Les palestiniens voulaient le gel des localités juives, ils l’ont… Ils ne le veulent plus!

Rédigé par JSS
le Nov 25th, 2009 and filed under Israël-Relations internationales, Israël-Territoires Disputés.
Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0.
Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article

Le
Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a proposé un gel de dix
mois des constructions dans les localités juives de Judée-Samarie pour
tenter de relancer les négociations de paix au Proche-Orient. Les
Palestiniens ont immédiatement rejeté cette idée. C’est la énième fois
que Netanyahu propose la paix et la énième fois qu’elle est rejetée par
les palestiniens. C’est la énième fois que Netanyahu se satisfait aux
exigences des palestiniens et la énième fois que ces derniers changent
d’avis au dernier moment. Cette situation commence à embarrasser des
diplomates européens. Ainsi, un employé de haut-rang du ministère des
affaires étrangères anglais vient de confirmer à JSSNews sa
stupéfaction. Il affirme sous couvert d’anonymat “tout ce qu’ils
veulent (ndlr: les palestiniens), Netanyahu leur propose. Et quand ils
l’ont, ils ont un autre caprice, une autre lubie. A Londres, on ne
comprend plus ce qu’ils veulent. S’ils se bornent à refuser les gestes
de paix de Netanyahu, que comptent-ils faire ? Ce refus signifie t-il
qu’Abou Mazen n’a jamais été vraiment sincère  ? C’est le sentiment qui
commence à circuler au Parlement
.”

Nétanyahou a soumis la proposition à son cabinet de sécurité qui devait voter plus tard dans la journée. “Ce n’est pas simple, ce n’est pas facile, mais cela présente plus d’avantages que d’inconvénients“, a-t-il affirmé. “Cela
nous permet de présenter au monde une vérité simple: le gouvernement
israélien veut ouvrir les négociations avec les Palestiniens, prend des
mesures pratiques pour ouvrir les négociations et est très sérieux
quant à ses intentions en faveur de la paix
“, a-t-il plaidé.

Quelque 300.000 Israéliens vivent en
Judée-Samarie (sur 7 millions d’habitants en Israël). Benyamin
Nétanyahou a déjà promis qu’aucune nouvelle localité ne serait
construite en dans les territoires disputés et évoqué l’idée de
suspendre la construction dans celles qui existent déjà, mais c’est la
première fois qu’il précise pendant combien de temps ce gel
s’appliquerait.

Avant même l’annonce officielle de
mercredi, Nabil Abou Rdeneh, conseiller du président de l’Autorité
palestinienne Mahmoud Abbas, avait fait savoir qu’un gel des localités
serait inacceptable. “Toute offre israélienne qui n’inclut pas
Jérusalem sera immédiatement rejetée. Aucun Palestinien, aucun arabe ne
franchira cette ligne”, a-t-il dit. Il est dommageable que les
palestiniens oublient trop souvent que Jérusalem est la capitale
éternelle et indivisible d’Israël.

Publicités