intimite dans le couple juif

La route de land#8217;intimité

par Feige TWERSKI

Le Mikvé nous aide à transformer un acte intime en un acte de sainteté, représentant la plus haute expression du couple.


Le monde occidental éprouve des difficultés considérables avec le concept de la sexualité. Le fait que cette culture soit obsédée par un tel sujet en est la preuve. Sur les panneaux publicitaires, dans les pages des magazines, dans les best-sellers ; sous presque toutes les formes d’expression, de l’art le plus élevé au langage le plus vil, les insinuations sexuelles dominent le paysage.

Cela me rappelle souvent cette réplique incisive faite par Gertrude, la mère de Hamlet :  » La dame fait trop de protestations, ce me semble « . Plutôt que de montrer une approche désinvolte envers la sexualité, le besoin de mentionner constamment un tel sujet trahit un inconfort certain.

Ironiquement, malgré tous les efforts accomplis pour se libérer de toute retenue morale et sexuelle imposée par la religion, le monde occidental a conservé cette arrière-pensée que la sexualité serait sale.

LA PUISSANCE DE L’UNION

L’optique du judaïsme est diamétralement opposée à celle ci. Dans la pensée juive, l’intimité physique renferme en elle le plus haut potentiel de spiritualité. C’est l’un des moyens les plus élevés donné à un couple marié pour exprimer sa sainteté.

Toutefois, comme tout autre moyen, son usage dépend totalement de l’expression qui lui est donnée par les individus concernés. L’union sexuelle est comparable à une tapisserie dans les mains d’artisans que sont l’homme et la femme et le message spirituel qu’ils produisent peut être soit insignifiant, soit le plus beau chef d’œuvre.

Les sources juives classiques décrivent la sexualité à l’image d’une rivière puissante. Canalisée, elle amène l’irrigation et l’énergie électrique à de nombreux foyers. Laissée libre et sans frein, elle n’apporte que déluge et destruction.

Le rapprochement physique d’un mari et de sa femme est avant tout la recréation d’une réalité spirituelle plus profonde.

Au plus haut niveau de réalisation au sein d’un mariage juif vécu en accord avec la loi juive l’union sexuelle peut apporter la sainteté dans le monde, en unissant l’homme et la femme, spirituellement, émotionnellement et physiquement.

Le rapprochement physique d’un mari et de sa femme est avant tout la re-création d’une réalité spirituelle plus profonde. Selon la pensée juive, mari et femme ne forment avant leur naissance qu’une seule et même âme. Ce n’est qu’après la conception du premier d’entre eux qu’ils sont séparés en deux moitiés. Quand ils s’unissent par le biais du mariage, leur lien est unique, parce qu’il permet la re création de cette âme.

Quand la Torah décrit le mariage, elle écrit :

 » C’est pourquoi un homme quittera son père et sa mère et s’unira à sa femme, et ils deviendront une seule chair.  » (Genèse 2 : 24)

Pourtant cette  » unité  » qui est le but central du mariage juif, n’est pas facile à réaliser. A l’âge du mariage, ces deux moitiés d’âme appartiennent à deux individus bien distincts, qui ont évolué au sein d’histoires séparées, par le biais d’expériences diverses, en développant des inclinations et des préférences différentes. Heureusement, le mariage fournit de nombreux outils pour surmonter ces multiples différences et pour instaurer la même unité sur le plan physique que celle qui existe déjà sur le plan spirituel.

L’outil le plus puissant pour encourager cette unité dans le mariage, est peut-être celui de l’intimité conjugale. Tous les merveilleux sentiments qu’un couple peut ressentir au cœur de sa relation, culminent au moment de l’intimité physique entre le mari et la femme.

Si D.ieu a donné à la sexualité cet extraordinaire pouvoir, cela va de soi qu’Il nous a également donné un moyen pour l’employer au maximum de son potentiel. C’est en effet le cas, il s’agit du Mikvé.

UNE PRATIQUE MILLENAIRE

Le Mikvé et la pratique qui lui est associée, que l’on appelle la Pureté familiale, étaient autrefois aussi réputés et répandus dans les maisons juives que l’allumage des bougies de Chabbat. Aucune famille juive n’aurait osé vivre sans.

Aujourd’hui, non seulement ces institutions sont tombées en désuétude dans la grande majorité des foyers juifs, mais le mariage lui-même a perdu beaucoup de son statut.

Dans le temps, les valeurs étaient différentes. Les mariages étaient plus solides ; les mariages juifs suscitaient d’ailleurs l’envie de tout le monde. A cette époque, les familles juives, non seulement connaissaient l’existence du mikvé et de la pureté familiale, mais risquaient leurs vies pour pouvoir l’observer.

Mikvé signifie  » rassemblement « . En terme physique, cela se réfère à un bassin utilisé pour collecter des eaux naturelles, vierges de toute intervention humaine, comme la pluie, l’eau des rivières ou des sources souterraines.

De manière culturelle, le mikvé est d’une telle importance que les Sages du Talmud disent que si une communauté n’a ni mikvé ni synagogue, la construction du mikvé a priorité.

De manière pratique, le mikvé est utilisé aussi bien par les hommes que par les femmes qui s’immergent avant l’accomplissement de certaines mitsvot.

Le mikvé est un outil spirituel ; il n’est ici absolument pas question d’hygiène.

Bien qu’on l’utilise en apparence comme une baignoire, le mikvé est loin d’en être une. Quand la loi juive requiert l’usage du mikvé, l’utilisateur doit être parfaitement propre et s’être baigné avant l’immersion. Le mikvé est un outil spirituel ; il n’est ici absolument pas question d’hygiène.

La Torah mentionne le mikvé de manière particulièrement remarquable en rapport avec le Kohen Gadol, le Grand Prêtre juif, qui s’immergeait cinq fois au cours du service de Yom Kippour, effectué dans le Temple.

Aujourd’hui, l’usage le plus important du mikvé est celui qu’en font les femmes, qui s’immergent dans ses eaux, en tant qu’étape finale dans le cycle de séparation et de réunion du couple, que l’on appelle la Pureté familiale.

Aucune description des lois du mikvé, aussi brève que celle qui s’ensuit, ne peut suffire à assurer leur observance fidèle, ni à expliquer à sa juste mesure la beauté et la nature remarquable d’un tel acte. Seul son accomplissement est véritablement en mesure de nous le faire comprendre.

Des couples juifs qui étaient au départ ignorants de la discipline du mikvé et qui l’ont apprise et incorporée à leur vie, m’ont avoué que s’ils avaient autrefois des doutes que la Torah puisse être d’origine divine, alors le mikvé et la Pureté familiale les ont effacés. Le concept ou plutôt, comme ils l’ont eux-mêmes décrit, le génie de cette pratique est tellement grand qu’aucun esprit humain n’aurait pu l’inventer. Et pourtant, cette pratique peut nous paraître étrange au départ.

Du fait que nous nous efforçons de l’appliquer dans un 21ème siècle particulièrement vide et inadapté à la compréhension d’usages d’une telle profondeur, ce pilier de la vie juive traditionnelle nous est devenu étranger et nous le comprenons souvent mal.

Quand un couple juif observe la pratique du Mikvé et de la Pureté familiale, il se sépare au moment où la femme voit apparaître ses menstruations et aucun contact physique ne peut avoir lieu avant la fin des 7 jours qui suivent la conclusion des règles. La nuit où le couple peut reprendre les relations conjugales, la femme s’immerge dans les eaux du mikvé et elle murmure une prière, invitant D.ieu à sanctifier leur union prochaine.

Quand les époux se retrouvent dans l’intimité physique, leur union marque la réaffirmation des forces de la vie sur celles de la mort.

L’union sexuelle est essentiellement une affirmation de vie, à travers laquelle le couple s’unit pour attirer une âme sur terre depuis sa source céleste. A l’inverse, la période de séparation correspond à une perte de vie potentielle qui intervient chez la femme lorsque l’ovule non fertilisé est expulsé de son corps. Quand mari et femme attendent ensemble que ce temps s’écoule et que la femme se rend au mikvé avant de retrouver son époux dans l’intimité physique, leur union marque la réaffirmation des forces de la vie sur celles de la mort. C’est une élévation au-dessus de notre propre mortalité.

Comme on le croit souvent à tort, l’interruption des relations physiques entre un mari et sa femme n’a absolument aucun lien avec un quelconque sentiment de révulsion qui serait provoqué par le flux menstruel. Un tel concept ne trouve aucune place dans les sources juives.

Il est intéressant de constater que, bien que les mystères du mikvé soient liés à ce conflit entre la vie et la mort, le mikvé joue clairement un rôle plus profond, puisque la loi juive demande l’usage du mikvé même pour des couples chez lesquels la procréation est impossible. En effet, la loi juive recommande la poursuite active d’une relation sexuelle entière et saine pour les couples mariés de tout âge, et elle lui octroie une valeur indépendante – une valeur spirituelle, que la création d’une vie humaine soit possible ou non.

Si nous voulons comprendre en profondeur le mikvé, nous devons retourner à ses références dans la Torah. Dans le Lévitique, chapitre 16, nous lisons un passage concernant le service de Yom Kippour tel qu’il était pratiqué dans le Temple. A l’apogée de ce service, le Grand Prêtre pénétrait la chambre la plus interne au Temple – qui est le lieu le plus saint sur terre – le Saint des Saints, ou Kodesh Hakodashim, où il demandait pardon pour toutes les fautes commises par le peuple au cours de l’année. Personne en dehors du Grand Prêtre n’était autorisé à pénétrer dans le Saint des Saints, et lui-même, en tant que représentant le plus élevé du peuple juif, n’y était autorisé qu’une seule fois par an, pour un instant très bref, lors de Yom Kippour, le jour le plus saint de l’année.

Il nous est difficile aujourd’hui de saisir la portée d’un tel instant.
Pendant sept jours, le Grand Prêtre se préparait. La nuit avant de pénétrer le Saint des Saints, un groupe de dirigeants juifs prestigieux le tenait en éveil toute la nuit, le stimulant à atteindre le sommet de son potentiel moral et spirituel. Non seulement, le futur du peuple juif, mais celui du monde entier, reposaient sur les actions qu’il accomplirait dans le Saint des Saints- actions accomplies dans le plus grand secret, en la seule présence de D.ieu.

Après les sept jours de préparation et la veillée, le Grand Prêtre devait encore faire une dernière préparation avant cet instant mémorable où il pénétrerait le Saint des Saints et obtiendrait le pardon pour lui, pour son peuple et pour l’humanité tout entière : il devait s’immerger dans le mikvé.

Après s’être préparée pendant sept jours pour cet instant, la femme se trempe dans le mikvé, afin d’élever son couple et d’élever le monde lui-même.

LES EAUX DE LA RE CREATION

Après s’être préparée pendant sept jours pour cet instant, la femme se trempe dans le mikvé, afin d’élever son couple et d’élever le monde lui-même.

Comment ? Comment l’immersion dans quelque chose d’aussi simple que de l’eau peut-il avoir un effet si profond ?

L’eau est un élément extrêmement spirituel. Lorsque la Genèse (1-2 : 22) décrit la création du monde, bien que l’on se réfère à l’eau, aucune mention n’est faite de sa création. Nos Sages apprennent de là que l’eau existait avant que le monde ne soit créé, lorsque  » L’esprit de D.ieu planait à la surface des eaux « .

Le mikvé, qui contient soit de l’eau de pluie, soit l’eau d’une source souterraine, est donc ce que nous avons de plus ressemblant à  » un morceau de ciel sur terre « . Il nous donne la possibilité de nous réunir avec notre source spirituelle.

Avant qu’une femme ne s’immerge dans ces eaux divines, elle récite une prière, invitant D.ieu à sanctifier son mariage. Puis, elle s’immerge et en un sens,  » donne la main  » au Créateur du monde.

D’après le Rabbin Shlomo Twerski z »l, qui était mon beau-frère et un brillant érudit en Torah, il est particulièrement approprié que ce soit à la femme de se rendre au mikvé, parce que le mikvé sanctifie la famille et que c’est avant tout la sagesse de la femme qui construit le foyer. En un sens, la femme crée sa famille.

Pendant neuf mois avant leur naissance, elle modèle un environnement interne parfait pour ses enfants ; ensuite, pendant presque une vingtaine d’années, elle sculpte leur environnement émotionnel, physique et mental. Si elle n’a pas d’enfants, elle est tout de même celle qui aura l’influence la plus créatrice sur l’atmosphère dans le foyer et sur ceux qui vivent sous son toit.

Quand une femme se rend au mikvé, c’est comme si elle demandait au Créateur de l’univers de la bénir avant de revenir chez elle pour exercer à nouveau son intelligence créatrice. Elle demande en quelque sorte à D.ieu qu’Il revienne avec elle dans son foyer, se joigne à ses activités et s’associe à son mariage.

UN FACTEUR D’EQUILIBRE

Grâce à ces  » vacances mensuelles « , l’homme et la femme redeviennent comme un fiancé et une fiancée l’un pour l’autre.

Toutes les mitsvot (commandements) sont des œuvres de bonté et le mikvé n’y fait pas exception.
Le Talmud, qui s’étend sur les lois de la Torah, énonce un principe très simple de la nature humaine, en discutant de la sexualité :  » Ce nous est constamment accessible, perd à nos yeux de son éclat « . Nous laissons la lassitude remplacer l’envie, et nous glissons dans l’ennui et le mépris. L’ennui au sein du couple n’est pas à prendre à la légère. Il est extrêmement destructeur et à notre époque, c’est une cause première de divorce.

C’est bien le premier et le plus évident des avantages du mikvé. Pendant environ deux semaines chaque mois, un homme et sa femme ne peuvent se toucher. Grâce à ces  » vacances mensuelles « , le Talmud nous dit que l’homme et la femme redeviennent comme un fiancé et une fiancée l’un pour l’autre ; et si vous en doutez, demandez à chaque couple qui observe le mikvé et il vous le confirmera, même s’il doit en rougir.

Deuxièmement, le mikvé nous enseigne la valeur de la retenue. Dans un monde où l’infidélité est aussi commune qu’aujourd’hui – les sondages nous révèlent que presque un homme sur deux serait infidèle il est nécessaire d’apprendre à se maîtriser. Malheureusement, la maîtrise de soi ne figure pas au programme scolaire.

Au sein d’un mariage juif, quand un mari et sa femme ne peuvent pas s’approcher à intervalles réguliers, cela signifie qu’ils doivent apprendre à se maîtriser au sein de leur relation conjugale. A l’extérieur du mariage, quand une tentation se développe soudainement et que le couple doit y faire face, il sait comment réagir. Ce n’est pas comme s’il devait brutalement courir un marathon, alors qu’il n’a jamais couru jusqu’au bout de la rue.

Troisièmement, le mikvé nous donne l’atout incomparable d’  » espaces dans notre complicité « . Il nous donne l’opportunité d’être nous-même.

Une des raisons pour laquelle notre âme descend sur terre, est de permettre à cette partie de nous qui est unique de se réaliser. Pourtant, au sein du mariage, il peut arriver que deux personnes fusionnent au point d’en perdre leur identité propre.

Ceci n’est pas l’idéal juif. L’  » unité  » du mariage juif ne repose pas sur la similitude. C’est plutôt une interaction dynamique entre deux personnes qui maintiennent leur identité, tout en étant unies par un même but, un même cœur et une même âme.

Quand deux personnes ont renforcé leur individualité grâce à la période de séparation, elles peuvent ensuite se rejoindre et s’enrichir l’une l’autre sans aucun risque de se fondre dans le couple.

Finalement, le mikvé nous enseigne qu’une personne n’est pas un objet. Parce que tu ne m’appartiens pas de la même manière que pendant la période permise, je dois te traiter comme une personne, et non comme un objet créé pour mon plaisir. Ceci est une leçon sans prix dans notre société qui, malgré toute son obéissance au féminisme, continue à traiter les femmes comme des objets, dans la publicité, au travail et même encore souvent à la maison.

Durant ces deux semaines dépourvues de tout contact physique, un couple doit apprendre à parler de tout.

Nous apprenons aussi grâce au mikvé à mieux communiquer l’un avec l’autre. Beaucoup de problèmes peuvent être réglés par un câlin ou un baiser. Mais durant ces deux semaines dépourvues de tout contact physique, un couple doit apprendre à parler de tout, même des sujets extrêmement difficiles. Nous apprenons alors à découvrir les pensées profondes de l’autre qui nous seraient autrement restées inconnues. L’intimité – la véritable intimité- en est le résultat.

Comme nous l’avons expliqué auparavant, ces bénéfices ne sont qu’un aperçu des effets spirituels que le mikvé a sur nos vies et sur le monde. Il existe à cet usage des profondeurs auxquelles l’esprit humain ne peut accéder. Mais une chose est claire : sans servir un but suprême, notre intimité physique n’est que cela physique. Grâce au mikvé et à la Présence divine – la relation sexuelle est transcendée pour devenir l’acte de sainteté qui représente la plus haute expression du couple.

En mémoire de ma Mère et de notre Grand-mère, Minna Brickman :
Minna bat Yehouda Leib
De la part de son fils Barry et de ses petits-enfants :
David, Mandy, Tony, Gramy, Gaëlle et Samantha.

Traduit et adapté par Tsiporah Trom.

source lamed.fr

 

 

le 10 tevet

Lost in Translation

par Tzipporah HELLER

Tevet est le temps du retour et de la redéfinition.


Durant le mois de Tevet, se sont produits des changements qui ont jeté une ombre sur l’histoire juive.

Le 8 Tevet, la traduction de la Torah en grec ordonnée par Ptolémée, a été complétée. L’empereur égyptien était pleinement conscient de la complexité de cette tâche. Il a donc rassemblé 70 érudits pour composer une traduction qui ne devait ne s’appuyer que sur le texte écrit. Par cet intermédiaire, il espérait apporter aux grecs la compréhension littérale des cinq livres de Moïse, ainsi qu’un aperçu sur ce que D.ieu a réellement transmis aux juifs au Mont Sinaï.

La traduction qui en a résultée, est classifiée de tragédie. Pourquoi ? Est-ce inhérent à toute traduction ? Pourquoi la vérité de la Torah devrait-elle demeurer inaccessible ? De nos jours, le foisonnement de traductions est ahurissant. J’ai personnellement comblé mon ignorance en matière de liturgie et d’étude grâce aux livres de prière et au Pentateuque traduits.

Quelle est la différence entre la Septante (la traduction des 70 sages) et la Bible du Rabbinat ?

Ptolémée voulait helléniser la Torah. Il voulait la mettre dans sa bibliothèque avec tous les autres classiques de l’époque. Pour lui, il était inconcevable qu’un document, qu’il ait été donné par D.ieu ou écrit par l’homme, soit traité différemment.

La Torah est un mode de vie qui a pour but de nous transformer et de nous faire accéder à des domaines inconnus – l’infinité de D.ieu. Les autres ouvrages cherchent simplement à nous apporter une plus grande connaissance. Ils s’intéressent aux hommes et à leur monde, alors que la Torah traite d’un monde qui dépasse des limites de l’observation humaine. Les auteurs des traductions contemporaines de la Torah ont voulu rendre cette expérience accessible à chacun. Ptolémée, quant à lui, voulait donner accès à la Torah en réduisant son champ de vision et en l’adaptant aux limitations de l’esprit humain.

Ce fut une tragédie. En fait, nos Sages la comparent à la faute du Veau d’or. Dépassés par leur rencontre avec un D.ieu insondable au Mont Sinaï et pensant que Moïse ne se trouvait plus parmi eux, les juifs ont façonné un dieu à eux. Ce dieu correspondait à leur imagerie de symbolisme religieux. Ils ont « nanifié » D.ieu, alors qu’ils avaient cette chance unique sonder l’inconnu avec une foi pure et de se sublimer.

Le 9 Tevet marque la mort d’Ezra et de Né’hémia, les dirigeants spirituels qui ont ramené les juifs de leur exil en Babylonie et amorcé le renouveau du Peuple juif. L’exil babylonien avait expulsé de force les juifs de la terre qu’ils avaient habitée pendant 850 ans. Ils sont restés 70 ans à Babylone. Pendant cette période, les perses ont conquis la Babylonie et puis les grecs ont conquis les perses.

Il semble que le traumatisme de l’expulsion et les forces subtiles de l’assimilation à une nation conquérante qui représentait le succès et la victoire, nous condamnaient à l’anonymat, à devenir un non-peuple. Ezra et Né’hémia ont renversé ce processus, ils ont littéralement insufflé un nouveau souffle à notre identité nationale, leur réussite dépassant les espoirs les plus fous. Avec l’aide politique de Cyrus de Perse, le rêve du retour est devenu réalité.

Ezra a réussi à accomplir ce qu’aucun autre dirigeant n’avait accompli avant lui. Il a motivé notre peuple à retourner sur sa terre et, en même temps, vers D.ieu.

Contrairement au retour que notre génération a connu, celui-ci ne fut pas entaché d’ambiguïté spirituelle. Ezra a réussi à accomplir ce qu’aucun autre dirigeant (pas même Moïse) n’avait accompli avant lui. Il a inspiré notre peuple à retourner sur sa terre et, en même temps, vers D.ieu. Ce fut véritablement une nouvelle ère. A leur mort, cette ère a pris fin et l’étape suivante s’est révélée bien plus incertaine. Toute la période du Second Temple a vu se produire l’érosion lente de notre identité. Il y eut des moments de gloire et des personnalités inoubliables, mais malgré tout, quelque chose manquait : cette clarté absolue du but qu’Ezra nous avait apportée.

Le cliché que « personne n’est irremplaçable » est un mensonge. En fait, personne n’est remplaçable. Et rien ne nous permet de mieux le comprendre que ce déclin qui s’est produit après la mort d’Ezra et Né’hémia.

Le 10 Tevet, un « nouveau départ » douteux a marqué notre histoire et laissé une empreinte indélébile sur notre identité nationale. En ce jour, les forces qui nous ont conduits en exil, se sont concrétisées entraînant une diaspora après l’autre. Tant de juifs définissent leur relation au judaïsme par le biais des tragédies continuelles qui ont culminé avec l’Holocauste. Lorsque nous fermons les yeux après avoir lu ou vu une autre scène d’horreur indescriptible, nous revisitons les camps de concentration.

Cette saga des persécutions a commencé le 10 Tevet. Que s’est-il exactement passé ? Jérusalem a été encerclée par les armées babyloniennes et a subi un siège de trois années qui s’est terminé par la destruction du Temple et a marqué le début d’un exil qui ne s’est encore jamais vraiment terminé. Même à l’époque d’Ezra, qui était la plus proche d’une rédemption à l’échelon national, la majorité des juifs n’est jamais vraiment rentrée chez eux. Nous trouvions la vie en Babylonie, en Perse, en Grèce, trop confortable, acceptable et le pire de tout, normale.

Le 10 Tevet, nos Sages ont institué un jeûne. Ce jeûne est le moment de remettre en question notre attitude de spectateur passif d’une histoire qui nous emmène vers l’inconnu et de reconsidérer le chemin vers lequel nous nous dirigeons. Aujourd’hui plus que jamais, les possibilités sont infinies. Nous pouvons choisir de laisser à d’autres le soin de définir qui nous sommes et les laisser nous forcer à l’ingurgiter. Pour beaucoup, libéralisme et judaïsme sont devenus synonymes. La raison de ce tour de circonstances est que certaines parties de la Torah ont été adaptées mieux que d’autres au schéma néo-grec de pensée occidentale. Le judaïsme n’a cessé d’être « traduit » depuis la Septante pour signifier tout ce qu’il y a de plus facile et de plus convenable aux successeurs de Ptolémée.

Un autre chemin s’ouvre à nous : celui du déclin moral qui réduit la ligne de démarcation entre nous et ceux qui cherchent à nous détruire. Ce chemin a mené à la destruction des deux Temples, à l’expulsion de notre terre et à la haine irrationnelle que nous expérimentons, quand les nations se tournent contre nous parce que nous commençons à trop leur ressembler.

Il existe une troisième possibilité. Nous pouvons choisir de renouveler notre engagement à notre héritage et suivre le chemin tracé par Ezra et Né’hémia.

Tevet est le mois du retour et de la redéfinition. Puissions nous utiliser son pouvoir pour redécouvrir qui nous sommes vraiment et qui nous voulons être. En cela réside la clef de la rédemption personnelle et de la rédemption nationale.

Traduction et Adaptation de Tsiporah Trom

source lamed.fr

 

 

depeches aroutz 7

Le lent déclin de la population juive de Galilée


L’Autorité chargée du développement de la région est formelle : la population juive de Galilée est en constant déclin, depuis plus d’un an.

[Lire l’article]

23:39 Dépêches: Mashaal : le Hamas est prêt à céder le contrôle

« Le leader du bureau politique du Hamas, Khaled Mashaal, a accepté de transférer le contrôle de la bande de Gaza au chef de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas » a confié un chef terroriste de la branche de Ramallah du Hamas, Hassan Abou Qwaik, au journal publié à Londres.

[Lire l’article]

23:04 Dépêches: Mashaal : le Hamas est prêt à céder le contrôle
Selon Mashaal, l’organisation terroriste palestinienne serait prête à rendre le contrôle des institutions ‘‘gouvernementales’’ et des forces de sécurité à l’Autorité palestinienne.

[Lire l’article]

23:04 Dépêches: Mashaal : le Hamas est prêt à céder le contrôle

Le chef terroriste du Hamas, « en exil » à Damas, Khaled Mashaal, a confirmé les informations qui circulent ces derniers temps. Selon Mashaal, l’organisation terroriste palestinienne serait prête à rendre le contrôle des institutions ‘‘gouvernementales’’ et des forces de sécurité à l’Autorité palestinienne. C’est ce qu’a indiqué mardi le quotidien arabe Asharq Alawsat.

[Lire l’article]

22:47 Dépêches: Ahmanidejad condamne l’attentat en Algérie
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a téléphoné mercredi au président d’Algérie, Abdelaziz Bouteflika, pour lui dire qu’il condamnait le double attentat à la voiture piégé survenu hier à Alger et dans lequel plus de 62 personnes ont trouvé la mort. C’est ce qu’a indiqué l’agence de presse Irana. Ahmadinejad a exprimé ses regrets pour les familles des victimes et a affirmé que cette attaque était « un évènement montrant que les nations arabes devaient être unies pour lutter contre le terrorisme. »

[Lire l’article]

22:23 Dépêches: Silentium à la conquête de l’Amérique et de l’Europe
La société Silentium, basée à Réhovot, est spécialisée dans le développement de produits permettant de réduire considérablement les désagréments sonores causés par toutes sortes de bruits dans notre environnement. La pollution sonore provoquée par les équipements électroniques peut provoquer du stress, des problèmes de surdité, etc. Les solutions de Silentium peuvent diminuer de plus de 10 dB (A) le bruit. La compagnie opère en Israël depuis 1197 et envisage d’ouvrir des centres d’activités en Amérique du Nord et en Europe.

[Lire l’article]

22:01 Dépêches: Les parents de Daniel Pearl allument la Hanoukia avec Bush
« Le miracle de Hanoucca est que la lumière puisse vaincre l’obscurité et l’espoir émerger des ténèbres d’une tragédie », a affirmé le président américain George W. Bush lundi. Les parents du journaliste Daniel Pearl, assassiné au Pakistan en 2002, Ruth et Judea Pearl ont allumé les bougies d’une Hanoukia à l’huile qui appartenait à l’arrière grand-père de leur fils. Ce dernier était un correspondant du Wall Street Journal et il a été tué par des terroristes islamiques. Bush a cité les derniers mots de Pearl : « Mon père est juif, ma mère est juive et je suis juif, » qui s’inscrivent dans le message de liberté de foi transmis par la fête de Hanoucca. « Les forces de l’intolérance peuvent supprimer la Ménora, mais elle ne pourront jamais éteindre la lumière, » a ajouté Bush.

[Lire l’article]

21:45 Dépêches: Une roquette Kassam s’abat en territoire sous contrôle de l’AP
Des terroristes palestiniens du nord de la bande de Gaza ont tiré mercredi soir une roquette Kassam contre Israël. Fort heureusement, le projectile a atterri sans un territoire sous contrôle de l’AP, près des ruines de l’ancien village juif Nissanit.

[Lire l’article]

21:25 Dépêches: 2007 – une année exceptionnelle pour les importateurs de voitures
En cette fin d’année 2007, les importateurs de voitures peuvent s’estimer heureux en particulier en ce qui concerne les ventes. Les onze premiers mois de l’année 2007, les ventes de véhicules ont augmenté d’environ 27 %.

[Lire l’article]

21:05 Dépêches: Etude israélienne : l’épidurale facilite la version par manœuvre externe
Un accouchement naturel alors que le bébé est en position de siège (c’est-à-dire si au lieu de se présenter la tête en bas lors de l’accouchement, il présente le siège) est dangereuse pour l’enfant et la mère. C’est pourquoi dans la plupart des cas, les médecins préfèrent faire une opération césarienne. Il est également possible de retourner le bébé au cours d’une manipulation qui s’appelle version par manœuvre externe, pendant laquelle le médecin pousse le postérieur du bébé se présentant au niveau du bassin maternel de manière à aligner sa tête vers le bas avant le début de l’accouchement. Or les chances de réussite ne sont que de 3/10. Des chercheurs de l’hôpital Hadassa, et plus particulièrement le Dr Caroline Weiniger, ont découvert que si une piqûre d’épidurale est faite dans le dos de la femme lors de la version par manœuvre externe, les chances doublent et dans 7 cas sur 10, le médecin parvient à retourner le bébé. Ainsi la femme pourra accoucher normalement. Les résultats de l’étude ont été publiés dans le prestigieux magazine « Journal of Obstetrics & Gynecology ».

[Lire l’article]

20:45 Dépêches: Barak espère ne pas avoir besoin de lancer une opération à Gaza
Le ministre de la Défense, Ehoud Barak, a affirmé que le chemin à faire pour voir la fin des tirs de roquettes Kassam contre Israël était encore long. Le leader du parti travailliste a cependant souligné que le gouvernement oeuvrait sans arrêt à rechercher des solutions à ce problème. Barak a fait cette déclaration au début d’un congrès de l’Institut national pour les études stratégiques (Institute for National Strategic Studies – INSS) à l’université de Tel Aviv. « J’espère que nous n’arriverons pas à une situation où nous n’aurons pas d’autre choix que celui de faire ce que nous ne voulons, pour l’instant, pas encore faire », a ajouté le ministre.

[Lire l’article]

20:25 Dépêches: ‘‘Annapolis a créé une nouvelle occasion pour arriver à la paix’’
L’ambassadeur syrien aux Etats-Unis, Imad Moustapha, a exprimé son espoir de voir les relations entre les deux pays s’améliorer après la tenue de la conférence de paix internationale à Annapolis. « Annapolis a créé une nouvelle occasion pour arriver à la paix, » a affirmé Moustapha lors d’un congrès à l’université Montana. Les positions de l’ambassadeur semblent avoir complètement changé. Le mois dernier il a en effet qualifié la conférence d’Annapolis de « perte de temps » et a affirmé qu’il avait l’intention de recommander à son gouvernement de ne pas y participer.

[Lire l’article]

20:02 Dépêches: La police égyptienne intercepte une demi tonne d’explosifs
La police égyptienne a intercepté mardi au nord de la péninsule du Sinaï une demi tonne de produits explosifs, qui étaient apparemment destinés à des terroristes palestiniens de la bande de Gaza. Les produits explosifs ont été découverts dans douze sacs en plastiques cachés dans des collines près du terminal de Rafiah.

[Lire l’article]

19:38 Dépêches: Altitude Telecom signe un contrat avec l’israélienne Alvarion
L’opérateur de télécommunications, Altitude Telecom, spécialiste français des solutions IP, qui appartient au groupe Iliad (Free), continue à collaborer avec la firme israélienne Alvarion. Alvarion est un fournisseur de solutions d’accès sans fil haut débit et WiMax, comptant parmi les leaders mondiaux dans ce domaine. D’après le nouveau contrat signé entre les deux compagnies, Alvarion élargira ses services de transmission à large bande, basés sur sa technologie IEEE 802.16e Mobile WiMAX.  Ce nouveau développement a déjà commencé dans la région d’Aveyron, dans le sud de la France. Tsvika Friedman, le PDG d’Alvarion, a souligné : « Prenant à cœur notre métier, nous travaillons constamment avec des opérateurs clef et continuons à être à la tête du marché dans un paysage comprenant de plus en plus de défis au niveau de la concurrence. »

[Lire l’article]

19:17 Dépêches: ‘‘Nous n’essayons pas de pousser les Juifs à émigrer en Israël’’
L’ambassadeur d’Israël en Allemagne, Yoram Ben Zeev, a affirmé mercredi qu’Israël n’essayait pas de pousser les Juifs d’Allemagne à émigrer en Israël. Il a toutefois souligné que tout Juif intéressé à venir en Israël « était plus qu’invité à le faire. » Ben Zeev réagissait à un rapport qui a provoqué la colère des Allemands, rapport selon lequel l’organisation Nativ essaie de pousser les Juifs venus d’ex-URSS en Allemagne à partir s’installer en Israël. L’Allemagne est fière de sa communauté juive, qui se développe particulièrement rapidement.

[Lire l’article]

19:03 Dépêches: Le lent déclin de la population juive de Galilée

L’Autorité chargée du développement de la région est formelle : la population juive de Galilée est en constant déclin, depuis plus d’un an. Et sa situation économique tout autant.

[Lire l’article]

19:02 Dépêches: Demain jeudi, rencontre Livni – Serry
La ministre des Affaires étrangères, Tsippi Livni, rencontrera demain jeudi des représentants de l’Union européenne. Plus tard dans la journée, Livni rencontrera le délégué du Secrétaire général de l’ONU pour le Proche Orient, Robert Serry.

[Lire l’article]

18:39 Dépêches: Chelsea, grand d’Europe
Déjà qualifiée pour la suite de la prestigieuse Ligue des Champions européenne, l’équipe anglaise de Chelsea, chère à son entraîneur israélien Avraham Grant, poursuit son parcours particulièrement tranquille dans la compétition. Hier mardi, Chelsea s’est contenté d’un match nul 0 à 0 contre le FC Valence, qui ne l’empêche pas moins de rester leader de son groupe B avec 4 points d’avance sur le second Shalke 04, et de voir son avenir avec sérénité.

[Lire l’article]

18:19 Dépêches: Kassam : précisions
La roquette Kassam qui s’est abattue il y a quelques minutes vient d’être localisée dans un champ ouvert, près de la ville de Nétivot. Cette roquette, tirée depuis le nord de la bande de Gaza, n’a heureusement causé ni dommages matériels ni blessés.

[Lire l’article]

17:56 Dépêches: Nouveau tir de Kassam
Des terroristes viennent de lancer une roquette Kassam de la bande de Gaza vers le sud du pays. On ne sait pas encore exactement où a atterri la roquette.

[Lire l’article]

17:30 Dépêches: Une rue au nom d’un philosophe controversé

Treize ans seulement après sa mort, le philosophe Yeshayahou Leibovitz aura droit à une rue qui porte son nom, à Herzlia. Leibovitz a été sans conteste l’un des personnages les plus célèbres d’Israël, des plus connus à l’étranger, mais aussi des plus controversés.

[Lire l’article]

17:27 Dépêches: 5000 dollars pour chaque palestinien détenu depuis 20 ans
Selon le « ministre » en charge des prisonniers palestiniens, Ashraf Al Ajrami, l’Autorité palestinienne envisagerait de verser 5000 dollars à chaque famille de détenus palestiniens emprisonnés depuis 20 ans dans une prison israélienne.

[Lire l’article]

17:09 Dépêches: Première « femme officier » et responsable religieuse
Pour la première fois depuis l’existence de Tsahal, une femme a été promue au rang d’officier responsable des questions religieuses. Le Grand Rabbin de Tsahal, Avih’aï Rontzky, a précisé qu’elle sera responsable de toutes les unités de soldates religieuses.

[Lire l’article]

16:45 Dépêches: Fusillade – précisions
Après vérification, il s’est agi d’un Arabe de Jérusalem, qui s’est présenté au barrage après avoir reçun une balle dans le ventre, dans le village d’Anata. Les secours israéliens sont arrivés sur les lieux et l’ont transféré à l’hôpital Hadassa Ein Karem. La police a ouvert une enquête.

[Lire l’article]

16:39 Dépêches: « ..et maintenant, au tour du maire d’Ashkelon ! »
Suite à la démission d’Elie Moya, le maire de Sderot, l’un des représentants de l’organisation terroriste des Comités Populaires de Libération, a déclaré « que le jour viendra où c’est le maire d’Ashkelon qui démissionnera pour les mêmes raisons »

[Lire l’article]

16:20 Dépêches: Fusillade aux abords de Jérusalem ?
Des coups de feu auraient été échangés au barrage de Shouafat, à l’entrée nord de Jérusalem. Des forces de police et des ambulances sont en route pour se rendre sur les lieux. On n’en sait pas plus pour le moment.

[Lire l’article]

15:59 Dépêches: Ashkenazy : »Retourner à Gaza »
Le chef d’état major, Gaby Ashkenazy, a évoqué la situation à Gaza, lors d’un colloque à l’Université de Tel-Aviv. Il a confirmé que l’opération d’envergure dans la Bande de Gaza devient inéluctable, mais pour qu’elle réussisse, « il faudra d’une certaine manière reprendre le contrôle du territoire, tant au niveau des renseignements que sur le plan opérationnel »

[Lire l’article]

15:41 Dépêches: Bourse : le dollar continue sa remontée
Le dollar continue a se redresser, en prenant 0,434%, à 3,938 shekels pour un dollar. L’euro lui également, est à la hausse, avec un bond de 0,544% à 5,7828 shekels pour un euro.

[Lire l’article]

15:36 Dépêches: Quand la logique est en marche…

Un débat constitutionnel sur un sujet tout à fait banal, dans le cadre de la commission parlementaire de la Knesset a mené tout droit à une question idéologique de fond, et donné lieu ce mercredi matin, à des échanges verbaux très vifs entre députés.

[Lire l’article]

15:19 Dépêches: Sarkozy craint la guerre
Dans une interview accordée au Nouvel Observateur, le Président français, Nicolas Sarkozy « ne craint pas une guerre provoquée par les Américains, mais plutôt une intervention israélienne, au cas où le pays s’estime réellement menacé par l’Iran »

[Lire l’article]

15:01 Dépêches: Zaccour exclu
Le député arabe israélien Abbas Zaccour, (Taal-Raam), membre de la Branche sud du Mouvement Islamique, a été exclu par les instances de son mouvement, pour avoir refusé d’appliquer l’engagement de rotation à la tête du mouvement, qu’il avait pris avant les élections.

[Lire l’article]

14:40 Dépêches: Petah’ Tikva : manifestations de Juifs éthiopiens
Des centaines de Juifs éthiopiens manifestent depuis ce matin contre le racisme dont ils  se sentent les victimes, notamment dans le cadre scolaire. Ce matin, ils ont tenté, mais sans succès, de forcer les portes de la Mairie. En ce moment, ils bloquent l’un des carrefours principaux de la ville.

[Lire l’article]

14:20 Dépêches: Cabinet: « Pas d’opération d’envergure »
Le cabinet restreint de sécurité s’est réuni ce matin, et a décidé, comme à l’accoutumée, de ne pas procéder à l’opération d’envergure qu’attendent les habitants de la région de Sderot, mais aussi Tsahal. « Mais le jour approche » a déclaré le répondeur automatique…

[Lire l’article]

13:58 Dépêches: Première rencontre « post-Annapolis »
Les négociateurs israéliens et palestiniens sont réunis en ce moment à Jérusalem pour faire la synthèse de la Conférence d’Annapolis, et voir comment va se dérouler la suite des événements. Abou Alaa, chef de la délégation palestinienne a déjà demandé à Tsipi Livni de geler le projet de construire 300 unités de logements à Har H’oma (Jérusalem) !

[Lire l’article]

13:40 Dépêches: Blair « comprend mieux Israël »
Le nouveau « Monsieur Proche-Orient », Tony Blair, s’est exprimé devant la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense. Il s’est défini comme un ami sincère d’Israël », et a affirmé mieux comprendre aujourd’hui le besoin israélien de sécurité que lorsqu’il était Premier ministre britannique. Mais il a rajouté que « pour régler le problème de sécurité il fallait passer par la création d’Etat palestinien doté d’institutions démocratiques »….

[Lire l’article]

13:20 Dépêches: Steinitz : « Il faut une Opération Rempart II !! »
Réagissant à la pluie de Kassam qui a été tirée depuis la Bande de Gaza ce matin, suivie de la démission du maire de Sderot, Elie Moyal, Youval Steinitz (Likoud) a déclaré « qu’il s’agissait là de la preuve évidente de l’inefficacité du gouvernement en ce domaine ». « Au lieu de jouer au chat et à la souris avec les terroristes, il est temps de procéder à une opération d’envergure, du type Opération Rempart, afin de détruire les nids terroristes et les lieux de fabrication des roquettes » a-t-il précisé.

[Lire l’article]

12:50 Dépêches: Irak : 60 morts dans un attentat

Au moins 60 personnes ont été tuées ou blessées dans un attentat à la voiture piégée perpétré dans le sud de l’Irak. Deux bombes auraient explosé dans la ville d’Amara, l’une dans un marché et l’autre dans une gare routière.

[Lire l’article]

12:33 Dépêches: Le maire de Sdérot annonce sa démission

Pendant que les autorités hésitent encore à intervenir de façon musclée dans la bande de Gaza, les terroristes de la région poursuivent leurs attaques malgré l’opération lancée depuis mardi matin par Tsahal. En fin de matinée, on comptait pas moins de 20 roquettes qui se sont abattues dans le Néguev occidental. Le maire de Sdérot, Elie Mouyal, a laissé éclater sa colère en indiquant que la population de la cité « n’avait plus la force de supporter ces attaques, qui durent depuis 7 ans ». Mouyal a annoncé, sur les ondes de Reshet Bet, son intention de démissionner.

[Lire l’article]

12:15 Dépêches: 20 roquettes sur le Néguev occidental
Les tirs sur le Néguev occidental, provenant de la bande de Gaza, se poursuivent impunément. Le dernier bilan, établi en fin de matinée, fait état de 20 roquettes qui se sont abattues dans la région depuis le début de la matinée.

[Lire l’article]

11:56 Dépêches: Le cabinet de sécurité débat d’une offensive contre Gaza
Le cabinet restreint de sécurité doit débattre de la nécessité de lancer une offensive militaire dans la bande de Gaza. D’après des experts de l’armée, il ne s’agirait que d’une opération limitée.

[Lire l’article]

11:36 Dépêches: Le général François El Hadj tué dans un attentat au Liban
Les éliminations se poursuivent au Liban. La nouvelle cible des milices, apparemment au service de la Syrie, est le général François El Hadj, victime ce matin d’un attentat à la voiture piégée perpétré dans le village de Baabda, banlieue de Beyrouth. L’explosion s’est produite à proximité du palais présidentiel, sur une route secondaire menant à l’état-major de l’armée libanaise. El Hadj était considéré comme un officier brillant. Il était le chef des opérations lors des récents combats entre l’armée libanaise et les islamistes du Fatah Al-Islam dans le camp de réfugiés palestiniens de Nahr Al-Bared. Sa mort risque d’ébranler l’armée et toute la classe politique. Dans cet attentat, cinq personnes ont été tuées et des dizaines d’autres ont été blessées.

[Lire l’article]

11:16 Dépêches: Orlev dénonce l’hypocrisie
Le député Zevouloun Orlev, chef de file du Parti national religieux, a dénoncé ce matin l’hypocrisie de ceux qui dénonçaient la discrimination contre les nouveaux immigrants d’origine éthiopienne en s’appuyant sur l’affaire du lycée Lamerhav. Il a rappelé que si beaucoup parlaient de leur intégration, seules les écoles du courant religieux d’Etat avaient accepté, avec dévouement, de relever le défi et d’accueillir ces élèves dans leurs meilleurs établissements. Il a toutefois estimé que l’école Lamerhav avait commis une erreur en ne plaçant pas les nouvelles élèves dans les classes pour faciliter leur intégration.

[Lire l’article]

10:56 Dépêches: Une délégation roumaine en visite en Israël
Une délégation, composée de membres importants du département du porte-parole de l’armée roumaine, effectue une visite en Israël. Au cours de leur séjour, les officiels roumains se sont rendus dans des bases d’informations de Tsahal. Ils ont été reçus dans les bureaux du porte-parole, dans la salle de rédaction du journal Hamahané et à la station de Galei Tsahal, la radio de l’armée. Les visiteurs comptent en outre se promener dans la Vieille Ville de Jérusalem et se rendre à Yad Vashem, mémorial de la Shoah. Ils rentreront jeudi chez eux.

[Lire l’article]

10:35 Dépêches: Gaby Ashkenazy allume les bougies de Hanoucca avec des blessés
Le chef d’état-major Gaby Ashkenazy a allumé hier soir la huitième bougie de Hanoucca en compagnie de blessés de Tsahal, soignés à l’hôpital Shiba de Tel Hashomer. Le général Ashkenazy a déclaré notamment: « Nous avons de nombreux héros et certains ont payé et paient encore le prix fort dans la lutte que nous menons ».

[Lire l’article]

10:14 Dépêches: Le délégué du Quartette reçu à la Knesset
L’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, délégué du Quartette, a pris la parole ce matin devant les membres de la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense. Il a notamment déclaré qu’il attendait le jour où « les Israéliens et les Palestiniens vivraient côte à côte ». Avant cette intervention, Blair a eu un bref entretien avec la présidente de la Knesset Dalia Itsik.

[Lire l’article]

09:53 Dépêches: La visite de Kadhafi en France suscite la polémique

Le président de la République française n’a  pas hésité à recevoir dans la même journée le dictateur libyen Mouammar Kadhafi et le chef de l’opposition israélienne Binyamin Netanyahou. Cette « coïncidence » a de quoi surprendre, voire même choquer, vu la différence fondamentale entre les deux hommes.

[Lire l’article]

09:27 Dépêches: Attaque massive de roquettes sur le Néguev occidental
Les terroristes de la bande de Gaza ne semblent pas impressionnés par les opérations menées par Tsahal depuis quelques jours dans la région. Ils ont tiré pas moins de 17 roquettes ce matin, vers 8 heures, pendant environ une demi-heure. Une enfant a été légèrement blessée à la jambe par des éclats et plusieurs femmes sont en état de choc. Les brigades Salah A-Din des comités de résistance du Djihad islamique ont revendiqué cette nouvelle attaque.

[Lire l’article]

09:02 Dépêches: Africa Israel vend un terrain à Miami

Le groupe Africa Israël de Lev Levaïev a vendu cette semaine un terrain de 24,4 dunams à Miami, en Floride.  Le nom du nouveau propriétaire n’a pas été divulgué. Il a versé 88,7 millions de dollars pour cette acquisition. La direction d’Africa Israël estime à 39 millions de dollars le gain brut que lui apportera cette transaction. Le terrain sera morcelé et chaque parcelle sera vendue à des promoteurs privés. Il avait été acheté par le trust israélien avec le promoteur Shaya Boymelgreen pour plus de 47 millions de dollars.

[Lire l’article]

08:45 Dépêches: Fin de la grève des enseignants ? Rien n’est moins sûr

Des milliers d’enseignants menacent de ne pas reprendre les cours demain matin malgré les ordres de réquisition émis par le tribunal national du travail pendant les congés de Hanoucca. La dernière rencontre entre les représentants du gouvernement et les délégués syndicaux des grévistes s’est mal terminée alors qu’on espérait une issue favorable. Les professeurs auraient obtenu une augmentation de salaire de 5 %.

[Lire l’article]

08:34 Dépêches: Première rencontre israélo-palestinienne après Annapolis

Les équipes des négociateurs israéliens et palestiniens, conduites respectivement par Tsippi Livni et Abou Ala, doivent se rencontrer ce matin à Jérusalem. Contrairement à ce qui était prévu, l’entretien n’aura pas lieu au King David et il devrait être assez bref. Officiellement, il s’agirait d’une première prise de contact, après Annapolis, en vue de relancer le  »processus diplomatique ».

[Lire l’article]

08:15 Dépêches: Quatre roquettes sur le Néguev occidental

Quatre roquettes Kassam ont été tirées ce matin, depuis la bande de Gaza, en direction du Néguev occidental. Elles se sont abattues dans une zone inhabitée du conseil régional de Shaar Hanéguev. Fort heureusement, on ne déplore ni blessés ni dégâts matériels.

[Lire l’article]

 

 

yeouda poliker en concert yom chichi

 

 

le jeune du 10 tevet

TORAH & MITSVOT
Jeûnes

Le jeûne du 10 Tevet

Dates et horaires 2007

Aspect historique

Sens général

Dinim – Lois pratiques

source : l’acip

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 fin

Publicités