Des Palestiniens profanant le tombeau de Joseph, en octobre 2000.

Cette violence procède de la loi islamique, la charia, qui insiste sur le fait que l’Islam, et particulièrement le Coran, jouit d’un statut privilégié. L’Islam punit cruelleme…nt quiconque, musulman ou non-musulman, viole le caractère sacré de l’Islam. Les législations des pays à majorité musulmane présentent généralement des applications de ce privilège ; par exemple, la loi pakistanaise sur le blasphème, 295-C, punit de la peine capitale toute remarque désobligeante à l’égard de Mahomet.

Tout aussi important, la charia méprise le caractère sacré des autres religions. Cette pratique a été illustrée ces dernières années par la destruction des statues de Bamiyan – symbole bouddhiste – ainsi que par la profanation du tombeau de Joseph – symbole juif – et de l’église de la Nativité – symbole chrétien. Par un décret de 2003, il a été décidé que la Bible était appropriée à l’usage des musulmans pour le nettoyage après défécation. En mai, les autorités iraniennes auraient fait brûler des centaines d’exemplaires de la Bible. Cette situation de déséquilibre où l’islam jouit d’une immunité alors que les autres religions sont décriées, a longtemps prévalu dans les pays à majorité musulmane.

Publicités