Si vous ne pouvez pas voir cet email cliquez-ici
 

Edition spéciale –Flottille de la « paix » : Questions-réponses 
Mercredi 2 juin 2010

1- La caution humanitaire ?

Le
propriétaire du navire sur lequel se sont produits les incidents, le
Mavi Marmara est une ONG turque l’IHH (Insani Yardim Vakfi, "le fonds
humanitaire de soutien"). Un rapport du Centre d’Information sur les
Renseignements et le Terrorisme daté du 26 mai 2010, soit 5 jours avant
l’incident est consacré à l’ IHH, le titre de ce rapport est le
suivant : « IHH, qui joue un rôle central dans l’organisation de la
flotte vers Gaza, est un fonds de secours humanitaire turc à
orientation anti-occidentale islamique radicale. En plus de ses
activités philanthropiques légales, il soutient des réseaux islamiques
radicaux, y compris le Hamas et, du moins dans le passé, des éléments
du jihad mondial. » Lire le rapport complet du CIRT sur l IHH.

 « L’orientation
d’IHH est radicale islamique ainsi que anti-américaine et
l’organisation est proche des Frères Musulmans (le mouvement-mère du
Hamas). » Lire ou relire la Charte du Hamas.

Une organisation controversée à l’origine de la flottille pour Gaza  article de France 24 du 2 juin 2010

2-Le comportement des forces armées ?

Le
Président de l’Etat Shimon Peres a exprimé sa fierté mardi 1er juin,
aux soldats de la marine qui ont participé à l’arraisonnement des
navires de la flottille de Gaza et qui ont agi de manière
inhabituellement humaine.
« Pourquoi ont il été battus ? Car ils ne voulaient tuer personne.
Toute autre armée aurait sortie son arme et tiré. Ici nous avons vu des
soldats exemplaires qui ont préféré être blessés eux-mêmes plutôt que
de blesser qui que ce soit d’autre. » 

Les passagers du Mavi Marmara attaquent l’armée israélienne avant que les soldats montent à bord. (Vidéo)

 

Armes découvertes sur le Mavi Marmara (Photo : Porte-Parole de Tsahal)

3 – La légalité du blocus martime

 Un
blocus maritime est engagé sur la côte de Gaza. Ce blocus est imposé
car une situation de conflit armé existe entre Israël et le régime du
Hamas qui contrôle Gaza et qui bombarde constamment des cibles civiles
dans le sud d’Israël avec des armes clandestinement acheminées aussi
par voie maritime.

Le blocus de Gaza est une mesure légitime et reconnue par le droit international en cas de conflit armé.

Au vue de l’intention publiquement déclarée des participants de la
flottille de violer le blocus naval, Israël a exerce son droit
conformément à la loi internationale qui l’autorise à le faire
respecter.

4-Désastre humanitaire ?

En dépit des attaques du Hamas …

 Sans
tenir compte des attaques du Hamas, Israël maintient un corridor
continu pour faire circuler l’aide internationale pour le transfert des
denrées périssables et emballées à destination de Gaza. Ce couloir
humanitaire est utilisé par des organisations internationales reconnues
par les Nations Unies et la Croix-Rouge.

Plus d’un million de tonnes de marchandises humanitaires ont pu
pénétrer à Gaza via Israël ces 18 derniers mois soit environ une tonne
d’aide pour chaque homme, femme ou enfant de Gaza.

 Les denrées alimentaires et autres fournitures sont expédiées par
Israël à Gaza six jours sur sept soit par l’intermédiaire
d’organisations internationales soit par le biais du secteur privé…Lire la suite

   
  


 

 

Voir le Myth and Fact (en anglais)

Advertisements