AEROPORT BEN-GOURION, Israël (Reuters) – Quarante immigrés juifs en provenance d’Iran ont secrètement gagné Israël mardi, ce qui représente le groupe le plus important arrivé de la République islamique ces dernières années, a annoncé un responsable israélien de l’immigration.En vertu des règles de censure applicables aux questions de sécurité en Israël, les circonstances précises dans lesquelles les migrants ont fait le voyage depuis l’Iran ne doivent pas être rendues publiques.

Les nouveaux arrivants ont été accueillis lors d’une cérémonie à l’aéroport international Ben-Gourion, après avoir transité en avion par un pays non révélé.

Des parents déjà présents en Israël s’étaient rassemblés pour l’arrivée des immigrés, qui ont reçu 10.000 dollars chacun d’une association chrétienne et juive pour faire le voyage.

La population d’Israël comprend des dizaines de milliers d’immigrés iraniens dont beaucoup entretiennent des liens discrets avec des proches dans leur pays d’origine, malgré l’hostilité qui prévaut depuis près de trois décennies entre l’Iran et l’Etat juif.

Le responsable de l’Agence juive, l’une des principales organisations israéliennes qui aident les candidats à l’immigration dans le pays, a dit que les nouveaux venus avaient abandonné leurs biens en Iran et qu’ils étaient partis sans annoncer leur destination finale.

La plupart, a-t-il dit en demandant à garder l’anonymat, venaient de Téhéran. Plus de 200 Iraniens se sont installés en Israël durant l’année 2007, contre 65 l’année précédente.

Israël n’interdit pas à ses ressortissants de se rendre en Iran, les deux pays ne s’étant jamais trouvés en conflit ouvert. L’Iran ne reconnaît pas Israël et son président, Mahmoud Ahmadinejad, a affirmé que l’Etat juif devrait être « rayé de la carte ».

Ori Lewis, version française Philippe Bas-Rabérin

Publicités