Hommage à Abraham Stern

jeudi 20 décembre 2007, par LDJ


Pour le centenaire de sa naissance, et plus de 60 ans après son assassinat par les Services Secrets de Sa majesté, le poète, combattant et chef du Leh’i, Avraham (Yaïr) Stern va être honoré par l’Université Hébraïque de Jérusalem. A l’occasion de cette date, plusieurs cérémonies et séminaires seront organisés, dont l’un à la Knesset.

Yair Stern ,par ses pensées et son action est un modèle à suivre pour tout patriote.

Avraham Stern est né en 1907 en Pologne et émigre en Erets Israël en 1925. Pendant les révoltes arabes en 1929, il prend part à la défense de Jérusalem dans les rangs de la Hagana. Il devient activiste et rejoint l’Irgoun quand Téhoumi fonde le mouvement. En collaboration avec David Raziel, il écrit le livre « le Revolver » et des articles idéologiques sur les mouvements de libérations et les mouvements clandestins, ainsi que plusieurs poèmes. L’un d’eux, « Hayalim Almonim » (« Soldats Inconnus »), devient l’anthème de l’Irgoun et du Lehi.

Il étudie à l’Université Hébraïque de Jérusalem et reçoit une bourse d’étude pour étudier le Grec et le Latin à l’Université de Florence, en Italie. En 1933, il interrompt ses études et se consacre aux activités clandestines en Erets Israël. En 1939, des différences d’opinions apparaissent entre Stern et Raziel, alors commandant de l’Irgoun, qui conduisent à une scission de l’organisation et la création d’une nouvelle organisation : l’Irgoun Tsvai Leumi BeIsrael, qui deviendra Lohamei Herout Israël (LEHI). Il est assassiné par les britanniques le 12 février 1942

un timbre sera édité en 1978 (pour le trentième anniversaire de l’indépendance) à la mémoire d’Avraham Stern, sous le gouvernement de Menahem Begin.

La grande histoire des juifs

Christian Makarian

e 14 mai 1948, Israël proclamait fiévreusement son indépendance. Il y a soixante ans déjà, soit un fragment d’histoire dans la longue marche du peuple juif. Quatre millénaires de pérégrinations, un destin unique, une chronologie frénétique, une mutation permanente, le prix incommensurable de la fidélité, la volonté farouche de survivre à l’enfer. Dans ce «silence séculaire de l’acharnement», dont Malraux a tenté d’explorer la dimension eschatologique dans La Lutte avec l’ange, les juifs se sont forgé une identité résistant à toute épreuve. Elle a survécu à tout ce qu’ils ont dû endurer; et elle leur a permis de refonder un Etat, place pour place, après deux mille ans d’interruption

Beaucoup avaient espéré que cette histoire, si longue, si dure, si âpre, leur accorderait enfin une pause, avec la création d’Israël. Elle n’a fait que se poursuivre en rebondissant. Comme pour confirmer l’étrange pacte passé par Dieu avec Abraham: le peuple juif désigne une destinée humaine à l’intérieur de la destinée humaine. En devenant une nation, Israël affronte une dernière épreuve, celle de la normalité. On prête à Ben Gourion ce mot, lorsqu’il découvrit qu’il fallait ouvrir une prison: «Désormais, nous sommes un pays comme les autres.» On sait que cette réalité s’est transformée en un nouveau défi face à l’émergence légitime de la question palestinienne, dont les enjeux se sont mondialisés. C’est pourquoi il est essentiel d’appréhender l’âme de ce peuple, de comprendre sa culture et d’explorer ses doutes. Les Hébreux, les juifs, Israël… les trois cycles de la grande histoire du peuple élu. Trois mots porteurs d’une étonnante continuité, qui contient en elle-même une parcelle d’éternité.


Ne pas répondre à cet email. Pour tout contact avec le CRIF, veuillez écrire à l’adresse infocrif@crif.org 
Le Crif en action

Succès pour l’Appel national pour la Tsedaka – 20/12/07

[lire la suite]
Revue de presse

Fin de l’instruction dans l’affaire du meurtre d’Ilan Halimi – 20/12/07
[lire la suite]

Trois roquettes palestiniennes explosent en Israël – 20/12/07
[lire la suite]

Les dérives d’Internet – 20/12/07
[lire la suite]

Interpellation de huit membres d’Al-Qaïda à Paris – 20/12/07
Huit hommes, soupçonnés de fournir du matériel informatique et des moyens de télécommunications aux terroristes algériens, ont été placés en garde à vue, rapporte le Figaro. La DST, après plusieurs mois d’investigation, a démantelé ce réseau de soutien logistique en lien avec la branche d’Al-Qaïda du Maghreb. Ils ont été interpellés à Paris et dans sa proche couronne.

Discret émissaire iranien à L’Elysée – 20/12/07
D’après le Point, Nicolas Sarkozy a reçu à Paris, en toute discrétion, Ali Akbar Velayati, ex-ministre iranien des Affaires étrangères et actuel conseiller du Guide de la révolution, l’Ayatollah Ali Khameinei. L’émissaire iranien serait venu s’informer sur les raisons qui poussent Paris à prendre la tête de l’offensive diplomatique contre l’Iran.

La loi «Big Brother» inquiète des Israéliens – 20/12/07
[lire la suite]

La grande histoire des Juifs – 20/12/07
[lire la suite]

Le Journal d’Hélène Berr – 20/12/07
[lire la suite]
Entretiens

Trois questions à Yonathan Arfi – 20/12/07

[lire la suite]
Manifestations

Projection de «La Traque» – 20/12/07
[lire la suite]
2008


Janvier


12

à 21H

entrée 10€
Spectacle a profit d’Assistance Humanitaire Internationale
avec Alain Sebbah et Christian Delagrange
Salle des fêtes
Cours de la Liberté 34725 SAINT ANDRE DE SANGONIS
Réservation : croizier.jean-luc@wanadoo.fr
Téléphone : 06 80 431 651
VENEZ NOMBREUX, CHRISTIAN, ALAIN ET TOUTE
L’EQUIPE D’A.H.I. COMPTENT SUR VOUS !



Février



6

Spectacle au profit d’A.H.I.
45430 CHECY en soirée Avec Christian Delagrange et Alain Sebbah
Renseignements : Manuela Lebrault – 06 78 65 01 00
manuelalebrault@yahoo.fr

7

Spectacle au profit d’A.H.I.
Cotton Club – 57 Saint Julien Metz
Avec Christian Delagrange et Alain Sebbah
Renseignements et résa : www.cottonclub.fr
14, Avenue Paul Langevin 57070 Metz
03 87 50 03 20

8

Spectacle de la Mairie de 30 Alès
Avec Christian Delagrange et Alain Sebbah

9

en soirée – Restaurant spectacle le DOMIJO
Route de Pons (N113) – Béziers
Résa : 08 77 36 60 45 ou 06 11 75 12 65
Dîner spectacle intime ! Christian vous attend.


Publicités