You are currently browsing the category archive for the ‘israel et les pays arabes’ category.

 

Israël fait entrer des marchandises et équipements dans la Bande de Gaza par tonnes. Mais les tunnels de contrebande avec l’Égypte continuent à fonctionner. L’Égypte en a trouvé 580 depuis le début de l’année…

Des mitraillettes, des mines,… du TNT ou une voiture dans le panier

On se demandait comment les forces égyptiennes pouvaient ne pas voir les centaines de tunnels gazaouis aboutissant en Égypte. La corruption couplée à de bas salaires des fonctionnaires égyptiens étant l’une des réponses, et sans doute une certaine mollesse politique. Mais Le Caire s’est peut-être rendu compte qu’avoir un voisin islamiste n’était pas une bonne idée et s’efforce donc de freiner les trafics. Des tunnels sont découverts. 580 depuis le début 2010, dont 16 suffisamment grands pour faire passer des voitures…

L’agence de presse Maan nous apprend que ce lundi des mitraillettes, munitions, grenades, gilets pare-balles, mines et 150 kilos de TNT ont été saisis à Rafah, ville frontalière Des tunnels ont été trouvés. L’un d’entre eux assez grand pour faire passer une voiture. Ce que ne dit pas l’agence c’est que des missiles ou autre armement important peuvent également y passer… On pense aux missiles anti-aériens qui menacent potentiellement les vols passant près de la Bande de Gaza et qui contraignent les forces de sécurité à prendre des mesures dissuasives rigoureuses.

Pas de crise humanitaire en vue mais peintures, Mercedes et pisciculture

Une vidéo postée sur le site de cette même agence de presse montre de jeunes femmes dûment voilées en train de peindre une fresque sur le mur d’un complexe de l’UNRWA. Une première nous dit-on car hommes et femmes ont participé à ce même projet…se tenant néanmoins à distance. Rien ne manque : ni les jolies couleurs pastel, ni les pinceaux, ni même le maquillage de ces femmes artistes apparemment bien dans leurs baskets. Il y a même un parasol pour les abriter du soleil. Dans la rue de ce quartier tranquille aux trottoirs bordés d’arbres on voit circuler des Mercedes parmi les voitures. On est bien loin de la caricature d’une crise humanitaire ou d’une prison à ciel ouvert…Il est à noter que ce reportage est l’un de ceux de la série « Voici notre pays, » qui montre « les défis et réussites de Palestiniens » et ont été tournés aussi dans « des villes qui sont maintenant en Israël. » Seule la journaliste n’est pas voilée.

Un autre reportage montre un élevage de poissons qui semble très moderne et disposer de tous les équipements nécessaires. Mais là, pas de femme en vue, même voilée. Les pêcheurs de Gaza ne peuvent pêcher en mer nous dit-on à cause des Israéliens qui n’acceptent pas que les bateaux s’éloignent trop du rivage – ils ont raison d’être prudents car qui sait ce qui pourrait être pêché alors…- . Et l’eau qui en est proche est polluée car les égouts ne peuvent être réparés – toujours à cause des Israéliens…-. Vrai ou faux. Quoi qu’il en soit il y a de la pisciculture même là où il y a accès à la mer, cela étant très productif. Dans ce reportage les piscines sont pleines et il y a là de quoi nourrir pas mal de Gazaouis…

M. Abbas, et si pour une fois l’on parlait des actes concrets israéliens vers la paix…

M. Abbas, si vous avez su ressortir de la tribune de l’ONU la phrase prononcée à l’époque par Yasser Arafat ( qui recherchait sans l’ombre d’un doute la paix comme celui-ci a su le prouver…) quant au désir d’une recherche de paix :  » notre main blessée est toujours capable de tendre un rameau d’olivier cueilli sur la branche de l’un de nos arbres, déraciné par les forces d’occupation », je regrette qu’aucun intervenant n’ait pas proposé une nouvelle phrase israélienne plus adaptée à la réalité telle que :  » nos corps meurtris vous offrent malgré tout cette blanche colombe s’étant posée sur nos épaules malgré les feux ininterrompus de votre terrorisme »…

M. Abbas, vous parlez du prolongement du moratoire sur les constructions, de l’injustice historique envers les palestiniens « sur leur terre natale », de votre capitale à Jérusalem, des réfugiés, des ressources en eau, du sort des prisonniers palestiniens…et n’omettez nullement de poser la question du choix lancé vers Israël : la paix ou la colonisation.

M. Abbas, et si pour une fois vous nous parliez des actes concrets israéliens afin d’aider humanitairement votre population ?

Si vous étiez prêt à clamer, à reconnaitre devant les instances internationales qu’en l’année 2008 pas moins de 263.063 tonnes d’aide humanitaire, pas moins de 70 millions de carburant (diesel) sont passées d’Israël vers Gaza, qu’en l’année 2009 c’était 738.576 tonnes d’aide humanitaire à quoi s’ajoutaient du carburant ( 100 millions de litres), du matériel médical et des médicaments, des vaccins, du matériel pour les infrastructures hydrauliques depuis Israël, sans oublier les 10544 patients gazaouis venus se faire soigner en Israël cette même année…

Si vous osiez dire ce qu’il en est réellement des « non efforts » israéliens, pour ne pas parler de « blocus… » afin d’aider votre peuple,si vous parliez également de cette année 2010 avec ses 230.690 tonnes d’aide humanitaire, ses 100 millions de litres de carburant, ses 12.000 tonnes d’huile de cuisine, ses milliers d’âmes venus se faire soigner en Israël ( plus de 6300 palestiniens), et ce, jusqu’à décrire les livraisons de fleurs et de fraises ( plus de 86 camions )…

Si vous en aviez le courage et l’honnêteté vous feriez savoir à qui veut l’entendre que la quantité d’aide totale israélienne transférée vers Gaza a augmenté de 180% entre 2008 et 2010…

M. Abbas, si pour ne pas exposer un visage par trop pro-israélien, qui pourrait être interprété par d’autres comme trop enclin à une paix des peuples ( mais n’est-ce pas le fin mot de ces discussions ?..) vous vous tourneriez vers les comptes du FMI pour les palestiniens et feriez ainsi connaitre les chiffres statistiques tirés par le Fonds Monétaire International ( et non par Israël) quant à une croissance de 9% en Judée-Samarie et de 16% dans la bande de Gaza entre le 1er janvier et le 30 juin 2010…

Si vous preniez sur vous de médiatiser la position israélienne claire, nette et sans bavure quant à faciliter la croissance économique palestinienne tant que la sécurité demeurera stable : « choisissez le chemin de la paix et vous récolterez les fruits de notre bon voisinage »…

Si vous vous souveniez tout à coup de publier l’information que face aux aides internationales il s’avère que l’état d’Israël est le premier sponsor en tonnes de marchandises offertes gratuitement aux gazaouis…

M. Abbas, si vous le désiriez vraiment, sincèrement, du plus profond de vous-même, pas pour vous, ni pour les dirigeants de l’Autorité Palestinienne, ni pour le Hamas, ni même pour la Ligue Arabe, mais pour ce peuple que vous vous targuez de représenter, vous vous précipiteriez pour signer la paix, à faire avancer les choses pas pour vous, mais pour ceux d’en bas dont vous êtes également le porte-parole et qui, eux, souffrent au jour le jour de la situation que vous et le Hamas avez introduit. D’ailleurs n’avez-vous pas rappelé devant M. Sarkozy « qu’avec le gouvernement de M. Olmert nous avons négocié sur tous les points du statut final », et ??? Les concessions territoriales ne vous suffisaient-elles pas ??

M. Abbas, la paix ne peut dépendre que de la bonne volonté évidente d’une seule partie ( n’oubliez pas que les attentats contre des résidents israéliens n’ont pas cessé, que les tirs vers la région de Sderot, non plus)…aussi, ne serait-il pas temps de nous démontrer la votre ??

Marc Lev ( auteur de « Après-demain ? » -Edilivre- http://www.edilivre.com)

Sources : RFI.fr – sites Aschkel .info – drzz.info – jssnews.com – france 24.com – le figaro.fr

vendredi 8 février 2008

MOYEN ORIENT : PAS DE PAIX EN VUE


MOYEN ORIENT : pas de paix en vue.

Miguel Garroté, Journaliste
http://www.monde-info.blogspot.com

La Syrie a développé, un nouveau missile sol-sol (1), mieux à même de frapper des installations israéliennes. La Syrie a développé ce nouveau missile avec le soutient de l’Iran. La coopération syro-iranienne a permis à la Syrie, d’améliorer le missile sol-sol iranien Zelzal, d’une portée de 250 km et porteur d’ogives de taille particulièrement importante. Le réarmement de la Syrie s’effectue également avec des armes en provenance de Russie.

En outre, la Syrie a récemment acquis le système iranien de défense aérienne Pantsyr, capable de tirer huit à douze missiles. De plus, la Syrie s’est procurée, des missiles anti-chars modernes, capables de neutraliser le meilleur des chars israéliens, le Merkava Mark IV. Toutes ces informations, ont été confirmées, par l’actuel chef du Mossad, Meir Dagan. La Syrie dispose de dizaines de milliers de missiles des types susmentionnés, ainsi que des missiles balistiques Scud-C et Scud-D, d’une portée de 500 à 800 km, pouvant frapper n’importe quelle partie du territoire israélien.

Lors d’un séjour à Austin, capitale du Texas (USA), hier jeudi 7 février, le Premier ministre palestinien Salam Fayyad (2) a déclaré, à l’agence de presse Reuters, qu’un accord de paix avec Israël en 2008 était improbable. Il faut dire que les forces de l’Autorité palestinienne avaient commencé l’an dernier le désarmement des diverses milices armées palestiniennes en Cisjordanie.

Mais au vu des événements survenus depuis le début de cette année, Israël, à juste titre, craint que tout secteur de Cisjordanie transféré par les forces israéliennes à l’autorité palestinienne, puisse être utilisé, par des terroristes palestiniens, pour lancer des roquettes sur des villes israéliennes. Le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, a déclaré, que les milices liées au Hamas et à d’autres groupes palestiniens, ne facilitaient pas les choses, pour son gouvernement.

La communauté israélienne du renseignement (3), constate, que l’armée égyptienne, développe ses capacités offensives, en vue d’une possible confrontation, y compris dans le Sinaï. En outre, Israël craint l’utilisation du Sinaï égyptien, comme point de passage vers le Néguev israélien, par les terroristes palestiniens. Cela s’est encore reproduit tout récemment. Le gouvernement égyptien a tellement négligé le Sinaï, que cette péninsule, avec ses tribus bédouines, ressemble, maintenant, aux zones tribales à administration fédérale (Federally Administered Tribal Areas) du Pakistan, zones qui éludent tout contrôle depuis Islamabad, la capitale pakistanaise.

La force internationale d’observation, actuellement déployée dans le Sinaï, ne semble pas constituer, une solution viable, par rapport aux problèmes susmentionnés. Cette force est dirigée par un Américain, commandée par un Norvégien et se compose d’une brigade d’infanterie, divisée en trois bataillons, avec des troupes originaires de 11 pays. Quant à l’OTAN, son expérience en Afghanistan, ne constitue pas, un précédent encourageant. Dès lors, une incursion terrestre israélienne, dans la Bande de Gaza, incursion longtemps décriée, pourrait devenir, au contraire, un moindre mal, étant donné la situation dans le Sinaï en particulier ; et la situation dans la région en général.

(1) Pour plus de détails, lire l’article de Barak Ravid, paru aujourd’hui 8 février, dans Haaretz. Disponible en anglais sur http://www.imra.org.il/story.php3?id=38049
(2) Pour plus de détails, lire la dépêche Reuters, diffusée d’aujourd’hui 8 février. Disponible en anglais sur http://www.imra.org.il/story.php3?id=38048
(3) Pour plus de détails, lire l’article de Amir Oren, spécialiste des questions de Défense ; article paru aujourd’hui 8 février, dans Haaretz. Disponible en anglais sur http://www.imra.org.il/story.php3?id=38051

AEROPORT BEN-GOURION, Israël (Reuters) – Quarante immigrés juifs en provenance d’Iran ont secrètement gagné Israël mardi, ce qui représente le groupe le plus important arrivé de la République islamique ces dernières années, a annoncé un responsable israélien de l’immigration.En vertu des règles de censure applicables aux questions de sécurité en Israël, les circonstances précises dans lesquelles les migrants ont fait le voyage depuis l’Iran ne doivent pas être rendues publiques.

Les nouveaux arrivants ont été accueillis lors d’une cérémonie à l’aéroport international Ben-Gourion, après avoir transité en avion par un pays non révélé.

Des parents déjà présents en Israël s’étaient rassemblés pour l’arrivée des immigrés, qui ont reçu 10.000 dollars chacun d’une association chrétienne et juive pour faire le voyage.

La population d’Israël comprend des dizaines de milliers d’immigrés iraniens dont beaucoup entretiennent des liens discrets avec des proches dans leur pays d’origine, malgré l’hostilité qui prévaut depuis près de trois décennies entre l’Iran et l’Etat juif.

Le responsable de l’Agence juive, l’une des principales organisations israéliennes qui aident les candidats à l’immigration dans le pays, a dit que les nouveaux venus avaient abandonné leurs biens en Iran et qu’ils étaient partis sans annoncer leur destination finale.

La plupart, a-t-il dit en demandant à garder l’anonymat, venaient de Téhéran. Plus de 200 Iraniens se sont installés en Israël durant l’année 2007, contre 65 l’année précédente.

Israël n’interdit pas à ses ressortissants de se rendre en Iran, les deux pays ne s’étant jamais trouvés en conflit ouvert. L’Iran ne reconnaît pas Israël et son président, Mahmoud Ahmadinejad, a affirmé que l’Etat juif devrait être « rayé de la carte ».

Ori Lewis, version française Philippe Bas-Rabérin

From:
Dr. Reuven Erlich
Director
The Intelligence and Terrorism Information Center
at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC)

Intelligence and Terrorism Information Center at
the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC)

lettre dinformation du Centre d‘Information sur les Renseignements et le Terrorisme

Veuillez trouver ci-joint des informations sur :

 

Un groupe de terroristes du Fatah et du Jihad Islamique Palestinien a réussi à s‘infiltrer en Israël dans le secteur du terminal de Kissufim

Télécharger le dossier PDF (242KB)

/06/07

 

The Sunday Times

 

Texte anglais : « Hezbollah ‘has stockpiled rockets’ on Israeli border« .

 

Traduction française : Menahem Macina

 

 

Le Hezbollah, la puissante milice soutenue par l’Iran qui a combattu l’armée israélienne, l’été dernier, a construit un réseau de bunkers militaires souterrains sous les pieds des forces de maintien de la paix des Nations unies au sud-Liban, tout près de la frontière d’Israël.

 

Il a reconstitué sa capacité de combat et les services secrets israéliens estiment aujourd’hui qu’il a accumulé un stock de 20 000 missiles.

« Le Hezbollah ne quittera jamais le sud-Liban », a affirmé Shaul Mofaz, l’ancien ministre de la Défense, la semaine dernière. Il est maintenant équipé de missiles capables d’atteindre des villes israéliennes du centre et même du sud du pays. »

Le Hezbollah, qui fut contraint de quitter la frontière, conformément à une partie de l’accord de cessez-le-feu d’août dernier, y est revenu clandestinement.

 

Selon un officier des services secrets,

« Depuis que les troupes israéliennes se sont retirées, le Hezbollah a construit de formidables positions souterraines, au nez et à la barbe des Nations unies »

Avant la guerre d’août dernier au Liban, le Hezbollah avait plus de vingt positions le long de la frontière. Toutes ont été détruites par les Israéliens, qui ont également tué plusieurs centaines de combattants.

 

Aussitôt après l’accord de cessez-le-feu, le Hezbollah a commencé à reconstruire ses positions dans des villages shiites proches de la frontière israélienne.

 

Selon une source,

« L’accès à une position souterraine se fait habituellement par le jardin situé à l’arrière de la maison d’un partisan du Hezbollah. Le propriétaire perçoit une compensation pour l’utilisation de son jardin. »

Un équipement moderne est utilisé pour couler les piliers de béton à des profondeurs qui atteignent parfois 7 mètres. Certains bunkers ont la taille d’un terrain de football, d’autres peuvent abriter moins de 10 combattants.

 

Ils sont équipés d’un système sophistiqué de communications, et l’on pense que beaucoup sont reliés par des tunnels, ce qui limite la possibilité de les détruire par des bombardements aériens.

 

Depuis août dernier, d’énormes quantités d’armes, dont des missiles antichars de courte et de longue portée, de fabrication russe, des armes légères, des mines et des munitions, sont entrées en fraude au Liban, en provenance de la Syrie et de l’Iran.

 

Selon les services secrets israéliens, les missiles Fatah-110, qui ont été livrés au Hezbollah, sont un sujet particulier d’inquiétude.

 

Ce type de missile qui a une portée de 37 km 500 et une tête explosive de 227 kg, est une version améliorée d’une fusée chinoise de combat, affirme Uzi Rubin, expert en armement balistique israélien. Ces missiles peuvent atteindre Tel Aviv en cas de reprise des hostilités.

 

Des comptes-rendus de ce week-end suggèrent qu’Israël envisagerait de restituer les Hauteurs du Golan à la Syrie, dans le cadre d’un accord de paix qui exigerait de Damas qu’il coupe les liens avec le Hezbollah et d’autres groupes terroristes. Mais le général de brigade Yosef Baidatz, un officier chevronné des services secrets, a dit à la commission des affaires étrangères et de la défense du Parlement israélien, la semaine dernière, que la Syrie se préparait à la guerre.

 

 

Uzi Mahnaimi Zarit

 

© The Sunday Time

 

[Original anglais aimablement signalé par le Dr Aaron Lerner, de IMRA – Independent Media Review and Analysis – Website: http://www.imra.org.il/.%5D

 

Mis en ligne le 10 juin 2007, par M. Macina, sur le site upjf.org

News: Israël TSAHAL FLASH – Israël s’entraîne ce jour à attaquer l’IRAN et ses Centrales Nucléaires

jun10

 

Par Daniel Rouach à Ness Ziona
Rubrique: Actualité

Une information assez incroyable car non couverte sous

le sceau du “SECRET DEFENSE”. Selon le correspondant du

journal Le Monde en Israël et notre propre écoute de

Galei Tsahal (radio de l’armée) ce matin, “les armées de

l’air israélienne et américaine vont tenir dimanche dans

le sud d’Israël d’importantes manoeuvres aériennes dans

l’éventualité d’une opération militaire conjointe contre

les installations nucléaires iraniennes ”.

Le Monde : “Ces manoeuvres auxquelles participeront des dizaines d’appareils se dérouleront dans le désert du Néguev et se poursuivront une semaine. Les pilotes des deux pays s’exerceront à voler en formation, simuleront des combats aériens et des frappes d’objectifs au sol, a souligné la radio.

Le commentateur de la radio a relevé que ces manoeuvres, bien qu’annoncées à l’avance, se dérouleront dans la foulée des récentes “discussions stratégiques” israélo-américaines axées sur la menace nucléaire iranienne menées à Washington par le ministre israélien

des Transports Shaoul Mofaz”.-

presentation

ce blog est un blog sioniste a 200 % il montre l'autre verite celle que l'on ne veut pas voir, aussi bien d' eretz israel. (il parlera du peuple juif , d'eretz israel et de leurs contributions dans le monde, de judaisme, de musique israelienne et juive ect... ) que du monde islamique, (dhimminitudes, charia, integrisme, coran en toute liberte ect..) il n'est pas raciste ou xenophobe et ne veut froisser ou humilier personne bien au contraire, il veut ouvrir les yeux de certains c'est simplement une autre information, un autre point de vue, une autre verite, une autre ouverture sur eretz israel, le peuple juif et le monde islamique

Blog Stats

  • 100,216 hits