou (Mordehai tsemah ben mazal)

et Rav Yossef Chalom ELIACHIV et le Rav OBADIA YOSSEF

CHIMONE BEN HANINA, Guilad ben Aviva SHALIT, Meir ben Messouda Brami, REPHAEL MOSHE ISRAEL BEN SHLOMIT ADINA, Ilana
Lea Bat Sheindel Rahel, rephael saadia daniel Ben yardena, SOLIKA SARAH
GUILA BAT MYRIAM, MEYER YORAM BAR HAVA, ODEL ROUTH BAT HAYA,
AVRAHAM
BEN DJOUAR ZERMATI, BEBE OZIEL BEN SARAH, MURIEL FRANCINE BAT LEONIE,
ISAAC BEN REGINE, DVORA BAT FORTUNEE, HAYA BAT ESTHER, AVRAHAM BEN
TANY, RAZ BAT CHLOMIT, AVRAHAM NISSIM BEN LOUISE, SALOME LELOUCHE

 

Des articles SYMPA sur le BLOG : http://salutmic.skyblog.com

KOTEL en direct : http://www.chiourim.com/clips_videos/clips_videos/le_kotel_en_direct.html

Excellent site avec des petits cours en vidéos : http://www.espacetorah.com/

Association Bnei TORAH : http://www.chiourim.com

Le site des Loubavitch : http://www.loubavitch.fr

Reçois la TORAH chaque jour par mail envoyer un mail à : torahmail26@gmail.com

Cours en Audio : http://www.torah-box.com

Cours en Vidéo de Rav RON CHAYA : http://www.leava.fr

Posez vos questions : http://www.universtorah.com ou http://www.cheela.org

Facebook : http://www.facebook.com/profile.php?id=686115041

CHABBAT CHALOM A VOUS AINSI QU’A TOUTE VOTRE FAMILLE

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Les Etats-Unis ne devraient pas dicter aux Juifs là où ils ont le droit de vivre

17 août 2009, source Jerusalem Post – Traduction : Marc Brzustowski

L’ancien gouverneur de l’Arkansas, pressenti pour les Présidentielles (de 2012), Mike Huckabee a déclaré que les Etats-Unis ont pris des positions trop sévères contre Israël au sujet des implantations. Huckabee a déclaré lundi (17) que les Etats-Unis ne devraient pas “s’autoriser à dicter au peuple juif là où il a le droit de vivre ou pas ! ».
article original en anglais : (…)

Le piège Barghouti

17 août 2009, source Bertrand Ramas Muhlbach

Ce 10 août 2009, Marwan Barghouti qui purge en Israël 5 peines de prison à perpétuité pour son implication dans le meurtre de 5 personnes (outre 40 ans de prison pour une tentative de meurtre), a été élu au comité central du Fatah, autrement dit son instance dirigeante. Afin de lui permettre d’exercer ses fonctions dans des conditions normales, le mouvement palestinien s’est alors immédiatement rapproché d’Israël pour demander sa libération, ce qui n’a pas manqué de (…)

La Syrie est à sec. À la moindre occasion, la Syrie ruinera nos sources d’eau

17 août 2009, source Par Guy Bechor, journaliste – ynetNews.com | Traduit par Albert Soued pour http://www.nuitdorient.com

La Syrie vit un drame économique. Il n’y a pas de meilleur terme pour décrire ce que le régime syrien cherche à cacher. Le pays est à sec. Ces 3 dernières années, pas moins de 250 000 fermiers ont été obligés d’abandonner leur terre et de migrer vers les grandes villes. Là, ils vivent sous la tente, complètement oubliés par le régime. Ces chiffres proviennent d’une étude entreprise par les Nations Unies et publiés par la chaîne de TV al A’rabiya.
Principale source d’eau de la Syrie, le (…)

L’ambassadeur aux Etats-Unis : « Israël est loin d’envisager une attaque en Iran »

17 août 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

/ Tzah Yoked – Maariv
« Le gouvernement israélien est loin d’envisager une éventuelle attaque en Iran », a déclaré hier le nouvel ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, Michaël Oren, dans une interview diffusée par la chaîne CNN. Tentant d’apaiser les désaccords avec le gouvernement américain sur le dossier iranien, Oren a souligné : « Le gouvernement israélien soutient l’approche du président Obama ».
En réponse à une question portant sur les propos tenus (…)

En contournant l’administration civile : Les colons ont érigé dix nouveaux préfabriqués à Eli

17 août 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

/ Amos Harel – Haaretz
Pendant que les discussions entre les Etats-Unis et Israël sur une formule convenue concernant le gel de la construction dans les colonies se poursuivent et se prolongent, les colons multiplient leurs efforts afin de modifier la situation avant que la décision ne tombe. Une des principales méthodes d’action utilisée ces derniers mois consiste en l’installation rapide de préfabriqués dans les colonies.
Suite au recommandations du rapport Sasson sur (…)

Gardes-frontières : Des renforts ont été envoyés en Samarie

17 août 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

/ Roï Sharon – Maariv
Pour tenter de faire face aux accrochages de plus en plus fréquents avec la population juive en Cisjordanie, le régiment de Samarie a adopté une solution créative : plutôt que les soldats de Tsahal fassent la police face aux colons, la mission sera confiée à une compagnie de gardes-frontières.
Ces gardes-frontières seront chargés de disperser, si nécessaire, les manifestations de colons et d’assurer l’évacuation de colonies sauvages dans la région. (…)

La plus grande synagogue du Liban sort de l’oubli

17 août 2009

Des arcades frappées de l’étoile de David, des inscriptions en hébreu enfouies depuis 30 ans : la synagogue Magen Abraham, l’un des derniers vestiges juifs du Liban, est en pleine rénovation, tout un symbole pour une communauté tombée dans l’oubli. Au coeur de Beyrouth, la porte rouillée du temple autrefois dissimulée sous une végétation abondante s’offre désormais aux yeux des curieux, et le toit qui était à moitié couvert de briques a été mis à (…)

Incident à la frontière israélo égyptienne

17 août 2009, source Romandie News

Des militaires israéliens postés à la frontière avec l’Egypte ont ouvert le feu en direction d’un garde-frontière égyptien qui les a menacés lundi de son arme, a affirmé l’armée israélienne.
"Des militaires ont vu s’approcher un individu suspect armé d’un fusil qu’il armait. Ils ont tiré en l’air puis en sa direction", a indiqué une porte-parole de l’armée à l’AFP.
Il s’est avéré par la suite que cet "individu" était un garde-frontière égyptien, selon une source militaire israélienne.
Au (…)

Israël – Un meurtre gratuit relance la psychose de la criminalité

17 août 2009, source France-soir

L’horreur le dispute à la stupéfaction. Tel-Aviv est comme groggy au lendemain du meurtre d’un quinquagénaire, tué par une bande de jeunes avinés, dans un quartier chic de la capitale, alors qu’il se promenait en bord de mer avec sa femme et sa fille. Médusés, médias et autorités évoquent dans un élan indigné autant qu’apeuré le scénario d’Orange mécanique, le fameux film de Stanley Kubrik, pour déplorer l’état d’impuissance dans lequel se trouve, (…)

Sommet Obama-Moubarak mardi à Washington

17 août 2009, source Google | AFP

Le président égyptien Hosni Moubarak doit rencontrer lundi à Washington plusieurs membres de l’administration américaine, avant de discuter mardi avec son homologue Barack Obama des moyens de relancer le processus de paix au Proche-Orient. M. Moubarak doit discuter avec la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, le conseiller à la sécurité nationale du président, James Jones, et le chef du Renseignement Dennis (…)

Le parlementaire irakien Iyad Jamal Al-Din : Le Hezbollah se sert du "slogan sacré" de la Palestine pour promouvoir son programme politique

17 août 2009, source MEMRI Middle East Media Research Institute

Voici des extraits d´une interview du parlementaire irakien Iyad Jamal Al-Din, diffusée sur Al-Arabiya le 26 juin 2009 (…) "Le Coran contient les termes ´musulman´, ´croyant´, ´polythéiste´ et ´hypocrite´, mais pas ´islamique´."
Interviewer : "Etes-vous un laïque en tenue islamique ou un musulman au discours laïque ?"
[…]
Iyad Jamal Al-Din : "Tout d´abord, je ne suis ni islamique ni laïque."
L´interviewer : "Vous n´êtes pas une personne islamique ?"
Iyad Jamal Al-Din : (…)

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Les Etats-Unis ne devraient pas dicter aux Juifs là où ils ont le droit de vivre

17 août 2009, source Jerusalem Post – Traduction : Marc Brzustowski

L’ancien gouverneur de l’Arkansas, pressenti pour les Présidentielles (de 2012), Mike Huckabee a déclaré que les Etats-Unis ont pris des positions trop sévères contre Israël au sujet des implantations. Huckabee a déclaré lundi (17) que les Etats-Unis ne devraient pas “s’autoriser à dicter au peuple juif là où il a le droit de vivre ou pas ! ».
article original en anglais : (…)

Le piège Barghouti

17 août 2009, source Bertrand Ramas Muhlbach

Ce 10 août 2009, Marwan Barghouti qui purge en Israël 5 peines de prison à perpétuité pour son implication dans le meurtre de 5 personnes (outre 40 ans de prison pour une tentative de meurtre), a été élu au comité central du Fatah, autrement dit son instance dirigeante. Afin de lui permettre d’exercer ses fonctions dans des conditions normales, le mouvement palestinien s’est alors immédiatement rapproché d’Israël pour demander sa libération, ce qui n’a pas manqué de (…)

La Syrie est à sec. À la moindre occasion, la Syrie ruinera nos sources d’eau

17 août 2009, source Par Guy Bechor, journaliste – ynetNews.com | Traduit par Albert Soued pour http://www.nuitdorient.com

La Syrie vit un drame économique. Il n’y a pas de meilleur terme pour décrire ce que le régime syrien cherche à cacher. Le pays est à sec. Ces 3 dernières années, pas moins de 250 000 fermiers ont été obligés d’abandonner leur terre et de migrer vers les grandes villes. Là, ils vivent sous la tente, complètement oubliés par le régime. Ces chiffres proviennent d’une étude entreprise par les Nations Unies et publiés par la chaîne de TV al A’rabiya.
Principale source d’eau de la Syrie, le (…)

L’ambassadeur aux Etats-Unis : « Israël est loin d’envisager une attaque en Iran »

17 août 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

/ Tzah Yoked – Maariv
« Le gouvernement israélien est loin d’envisager une éventuelle attaque en Iran », a déclaré hier le nouvel ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, Michaël Oren, dans une interview diffusée par la chaîne CNN. Tentant d’apaiser les désaccords avec le gouvernement américain sur le dossier iranien, Oren a souligné : « Le gouvernement israélien soutient l’approche du président Obama ».
En réponse à une question portant sur les propos tenus (…)

En contournant l’administration civile : Les colons ont érigé dix nouveaux préfabriqués à Eli

17 août 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

/ Amos Harel – Haaretz
Pendant que les discussions entre les Etats-Unis et Israël sur une formule convenue concernant le gel de la construction dans les colonies se poursuivent et se prolongent, les colons multiplient leurs efforts afin de modifier la situation avant que la décision ne tombe. Une des principales méthodes d’action utilisée ces derniers mois consiste en l’installation rapide de préfabriqués dans les colonies.
Suite au recommandations du rapport Sasson sur (…)

Gardes-frontières : Des renforts ont été envoyés en Samarie

17 août 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

/ Roï Sharon – Maariv
Pour tenter de faire face aux accrochages de plus en plus fréquents avec la population juive en Cisjordanie, le régiment de Samarie a adopté une solution créative : plutôt que les soldats de Tsahal fassent la police face aux colons, la mission sera confiée à une compagnie de gardes-frontières.
Ces gardes-frontières seront chargés de disperser, si nécessaire, les manifestations de colons et d’assurer l’évacuation de colonies sauvages dans la région. (…)

La plus grande synagogue du Liban sort de l’oubli

17 août 2009

Des arcades frappées de l’étoile de David, des inscriptions en hébreu enfouies depuis 30 ans : la synagogue Magen Abraham, l’un des derniers vestiges juifs du Liban, est en pleine rénovation, tout un symbole pour une communauté tombée dans l’oubli. Au coeur de Beyrouth, la porte rouillée du temple autrefois dissimulée sous une végétation abondante s’offre désormais aux yeux des curieux, et le toit qui était à moitié couvert de briques a été mis à (…)

Incident à la frontière israélo égyptienne

17 août 2009, source Romandie News

Des militaires israéliens postés à la frontière avec l’Egypte ont ouvert le feu en direction d’un garde-frontière égyptien qui les a menacés lundi de son arme, a affirmé l’armée israélienne.
"Des militaires ont vu s’approcher un individu suspect armé d’un fusil qu’il armait. Ils ont tiré en l’air puis en sa direction", a indiqué une porte-parole de l’armée à l’AFP.
Il s’est avéré par la suite que cet "individu" était un garde-frontière égyptien, selon une source militaire israélienne.
Au (…)

Israël – Un meurtre gratuit relance la psychose de la criminalité

17 août 2009, source France-soir

L’horreur le dispute à la stupéfaction. Tel-Aviv est comme groggy au lendemain du meurtre d’un quinquagénaire, tué par une bande de jeunes avinés, dans un quartier chic de la capitale, alors qu’il se promenait en bord de mer avec sa femme et sa fille. Médusés, médias et autorités évoquent dans un élan indigné autant qu’apeuré le scénario d’Orange mécanique, le fameux film de Stanley Kubrik, pour déplorer l’état d’impuissance dans lequel se trouve, (…)

Sommet Obama-Moubarak mardi à Washington

17 août 2009, source Google | AFP

Le président égyptien Hosni Moubarak doit rencontrer lundi à Washington plusieurs membres de l’administration américaine, avant de discuter mardi avec son homologue Barack Obama des moyens de relancer le processus de paix au Proche-Orient. M. Moubarak doit discuter avec la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, le conseiller à la sécurité nationale du président, James Jones, et le chef du Renseignement Dennis (…)

Le parlementaire irakien Iyad Jamal Al-Din : Le Hezbollah se sert du "slogan sacré" de la Palestine pour promouvoir son programme politique

17 août 2009, source MEMRI Middle East Media Research Institute

Voici des extraits d´une interview du parlementaire irakien Iyad Jamal Al-Din, diffusée sur Al-Arabiya le 26 juin 2009 (…) "Le Coran contient les termes ´musulman´, ´croyant´, ´polythéiste´ et ´hypocrite´, mais pas ´islamique´."
Interviewer : "Etes-vous un laïque en tenue islamique ou un musulman au discours laïque ?"
[…]
Iyad Jamal Al-Din : "Tout d´abord, je ne suis ni islamique ni laïque."
L´interviewer : "Vous n´êtes pas une personne islamique ?"
Iyad Jamal Al-Din : (…)

Lettre d’information

Les derniers articles publiés

Les Etats-Unis ne devraient pas dicter aux Juifs là où ils ont le droit de vivre

17 août 2009, source Jerusalem Post – Traduction : Marc Brzustowski

L’ancien gouverneur de l’Arkansas, pressenti pour les Présidentielles (de 2012), Mike Huckabee a déclaré que les Etats-Unis ont pris des positions trop sévères contre Israël au sujet des implantations. Huckabee a déclaré lundi (17) que les Etats-Unis ne devraient pas “s’autoriser à dicter au peuple juif là où il a le droit de vivre ou pas ! ».
article original en anglais : (…)

Le piège Barghouti

17 août 2009, source Bertrand Ramas Muhlbach

Ce 10 août 2009, Marwan Barghouti qui purge en Israël 5 peines de prison à perpétuité pour son implication dans le meurtre de 5 personnes (outre 40 ans de prison pour une tentative de meurtre), a été élu au comité central du Fatah, autrement dit son instance dirigeante. Afin de lui permettre d’exercer ses fonctions dans des conditions normales, le mouvement palestinien s’est alors immédiatement rapproché d’Israël pour demander sa libération, ce qui n’a pas manqué de (…)

La Syrie est à sec. À la moindre occasion, la Syrie ruinera nos sources d’eau

17 août 2009, source Par Guy Bechor, journaliste – ynetNews.com | Traduit par Albert Soued pour http://www.nuitdorient.com

La Syrie vit un drame économique. Il n’y a pas de meilleur terme pour décrire ce que le régime syrien cherche à cacher. Le pays est à sec. Ces 3 dernières années, pas moins de 250 000 fermiers ont été obligés d’abandonner leur terre et de migrer vers les grandes villes. Là, ils vivent sous la tente, complètement oubliés par le régime. Ces chiffres proviennent d’une étude entreprise par les Nations Unies et publiés par la chaîne de TV al A’rabiya.
Principale source d’eau de la Syrie, le (…)

L’ambassadeur aux Etats-Unis : « Israël est loin d’envisager une attaque en Iran »

17 août 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

/ Tzah Yoked – Maariv
« Le gouvernement israélien est loin d’envisager une éventuelle attaque en Iran », a déclaré hier le nouvel ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, Michaël Oren, dans une interview diffusée par la chaîne CNN. Tentant d’apaiser les désaccords avec le gouvernement américain sur le dossier iranien, Oren a souligné : « Le gouvernement israélien soutient l’approche du président Obama ».
En réponse à une question portant sur les propos tenus (…)

En contournant l’administration civile : Les colons ont érigé dix nouveaux préfabriqués à Eli

17 août 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

/ Amos Harel – Haaretz
Pendant que les discussions entre les Etats-Unis et Israël sur une formule convenue concernant le gel de la construction dans les colonies se poursuivent et se prolongent, les colons multiplient leurs efforts afin de modifier la situation avant que la décision ne tombe. Une des principales méthodes d’action utilisée ces derniers mois consiste en l’installation rapide de préfabriqués dans les colonies.
Suite au recommandations du rapport Sasson sur (…)

Gardes-frontières : Des renforts ont été envoyés en Samarie

17 août 2009, source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

/ Roï Sharon – Maariv
Pour tenter de faire face aux accrochages de plus en plus fréquents avec la population juive en Cisjordanie, le régiment de Samarie a adopté une solution créative : plutôt que les soldats de Tsahal fassent la police face aux colons, la mission sera confiée à une compagnie de gardes-frontières.
Ces gardes-frontières seront chargés de disperser, si nécessaire, les manifestations de colons et d’assurer l’évacuation de colonies sauvages dans la région. (…)

La plus grande synagogue du Liban sort de l’oubli

17 août 2009

Des arcades frappées de l’étoile de David, des inscriptions en hébreu enfouies depuis 30 ans : la synagogue Magen Abraham, l’un des derniers vestiges juifs du Liban, est en pleine rénovation, tout un symbole pour une communauté tombée dans l’oubli. Au coeur de Beyrouth, la porte rouillée du temple autrefois dissimulée sous une végétation abondante s’offre désormais aux yeux des curieux, et le toit qui était à moitié couvert de briques a été mis à (…)

Incident à la frontière israélo égyptienne

17 août 2009, source Romandie News

Des militaires israéliens postés à la frontière avec l’Egypte ont ouvert le feu en direction d’un garde-frontière égyptien qui les a menacés lundi de son arme, a affirmé l’armée israélienne.
"Des militaires ont vu s’approcher un individu suspect armé d’un fusil qu’il armait. Ils ont tiré en l’air puis en sa direction", a indiqué une porte-parole de l’armée à l’AFP.
Il s’est avéré par la suite que cet "individu" était un garde-frontière égyptien, selon une source militaire israélienne.
Au (…)

Israël – Un meurtre gratuit relance la psychose de la criminalité

17 août 2009, source France-soir

L’horreur le dispute à la stupéfaction. Tel-Aviv est comme groggy au lendemain du meurtre d’un quinquagénaire, tué par une bande de jeunes avinés, dans un quartier chic de la capitale, alors qu’il se promenait en bord de mer avec sa femme et sa fille. Médusés, médias et autorités évoquent dans un élan indigné autant qu’apeuré le scénario d’Orange mécanique, le fameux film de Stanley Kubrik, pour déplorer l’état d’impuissance dans lequel se trouve, (…)

Sommet Obama-Moubarak mardi à Washington

17 août 2009, source Google | AFP

Le président égyptien Hosni Moubarak doit rencontrer lundi à Washington plusieurs membres de l’administration américaine, avant de discuter mardi avec son homologue Barack Obama des moyens de relancer le processus de paix au Proche-Orient. M. Moubarak doit discuter avec la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, le conseiller à la sécurité nationale du président, James Jones, et le chef du Renseignement Dennis (…)

Le parlementaire irakien Iyad Jamal Al-Din : Le Hezbollah se sert du "slogan sacré" de la Palestine pour promouvoir son programme politique

17 août 2009, source MEMRI Middle East Media Research Institute

Voici des extraits d´une interview du parlementaire irakien Iyad Jamal Al-Din, diffusée sur Al-Arabiya le 26 juin 2009 (…) "Le Coran contient les termes ´musulman´, ´croyant´, ´polythéiste´ et ´hypocrite´, mais pas ´islamique´."
Interviewer : "Etes-vous un laïque en tenue islamique ou un musulman au discours laïque ?"
[…]
Iyad Jamal Al-Din : "Tout d´abord, je ne suis ni islamique ni laïque."
L´interviewer : "Vous n´êtes pas une personne islamique ?"
Iyad Jamal Al-Din : (…)

http://m1.2mdn.net/2145395/300x250opoclio.swf?clickTag=http://ad.doubleclick.net/click%253Bh%3Dv8/3848/17/d1/%252a/g%253B215522540%253B0-0%253B0%253B37766065%253B4307-300/250%253B31769939/31787815/1%253B%253B%257Esscs%253D%253fhttp://openadext.tf1.fr/RealMedia/ads/click_lx.ads/OVERBLOG/informationactualite/jss.over-blog.com/L29/1936989085/Left/TF1/10143_RENAULT_CLIO_ESTAT_31827/Pave_RG_Overblog.html/553531704c456f7666384941436c417a%3Fhttp://www.renault.fr/gamme-renault/vehicules-particuliers/clio-III-estate-phase2/

 

Mercredi 10 juin 2009
Le Jihad islamique a ré-annoncé, il y a quelques heures, son rejet à une solution à deux Etats pour régler le conflit palestino-israélien. "Cette soltuion constitue une menace et le président Mahmoud Abbas ne doit pas l’accepter", a déclaré Khaled al-Batsh, chef du Jihad islamique dans la bande de Gaza.

Le Jihad islamique est un mouvement terroriste palestinien créé par les Frères Musulmans Egyptiens. Il prône la destruction d’Israël et l’établissement d’un Etat palestinien dans dans la bande de Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem et dans tous les terrioires saisis par Israël avant 1948. Par contre, pas un mot sur les territoire passé du côté de la Jordanie. Par ailleurs, ce mouvement terroriste à également fait parvenir dans son message, on communiqué à l’"Ouest" ou il prévient que "l’Islam sera bientôt là pour la rédemption des infidels".

http://m1.2mdn.net/2145395/300x250opoclio.swf?clickTag=http://ad.doubleclick.net/click%253Bh%3Dv8/3848/17/d1/%252a/g%253B215522540%253B0-0%253B0%253B37766065%253B4307-300/250%253B31769939/31787815/1%253B%253B%257Esscs%253D%253fhttp://openadext.tf1.fr/RealMedia/ads/click_lx.ads/OVERBLOG/informationactualite/jss.over-blog.com/L29/1936989085/Left/TF1/10143_RENAULT_CLIO_ESTAT_31827/Pave_RG_Overblog.html/553531704c456f7666384941436c417a%3Fhttp://www.renault.fr/gamme-renault/vehicules-particuliers/clio-III-estate-phase2/

 

Mercredi 10 juin 2009
Le Jihad islamique a ré-annoncé, il y a quelques heures, son rejet à une solution à deux Etats pour régler le conflit palestino-israélien. "Cette soltuion constitue une menace et le président Mahmoud Abbas ne doit pas l’accepter", a déclaré Khaled al-Batsh, chef du Jihad islamique dans la bande de Gaza.

Le Jihad islamique est un mouvement terroriste palestinien créé par les Frères Musulmans Egyptiens. Il prône la destruction d’Israël et l’établissement d’un Etat palestinien dans dans la bande de Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem et dans tous les terrioires saisis par Israël avant 1948. Par contre, pas un mot sur les territoire passé du côté de la Jordanie. Par ailleurs, ce mouvement terroriste à également fait parvenir dans son message, on communiqué à l’"Ouest" ou il prévient que "l’Islam sera bientôt là pour la rédemption des infidels".

http://m1.2mdn.net/2145395/300x250opoclio.swf?clickTag=http://ad.doubleclick.net/click%253Bh%3Dv8/3848/17/d1/%252a/g%253B215522540%253B0-0%253B0%253B37766065%253B4307-300/250%253B31769939/31787815/1%253B%253B%257Esscs%253D%253fhttp://openadext.tf1.fr/RealMedia/ads/click_lx.ads/OVERBLOG/informationactualite/jss.over-blog.com/L29/1936989085/Left/TF1/10143_RENAULT_CLIO_ESTAT_31827/Pave_RG_Overblog.html/553531704c456f7666384941436c417a%3Fhttp://www.renault.fr/gamme-renault/vehicules-particuliers/clio-III-estate-phase2/

 

Mercredi 10 juin 2009
Le Jihad islamique a ré-annoncé, il y a quelques heures, son rejet à une solution à deux Etats pour régler le conflit palestino-israélien. "Cette soltuion constitue une menace et le président Mahmoud Abbas ne doit pas l’accepter", a déclaré Khaled al-Batsh, chef du Jihad islamique dans la bande de Gaza.

Le Jihad islamique est un mouvement terroriste palestinien créé par les Frères Musulmans Egyptiens. Il prône la destruction d’Israël et l’établissement d’un Etat palestinien dans dans la bande de Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem et dans tous les terrioires saisis par Israël avant 1948. Par contre, pas un mot sur les territoire passé du côté de la Jordanie. Par ailleurs, ce mouvement terroriste à également fait parvenir dans son message, on communiqué à l’"Ouest" ou il prévient que "l’Islam sera bientôt là pour la rédemption des infidels".

A Chavouot c’est l’univers tout entier qui subit un bouleversement fondamental dont les effets continuent de modeler notre vie.
Jusqu’à cette date, enseignent nos Sages, spirituel et matériel sont deux domaines hermétiquement séparés.
A partir de là, au contraire, les deux peuvent s’interpénétrer, permettant au monde de connaître l’élévation nécessaire.
Au jour de Chavouot, c’est donc comme une passerelle lancée entre deux univers qui apparaît. Et c’est D.ieu qui, descendant sur le Mont Sinaï, c’est-à-dire vers le monde matériel, choisit de la construire.

Depuis lors, les actes des hommes ont un retentissement. Ils modifient l’ordonnancement des choses, font pénétrer la spiritualité au coeur même de ce monde matériel.

C’est dans cet horizon nouveau que s’inscrit le projet du judaïsme et c’est par lui que les juifs deviennent un peuple. On parle souvent du caractère ritualiste de la foi juive. Il est vrai que, pour la Torah, le lien avec D.ieu paraît surtout s’exprimer en termes de Mitsvot, c’est-à-dire d’obligations et d’interdictions. C’est justement à Chavouot que cette idée s’acquiert : l’acte est primordial parce qu’il utilise la matière pour sa mise en oeuvre. Ainsi, l’attachement au Divin ne reste pas cantonné à un spirituel insaisissable. Il s’enracine dans le concret et, à la suite du Don de la Torah, transforme le monde. C’est là, sans conteste, une immense mission. Elle est, tout à la fois, la volonté, le sens et la vie du peuple juif qui, lorsque le monde fit silence pour entendre les Dix Commandements, sut répondre à l’appel de D.ieu: "Nous ferons et nous comprendrons".

Chavouot : un mariage en deux mouvements

Ainsi parla D.ieu : Je me rappelle la gentillesse de ta jeunesse, ton amour de jeune mariée, le fait que tu M’as suivi dans le désert sur une terre désolée
Jérémie2 :2

Dans ce monde,[le lien de D.ieu avec Son peuple] fut un engagement- comme il est écrit: «Je te fiancerai à Moi pour toujours» et D.ieu ne leur donna que la lune, comme il est écrit: «cette nouvelle lune sera pour vous…» Mais aux jours de Machia’h il y aura un mariage, comme il est écrit: «Ton mari, ton Créateur» et alors D.ieu leur donnera tout, comme il est écrit: «et les sages brilleront comme la clarté des cieux et ceux qui apportent la droiture à de nombreux hommes comme les étoiles, à tout jamais».
Midrach Rabbah, Chemot15 :30

Nous habitons une réalité qui se définit par deux aspects essentiels: l’être et le non-être. Une chose est ou n’est pas, est manifeste ou cachée, en mouvement ou au repos, positive (chargée d’énergie) ou négative (non chargée d’énergie). Les phénomènes les plus complexes eux-mêmes constituent la somme de nombreux degrés de présence ou d’absence. Une fois que tout a été dit et fait, tout se réduit à la convergence d’un certain nombre de «oui» et d’un certain nombre de «non». Les «non» délimitent les paramètres d’une chose, établissant ce qui n’est pas et les « oui » sont l’essence de ce qu’elle est. (Un morceau de bois rouge d’un mètre n’est pas un morceau de bois d’un mètre vingt, n’est pas vert, bleu ni jaune, n’est pas de la pierre du fer etc. Les «non» constituent les limites du morceau de bois, de son être et de ce qui le distingue des autres objets, alors que les «oui» ont un lien avec ce qui se trouve à l’intérieur des limites : la nature et les caractéristiques de ce morceau de bois lui-même).
«D.ieu regarda dans la Torah et créa le monde». C’est pourquoi la nature binaire de la Création reflète la division de la Torah en règnes positif et négatif. «Je suis l’Eternel ton D.ieu », le fondement des commandements positifs (mitsvot asséh) est complété par «tu n’auras pas d’autres dieux que Moi », l’essence de tous les commandements négatifs (mitsvot lo taasséh). «Aime ton prochain comme toi-même » est la contrepartie positive de «tu ne haïras ton frère dans ton cœur» et «rappelle-toi du Chabbat» renvoie à «ne fais aucun travail…le septième jour». La Torah commande de créer la vie et interdit de la détruire ; elle instruit de consommer du pain non levé à Pessa’h et interdit tous les aliments levés pour la durée de la fête, etc.
Les instructions de la Torah concernant le mariage incluent également à la fois une composante «affirmative» et une composante «négative».. Selon la loi de la Torah, un mariage consiste en deux pas distincts. D’abord viennent les kiddouchine («consécration», appelés également éroussine:«engagement»):le jeune homme donne à la jeune fille un objet de valeur et en retour, la jeune fille se consacre à lui, avec l’effet qu’«elle devient interdite au reste du monde». A partir de là, si elle se lie physiquement à un autre homme, cela constitue un adultère et dissoudre les kiddouchine requiert un guet, un acte de divorce, comme pour un mariage déjà célébré. Pourtant, le but du mariage n’est pas d’interdire «au reste du monde» de vivre avec elle mais d’effectuer une union entre deux personnes. C’est là la fonction des nissouine («mariage») effectués sous la ‘ houpah (le dais nuptial), du yi’houd (isolement du couple après le mariage) et des chéva bra’hot (les sept bénédictions du mariage) qui font de l’homme et de sa femme une «seule chair». En d’autres termes, les kiddouchine définissent les paramètres d’une relation, libérant un «espace» dans lequel elle peut exister, alors que les nissouine remplissent cet espace de l’essence de la relation elle-même.

Assurer une permanence aux frontières

Comme nous l’avons dit, les kiddouchine et les nissouine constituent deux phases distinctes dans le processus du mariage. En fait, à l’origine, les kiddouchine avaient lieu à une date antérieure, après quoi la fiancée continuait à vivre chez ses parents pendant que le couple se préparait aux nissouine qui se tenaient généralement un an plus tard.
(Ce n’est qu’au cours des siècles derniers quand les tribulations de l’exil ont ébranlé la stabilité de la vie juive et souvent causé la dispersion soudaine des communautés qu’il a été jugé préférable de ne pas créer un lien de mariage entre un jeune homme et une jeune fille qui ne vivraient pas ensemble. C’est là qu’est née la pratique d’usage de nos jours qui consiste à célébrer les nissouine juste après les kiddouchine, combinant les deux étapes du mariage en une cérémonie unique).

Nos Sages nous disent qu’au Mont Sinaï, lorsque D.ieu Se révéla Lui-Même à nous, et nous donna la Torah, nous nous consacrâmes à Lui comme sa jeune épousée. Néanmoins cela ne constitua que l’étape des kiddouchine de notre mariage. Notre lien avec Lui ne sera complet qu’à la venue du Machia’h, lorsque D.ieu et Israël seront unis par les nissouine.
Cela ne signifie pas pour autant que notre relation avec D.ieu ne prend aujourd’hui que l’aspect négatif, comme on l’a noté ci-dessus, nos engagements à Son encontre incluent à la fois les commandements négatifs et les commandements positifs. Mais aujourd’hui, nous ne somme capables que d’établir les paramètres de notre relation et non d’en réaliser le contenu quintessenciel. Aujourd’hui, notre relation avec D.ieu se définit par notre engagement à Lui et notre aspiration à nous unir à Lui mais sans l’expérience tangible de l’union elle-même. Nous aspirons de nous rapprocher de Lui comme la jeune fiancée mais ces sentiments ne sont qu’un avant-goût de ceux qui viendront après le mariage.
Pendant trente-trois siècles nous avons créé l’«espace» pour notre mariage avec D.ieu, défendant avec zèle ses frontières. Nous sommes restés fidèles à Lui face à toutes les cultures et les «ismes» qui ont tenté de nous séduire. Nous avons affirmé notre identité en tant que Son peuple exclusivement consacré à Lui. Maintenant nous sommes prêts à la chose vraie, à l’expérience réelle du divin comme étant la réalité la plus intime de notre vie.

 

A Chavouot c’est l’univers tout entier qui subit un bouleversement fondamental dont les effets continuent de modeler notre vie.
Jusqu’à cette date, enseignent nos Sages, spirituel et matériel sont deux domaines hermétiquement séparés.
A partir de là, au contraire, les deux peuvent s’interpénétrer, permettant au monde de connaître l’élévation nécessaire.
Au jour de Chavouot, c’est donc comme une passerelle lancée entre deux univers qui apparaît. Et c’est D.ieu qui, descendant sur le Mont Sinaï, c’est-à-dire vers le monde matériel, choisit de la construire.

Depuis lors, les actes des hommes ont un retentissement. Ils modifient l’ordonnancement des choses, font pénétrer la spiritualité au coeur même de ce monde matériel.

C’est dans cet horizon nouveau que s’inscrit le projet du judaïsme et c’est par lui que les juifs deviennent un peuple. On parle souvent du caractère ritualiste de la foi juive. Il est vrai que, pour la Torah, le lien avec D.ieu paraît surtout s’exprimer en termes de Mitsvot, c’est-à-dire d’obligations et d’interdictions. C’est justement à Chavouot que cette idée s’acquiert : l’acte est primordial parce qu’il utilise la matière pour sa mise en oeuvre. Ainsi, l’attachement au Divin ne reste pas cantonné à un spirituel insaisissable. Il s’enracine dans le concret et, à la suite du Don de la Torah, transforme le monde. C’est là, sans conteste, une immense mission. Elle est, tout à la fois, la volonté, le sens et la vie du peuple juif qui, lorsque le monde fit silence pour entendre les Dix Commandements, sut répondre à l’appel de D.ieu: "Nous ferons et nous comprendrons".

Chavouot : un mariage en deux mouvements

Ainsi parla D.ieu : Je me rappelle la gentillesse de ta jeunesse, ton amour de jeune mariée, le fait que tu M’as suivi dans le désert sur une terre désolée
Jérémie2 :2

Dans ce monde,[le lien de D.ieu avec Son peuple] fut un engagement- comme il est écrit: «Je te fiancerai à Moi pour toujours» et D.ieu ne leur donna que la lune, comme il est écrit: «cette nouvelle lune sera pour vous…» Mais aux jours de Machia’h il y aura un mariage, comme il est écrit: «Ton mari, ton Créateur» et alors D.ieu leur donnera tout, comme il est écrit: «et les sages brilleront comme la clarté des cieux et ceux qui apportent la droiture à de nombreux hommes comme les étoiles, à tout jamais».
Midrach Rabbah, Chemot15 :30

Nous habitons une réalité qui se définit par deux aspects essentiels: l’être et le non-être. Une chose est ou n’est pas, est manifeste ou cachée, en mouvement ou au repos, positive (chargée d’énergie) ou négative (non chargée d’énergie). Les phénomènes les plus complexes eux-mêmes constituent la somme de nombreux degrés de présence ou d’absence. Une fois que tout a été dit et fait, tout se réduit à la convergence d’un certain nombre de «oui» et d’un certain nombre de «non». Les «non» délimitent les paramètres d’une chose, établissant ce qui n’est pas et les « oui » sont l’essence de ce qu’elle est. (Un morceau de bois rouge d’un mètre n’est pas un morceau de bois d’un mètre vingt, n’est pas vert, bleu ni jaune, n’est pas de la pierre du fer etc. Les «non» constituent les limites du morceau de bois, de son être et de ce qui le distingue des autres objets, alors que les «oui» ont un lien avec ce qui se trouve à l’intérieur des limites : la nature et les caractéristiques de ce morceau de bois lui-même).
«D.ieu regarda dans la Torah et créa le monde». C’est pourquoi la nature binaire de la Création reflète la division de la Torah en règnes positif et négatif. «Je suis l’Eternel ton D.ieu », le fondement des commandements positifs (mitsvot asséh) est complété par «tu n’auras pas d’autres dieux que Moi », l’essence de tous les commandements négatifs (mitsvot lo taasséh). «Aime ton prochain comme toi-même » est la contrepartie positive de «tu ne haïras ton frère dans ton cœur» et «rappelle-toi du Chabbat» renvoie à «ne fais aucun travail…le septième jour». La Torah commande de créer la vie et interdit de la détruire ; elle instruit de consommer du pain non levé à Pessa’h et interdit tous les aliments levés pour la durée de la fête, etc.
Les instructions de la Torah concernant le mariage incluent également à la fois une composante «affirmative» et une composante «négative».. Selon la loi de la Torah, un mariage consiste en deux pas distincts. D’abord viennent les kiddouchine («consécration», appelés également éroussine:«engagement»):le jeune homme donne à la jeune fille un objet de valeur et en retour, la jeune fille se consacre à lui, avec l’effet qu’«elle devient interdite au reste du monde». A partir de là, si elle se lie physiquement à un autre homme, cela constitue un adultère et dissoudre les kiddouchine requiert un guet, un acte de divorce, comme pour un mariage déjà célébré. Pourtant, le but du mariage n’est pas d’interdire «au reste du monde» de vivre avec elle mais d’effectuer une union entre deux personnes. C’est là la fonction des nissouine («mariage») effectués sous la ‘ houpah (le dais nuptial), du yi’houd (isolement du couple après le mariage) et des chéva bra’hot (les sept bénédictions du mariage) qui font de l’homme et de sa femme une «seule chair». En d’autres termes, les kiddouchine définissent les paramètres d’une relation, libérant un «espace» dans lequel elle peut exister, alors que les nissouine remplissent cet espace de l’essence de la relation elle-même.

Assurer une permanence aux frontières

Comme nous l’avons dit, les kiddouchine et les nissouine constituent deux phases distinctes dans le processus du mariage. En fait, à l’origine, les kiddouchine avaient lieu à une date antérieure, après quoi la fiancée continuait à vivre chez ses parents pendant que le couple se préparait aux nissouine qui se tenaient généralement un an plus tard.
(Ce n’est qu’au cours des siècles derniers quand les tribulations de l’exil ont ébranlé la stabilité de la vie juive et souvent causé la dispersion soudaine des communautés qu’il a été jugé préférable de ne pas créer un lien de mariage entre un jeune homme et une jeune fille qui ne vivraient pas ensemble. C’est là qu’est née la pratique d’usage de nos jours qui consiste à célébrer les nissouine juste après les kiddouchine, combinant les deux étapes du mariage en une cérémonie unique).

Nos Sages nous disent qu’au Mont Sinaï, lorsque D.ieu Se révéla Lui-Même à nous, et nous donna la Torah, nous nous consacrâmes à Lui comme sa jeune épousée. Néanmoins cela ne constitua que l’étape des kiddouchine de notre mariage. Notre lien avec Lui ne sera complet qu’à la venue du Machia’h, lorsque D.ieu et Israël seront unis par les nissouine.
Cela ne signifie pas pour autant que notre relation avec D.ieu ne prend aujourd’hui que l’aspect négatif, comme on l’a noté ci-dessus, nos engagements à Son encontre incluent à la fois les commandements négatifs et les commandements positifs. Mais aujourd’hui, nous ne somme capables que d’établir les paramètres de notre relation et non d’en réaliser le contenu quintessenciel. Aujourd’hui, notre relation avec D.ieu se définit par notre engagement à Lui et notre aspiration à nous unir à Lui mais sans l’expérience tangible de l’union elle-même. Nous aspirons de nous rapprocher de Lui comme la jeune fiancée mais ces sentiments ne sont qu’un avant-goût de ceux qui viendront après le mariage.
Pendant trente-trois siècles nous avons créé l’«espace» pour notre mariage avec D.ieu, défendant avec zèle ses frontières. Nous sommes restés fidèles à Lui face à toutes les cultures et les «ismes» qui ont tenté de nous séduire. Nous avons affirmé notre identité en tant que Son peuple exclusivement consacré à Lui. Maintenant nous sommes prêts à la chose vraie, à l’expérience réelle du divin comme étant la réalité la plus intime de notre vie.

 

A Chavouot c’est l’univers tout entier qui subit un bouleversement fondamental dont les effets continuent de modeler notre vie.
Jusqu’à cette date, enseignent nos Sages, spirituel et matériel sont deux domaines hermétiquement séparés.
A partir de là, au contraire, les deux peuvent s’interpénétrer, permettant au monde de connaître l’élévation nécessaire.
Au jour de Chavouot, c’est donc comme une passerelle lancée entre deux univers qui apparaît. Et c’est D.ieu qui, descendant sur le Mont Sinaï, c’est-à-dire vers le monde matériel, choisit de la construire.

Depuis lors, les actes des hommes ont un retentissement. Ils modifient l’ordonnancement des choses, font pénétrer la spiritualité au coeur même de ce monde matériel.

C’est dans cet horizon nouveau que s’inscrit le projet du judaïsme et c’est par lui que les juifs deviennent un peuple. On parle souvent du caractère ritualiste de la foi juive. Il est vrai que, pour la Torah, le lien avec D.ieu paraît surtout s’exprimer en termes de Mitsvot, c’est-à-dire d’obligations et d’interdictions. C’est justement à Chavouot que cette idée s’acquiert : l’acte est primordial parce qu’il utilise la matière pour sa mise en oeuvre. Ainsi, l’attachement au Divin ne reste pas cantonné à un spirituel insaisissable. Il s’enracine dans le concret et, à la suite du Don de la Torah, transforme le monde. C’est là, sans conteste, une immense mission. Elle est, tout à la fois, la volonté, le sens et la vie du peuple juif qui, lorsque le monde fit silence pour entendre les Dix Commandements, sut répondre à l’appel de D.ieu: "Nous ferons et nous comprendrons".

Chavouot : un mariage en deux mouvements

Ainsi parla D.ieu : Je me rappelle la gentillesse de ta jeunesse, ton amour de jeune mariée, le fait que tu M’as suivi dans le désert sur une terre désolée
Jérémie2 :2

Dans ce monde,[le lien de D.ieu avec Son peuple] fut un engagement- comme il est écrit: «Je te fiancerai à Moi pour toujours» et D.ieu ne leur donna que la lune, comme il est écrit: «cette nouvelle lune sera pour vous…» Mais aux jours de Machia’h il y aura un mariage, comme il est écrit: «Ton mari, ton Créateur» et alors D.ieu leur donnera tout, comme il est écrit: «et les sages brilleront comme la clarté des cieux et ceux qui apportent la droiture à de nombreux hommes comme les étoiles, à tout jamais».
Midrach Rabbah, Chemot15 :30

Nous habitons une réalité qui se définit par deux aspects essentiels: l’être et le non-être. Une chose est ou n’est pas, est manifeste ou cachée, en mouvement ou au repos, positive (chargée d’énergie) ou négative (non chargée d’énergie). Les phénomènes les plus complexes eux-mêmes constituent la somme de nombreux degrés de présence ou d’absence. Une fois que tout a été dit et fait, tout se réduit à la convergence d’un certain nombre de «oui» et d’un certain nombre de «non». Les «non» délimitent les paramètres d’une chose, établissant ce qui n’est pas et les « oui » sont l’essence de ce qu’elle est. (Un morceau de bois rouge d’un mètre n’est pas un morceau de bois d’un mètre vingt, n’est pas vert, bleu ni jaune, n’est pas de la pierre du fer etc. Les «non» constituent les limites du morceau de bois, de son être et de ce qui le distingue des autres objets, alors que les «oui» ont un lien avec ce qui se trouve à l’intérieur des limites : la nature et les caractéristiques de ce morceau de bois lui-même).
«D.ieu regarda dans la Torah et créa le monde». C’est pourquoi la nature binaire de la Création reflète la division de la Torah en règnes positif et négatif. «Je suis l’Eternel ton D.ieu », le fondement des commandements positifs (mitsvot asséh) est complété par «tu n’auras pas d’autres dieux que Moi », l’essence de tous les commandements négatifs (mitsvot lo taasséh). «Aime ton prochain comme toi-même » est la contrepartie positive de «tu ne haïras ton frère dans ton cœur» et «rappelle-toi du Chabbat» renvoie à «ne fais aucun travail…le septième jour». La Torah commande de créer la vie et interdit de la détruire ; elle instruit de consommer du pain non levé à Pessa’h et interdit tous les aliments levés pour la durée de la fête, etc.
Les instructions de la Torah concernant le mariage incluent également à la fois une composante «affirmative» et une composante «négative».. Selon la loi de la Torah, un mariage consiste en deux pas distincts. D’abord viennent les kiddouchine («consécration», appelés également éroussine:«engagement»):le jeune homme donne à la jeune fille un objet de valeur et en retour, la jeune fille se consacre à lui, avec l’effet qu’«elle devient interdite au reste du monde». A partir de là, si elle se lie physiquement à un autre homme, cela constitue un adultère et dissoudre les kiddouchine requiert un guet, un acte de divorce, comme pour un mariage déjà célébré. Pourtant, le but du mariage n’est pas d’interdire «au reste du monde» de vivre avec elle mais d’effectuer une union entre deux personnes. C’est là la fonction des nissouine («mariage») effectués sous la ‘ houpah (le dais nuptial), du yi’houd (isolement du couple après le mariage) et des chéva bra’hot (les sept bénédictions du mariage) qui font de l’homme et de sa femme une «seule chair». En d’autres termes, les kiddouchine définissent les paramètres d’une relation, libérant un «espace» dans lequel elle peut exister, alors que les nissouine remplissent cet espace de l’essence de la relation elle-même.

Assurer une permanence aux frontières

Comme nous l’avons dit, les kiddouchine et les nissouine constituent deux phases distinctes dans le processus du mariage. En fait, à l’origine, les kiddouchine avaient lieu à une date antérieure, après quoi la fiancée continuait à vivre chez ses parents pendant que le couple se préparait aux nissouine qui se tenaient généralement un an plus tard.
(Ce n’est qu’au cours des siècles derniers quand les tribulations de l’exil ont ébranlé la stabilité de la vie juive et souvent causé la dispersion soudaine des communautés qu’il a été jugé préférable de ne pas créer un lien de mariage entre un jeune homme et une jeune fille qui ne vivraient pas ensemble. C’est là qu’est née la pratique d’usage de nos jours qui consiste à célébrer les nissouine juste après les kiddouchine, combinant les deux étapes du mariage en une cérémonie unique).

Nos Sages nous disent qu’au Mont Sinaï, lorsque D.ieu Se révéla Lui-Même à nous, et nous donna la Torah, nous nous consacrâmes à Lui comme sa jeune épousée. Néanmoins cela ne constitua que l’étape des kiddouchine de notre mariage. Notre lien avec Lui ne sera complet qu’à la venue du Machia’h, lorsque D.ieu et Israël seront unis par les nissouine.
Cela ne signifie pas pour autant que notre relation avec D.ieu ne prend aujourd’hui que l’aspect négatif, comme on l’a noté ci-dessus, nos engagements à Son encontre incluent à la fois les commandements négatifs et les commandements positifs. Mais aujourd’hui, nous ne somme capables que d’établir les paramètres de notre relation et non d’en réaliser le contenu quintessenciel. Aujourd’hui, notre relation avec D.ieu se définit par notre engagement à Lui et notre aspiration à nous unir à Lui mais sans l’expérience tangible de l’union elle-même. Nous aspirons de nous rapprocher de Lui comme la jeune fiancée mais ces sentiments ne sont qu’un avant-goût de ceux qui viendront après le mariage.
Pendant trente-trois siècles nous avons créé l’«espace» pour notre mariage avec D.ieu, défendant avec zèle ses frontières. Nous sommes restés fidèles à Lui face à toutes les cultures et les «ismes» qui ont tenté de nous séduire. Nous avons affirmé notre identité en tant que Son peuple exclusivement consacré à Lui. Maintenant nous sommes prêts à la chose vraie, à l’expérience réelle du divin comme étant la réalité la plus intime de notre vie.

 

 

Citer le message précédent

se concilier des assassins d’enfants

Vendredi 10 avril 2009

Se concilier les assassins d’enfants

Par Caroline B. Glick – Jewish World Review

vendredi 10 avril 2009

Nous n’étions pas censés lire le nom de Schlomo Nativ dans les journaux. Au moins, nous n’étions pas censés savoir qui il était pendant bien des années. Il avait seulement 13 ans. Il était aimé de sa famille et de ses amis. Il avait des frères et sœurs, des parents et des grands-parents. Son existence ne nous regardait pas. Et dans une certaine mesure, maintenant qu’elle est finie, elle ne devrait toujours pas nous concerner.

Ce qui doit nous concerner, c’est sa mort. Nativ a é té assassiné jeudi dernier des mains d’un assassin palestinien, à la hache, à quelques pas de son domicile de Bat Ayin. Et sa mort doit nous interpeller pour ce qu’elle nous enseigne, d’abord sur la nature du Moyen-Orient, et la place d’Israël en son sein.

Les principaux media en Europe et aux USA, et même ici maintiennent que la mort de Nativ nous en dit peu que nous ne « connaissions » déjà si nous sommes des gens  pensant ‘comme il faut’.. selon cette vision des choses, on doit s’attendre à l’assassinat de sang-froid de civils par un terroriste  – et même d’enfants –

 

si les victimes en question sont des Juifs israéliens qui vivent au-delà des lignes d’armistice de1949. C’est désagréable, c’est déplaisant à dire. Mais en ce qui concerne les gens politiquement corrects des media occidentaux, les Juifs israéliens comme Nativ, qui vivent dans le Goush Etzion et en Judée, ne demandent qu’à être assassinés.

Aujourd’hui, l’opinion des media est partagée aussi bien par les gouvernements européens et l’administration Obama. Depuis des années maintenant, les Européens ont accepté la revendication arabe insoutenable que toute présence juive dans les zones au-delà des lignes d’armistice de1949 est illégale. Depuis 1993, soutenu par la Gauche israélienne, le gouvernement des USA en est venu progressivement à adopter cette vision. Et aujourd’hui, celle-ci se dresse au coeur de la politique émergente du président Barack Obama envers Israël et les Palestiniens.

A la base, cette vision repose sur deux hypothèses. D’abord, que la racine du conflit arabo-israélien se trouve dans l’absence d’un Etat palestinien, et donc que la solution repose sur l’établissement d’un Etat palestinien. La seconde assomption est que l’exigence palestinienne que tout territoire transféré par Israël au contrôle palestinien doit d’abord subir un nettoyage ethnique de toute présence juive est parfaitement innocente et acceptable.
Obama a fait savoir clairement que cela représente la vision de son administration en deux occasions la semaine dernière. D’abord, lors d’une conférence de presse avant son départ en Europe, il annonça que pour son administration, la seule manière de faire face au conflit arabe avec Israël, c’est d’établir un Etat palestinien. Selon ses termes : « Il est crucial pour nous de faire progresser une solution à deux Etats ».

Ensuite, jeudi dernier à Londres, Obama a fait clairement savoir qu’il soutient l’expulsion en masse des Juifs de Jérusalem, de Judée et de Samarie (ainsi que des Hauteurs du Golan), quand il annonça son soutien au soi-disant plan de paix saoudien.

Ce plan saoudien, publié comme un coup de propagande par le roi Abdullah d’Arabie pendant un entretien avec l’éditorialiste du New York Times* Thomas Friedman en 2002, appelle Israël à commettre un suicide national en se retirant derrière les lignes indéfendables de 1949, et d’accepter des millions d’Arabes hostiles comme citoyens de son Etat croupion, en échange de relations « normales » avec le monde arabe.

Le meurtre de Shlomo Nativ montre clairement qu’Obama et ses partisans considèrent le conflit arabe avec Israël avec une loupe déformante. Leur interprétation aussi bien de la nature du conflit et de sa résolution probable sont faux.

Il faut un certain type de personnalité pour abattre un enfant à coup de hache. Dans le cas présent, l’assassin de Nativ a vraiment tenté de tuer aussi un garçonnet de 7 ans, Yair Gamliel. Mais contrairement à Nativ, le premier élève parvint à s’échapper avec une fracture du crâne.

Bien sûr, Nativ n’était pas le premier enfant à être brutalement assassiné par des terroristes palestiniens.

Yossef Ish-Ran

Kobi Mandell

Kobi Mandell et Yossef Ish avaient aussi 13 ans quand ils furent lapidés à mort par une foule alors qu’ils ramassaient du bois pour un feu de joie en 2001. En 2003, Shak ed Avraham, âgée de 5 mois, a été tuée par balles dans son berceau par un terroriste palestinien qui se fraya son chemin dans sa maison. En 2002, Matan Ohayon, 5 ans, Noam Ohayon, 4 ans et leur mère Revital furent assassinés dans leur maison au Kibboutz Metzer. Et la liste s’allonge sans cesse.

Gal Eisenman, 5 ans, assassinée, avec six autres personnes, dont sa grand-mère, Noa
dans l’explosion d’un bus à Giva haTsarfatit (au nord de Jérusalem).
« Mon nom était Gal et j’avais 5 ans.
Je ne savais même pas épeler le mot "occupation".
Shalom ! » *

Il faut un type particulier de personnalité pour assassiner un enfant. Et il faut un type particulier de société pour soutenir un tel comportement. La société palestinienne est une société particulière. C’est une routine, de fait on s’attend à ce que à la suite de meurtres réussis d’Israéliens – dont des enfants – les Palestiniens distribuent de bonbons lors de fêtes publiques.

En 2002 par exemple, quand on apprit que le terroriste faisant irruption à la fête de Bar Mitzva de Nina Kardashov à Hadera et massacra six personnes, les masses sortirent dans les rues de Tulkarem pour le célébrer. Cette attaque fut réalisée par un terroriste du Fatah employé par les forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne entraînées par les USA. Le Shin Beth (Sécurité Intérieure d’Israël) et Tsahal considèrent aujourd’hui que Nativ a aussi été assassiné par un terroriste du Fatah.

Fêter le meurtre terroriste d’enfants, et glorifier les assassins d’enfants comme des héros, c’est fêter et célébrer le néant même de la vie – ou au moins la vie de la société cible. C’est le cas parce qu’au niveau philosophique le plus fondamental, les enfants représentent la notion que la vie est une valeur en soi. Puisque les enfants n’ont pas encore eu l’opportunité d’accomplir des réalisations grandes et durables pour l’humanité, ce qu’ils peuvent nous donner est la promesse d’un avenir.

Le fait que les Palestiniens visent spécifiquement les enfants – aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des lignes de 1949 – et que la société palestinienne célèbre leur assassinat, cela nous informe sur le fait que les deux hypothèses fondamentales sur lesquelles Obama et ses partisans appuient leur politique à l’égard d’Israël et du Moyen-Orient sont érronées. Ce n’est pas l’absence d’un Etat palestinien qui se situe à la racine du conflit, et ce n’est pas la présence de communautés israéliennes, ou « de colonies* », au-delà des lignes d’armistice de 1949 qui rendent le conflit insoluble.

Non, la racine du conflit est le rejet du droit à l’existence d’Israël par le monde arabe – quelle que soit sa dimension. Et la raison pour laquelle le conflit est insoluble, c’est que la haine d’Israël et des Juifs est si profonde et endémique aussi bien dans la société palestinienne et plus largement dans la monde arabe, qu’ils considèrent l’existence même des Juifs – y compris les enfants juifs – en Israël, comme un affront inacceptable à leur sensibilité. De fait, la présence juive aussi bien en deçà qu’au- delà des lignes d’armistice de 1949 est si inacceptable, qu’assassiner de Juifs à toute occasion est perçu comme une entreprise acceptable et vraiment héroïque.

Comme il en va ainsi, la question se pose nécessairement : pourquoi ces faits élémentaires sont-ils ignorés de façon permanente par des gens comme Obama, qui devrait en savoir davantage ? Pourquoi le sénateur John Kerry, qui préside la commission sénatoriale des affaires étrangères, a-t-il dit en février dernier : « Rien ne fera mieux connaître le sérieux de notre résolution de tourner la page [dans les relations des USA avec le monde arabe] que de montrer – en actes plutôt qu’en paroles – que nous sommes vraiment engagés dans le gel des « colonies* » d’Israël sur la rive occidentale » ?
Pourquoi la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, attaque-t-elle Israël pendant sa visite le mois dernier, pour la destruction légale de maisons arabes illégales à Jérusalem ?

Pourquoi les partisans d’Obama, depuis “la Paix Maintenant” à la Ligue Arabe, en passant par les rédactions du Washington Post* et de Haaretz*, le pressent-ils d’imposer au gouvernement Netanyahou d’accepter un arrêt total des activités de construction pour les Juifs en Judée et en Samarie ? Malheureusement, la réponse est que dans leurs actes, Obama, ses collègues et partisans ne sont pas motivés par des faits. Ils veulent croire que l’existence de communautés israéliennes en Judée et Samarie est un obstacle principal à la paix parce que ce faisant, on leur permet d’ignorer le fait que la raison de l’absence de paix, c’est que les Palestiniens et leurs frères arabes et iraniens refusent de coexister pacifiquement avec Israël quelle que soit sa taille. Accepter de telles réalités amères leur rendrait impossible d’aller de l’avant dans leur projet de compromis avec le monde arabe, parce qu’il les obligerait à reconnaître que le monde arabe ne souffre pas de compromis.

Et c’est un fait. A la base, les soi-disant « colonies* » ne sont rien d’autre qu’une excuse des partisans de la compromission pour se faire bien voir des Arabes en faisant porter le blâme par Israël pour l’absence de paix, en ignorant l’intolérance, la haine et l’agression arabes. Ce que ces communautés israéliennes représentent n’est rien de plus que l’affirmation des droits israéliens à la terre – que cette terre soit en deçà ou au-delà des lignes d’armistice de1949. Si ces communautés n’existaient pas – comme elles n’existent plus à Gaza – alors un bouc émissaire, comme Tsahal qui protège d’autres territoires israéliens, serait trouvé pour les remplacer.

Et si Tsahal n’était pas dans le secteur – comme il ne l’est plus à Gaza ni au sud Liban – alors les partisans du compromis blâmeraient un autre bouc émissaire, comme par exemple le blocus naval de Gaza par la marine israélienne, ou le contrôle d’Israël sur la ville de Ghajar le long de la frontière libanaise, pour l’intolérance, la haine et l’agression arabes contre Israël.

Il faut noter ici qu’il n’y a pas de différence de principe entre la façon dont les semblables de l’administration Obama et ses partisans traitent Israël, et la manière dont ils traitent les USA et leurs alliés non israéliens. Quand dimanche, Obama répondit au lancement par la Corée du Nord d’un missile balistique à longue portée, en annonçant qu’il souhaite que tous sauf les USA se défassent de leur arsenal nucléaire, il affirmait effectivement que la force des USA est de blâmer l’agression de la Corée du Nord. Il fit de même quand il présenta ses excuses au régime iranien pour l’arrogance supposée des USA. Selon l’illumination d’Obama, si les USA sont humbles, les Iraniens pourraient bien un jour cesser d’appeler à leur destruction, de mener la guerre contre eux en Irak et en Afghanistan, et de construire un arsenal nucléaire.

Là encore, quand le Premier Ministre du Danemark, Anders Fogh Rasmussen aurait donné son accord pour présenter ses excuses au monde islamique pour la publication de caricatures de Mohamed en 2005 parues en 2005 dans le journal indépendant Jyllands-Postens* en échange du soutien turc à sa candidature au poste de Secrétaire Général de l’OTAN, on accepta que c’est la civilisation occidentale – avec sa liberté de parole – qui doit être blâmée pour l’agression et l’intolérance islamiques.

Voici donc le fin du fin, la vérité exposée par l’assassinat brutal de Schlomo Nativ jeudi à Bat Ayin est double. D’abord elle a montré que les soi-disant ‘colonies’* n’ont aucun lien pertinent avec le caractère insoluble du conflit arabo-israélien. Quand vos ennemis vous haïssent au point qu’ils découpent à la hache vos enfants, il n’y rien à faire, si ce n’ est vous suicider, qui puisse les apaiser.

Ensuite, cela nous a rappelé à quel risque nous mène la politique de compromis. En essayant d’apaiser l’assoiffé de haine, tout ce à quoi les gouvernements successifs israéliens, américains et européens sont parvenus, c’est de renforcer vos ennemis aux dépens de votre sécurité et de votre liberté.


Note du traducteur : * « Settling » est improprement traduit en français par « colonies ». il s’agit en réalité d’implantations, que des gouvernements de la Gauche israélienne ont d’abord favorisées, pour développer une terre ingrate. Lamartine décrit dans son « Voyage en Terre Sainte » l’état misérable de la région.
Ce que les Israéliens ont fait, des siècles de négligence et d’abandon par les Arabes et les Ottomans ne sont pas parvenus à l’initier.
Ils voudraient maintenant piller ces richesses liées au labeur israélien, et s’emparer du butin.
Cela rappelle trop l’expansion du monde musulman pour ne pas nous rendre méfiants

 

Citer le message précédent

se concilier des assassins d’enfants

Vendredi 10 avril 2009

Se concilier les assassins d’enfants

Par Caroline B. Glick – Jewish World Review

vendredi 10 avril 2009

Nous n’étions pas censés lire le nom de Schlomo Nativ dans les journaux. Au moins, nous n’étions pas censés savoir qui il était pendant bien des années. Il avait seulement 13 ans. Il était aimé de sa famille et de ses amis. Il avait des frères et sœurs, des parents et des grands-parents. Son existence ne nous regardait pas. Et dans une certaine mesure, maintenant qu’elle est finie, elle ne devrait toujours pas nous concerner.

Ce qui doit nous concerner, c’est sa mort. Nativ a é té assassiné jeudi dernier des mains d’un assassin palestinien, à la hache, à quelques pas de son domicile de Bat Ayin. Et sa mort doit nous interpeller pour ce qu’elle nous enseigne, d’abord sur la nature du Moyen-Orient, et la place d’Israël en son sein.

Les principaux media en Europe et aux USA, et même ici maintiennent que la mort de Nativ nous en dit peu que nous ne « connaissions » déjà si nous sommes des gens  pensant ‘comme il faut’.. selon cette vision des choses, on doit s’attendre à l’assassinat de sang-froid de civils par un terroriste  – et même d’enfants –

 

si les victimes en question sont des Juifs israéliens qui vivent au-delà des lignes d’armistice de1949. C’est désagréable, c’est déplaisant à dire. Mais en ce qui concerne les gens politiquement corrects des media occidentaux, les Juifs israéliens comme Nativ, qui vivent dans le Goush Etzion et en Judée, ne demandent qu’à être assassinés.

Aujourd’hui, l’opinion des media est partagée aussi bien par les gouvernements européens et l’administration Obama. Depuis des années maintenant, les Européens ont accepté la revendication arabe insoutenable que toute présence juive dans les zones au-delà des lignes d’armistice de1949 est illégale. Depuis 1993, soutenu par la Gauche israélienne, le gouvernement des USA en est venu progressivement à adopter cette vision. Et aujourd’hui, celle-ci se dresse au coeur de la politique émergente du président Barack Obama envers Israël et les Palestiniens.

A la base, cette vision repose sur deux hypothèses. D’abord, que la racine du conflit arabo-israélien se trouve dans l’absence d’un Etat palestinien, et donc que la solution repose sur l’établissement d’un Etat palestinien. La seconde assomption est que l’exigence palestinienne que tout territoire transféré par Israël au contrôle palestinien doit d’abord subir un nettoyage ethnique de toute présence juive est parfaitement innocente et acceptable.
Obama a fait savoir clairement que cela représente la vision de son administration en deux occasions la semaine dernière. D’abord, lors d’une conférence de presse avant son départ en Europe, il annonça que pour son administration, la seule manière de faire face au conflit arabe avec Israël, c’est d’établir un Etat palestinien. Selon ses termes : « Il est crucial pour nous de faire progresser une solution à deux Etats ».

Ensuite, jeudi dernier à Londres, Obama a fait clairement savoir qu’il soutient l’expulsion en masse des Juifs de Jérusalem, de Judée et de Samarie (ainsi que des Hauteurs du Golan), quand il annonça son soutien au soi-disant plan de paix saoudien.

Ce plan saoudien, publié comme un coup de propagande par le roi Abdullah d’Arabie pendant un entretien avec l’éditorialiste du New York Times* Thomas Friedman en 2002, appelle Israël à commettre un suicide national en se retirant derrière les lignes indéfendables de 1949, et d’accepter des millions d’Arabes hostiles comme citoyens de son Etat croupion, en échange de relations « normales » avec le monde arabe.

Le meurtre de Shlomo Nativ montre clairement qu’Obama et ses partisans considèrent le conflit arabe avec Israël avec une loupe déformante. Leur interprétation aussi bien de la nature du conflit et de sa résolution probable sont faux.

Il faut un certain type de personnalité pour abattre un enfant à coup de hache. Dans le cas présent, l’assassin de Nativ a vraiment tenté de tuer aussi un garçonnet de 7 ans, Yair Gamliel. Mais contrairement à Nativ, le premier élève parvint à s’échapper avec une fracture du crâne.

Bien sûr, Nativ n’était pas le premier enfant à être brutalement assassiné par des terroristes palestiniens.

Yossef Ish-Ran

Kobi Mandell

Kobi Mandell et Yossef Ish avaient aussi 13 ans quand ils furent lapidés à mort par une foule alors qu’ils ramassaient du bois pour un feu de joie en 2001. En 2003, Shak ed Avraham, âgée de 5 mois, a été tuée par balles dans son berceau par un terroriste palestinien qui se fraya son chemin dans sa maison. En 2002, Matan Ohayon, 5 ans, Noam Ohayon, 4 ans et leur mère Revital furent assassinés dans leur maison au Kibboutz Metzer. Et la liste s’allonge sans cesse.

Gal Eisenman, 5 ans, assassinée, avec six autres personnes, dont sa grand-mère, Noa
dans l’explosion d’un bus à Giva haTsarfatit (au nord de Jérusalem).
« Mon nom était Gal et j’avais 5 ans.
Je ne savais même pas épeler le mot "occupation".
Shalom ! » *

Il faut un type particulier de personnalité pour assassiner un enfant. Et il faut un type particulier de société pour soutenir un tel comportement. La société palestinienne est une société particulière. C’est une routine, de fait on s’attend à ce que à la suite de meurtres réussis d’Israéliens – dont des enfants – les Palestiniens distribuent de bonbons lors de fêtes publiques.

En 2002 par exemple, quand on apprit que le terroriste faisant irruption à la fête de Bar Mitzva de Nina Kardashov à Hadera et massacra six personnes, les masses sortirent dans les rues de Tulkarem pour le célébrer. Cette attaque fut réalisée par un terroriste du Fatah employé par les forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne entraînées par les USA. Le Shin Beth (Sécurité Intérieure d’Israël) et Tsahal considèrent aujourd’hui que Nativ a aussi été assassiné par un terroriste du Fatah.

Fêter le meurtre terroriste d’enfants, et glorifier les assassins d’enfants comme des héros, c’est fêter et célébrer le néant même de la vie – ou au moins la vie de la société cible. C’est le cas parce qu’au niveau philosophique le plus fondamental, les enfants représentent la notion que la vie est une valeur en soi. Puisque les enfants n’ont pas encore eu l’opportunité d’accomplir des réalisations grandes et durables pour l’humanité, ce qu’ils peuvent nous donner est la promesse d’un avenir.

Le fait que les Palestiniens visent spécifiquement les enfants – aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des lignes de 1949 – et que la société palestinienne célèbre leur assassinat, cela nous informe sur le fait que les deux hypothèses fondamentales sur lesquelles Obama et ses partisans appuient leur politique à l’égard d’Israël et du Moyen-Orient sont érronées. Ce n’est pas l’absence d’un Etat palestinien qui se situe à la racine du conflit, et ce n’est pas la présence de communautés israéliennes, ou « de colonies* », au-delà des lignes d’armistice de 1949 qui rendent le conflit insoluble.

Non, la racine du conflit est le rejet du droit à l’existence d’Israël par le monde arabe – quelle que soit sa dimension. Et la raison pour laquelle le conflit est insoluble, c’est que la haine d’Israël et des Juifs est si profonde et endémique aussi bien dans la société palestinienne et plus largement dans la monde arabe, qu’ils considèrent l’existence même des Juifs – y compris les enfants juifs – en Israël, comme un affront inacceptable à leur sensibilité. De fait, la présence juive aussi bien en deçà qu’au- delà des lignes d’armistice de 1949 est si inacceptable, qu’assassiner de Juifs à toute occasion est perçu comme une entreprise acceptable et vraiment héroïque.

Comme il en va ainsi, la question se pose nécessairement : pourquoi ces faits élémentaires sont-ils ignorés de façon permanente par des gens comme Obama, qui devrait en savoir davantage ? Pourquoi le sénateur John Kerry, qui préside la commission sénatoriale des affaires étrangères, a-t-il dit en février dernier : « Rien ne fera mieux connaître le sérieux de notre résolution de tourner la page [dans les relations des USA avec le monde arabe] que de montrer – en actes plutôt qu’en paroles – que nous sommes vraiment engagés dans le gel des « colonies* » d’Israël sur la rive occidentale » ?
Pourquoi la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, attaque-t-elle Israël pendant sa visite le mois dernier, pour la destruction légale de maisons arabes illégales à Jérusalem ?

Pourquoi les partisans d’Obama, depuis “la Paix Maintenant” à la Ligue Arabe, en passant par les rédactions du Washington Post* et de Haaretz*, le pressent-ils d’imposer au gouvernement Netanyahou d’accepter un arrêt total des activités de construction pour les Juifs en Judée et en Samarie ? Malheureusement, la réponse est que dans leurs actes, Obama, ses collègues et partisans ne sont pas motivés par des faits. Ils veulent croire que l’existence de communautés israéliennes en Judée et Samarie est un obstacle principal à la paix parce que ce faisant, on leur permet d’ignorer le fait que la raison de l’absence de paix, c’est que les Palestiniens et leurs frères arabes et iraniens refusent de coexister pacifiquement avec Israël quelle que soit sa taille. Accepter de telles réalités amères leur rendrait impossible d’aller de l’avant dans leur projet de compromis avec le monde arabe, parce qu’il les obligerait à reconnaître que le monde arabe ne souffre pas de compromis.

Et c’est un fait. A la base, les soi-disant « colonies* » ne sont rien d’autre qu’une excuse des partisans de la compromission pour se faire bien voir des Arabes en faisant porter le blâme par Israël pour l’absence de paix, en ignorant l’intolérance, la haine et l’agression arabes. Ce que ces communautés israéliennes représentent n’est rien de plus que l’affirmation des droits israéliens à la terre – que cette terre soit en deçà ou au-delà des lignes d’armistice de1949. Si ces communautés n’existaient pas – comme elles n’existent plus à Gaza – alors un bouc émissaire, comme Tsahal qui protège d’autres territoires israéliens, serait trouvé pour les remplacer.

Et si Tsahal n’était pas dans le secteur – comme il ne l’est plus à Gaza ni au sud Liban – alors les partisans du compromis blâmeraient un autre bouc émissaire, comme par exemple le blocus naval de Gaza par la marine israélienne, ou le contrôle d’Israël sur la ville de Ghajar le long de la frontière libanaise, pour l’intolérance, la haine et l’agression arabes contre Israël.

Il faut noter ici qu’il n’y a pas de différence de principe entre la façon dont les semblables de l’administration Obama et ses partisans traitent Israël, et la manière dont ils traitent les USA et leurs alliés non israéliens. Quand dimanche, Obama répondit au lancement par la Corée du Nord d’un missile balistique à longue portée, en annonçant qu’il souhaite que tous sauf les USA se défassent de leur arsenal nucléaire, il affirmait effectivement que la force des USA est de blâmer l’agression de la Corée du Nord. Il fit de même quand il présenta ses excuses au régime iranien pour l’arrogance supposée des USA. Selon l’illumination d’Obama, si les USA sont humbles, les Iraniens pourraient bien un jour cesser d’appeler à leur destruction, de mener la guerre contre eux en Irak et en Afghanistan, et de construire un arsenal nucléaire.

Là encore, quand le Premier Ministre du Danemark, Anders Fogh Rasmussen aurait donné son accord pour présenter ses excuses au monde islamique pour la publication de caricatures de Mohamed en 2005 parues en 2005 dans le journal indépendant Jyllands-Postens* en échange du soutien turc