chansons palestiniennes

TV palestinienne : chansons pour la destruction d’Israël

Alors que l’autorité palestinienne annonce en anglais son intention de résoudre le conflit au moyen orient en étant pour la création de deux états, cette même autorité palestinienne tient à son peuple, en langue arabe, un discourt bien différent. En effet, en arabe, les leaders palestiniens définissent Israël comme étant tout simplement la Palestine et promettent à leurs concitoyens sa destruction et l’annihilation des juifs. Un nouveau clip vidéo diffusé des dizaines de fois chaque jours et produit par le Fatah (qui contrôle la TV palestinienne) promet avec beaucoup de passion “mère” chaque ville israélienne sera “libérée” car son identité est “arabe” et “palestinienne”.

TV palestinienne chante la destruction d’Israel“Nous allons libérer le pays… qui est arabe dans l’histoire et dans l’identité. La Palestine est arabe dans l’histoire et dans l’identité“

Pour être certain que personne ne limite ce que sera le futur état “la Palestine libérée” une chanson définie l’étendue des villes palestiniennes, incluant la totalité d’Israël.

“Depuis Jérusalem et Acre et depuis Jaffa et Jéricho et Gaza et Ramallah – Depuis Bethléem, et Jaffa et Beersheba et Ramallah – Et depuis Nablus jusqu’à la Galilée, et depuis Tibériade jusqu’à Hébron“

C’est significatif non seulement parce que la chanson est diffusée sur une chaine du Fatah qui est l’interlocuteur d’Israël mais aussi car la répétition constante de ce clip promet la destruction d’Israël alors qu’au même moment le monde travail sur la conférence pour la paix d’Annapolis.

L’autorité palestinienne d’Arafat était déjà notoire pour sa duplicité. Yasser Arafat divulguait ses réelles intentions et croyances seulement en arabe, alors qu’en anglais, il disait qu’Israël et l’ouest devaient entendre pour maintenir ce qui est reconnu aujourd’hui comme un simulacre trompeur de processus de paix. Arafat a réussi en obtenant d’Israël tout ce qu’il demandait. Israël a payé cher sa confiance dans les discours en anglais de Yasser Arafat, avec plus de 1000 morts et des dizaines de milliers de blessés dans les territoires sous contrôle de l’autorité (terroriste) palestinienne.

Le leader de l’actuelle autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, était le bras droit de Yasser Arafat et son partenaire durant cette première période de duplicité. A Israël, aux États-Unis et au monde, en anglais, Abbas parle de paix. A son peuple, en arabe, à travers la TV et les livres scolaires, il profère la haine des Juifs et la destruction de l’état d’Israël. Abbas est-il en train de suivre la tactique d’Arafat ? C’est à Israël et au monde de vérifier tout cela avant d’aller plus loin.

Lien vers la vidéo en question: http://www.youtube.com/watch?v=QrlcVQo0kdg

incitration a la haine

incitation a la haine d’israel des americains donc de l’occident

source : http://www.voxdei.org/afficher_info.php?id=9928.5

Complots: Incitation à la haine des Etats-Unis et d’Israël à travers un clip vidéo égyptien
(PMW)

Introduction:
Un clip de musique égyptien, intitulé « Hey Arab Leaders » [Eh, les Dirigeants arabes], qui encourage la haine à l’encontre des Etats-Unis et d’Israël, a un très grand succès en Egypte et dans le monde arabe. Parmi d’autres messages de haine, on entend dans ce clip que c’est Israël qui a détruit le World Trade Center à New York et que les Etats-Unis et Israël cherchent à diviser le monde arabe.

Pour visionner le clip vidéo égyptien sous-titré, cliquer ici : ADSL 56K

L’utilisation de musique et de chansons pour propager la haine chez les enfants est très fréquente à la Télévision de l’Autorité Palestinienne (pour visionner des exemples sur le site de PMW, cliquer ici). C’est une manière d’influencer les enfants grâce à un média populaire et efficace.

Les extraits suivants viennent du nouveau clip égyptien produit il y a un mois :

« …Les deux côtés d’une même pièce, l’Amérique et Israël.
Ils ont fait du monde une jungle et ont mis le feu aux poudres.
L’Amérique a étendu ses ailes et se moque de tout.
Personne ne peut l’arrêter, personne ne peut l’attraper.
Bientôt il (Bush) dira Iran, puis il dira Syrie,
Mais il est silencieux à propos de la Corée [du Nord].
Quant à ces tours [jumelles], oh peuple,
C’est certain! Ses amis [Israël] sont ceux qui les ont détruites.
Quel terrorisme!! [L’image montre Sharon en train de pousser un bouton]
Combien d’années reste-t-il.
Pour que l’Amérique et Israël se conduisent comme des brutes… »

Le chanteur, Shaaban Abdul Rahim, a accordé une interview au quotidien officiel de l’AP, Al Hayat Al Jadida, la semaine dernière. Il y explique que les sentiments de haine qu’il éprouve à l’égard d’Israël et des Etats-Unis sont représentatifs des sentiments existant dans le monde arabe en général.

L’extrait suivant provient de l’interview publiée dans le quotidien de l’AP :

Il [Shaaban] parle de ce qui se passe dans le coeur de toutes les nations arabes et affirme que sa chanson « Hey Arab Leaders » montre le mépris qu’a le président américain Bush pour toutes les décisions des Nations Unies… La dernière chanson de Shaaban « I hate Israel » [Je déteste Israël] a eu un grand succès et la chanson « Hey Arab Leaders » a également un impact important sur tout le monde… Nous avons demandé à Shaaban quelle est l’idée qui sous-tend cette chanson et il a répondu : « Je pense que la nation arabe a besoin d’une nouvelle chanson avec des mots qui sont une formulation claire de refus et de résistance… J’ai fait ce clip parce que je ressens ces mots et je n’ai pas peur d’Israël ou de l’Amérique ou de leurs menaces et je ne suis pas mieux que ceux qui meurent chaque jour en Palestine ou en Irak. »

Q : Nous avons appris que vous avez refusé [de participer à] des soirées aux Etats-Unis. Est-ce vrai?
Shaaban : On m’a demandé de participer à de nombreuses fêtes en Amérique pour les communautés arabes, et bien que cela rapporterait beaucoup d’argent, je n’irai pas en Amérique et je boycotte même les cigarettes américaines… J’ai écrit la chanson « I hate Israel » en 2000… nous n’avions pas envisagé le grand succès qu’elle a eu… A propos de la chanson « Hey Arabs Leaders », elle doit exprimer des choses qui sont en train de se passer… dans le clip nous avons dessiné de longues mains pour Sharon qui tient un gâteau sur lequel est écrit « Le Monde Arabe » et Sharon et Bush se partagent le gâteau entre eux. » [Al-Ayat Al-Jadida, 4 mai 2004]

(PMW – Disclaimer) ajoutée le 2004-05-13

Publicités