A LA UNE



ISRAEL SE PREPARE A UNE INCURSION DE GRANDE ENVERGURE A GAZA

 
Ehud Barak a déclaré lundi que Tsahal devait poursuivre ses préparatifs « en vue d’une vaste intervention dans les territoires autonomes ».

 
« Nous ne reculerons devant aucune opération visant à ramener le calme et la sécurité dans le sud du pays », a déclaré Ehud Barak à la Knesset, lors d’une réunion de son groupe parlementaire. Le ministre de la Défense a réaffirmé ainsi que l’arrêt des tirs de roquettes constituait « l’objectif numéro un », tout en qualifiant de « naturelle, humaine et justifiée » la colère des habitants de Sdérot.
 
Plus tôt dans la matinée, face à la Commission des Affaires étrangères et de la Défense, Barak a indiqué qu’au cours des derniers jours, les forces israéliennes avaient éliminé seize terroristes, portant à deux cents le nombre total des miliciens du Hamas et du Djihad islamique tués durant les quatre derniers mois d’affrontements.
 
« Les opérations de Tsahal se poursuivent de jour comme de nuit, et vont encore s’intensifier », a-t-il ajouté, tout en soulignant que « sang-froid et circonspection » étaient nécessaires à l’élaboration d’un plan d’incursion de grande envergure dans la bande de Gaza.
 
Le chef d’état major, Gaby Ashkenazy, a pour sa part affirmé que l’armée était prête « à approfondir et à élargir » son action dans les territoires autonomes, « en fonction des décisions qui seront adoptées ». Il a par ailleurs estimé que de nombreux « défis sécuritaires » s’imposeraient à Israël au cours de l’année à venir.
 
Durant la soirée, l’aviation israélienne a tiré sur un véhicule à proximité de Rafah (Sud de la bande de Gaza), où se trouvaient deux membres de la branche armée du Hamas. Selon des sources palestiniennes deux civils auraient également été atteints lors de cette attaque. Peu avant, deux roquettes s’étaient abattues en territoire israélien, ne causant ni dégât, ni blessé.
 
Du coté palestinien, le porte-parole du mouvement intégriste à Gaza, Sami Abou Zohari, a multiplié durant la journée, les avertissements à l’adresse de l’Etat hébreu.    Dans un entretien accordé à « Palestine », l’organe du parti d’Ismaïl Haniyeh dans les territoires autonomes, il a notamment annoncé des « représailles sans précédent » si l’armée visait des responsables de la branche politique du Hamas, ajoutant que son organisation userait alors « de tous les moyens » pour répliquer.
Ces menaces font écho aux appels répétés de plusieurs ministres israéliens à l’élimination de tous les responsables de l’organisation islamiste impliqués dans des actes terroristes.
Dans son édition de lundi, le journal Al Qods al-Arabi, publié à Londres, révélait d’ailleurs qu’Ismaïl Haniyeh était entré en clandestinité, suivi de sa seule garde rapprochée, afin d’échapper à une éventuelle tentative d’élimination ciblée.
      

 
Cours au 11.02.08
 Dollar

+0,19%

3,618 Nis

 Euro

+0,67%

5,2646Nis

 
Météo au 12.02.08
Jérusalem

6 – 10°C

Paris

0 – 11°C

 
Nouvelles promotions !
 
 
Tel-Aviv, Jérusalem, Ramat-Aviv
Locations courtes durées
 
Ehud Golwasser, Eldad Reguev, Guilad Shalit

 

 

 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Des contacts  en 1 click !
Campagnes médiatiques d’emailing
auprès de 100.000 abonnés

Israelemails.com
 
 
 
 
 

Contactez nous  pour être  présent sur la revue de presse Israélienne diffusée quotidiennement à plus de 100000 abonnés.
Tél. France : 01.72.38.66.08
Israël : 054.495.62.24
email

 

  Diplomatie

 
Olmert à Berlin.
 
Le premier ministre israélien a rencontré lundi soir Angela Merkel, pour s’entretenir de la situation régnant dans la bande de Gaza, et également du programme nucléaire iranien.
 
Ehud Olmert a présenté à la chancelière allemande la position d’Israël selon laquelle il n’y avait plus d’alternative à une opération d’envergure dans les territoires autonomes palestiniens, et demandé le soutien de l’Allemagne à celle-ci, rappelant le calvaire quotidien des habitants de Sdérot.
 
Concernant le dossier iranien, le chef du gouvernement a invité son hôte à multiplier les pressions internationales, à l’ONU comme auprès des pays ayant des « intérêts financiers à Téhéran ». Dans un entretien qui paraîtra mardi à Berlin, la chancelière a d’ailleurs souligné à nouveau « la responsabilité historique particulière » de son pays à l’égard d’Israël.
Une seconde rencontre entre les deux dirigeants est prévue dans la journée de mardi, juste avant le retour du Premier ministre à Jérusalem.
 
Auparavant, lors de sa visite au musée d’art juif de Berlin, Ehud Olmert avait déjà longuement évoqué le sort des habitants du Néguev affirmant que « les hommes, les femmes et les enfants de Sdérot réclament à raison ce dont bénéficient naturellement les citoyens de tous les Etats du monde, et ne veulent plus vivre à l’ombre de la menace ». 

 

  Politique

 
Lundi, lors de la réunion de son groupe parlementaire, Eli Yishaï, leader du Shass, a déclaré que son parti quitterait « immédiatement » la coalition si dans le cadre des pourparlers avec les palestiniens, des progrès diplomatiques devaient être annoncés « tandis que Sdérot se trouve être sous le feu des kassams ». Il a vivement critiqué le fait qu’à l’heure où le terrorisme fait rage, Israël continue à « investir toutes ses forces dans la négociation ».
 
De son côté, Binyamin Netanyahou a de nouveau invité la formation sépharade orthodoxe, au nom de son attachement « à Jérusalem et à la sécurité des israéliens », à quitter un gouvernement qui, selon le chef de l’opposition, « n’a pas de réponse aux tirs quotidiens, mais n’en mène pas moins des discussions qui menacent Jérusalem ».
 
Depuis le départ d’Israël Beteinou de la coalition, le Shass a durci ses positions, et averti qu’il ne siègerait plus au gouvernement si celui-ci devait entamer, à ce stade des pourparlers, les questions clés du conflit, que sont le statut de Jérusalem, des réfugiés palestiniens, et des frontières définitives d’Israël.

 

  Economie

 
A la suite de l’agence internationale S&P, c’est au tour de FITCH de relever la notation financière d’Israël – pour la première fois depuis 1995 – , qui obtient ainsi avec un classement « A », la meilleure évaluation existante.
Cette nouvelle appréciation est consécutive à la réduction très importante de la dette publique d’Israël à environ 80% de son PIB.   

 

  Sport

 
Selon le dernier classement des meilleurs joueurs de tennis, publié lundi, Dudi Selah progresse à la 63e place, son meilleur positionnement depuis le début de sa carrière, alors que le deuxième tennisman israélien, Harel Levy, figure à la 149e position.
Du coté féminin, pas de changement pour la championne Shahar Peer qui conserve sa 17e place, alors que Tzipi Obziler est classée 94e joueuse mondiale.

 

  Nécrologie

 
Le président démocrate de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine est décédé lundi des suites d’une longue maladie.  Elu de Californie, Tom Lantos, né à Budapest en février 1928, était le seul survivant de la Shoah à siéger au Congrès des Etats-Unis. Il avait été sauvé par l’action du diplomate suédois Raoul Wallenberg.
Fondateur il y a 24 ans du « Groupe parlementaire des droits de l’Homme », il était considéré comme un ami d’Israël, pays qu’il a visité à de nombreuses reprises. Tom Lantos avait récemment formulé une proposition de loi pour conditionner l’aide américaine à l’Egypte aux efforts de ce pays pour lutter contre la contrebande d’armes vers la bande de Gaza.
Il avait célébré ses 80 ans en été dernier en Israël avec des enfants handicapés du centre Shalva, dont il était l’un des membres bienfaiteurs. 

 

  Divers

 
Une secousse tellurique de magnitude 4 sur l’échelle de Richter,  a été ressentie dans la nuit de lundi pendant quelques secondes, de Kiryat Shmona au nord d’Israël, jusqu’à Jérusalem. Il s’agit du quatrième léger tremblement de terre qui se produit dans le pays, sans causer de dégâts, depuis le mois de novembre dernier.

Publicités