LES 10 COMMANDEMENTS PALESTINIENS

mardi 25 décembre 2007, par LDJ


Règles de la politique en Palestine. Ces principes creusent la tombe d’un état Palestinien ou même d’un régime soit-disant modéré, car ils interdisent tout espoir de mettre fin à la terreur et à l’incitation promue par l’AP. Les Palestiniens connaissent bien ces règles, mais les Occidentaux ne semblent pas en être conscients. On peut trouver des exceptions, mais celles-ci sont considérées comme honteuses et personne n’en parle. Ainsi les 10 commandements qui ont cours dans l’AP et qui s’imposent sont les suivants :

1- Les Palestiniens ne peuvent empêcher d’autres Palestiniens d’attaquer Israël, sous peine d’être considérés comme des traitres à la cause et des laquais d’Israël.

2 – Le plus militant a toujours raison, l’extrémisme étant assimilé à l’héroïsme. Ceci explique pourquoi le Fatah ne peut se mesurer au Hamas, car il ne peut dénoncer ses rivaux comme trop intransigeants. Les hommes-suicide et leurs coaches sont des modèles à suivre et non des individus dans l’erreur et encore moins dans le mal.

3 – « La violence maximale » est la bonne voie et elle devient une victoire quand elle inflige des pertes humaines et matérielles considérables à Israël. La violence est un motif d’orgueil qui fait avancer la cause, malgré les rituelles dénonciations de la violence par les dirigeants à l’intention des médias étrangers.

4 – Aucun gouvernement israélien ne peut faire le bien, même pas celui d’Ehoud Olmert, qui n’est pas meilleur que les autres, même s’il offre un état Palestinien, Jérusalem Est… Certains chefs Palestiniens peuvent parler de coopération en privé avec des Israéliens, rêver de paix, pourvu que le peuple palestinien n’en sache rien.

5 – Comme les Palestiniens sont les éternelles victimes, tout leur est dû et ils ne doivent rien en retour des concessions israéliennes. L’option diplomatique préférée de l’AP est qu’Israël se retire de la Cisjordanie, de Jérusalem Est, reconnaisse l’indépendance de l’état palestinien, relâche tous les prisonniers palestiniens, alors les pourparlers pourraient commencer.

6 – Aucun Palestinien ne doit être enfermé pour avoir attaqué Israël, au-delà de ce qui est requis par les « relations publiques internationales », car après tout, ce sont des héros qui se battent contre un ennemi assimilé au Mal. Même s’ils tuent des enfants israéliens, pourquoi les punir ?

7 – Fatah ne jugera pas ni ne chassera toute personne lançant des attaques contre Israël.

8 – Effacer Israël de la carte est moralement correct (ce qui est déjà fait dans les cartes géographiques de la Palestine). Toute autre opinion serait ridicule, honteuse et même passible de menaces, à moins qu’elle ne soit émise pour tromper l’ennemi.

9 – La priorité des priorités c’est le « droit au retour » des réfugiés palestiniens et de leurs descendants en Israël. Il vaut mieux ne pas avoir un état que de renoncer à ce droit.

10 – Il vaut mieux être tenace et patient dans un dur statu quo plutôt que de mettre fin au conflit pour toujours, même avec des gains considérables. Cette attitude permettra aux futures générations Palestiniennes d’avoir la possibilité d’emporter une victoire totale. Le droit à toute la Palestine reste l’objectif primordial. Les dirigeants Palestiniens peuvent déplorer cette situation en privé, mais ils ne feront rien pour qu’elle change. Sinon on l’aurait su depuis longtemps. Le côté palestinien ne peut ni ne veut parvenir à la paix. De toute manière il ne tiendra aucun engagement. Même si quelques dirigeants souhaitent un accord avec Israël, ils ne pourront ni n’oseront déroger aux 10 commandements

Société & Travail
Pourquoi les Juifs ne croient pas en Jésus
Voir Dieu
Le secret professionnel selon la loi juive
Actualité
Mythes et Réalités n°12
Une visite des fouilles de la Cité de David à Jérusalem
Qui est juif ? qui est hébreu ?
Famille
Sujets de conversation inappropriés
Savoir affronter la vie de retraité
Les encouragements : tout un art !
Le coin des Enfants
L’Araignée
La magie d’un violon
L’arc en ciel
Spiritualité
La Paresse : Un regard sans Vision …
Voie n°36 : Résister à la pression sociale
L’âme: à quoi ça sert ? (1ère partie)
Judaisme
Moïse
La naissance du christianisme
Le vêtement dans la Torah
Publicités