hommage du president sarkozy a yad vashem


Nicolas Sarkozy honore Yad Vashem
>>> Plus D’Infos…

Cet article a été écrit par david_de_feujcity


C’est une première : le président français Nicolas Sarkozy décernera au président du Comité directeur de Yad Vashem – le Mémorial du souvenir des victimes et des héros de la Shoah établi par la Knesset en 1953 – Avner Shalev, la Légion d’Honneur.

Au cours de la cérémonie qui se déroulera, d’ici le mois prochain, l’Élysée honorera « la personne qui a fait de Yad Vashem un lieu de renom, d’échange mutuel intergénérationnel pour les jeunes issus de tous les horizons et de toutes les cultures ».

« Cette prestigieuse distinction vous est accordée pour l’extraordinaire travail que vous avez accompli à travers le monde en faveur la transmission de la mémoire de l’Holocauste » est-il précisé dans la lettre adressée à A.Shalev par la présidence française.

« Elle représente la récompense accordée à un homme de paix, symbolisant la tolérance et la sincérité ».

La Légion d’Honneur sera remise à Avner Shalev le 25 octobre prochain au Palais de l’Élysée.

Quelques jours avant, Yad Vashem s’était vu décerner le Prix Concorde par la Fondation Prince des Asturies.

L’institution avait ainsi été choisie parmi 48 nominés originaires de 28 pays.

« Outre le fait qu’ils expriment la reconnaissance de l’importance du travail réalisé par Yad Vashem à travers le monde, ces prestigieux prix internationaux montrent que la mémoire de la Shoah a une profonde signification pour la compréhension et la coexistence entre les familles des nations, aujourd’hui et à travers les âges » a indiqué A. Shalev en réponse à ce déluge de distinctions honorifiques.

Nommé à la tête de Yad Vashem en 1993, A. Shalev a, dès la prise de ses fonctions, tenté de redéfinir la notion de perpétuation du souvenir de la Shoah en introduisant des concepts novateurs, notamment dans le domaine de la recherche et de l’éducation.

Cette démarche a conduit à la création de l’Ecole Internationale des Etudes sur l’Holocauste, le développement du Fond d’archives et bien sûr, l’ouverture du nouveau musée en 2005.

Résolu à ce que la transmission de la mémoire de la Shoah ne connaisse ni frontières politiques ni barrières linguistiques, Avner Shalev avait inauguré en janvier 2007 le nouveau site internet en persan de Yad Vashem, alors qu’au même moment, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad faisait des déclarations relevant du plus pure négationisme.

Cette audacieuse initiative montrait là encore, s’il était nécessaire, le dynamisme et l’esprit d’ouverture du responsable de Yad Vashem.

Source: Guysen

Publicités