Tanya : Igueret Hakodech: chapitre 21 Dans cette lettre, l’Admour Hazaken, s’adressant aux Hassidim qui s’étaient engagés à donner une certaine somme à la Tsédaka, pour les communautés Hassidiques d’Erets Israël (qui étaient alors dans une situation financière très difficile) explique qu’il serait bon de donner une partie de la somme promise, de semaine en semaine, ou tout au moins de mois en mois (et non pas l’ensemble de la somme en une seule fois). Par ailleurs, il appelle chacun à commencer à s’acquitter de cette promesse le plus rapidement possible. En effet, les Mitsvot doivent être réalisées avec le plus grand empressement, comme on l’apprend d’Avraham, lorsque D.ieu lui demanda de sacrifier son fils, Its’hak. Le mérite d’Avraham fut alors sa rapidité, avec laquelle il exécuta l’ordre de D.ieu, et non pas tant le fait qu’il fut près à sacrifier sa vie (car dans toutes les générations de nombreux Juifs ont été prêts à en faire le sacrifice). Houmach : Moché, avant de quitter ce monde, bénit chacune des 12 tribus d’Israël. Aujourd’hui, nous lisons les bénédictions adressées aux tribus de Dan, Naftali et Acher. Tehilim : Lire les Tehilim 20, 108 (קח) et 69 à 71 (סט-עא) Rambam : Mitsva positive N° 127 :Il s’agit du commandement qui nous a été ordonné de prélever la dîme des produits de la terre. Hayom Yom : . En ce jour, le Rabbi Maharach, quitta ce monde, en 5643 (1882). Il fut enterré à Loubavitch.. Le début de la lettre 22 (du Tanya) et sa conclusion n’ont pas été imprimés dans Igueret Hakodech. Ils figurent dans le recueil Hatamim, volume 2.(Cette lettre fait l’objet de l’étude du Tanya de ce jour.) Un jour – une hala’ha : Lois & coutumes de Souccot (3)La veille de Souccot: – on augmente la Tsedaka ( on veillera à mettre la Tsedaka pour les deux journées chômées ) – on se coupe les cheveux (si on ne l’a pas fait la veille de Roch Hachana) et les ongles – on se trempe au Mikvé – on prépare son bouquet avec le Loulav (branche de palmier), les Hadassim (la myrte) et les Aravot (les branches de saule) sous la Soucca. Délivrance & Machia’h : Maïmonide, dans le Michné Torah, souligne la nécessité d’une double démarche en ce qui concerne notre rapport avec la venue de Machia’h : «Y croire… Attendre sa venue». Il ne s’agit pas là d’une simple répétition qui aurait pour but, par exemple, d’insister sur l’importance de l’idée. En fait, la foi peut être réelle mais rester à un niveau superficiel, presque théorique, comme celle du voleur que les Sages décrivent dans le Talmud (traité Bra’hot 63a) : «A la sortie du souterrain (creusé pour réaliser son entreprise criminelle), il invoque D.ieu (pour qu’Il l’aide à réussir) !». Ce voleur est sincère dans sa prière mais sa foi est si extérieure à la réalité de ses actes qu’il ne voit même plus la contradiction entre elle et ces derniers. Au contraire, la foi dans la venue de Machia’h doit pénétrer l’essence de chacun de telle façon que tous l’attendent très concrètement. La Question à un Rav (שאלות ותשובות) : Question:Est-il permis de prendre une douche avant la prière du matin?Réponse: Une douche classique avec du savon sera permise avant la prière du matin et témoigne d’un respect vis-à-vis de la prière. En revanche, un bain dans un sauna ou dans un jacuzzi, dans un seul but de confort, sera interdit avant la prière.Source: שבט הלוי חלק ט סימן א, אז נדברו חלק ו סימן מגRéponse donnée par le Rav Barou’h Blizinski (chabad.org.il) – Traduction assurée par la rédaction du Toramel Bibliographie des rubriques :’Houmach – Rambam – Hayom Yom – Le récit de Chabbat: http://www.loubavitch.fr Délivrance & Machia’h: http://www.loubavitch.fr, http://www.daf-hagueoula.org, le Messianisme et la Rédemption (Editions du Beth Loubavitch)La Question à un Rav: http://www.chabad.org.ilTanya – Tehilim – Un jour une Hala’ha: Rédaction du Toramel Tanya :Igueret Hakodech: chapitre 21 Dans cette lettre, l’Admour Hazaken, s’adressant aux Hassidim qui s’étaient engagés à donner une certaine somme à la Tsédaka, pour les communautés Hassidiques d’Erets Israël (qui étaient alors dans une situation financière très difficile) explique qu’il serait bon de donner une partie de la somme promise, de semaine en semaine, ou tout au moins de mois en mois (et non pas l’ensemble de la somme en une seule fois). Par ailleurs, il appelle chacun à commencer à s’acquitter de cette promesse le plus rapidement possible. En effet, les Mitsvot doivent être réalisées avec le plus grand empressement, comme on l’apprend d’Avraham, lorsque D.ieu lui demanda de sacrifier son fils, Its’hak. Le mérite d’Avraham fut alors sa rapidité, avec laquelle il exécuta l’ordre de D.ieu, et non pas tant le fait qu’il fut près à sacrifier sa vie (car dans toutes les générations de nombreux Juifs ont été prêts à en faire le sacrifice). Houmach :Moché, avant de quitter ce monde, bénit chacune des 12 tribus d’Israël. Aujourd’hui, nous lisons les bénédictions adressées aux tribus de Dan, Naftali et Acher. Tehilim :Lire les Tehilim 20, 108 (קח) et 69 à 71 (סט-עא) Rambam :Mitsva positive N° 127 :Il s’agit du commandement qui nous a été ordonné de prélever la dîme des produits de la terre. Hayom Yom :. En ce jour, le Rabbi Maharach, quitta ce monde, en 5643 (1882). Il fut enterré à Loubavitch.. Le début de la lettre 22 (du Tanya) et sa conclusion n’ont pas été imprimés dans Igueret Hakodech. Ils figurent dans le recueil Hatamim, volume 2.(Cette lettre fait l’objet de l’étude du Tanya de ce jour.) Un jour – une hala’ha :Lois & coutumes de Souccot (3)La veille de Souccot: – on augmente la Tsedaka ( on veillera à mettre la Tsedaka pour les deux journées chômées ) – on se coupe les cheveux (si on ne l’a pas fait la veille de Roch Hachana) et les ongles – on se trempe au Mikvé – on prépare son bouquet avec le Loulav (branche de palmier), les Hadassim (la myrte) et les Aravot (les branches de saule) sous la Soucca. Délivrance & Machia’h :Maïmonide, dans le Michné Torah, souligne la nécessité d’une double démarche en ce qui concerne notre rapport avec la venue de Machia’h : «Y croire… Attendre sa venue». Il ne s’agit pas là d’une simple répétition qui aurait pour but, par exemple, d’insister sur l’importance de l’idée. En fait, la foi peut être réelle mais rester à un niveau superficiel, presque théorique, comme celle du voleur que les Sages décrivent dans le Talmud (traité Bra’hot 63a) : «A la sortie du souterrain (creusé pour réaliser son entreprise criminelle), il invoque D.ieu (pour qu’Il l’aide à réussir) !». Ce voleur est sincère dans sa prière mais sa foi est si extérieure à la réalité de ses actes qu’il ne voit même plus la contradiction entre elle et ces derniers. Au contraire, la foi dans la venue de Machia’h doit pénétrer l’essence de chacun de telle façon que tous l’attendent très concrètement. La Question à un Rav (שאלות ותשובות) :Question:Est-il permis de prendre une douche avant la prière du matin?Réponse: Une douche classique avec du savon sera permise avant la prière du matin et témoigne d’un respect vis-à-vis de la prière. En revanche, un bain dans un sauna ou dans un jacuzzi, dans un seul but de confort, sera interdit avant la prière.Source: שבט הלוי חלק ט סימן א, אז נדברו חלק ו סימן מגRéponse donnée par le Rav Barou’h Blizinski (chabad.org.il) – Traduction assurée par la rédaction du Toramel Bibliographie des rubriques :’Houmach – Rambam – Hayom Yom – Le récit de Chabbat: http://www.loubavitch.fr Délivrance & Machia’h: http://www.loubavitch.fr, http://www.daf-hagueoula.org, le Messianisme et la Rédemption (Editions du Beth Loubavitch)La Question à un Rav: http://www.chabad.org.ilTanya – Tehilim – Un jour une Hala’ha: Rédaction du Toramel

Publicités